Tous les articles par Jean-Philippe

Bric Brac Cabaret des Sweet Simone : divinement pétillant !

Vous affectionnez le charme suranné des cabarets d’antan ? Alors le show des Sweet Simone est fait pour vous ! Mené tambour battant, les pin-up du Bric Brac Cabaret font combiner ensemble le glamour, la danse et le burlesque dans un tout nouveau registre au sein duquel elles excellent. Elles l’ont baptisé : le clown-up ! Le cycle Récits de femme du Théâtre La Croisée des Chemins évoque ici l’empowerment au féminin entre rutilance et clairvoyance.

Bric Brac Cabaret

Panique générale pour les Sweet Simone ! Leur manager omniprésent vient de les abandonner juste avant la représentation. Complètement perdues sans ce repère masculin, elles se doivent de donner le change face à un public qui les acclame.

Au début, tout se passe pour le mieux. Avec les Andrews Sisters en fond sonore, elles sont somptueuses dans un numéro qui fait revivre les heures de gloire du music-hall.

Très rapidement, la situation dégénère et devient presque incontrôlable… La personnalité de chacune prend le relais sur l’aspect lisse et uniforme qu’une pin-up doit avoir. Nous découvrons Simone la séductrice, finement aguicheuse, Simone la meneuse, légèrement autoritaire et Simone l’ingénue, délicieusement maladroite.

C’est en pleine euphorie qu’elles décident d’assumer pleinement qui elles sont pour notre plus grand bonheur ! Les situations abracadabrantes, touchantes ou absurdes en découlant sont tout simplement enivrantes. La mise en scène est soignée, riche et nous offre un grand moment de divertissement ponctué de beaucoup de rires !

C’est par un humour fin et fou que les Sweet Simone pointent du doigt les diktats de l’apparence et les clichés attribués à la gent féminine. Avec beaucoup de délicatesse et de subtilité, le trio montre la splendeur de l’individualité aux facettes multiples que tout un chacun possède, nous rendant si unique et attachant…

On vous dit à très bientôt les filles ! 😉

by Jean-Philippe

Bric Brac CabaretBric Brac Cabaret

Bric Brac Cabaret

par les Sweet Simone
Eline Esteve, Chloé Demonet, Mélanie Uriot

Jusqu’au 4 novembre 2017

les samedis à 21h30

au Théâtre La Croisée des Chemins
43, Rue Mathurin Régnier
75015 Paris

Réservations : 01 42 19 93 63

Share

Cirkopolis du Cirque Éloize : absolument merveilleux !

Venue étrenner le tout nouveau Théâtre Le 13ème Art, la compagnie québécoise du Cirque Éloize se révèle à nous avec un spectacle au rayonnement inédit. En mêlant danse, arts du cirque, technologie et théâtre, Cirkopolis nous entraîne avec frénésie dans un tourbillon enchanteur dont nous sortons complètement éblouis… Vous l’aurez probablement compris, nous avons adoré !

Le rideau s’ouvre sur un homme, assis à son bureau, avec en toile de fond des impressions 3D de gratte-ciels mornes et tristes. Cet homme sera le fil conducteur du spectacle inspiré du film Metropolis. S’anime alors autour de lui, tel un ballet administratif, une kyrielle de collègues austères, vêtus de gris.

Le rythme cadencé qu’impose une vie routinière dénuée de sens semble se gripper… Les personnages vont alors majestueusement fissurer le carcan dans lequel ils s’étaient eux-même enfermés.

Cirkopolis

Cirkopolis

Un hymne à la vie

À partir du moment où l’impulsion libératrice est enclenchée, nous assistons à un épanouissement de l’âme qui passera par la révélation et l’exaltation du corps dont l’expression va aller en s’amplifiant pour notre plus grand bonheur !

Place à de l’électro-swing pour le premier tableau qui nous subjugue d’emblée. Sans répit, les numéros se suivent et ne se ressemblent pas. Toute la magie est là, nous sommes toujours bluffés !

Cirkopolis

À l’énergie salvatrice d’un tableau va se succéder un numéro poétique et sensible. Ainsi, l’émotion se mêle à la prouesse artistique et c’est ici tout le caractère singulier du spectacle. Par la roue allemande, le mât chinois, le diabolo, la roue Cyr ou la corde lisse, nous explorons la solitude, l’évasion, la folie mais aussi l’amour.

Les artistes qui œuvrent sur scène sont solaires, radieux et aériens. Ils délivrent une beauté et un optimisme sans faille. La musique et les projections vidéos affirment le côté contemporain et innovant de l’ensemble. Un souffle nouveau nous traverse. Il nous redonne le sourire et il serait dommage de passer à côté !

Un plaisir à partager en famille sans hésitation ! Au sortir du spectacle, je fus très amusé de constater que j’avais la même bouche bée que mon voisin de 6 ans. En nous regardant, nous avons pu mutuellement contempler les étoiles qui brillaient dans nos yeux…

C’était magique 🙂

By Jean-Philippe

Image de prévisualisation YouTube

Cirkopolis

Cirkopolis

par la compagnie du Cirque Éloize

Auteur : Jeannot Painchaud
Metteurs en Scène : Jeannot Painchaud et Dave St-Pierre

Jusqu’au 29 octobre 2017

Du mardi au samedi à 21h
matinée : le mercredi et samedi à 16h,
le dimanche à 15h

Théâtre Le 13ème Art
Centre commercial Italie 2
Avenue d’Italie
75013 Paris

Tél. : 01 53 31 13 13

Site du spectacle : cirkopolis

Share

(In)achevé @ Théâtre La Croisée des Chemins : authentique & passionné

Dans la vie, il n’y a pas d’échappatoire. C’est également le cas en amour. Il n’est jamais aisé d’aborder le déclin d’une relation qui nous a longtemps transportée sans ressentir de la souffrance. Cette affliction, il faut la vivre. Elle fait de nous des êtres particuliers et nous accorde ainsi notre valeur. Puis, discrètement, ressurgit en nous un sentiment que nous pensions avoir perdu à jamais : l’espoir. C’est tout cela que Zem-Zem nous livre dans (In)achevé une pièce qui ne laisse rien au hasard…

Inachevé

Nous découvrons Elle et Lui, deux personnes partageant leur ultime moment à deux : la rupture. C’est alors qu’ils revivent devant nous, telle une rétrospective, les moments forts et intenses de ce qui fut Eux.

En premier lieu, il y a la rencontre, drôle, touchante, unique, qui vous fera sourire. Puis l’euphorie des débuts, jusqu’aux premiers instants où la résistance fait timidement place à la confiance. Aux moments heureux se succèdent les doutes et les premières blessures. Chacun va alors les combattre pour retrouver la complicité donnant toute la beauté à la relation. Seulement parfois, les sentiments et les efforts ne suffisent pas…

Inachevé

Zem-Zem et Maxime Couette font vibrer cette partition humaine par leur énergie, exprimée aussi bien par les mots que par l’expression physique. En effet, comment parler d’amour sans y inclure la sensualité du corps ? Il est le miroir de nos sentiments. La mise en scène souligne parfaitement son importance jusqu’à le laisser parfois s’exprimer seul, apportant une légèreté parfois nécessaire.

Bien que relatant l’histoire d’un couple, cette pièce est une révérence à toutes les rencontres humaines, bouleversant une vie, dont l’empreinte reste immuable…

En sortant du théâtre, une pensée positive nous traverse. Si parfois la vie nous laisse quelque part entre l’agonie, l’optimisme et l’expectative, cela nous rappelle que nous sommes des êtres humains et que nous sommes en vie… 😉

by Jean-Philippe

(In)achevé


De et mise en scène : Zem-Zem
assistée pour la mise en scène de Ghislaine Bizot

avec : Zem-Zem et Maxime Couette
Musique : Folo

Jusqu’au 5 novembre 2017

les samedis et dimanches à 19h30

au Théâtre La Croisée des Chemins
43, Rue Mathurin Régnier
75015 Paris

Réservations : 01 42 19 93 63

Share

Au départ… : parenthèse incisive & pleine de vie au Théâtre La Croisée des Chemins

Telle une déclaration envers les femmes et leurs combats, le Théâtre la Croisée des Chemins initie cette saison un cycle intitulé : Récits de femmes. Au cours de certains spectacles, des thématiques variées seront abordées d’un point de vue féminin. L’adaptation du roman Au début… de François Bégaudeau ouvre ce cycle. La rencontre de deux femmes nous livre un portrait aussi impétueux que tendre sur la maternité, avant, pendant et après la naissance.

Au départ

Judith est une institutrice belle et rebelle, garçon manqué, ex-punk qui a longtemps rejeté sa féminité. Avoir un enfant ? La belle affaire… Certainement pas ! Au fil du temps se mature une pensée inspirée par une phrase de son père… Ou la grossesse d’une collègue qui… À moins que peut-être son compagnon… ?

Emmanuelle, ingénieur agronome, a vu sa construction identitaire entachée par les nuisances de sa mère à son propos. Sa souffrance grandit en même temps qu’elle. Son désir d’enfanter est inexistant tellement la peur de reproduire ce schéma est intense. Néanmoins, son corps semble prendre peu à peu le dessus sur son esprit…

Au départ

C’est avec tendresse et fougue que ces deux destins vont se mêler, s’enlacer, s’entrechoquer ou se compléter. Le chemin menant au désir d’enfant, à la grossesse, à l’accouchement et aux premiers instants d’être maman est ainsi livré sans fard. Entre joies et désillusions, attentes et surprises, le spectateur se retrouve à faire des liens entre ces deux personnages attachants qui ne nous laissent pas indifférents.

La mise en scène permet de dégager véritablement les émotions du texte. Le jeu des comédiennes est abouti, les chorégraphies libératrices, l’interaction avec le public présente sans être intrusive. Cette pièce avait pour but d’exposer le lien indéfectible que la maternité révèle entre les femmes. Pari tenu ! Avec beaucoup de pudeur, d’humour et de délicatesse, nous levons le voile sur les méandres de secrets enfouis…

by Jean-Philippe

Au départ

Au départ…



d’après Au début… de François Bégaudeau
Adaptation et mise en scène : Jacques Grange
Avec : Cécile Martinet et Yasmine Bargache

Jusqu’au 3 novembre 2017

les jeudis et vendredis à 21h30

au Théâtre La Croisée des Chemins
43, Rue Mathurin Régnier
75015 Paris

Réservations : 01 42 19 93 63

Share

Marco Polo et l’hirondelle du Khan : splendide voyage onirique

Marco Polo et l’hirondelle du Khan : partir du réel et se laisser porter par l’imaginaire… C’est dans la Mongolie du XIIIe siècle qu’Eric Bouvron revisite la rencontre de deux grands hommes : Kublai Khan et Marco Polo.
Ils représentent respectivement l’Orient et l’Occident, la vieillesse et la jeunesse, la souveraineté et l’idéologie, la terreur et le charme… Malgré toutes ces oppositions, un lien les unit…
Ce choc culturel nous livre, au Théâtre La Bruyère, une fantastique épopée où se mêlent politique, pouvoir et bien évidemment l’amour…

Marco Polo et l’hirondelle du Khan

C’est dans l’intimité d’une chambre que nous rencontrons Kublai Khan, un Empereur vieillissant et malade. Auprès de lui se trouve sa quatrième femme, sa préférée, son « hirondelle ». Il lui parle d’un jeune homme venu d’Occident, un certain Marco Polo, dont la fougue et l’impertinence l’ont interpellé. Kublai Khan voit en lui l’initiateur d’une impulsion novatrice nécessaire à la poursuite de l’expansion de son Empire.

Marco Polo et l’hirondelle du Khan

Marco Polo est subjugué par ce Grand Khan, sa puissance, sa splendeur mais aussi sa défiance. Ce sont deux mondes qui se confrontent, un Orient éclatant à son apogée et un Occident en plein essor, prêt à le supplanter. C’est entre ces deux univers que va virevolter une certaine belle et innocente hirondelle, quitte à se brûler les ailes…

Débute alors de façon insidieuse un combat mêlant passion dévastatrice, lutte pour le pouvoir et désir dont l’issue ne peut être que fatale… Mais pour qui ?

L’intrigue est parfaitement menée par une interprétation époustouflante des comédiens, agrémentée d’effets sonores et lumineux réussis ! Le décor est modeste, mais une chanteuse lyrique et deux musiciennes mongoles aux costumes chatoyants accentuent les sentiments dégagés par le texte, ce qui crée une atmosphère enveloppante et fascinante.

Marco Polo et l’hirondelle du KhanPlus que du théâtre, c’est un véritable spectacle qui nous mène très loin au cœur de l’Asie…

By Jean-Philippe

Marco Polo et l'hirondelle du Khan
Marco Polo et l’hirondelle du Khan

de et mis en scène par : Eric Bouvron assisté de Victoire BERGER-PERRIN
Collaboration artistique : Damien RICOUR-GHINEA
Costumes : Sarah COLAS
Lumières : Edwin GARNIER

Avec Jade PHAN-GIA, Laurent MAUREL, Kamel ISKER en alternance avec Eliott LERNER
Musiques et chants : Ganchimeg SANDAG, Bouzhigmaa SANTARO, Cécilia MELTZER et Didier SIMIONE

du mardi au samedi à 21h
matinée le samedi à 15h30

Théâtre La Bruyère
5, Rue La Bruyère
75009 Paris

Tel : 01 48 74 76 99

Share

Ludwig au Théâtre La Croisée des Chemins : enchanteur et captivant !

Si la vie tumultueuse de Louis II de Bavière vous est inconnue, rendez vous au Théâtre La Croisée des Chemins ! Vous serez fasciné par le côté avant-gardiste et la personnalité tourmentée de ce monarque. Plus qu’un récit biographique, Olivier Schmidt signe un portrait tendre, enivrant et bouleversant de celui qu’on nommait le « roi perché ».

ludwig

À tout juste 18 ans, Ludwig accède au trône de Bavière. Il doit faire face à une crise politique risquant de changer à tout jamais l’avenir de son pays… À la compagnie de ses ministres, il préfère celles de Richard Wagner, son amour inconditionnel, d’Élisabeth d’Autriche, sa cousine qu’il admire profondément et de jeunes hommes avec lesquels il se donne et s’abandonne, au grand désespoir de sa mère désirant lui imposer un mariage conforme au protocole, qu’il rejette…

ludwig

Ludwig est un homme libre, fantasque et lunaire se laissant dominer par ses passions destructrices dont certains proches abusent… Il va connaître la splendeur puis l’abandon, l’amour et ses désillusions, la défection des siens, la fourberie des autres, la folie et la trahison…

Avec ferveur, énergie et sans surjouer, les comédiens abordent des thèmes de la vie du souverain dont l’écho reste terriblement actuel : le droit à la différence, les enjeux du pouvoir, la liberté sexuelle et morale.

ludwig

L’aspect intime et enveloppant dû à la mise en espace du théâtre ne fait qu’accentuer l’intensité de l’œuvre. Quant à l’interprétation des comédiens, c’est juste un délice que de les voir évoluer sur scène ! Du partage, une belle complicité, un plaisir évident et beaucoup de talents. Vous ajoutez une mise en scène moderne et dynamique et vous obtenez Ludwig : un excellent moment de théâtre !

P.S : Ludwig est éligible aux P’tits Molières 2018 et sera présent cet été à Avignon 😉

By Jean-Philippe

ludwig

Ludwig



de et mise en scène : Olivier Schmidt
avec : Julien Hammer, Rafael Vanister, Charlotte Moineau, Séverine Wolff, Olivier Schmidt

jusqu’au 10 novembre 2017

les jeudis et vendredis à 19h30

au Théâtre La Croisée des Chemins
43, Rue Mathurin Régnier
75015 Paris

Réservations : 01 42 19 93 63

Share

Théâtre Elizabeth Czerczuk : écrin insolite pour l’expression des Arts

Surprenant ! Voici le premier adjectif qui nous est venu à l’esprit en découvrant ce lieu. Cet endroit, dont les travaux se finissent à peine, possède d’ores et déjà une âme forte et singulière. L’étonnement se dissipe rapidement lorsque vous rencontrez Elizabeth Czerczuk et son charisme envoûtant. Avant l’ouverture officielle du théâtre le 5 octobre prochain, voici nos impressions !

Théâtre Elizabeth Czerczuk

Un univers caractéristique

Des murs peints en noir, des mannequins désarticulés, le maquillage soigné de tous les collaborateurs, le choix des matériaux, rien n’est laissé au hasard. Le but est de faire pénétrer d’emblée le visiteur dans cette ambiance qui sera retrouvée dans les spectacles : la mort et la folie, certes, mais également des perspectives de rédemption et d’émancipation.

Théâtre Elizabeth Czerczuk

Théâtre du corps, théâtre de l’âme

Elizabeth Czerczuk désire offrir une expérience sensorielle unique à chaque visiteur par le biais de ses spectacles : donner du souffle, partir en quête de la vérité intérieure. Les représentations se font dans une salle de 200 places, libre de tout cloisonnement, avec gradins modulables et innovations technologiques mettant ainsi le spectateur au cœur de cette aventure humaine. Pourquoi ? Pour réinventer les codes de la relation comédien-spectateurs ! Le public fait partie intégrante de la représentation et s’immisce plus profondément dans l’univers intérieur des personnages. Ainsi, il se trouve chamboulé et intimement touché, ce qui donne lieu à une véritable catharsis.

Théâtre Elizabeth Czerczuk

Un lieu de vie

Pour se reconnecter après le spectacle, rendez-vous dans la cour arborée après un passage au bar. Vous pourrez peut-être échanger avec des compagnies étrangères accueillies dans les chambres mises à leur disposition. Sinon, venez profiter du grand hall d’accueil avec ses tableaux. Un laboratoire de radicalité artistique organise des conférences sur les grands maîtres qui ont inspiré Elizabeth Czerczuk et enfin, si vous souhaitez prolonger l’expérience, il y a l’école de théâtre !

Théâtre Elizabeth Czerczuk
Photo © Théâtre Elizabeth Czerczuk

Avant de partir, nous avons eu la primeur d’assister à un aperçu de Requiem pour les artistes qui sera présenté à partir du 5 octobre et le moins que l’on puisse dire, c’est que nous avons hâte de voir la suite !

by Jean-Philippe

Théâtre Elizabeth Czerczuk

20 rue Marsoulan
75012 Paris

Tel 01 84 83 08 80 / 06 12 16 48 39

Inauguration le 5 octobre 2017

Plus d’info sur le site du théâtre

Share

Maria by Callas à la Seine Musicale : instant intime et délicat avec la diva

La Callas. Une femme au destin sans pareil dont le mythe, quarante ans après sa disparition, continue de perdurer. Grâce à des archives inédites et exceptionnelles, Tom Volf nous offre une parenthèse raffinée autour de l’univers de la cantatrice dont la voix si singulière se fait notre guide. Rendez-vous à la Seine Musicale où Maria la femme nous parle de Callas l’artiste et inversement. Maria by Callas tout simplement.

Après son décès, tous les biens de Maria Callas furent vendus aux enchères, même les plus intimes. C’est avec ténacité et passion que Tom Volf, le commissaire de l’exposition, a voyagé à travers le monde pour réunir des documents inédits et rencontrer ses derniers proches. Le résultat qui en découle est admirable.

Maria by callas

Une collection unique

Le nombre impressionnant de photographies issues de la presse, d’albums personnels ou d’admirateurs, nous exposent Maria Callas à différents moments de sa vie : du vilain petit canard des débuts qui ne se destinait pas au chant jusqu’aux derniers moments touchants d’une femme que la vie a rendue fragile. Nous retrouvons aussi, bien entendu, l’icône de mode jet-setteuse aux nombreux scandales !

Maria by callasMaria by callas

Le film de vacances enregistré par Grace Kelly avec Aristote Onassis représente la concrétisation de son véritable rêve d’enfant : être heureuse et amoureuse. Des enregistrements pirates en Super-8, dont Maria raffolait, enregistrés lors de ses concerts nous laissent pantois. Elle interprétait ses personnages avec la puissance d’une cantatrice et l’intensité d’une comédienne. C’est avec cette marque de fabrique personnelle qu’elle va révolutionner l’opéra !

Maria by callas

Maria by Callas : sa voix comme guide

Bien entendu, une part belle est donnée au son. Des interviews, des disques, des concerts… Un audio-guide très bien conçu donne la parole à Maria et à La Callas pour nous expliquer son point de vue personnel ponctué d’anecdotes sur les étapes de sa vie. L’apothéose est une salle à 360 degrés où nous assistons bel et bien à un concert avec la Diva : frissons et émotion garantis !

Maria by callas

Il y a également des objets personnels qui laissent apercevoir plus intimement la femme sous l’artiste : ses lunettes, sa robe de scène et ses chaussures pour «Norma», son opéra fétiche. Mais également une lettre de Marlène Dietrich ainsi que le premier cadeau de son mari Giovanni Battista Meneghini: « Je lui ai dit « offre-moi ce que tu veux » et, sans le savoir, il m’a offert ce dont je désirais le plus… Ce magnifique tableau .»

Maria by callas
Avant de partir, nous nous asseyons dans le salon de Maria Callas. Une transition nécessaire afin de savourer encore quelques instants le plaisir d’une rencontre touchante et émouvante avec une femme qui est entrée dans la légende…

by Jean-Philippe

Maria by callas

Exposition Maria by Callas

Commissaire : Tom Volf
Conception : Trafik
Scénographie : Philippine Ordinaire

Jusqu’au 14 décembre 2017

à la La Seine Musicale
Ile Seguin
92100 Boulogne-Billancourt

site officiel de l’expo : mariabycallas.com

Share

Pour l’amour de Simone au Lucernaire : rencontre intime & confidentielle

Simone de Beauvoir a fait de sa vie une admirable odyssée intellectuelle menée par la philosophie, le féminisme et l’amour particulier qu’elle porte à trois hommes. Tout au long de son existence, elle entretint avec eux une correspondance ardente et frénétique. Anne-Marie Philipe fait revivre au Lucernaire ces relations épistolaires de manière à nous révéler la facette amoureuse d’une femme qui a marqué son époque.

Pour l'amour de Simone
Crédit Michel Slomka

Trois femmes et un homme se retrouvent sur scène. Ils vont alors faire revivre trois hommes et une femme. Un choix nécessaire car se révèleront trois Simone distinctes selon l’homme qui l’aime.

Tout d’abord, Anne-Marie Philipe figure le «Castor», la compagne lumineuse et épanouie de Jean-Paul Sartre. Ce sera son « amour nécessaire », plus intellectuel que charnel. Cependant, ils ne s’interdisent pas des « amours contingentes » sur le principe qu’il est impératif de vivre intensément.

Ensuite, Camille Lockhart sera une Simone mutine et aérienne auprès de Jacques-Laurent Bost, élève de Sartre, qui sera son amant avant de devenir un ami loyal.

Enfin, Aurélie Noblesse incarnera la Simone de Beauvoir amoureuse de Nelson Algren, sans doute sa relation la plus passionnée. Cependant, leurs conceptions divergentes de l’amour eurent raison de l’ivresse.

L’intensité et la justesse du jeu des trois comédiennes se retrouvent dans l’interprétation habile et subtile d’Alexandre Laval pour les différents personnages masculins.

Toutes les lettres que nous découvrons avec délectation nous laissent apercevoir une femme libre, surprenante et terriblement actuelle. Elle y est fougueuse, amoureuse, romanesque et même parfois ingénue ! Toutes ces confidences mettent en avant une Simone de Beauvoir méconnue mais d’autant plus envoûtante.

«On ne naît pas femme, on le devient. » Quel pari réussi !
À peine sortis, nous nous sommes précipités sur les œuvres de Simone de Beauvoir afin de nous (ré)imprégner de cet esprit fascinant…

by Jean-Philippe

Pour l'amour de Simone

Pour l’amour de Simone

textes Simone de Beauvoir et ses amants
Artistes : Camille Lockhart, Aurélie Noblesse, Anne-Marie Philipe, Alexandre Laval
Metteur en scène : Anne-Marie Philipe

jusqu’au 15 octobre 2017

du mardi au samedi à 18h30
matinée le dimanche à 15h

Le Lucernaire
53, Rue Notre Dame Des Champs
75006 Paris
Tél : 01 45 44 57 34

Share