NELSON : l’incorrigible Chantal Ladesou au Théâtre de la Porte Saint-Martin #Reprise

Pas de personnage en demi-teinte pour la grande Chantal Ladesou de retour à Paris pour les dernières de Nelson à partir du 21 juin. Ce n’est rien moins qu’à une brillante avocate de barreau de Paris que la comédienne va donner ses traits, chaque soir, au Théâtre de la Porte Saint-Martin.

Spectacle Chantal Ladesou comédienne à l'affiche de la pièce Nelson avec Armelle humour Théâtre Porte Saint-Martin photo by United States of Paris blog

Ladesou est incorrigible. Elle n’est jamais aussi loufoque que quand elle campe des personnages à caractère, aux épaules solides pour emporter la pleine adhésion du public.

Bien sûr que son personnage d’avocate est excessif comme cet acharnement systématique qu’elle a sur ses enfants – devenus adultes. Mais qu’est-ce que c’est hilarant !

Armée de ses Louboutin, Jacqueline Duvivier n’est donc pas une avocate à qui on la fait. Elle connaît toutes les ficelles qui régissent les rapports humains, quitte à soudoyer à bon escient.
Son mari (Thierry Samitier) lui, est effacé et empêtré dans une carrière de chanteur pathétique.
25 ans de mariage. Déjà ! Et deux enfants. Un garçon qui tente d’exister dans l’ombre de sa mère qui en impose en statut et en réparties. C’est pourtant de la fille que va venir le bouleversement le temps d’une soirée, d’un apéro précisément plus que d’un véritable dîner. La famille de carnivores va faire la rencontre d’une famille peace and love et végétalienne portée par la figure hystérique de la mère interprétée par Armelle.
Entre carottes et autres jus sans alcool, les esprits vont s’échauffer et rebondir d’une réplique à une autre, dans un rythme soutenu.

Chantal Ladesou avec le lapin Nelson pièce au Théâtre de la Porte Saint-Martin humour spectacle comédienne droits réservés

Les situations tiennent leur promesse de nous réserver des bonnes séries d’éclats de rire et pas seulement du côté des spectateurs. La preuve, ce mardi soir, Ladesou est prise d’un fou rire prolongé avec ses partenaires. Le rire particulier d’une spectatrice dans la salle devenant contagieux. Sans perdre le contrôle, la comédienne donnera tout ce qu’elle a en réserve pour en rajouter et tirer partie de cet écart.

« Tu peux me tutoyer, mon chou », « enchaîne Popole ! »
On est dans le boulevard sans porte qui claque mais où les quiproquos sont légions.
Les scènes cultes notamment avec cette Armelle, mère de famille bien rangée, ou encore avec une Ladesou lâchée dans un play-back incroyable ne sont pas prêtes de vous quitter et vous donneront un bon coup de fouet les jours de froid.

Il fallait bien, pas un mais deux metteurs en scène, pour canaliser toute l’énergie de la bête de scène Ladesou.

Chantal Ladesou Armelle pièce Nelson Eric Laugérias Thierry Samitier Clémence Ansault - Simon Jeannin Simon Larvaron Théâtre de la Porte Saint Martin photo by United States of Paris Blog

NELSON
avec Chantal Ladesou, Armelle, Eric Laugérias, Thierry Samitier, Clémence Ansault, Simon Jeannin, Simon Larvaron
pièce de Jean-Robert Charrier
mise en scène : Jean-Pierre Dravel et Olivier Macé

Reprise exceptionnelle du 21 juin au 3 juillet 2016 #dernières

au Théâtre de la Porte Saint-Martin
18, boulevard Saint-Martin
75010 Paris

de mardi à vendredi 20h30
Samedi à 17h et 20h45

Share

2 réflexions au sujet de « NELSON : l’incorrigible Chantal Ladesou au Théâtre de la Porte Saint-Martin #Reprise »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *