Beth Ditto en solo avec Fake Sugar / #livereport chaleur intense

Beth Ditto s’offre une mini-tournée européenne de 3 dates pour annoncer la sortie de son premier album solo. Entre Berlin et Londres, halte obligée ce lundi à Paris qu’elle affectionne plus que tout. Rdv dans un Flow sold out en quelques heures et surchauffé pour un avant-goût de Fake Sugar. Bain de pur bonheur.


« Gossip is gone »
On nous avait prévenus : « début de concert à 21h« . Précédée de ses 4 musicos, Beth Ditto fait son entrée dans une robe ultra moulante, frange droite sur Oh my God. Belle énergie pour débuter ce set entre concert, stand-up et déclarations d’amour.
Premier échange chaleureux avec le public : « c’est vraiment un moment spécial pour moi » avant de confirmer « Gossip c’est fini. Mais nous restons bons amis. Tes parents t’aiment toujours, maintenant tu as deux chambres ! 😉  » Histoire de dédramatiser cette séparation qui pourrait en rendre plus d’un-une inconsolable.
Avant de débuter un nouveau titre : In and out, elle confesse qu’elle aimerait nous embrasser tous et toutes, heureuse de nous retrouver.

Cette soirée est placée sous le signe de l’amour et des retrouvailles. Et notamment avec son fidèle Pierre, alias Kiddy Smile, un géant, chanteur et performeur qui fête son anniversaire ce soir-même. Elle le taquinera à plusieurs reprises, sur son âge à lui, sa capacité à elle de danser et les soirées ensemble. Le talent de l’Américaine est de rentre compréhensible par tous ses private jokes. Une vraie stand-up woman.
Le nouveau titre Lover emporte les cœurs : « make me believe« . On ne peut pas faire plus romantique, d’autant plus sur une péniche et sur la Seine.
L’éclairage feutré cause mille déconvenues pour les insta-stories. On entend un fan sur les dents : « on n’est pas payé pour ça ! » lancé à une belle grande blonde (mannequin ?) qui sort à plusieurs reprises son smartphone devant lui #shame
Les esprits s’échauffent tout comme les corps. Le face-à-face final sera aussi tordant que flippant.

Fake Sugar qui donne son titre à l’album ne semble pas débordant d’originalité à la première écoute. Il passe vite pour laisser place au tube de l’ancien EP : I wrote the book repris en chœur par le public parfait équilibre hommes/femmes tous/toutes plus de trente ans.


« You love Disney? We’ll do only marmalade songs! »
Beth adore parler, digresser, réagir à tout ce qui peut se passer sur scène : un verre qui tombe, le chapeau de son batteur… Et surtout à une attention toute particulière pour notre langue dont elle ne cesse de vouloir élargir son vocabulaire.
Standing rugissant à souhait nous rappelle les belles heures de feu Gossip. Beth en profite pour glisser ses conseils de vote pour la Présidentielle pour finir par hommage à Nirvana. We could Run et Love Long Distance introduit par un « for my Gossip family« .
La péniche est prête à tanguer, les bras se lèvent, les corps n’ont pas assez de place pour bouger à leur aise.


Une « chanson pour maman » avec OOh la la (je ne sais pas pourquoi) et Fire le premier tube en puissance de l’album fait chavirer avec son petit côté Tina Turner jusqu’à l’apogée : Heavy Cross.
Court rappel et bain de foule à l’éventail sur Open Heart Surgery, le temps de « toucher le plus grand nombre« . Dernier titre à la manière d’Adele avant de partir : Coal to diamonds. 

Le clip Fire est à mâter sans modération avant le retour de la belle tigresse.

Image de prévisualisation YouTube

Beth Ditto
album Fake Sugar
(Columbia France)
Sortie le 16 juin

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *