Carmen Maria Vega en concert chez Madame Lune

Avant d’accueillir les têtes d’affiche Camille, Oxmo Puccino, Mademoiselle K ou encore Patti Smith à l’Eglise Saint-Eustache, Madame Lune, gentille organisatrice et surtout productrice, a partagé, ce jeudi, son coup de coeur pour la frimousse attachante de Carmen Maria Vega, estampillée « nouvelle chanson française. »

Devant un petit comité, en rangs serrés, dans le salon musical de l’église, la jeune chanteuse dans une robe de cuir a donné pleine mesure de son coffre. Accompagnée de deux musiciens à la guitare, elle a fait le choix de laisser le micro en loge.

« Pas d’amplificateur » donc, afin de profiter de toutes les belles nuances de sa voix. Le frisson est proche, même si les histoires d’amour de Carmen ne sont pas des plus gaies, de son propre aveu. Qu’importe! L’émotion est dans la salle, l’oeil de la chanteuse est tendre et la franche complicité pointe son nez à chaque détour.

Avant une longue tournée et La Cigale, le 8 décembre, elle nous offre la primeur de ses nouveaux titres. Une attaque loufoque et corrosive contre l’industrie du disque et un petit coup de canif bien placé à une droite un peu trop conciliante.

Au passage, son tube La Menteuse, connu jusqu’au Japon, prend une tout autre saveur quand elle vous le balance à l’oreille dans ce cadre feutré et amical du salon musical.

Une adresse que l’on aimerait garder pour soi, tant elle nous fournit chaque soir, avec délice, des souvenirs uniques.

Nouvel album prévu début 2012.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *