Caravane du Tour de France – immersion et bain de foule incroyables

Ce vendredi, embarquement immédiat sur dans la Caravane du Tour, sur un des chars Le Gaulois pour un périple de 214 km en plein soleil, à la rencontre des fans de la petite reine, prêts à tout pour participer à l’événement incontournable de l’été (longues heures d’attente, déguisements, déco dans les rues…). Liesse collective, smile sur tous les visages et scènes poilantes en bord de route. Le Tour de France réserve un lot de sensations fortes et incroyables !

Les conditions n’étaient pas forcément idylliques pour ce périple. On nous avait prévenus : réveil très matinal, crème solaire, couvre-chef bien accroché, pas de pause une fois montés sur le char. Mais l’envie de participer à cette aventure humaine à la rencontre des spectateurs du Tour de France est plus forte.

La Caravane du Tour : ambiance unique

Arrivés à Troyes pour le départ de la 7e étape, l’excitation commence à monter à la vue de ces bolides – la Caravane du Tour en compte 180. Ces derniers parcourront les plus de 3 500 km à travers les 21 étapes de Tour de France.
Il y a la préparation des équipes, les dernières consignes échangées, les chercheurs de goodies qui tentent leur chance. Il y a aussi les tonnes de madeleines, bonbons, stylos, magnets, saucissons, porte-clés, bobs et autres casquettes.
Et la grande chorégraphie assurée chaque matin par une équipe différente pour échauffer les caravaniers avant le départ.
Harnais de sécurité qui fait l’effet d’une gaine sur certaines parties du corps, avant de prendre place sur le char du Gaulois pour un road trip unique !

Folie pure ! 

À la sortie du parking, la vision des tout premiers spectateurs massés pour le départ est bluffante. On se prendrait pour un chanteur montant sur scène avec une décharge d’adrénaline. On comprend qu’un Julien Doré soit galvanisé quand il est face à la foule.

C’est totalement fou, hystérique, impossible de distinguer un visage plutôt qu’un autre. Les premiers goodies commencent à voler et à faire des heureux. Au total, 800 000 goodies à l’effigie de Cocotte seront distribués sur le Tour. On traverse la ville sous les cris, les mains qui s’agitent, les sourires.

Puis les routes de campagne, un peu plus calmes par moment. On peut voir un classique du Tour comme une paire de fesses masculine généreusement découverte. Mais aussi un diablotin, des cyclistes amateurs en tenue sportive, des hommes déguisés en femmes. Tout est très bon enfant.
Suivent de nouvelles scènes de foule en traversant des villages surchauffés et bondés. Des vélos décorés, des banderoles, des confettis.

Eleveurs mobilisés

Au kilomètre 179, passage hautement symbolique devant des éleveurs de poulets français partenaires de la marque Le Gaulois venus pour l’occasion célébrer le Tour.

La seule montée de l’étape nous réserve un gros lot de cris, d’encouragements et de saluts en tout genre. La Caravane du Tour ralentit à ce moment, garantissant de vrais eye contacts et des échanges un peu plus soutenus.

À l’approche des derniers kilomètres, la foule redevient plus dense. Les peluches Cocotte sont lancées généreusement.
Nous franchissons la ligne d’arrivée que seule la Caravane du Tour, les véhicules officiels ont le droit de traverser avant les coureurs cyclistes.

Le Gaulois est fournisseur officiel de volaille 100% française du Tour de France depuis 2015. Et est partenaire de l’équipe cycliste FDJ qui s’est illustré avec Arnaud Demare qui s’est imposé au sprint de la 4e étape.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *