Archives de catégorie : #Yummy

All is #foodporn ! La preuve ici

Caramels Sakura par Henri Le roux : c’est le printemps ! #concours

La maison Henri Le Roux nous enchante à nouveau. Le chocolatier, caramélier a choisi de célébrer le printemps avec une nouvelle saveur. Des lots de caramels Sakura sont à gagner ici !

La maison bretonne que nous affectionnons tant poursuit sa belle romance avec le Japon. Depuis 2 ans, ses œufs en chocolat pour Pâques prouvent cette connexion avec leur dessin délicat.

Pour fêter le printemps, Julien Gouzien, chef de production de la maison Henri Le Roux s’est laissé porté par la fleur de cerisier qui offre de si belles floraisons quand les beaux jours reviennent.

Aux côtés du célèbre caramel au beurre salé (C.B.S) création du Maître chocolatier et caramélier, il faut compter sur le savoureux caramel Sakura. Rosé, lové dans un panier de bambou, cette confiserie délicate qui colle raisonnablement aux dents est savoureuse.
Notre palais n’a fait qu’un tour quand il goûté au tout premier. Une vraie révélation.

#CONCOURS

La crew #USofParis est composée à 100% de gourmands. Et ce qu’aime par-dessus tout gourmand c’est : partager !
Et surprise : nous avons des lots de caramels Sakura à vous faire gagner et prêts à partir dans toute la France.

Pour participer, c’ est super simple. Il suffit de compléter le formulaire ci-dessous pour participer au tirage au sort, en précisant bien votre adresse postale.
Vous avez jusqu’au lundi 24 avril 2017 à 23h59 pour jouer (après les bonnes choses auront été englouties).
Et n’hésitez pas à nous laisser un commentaire sympathique (on adore !).

MULTIPLIEZ vos CHANCES DE GAGNER en likant et partageant le post du concours sur notre page FB !

Concours Henri Le roux mars 2017
Sending

Henri Le Roux

5 boutiques en France :
52, rue Saint-Dominique 75007 PARIS
1, rue Bourbon-le-Château 75006 PARIS
24, rue des Martyrs 75009 PARIS

18, rue de Port-Maria 56170 QUIBERON
ZA Mané Craping 56690 LANDEVANT

Follow la page FB officielle Henri Le Roux France !

Plus de jeux concours
Concours Gratuits

Share

Pâques 2017 : poupée et chat japonais, canard et T’choupi en chocolat !

Cette année encore, Pâques nous réserve un lot de créations en chocolat originales, décalées et savoureuses. Notre objectif photo s’est baladé du côté de chez Pierre Marcolini, Henri le Roux, Dalloyau, Jacques Genin, L’Éclair de Génie, Richart, Hugo et Victor et Chapon.
Au programme : poupée, chat bienveillant, lapin malicieux, T’choupi, safari, poissons, canard et œufs de toutes sortes. 

L’année du Japon ?

Pierre Marcolini tire de ses voyages à travers le monde où il tient boutiques (Etats-Unis, Royaume-Uni, France, Luxembourg, Chine…) des sources d’inspiration pour ses créations. De ses séjours au Japon, est née l’envie d’un Kawaï Easter avec une série d’adorables poupées aux joues roses et à la photogénie inégalable. Jeux d’éventails, discrétion du regard, elles ont tout pour charmer les amateurs de chocolat au lait et noir. Selon leur taille, les poupées sont agrémentées d’un ou de plusieurs œufs en chocolat.

Les Pakai : oeuf bakeneko et oeuf usagi

Japon aussi chez Dalloyau mais plus barré avec des figures fantastiques issues du folklore du pays du soleil levant. Chat, lapin, blaireau et autre lanterne sont en forme d’œuf mais leur bouille est vraiment surprenante ; surtout le lapin avec son drôle de chapeau jaune.


La Maison Henri le Roux poursuit sa collaboration avec la célèbre maison de kimonos japonais, Chino. Son œuf de Pâques à la coque en chocolat noir (62% de cacao) et baptisé Vagues infinies se couvre d’un délicat dessin, tout comme son irrépressible poisson shooté au-dessus de la Seine.

Des fleurs, de la dentelle, T’choupi


Les œufs, poules et autres lapins sont d’inspiration florale chez Jacques Genin. Et le résultat est magnifique ! Ces couleurs sont accrocheuses et donnent plus envie d’exposer son lapin en chocolat sur une console à côté d’un vase design blanc. On aurait pu croire au kitsch sur le papier mais en vitrine, le résultat est tout autre. Une réussite !

Hugo et Victor font aussi bien plaisir aux parents avec une série d’œufs en chocolat garnis qui jouent la dentelle (que l’on peut retrouver aussi chez M&S à un coût moindre et certainement une qualité inférieure) et l’adorable T’choupi avec son œuf pour faire fondre les bouts de choux. A noter que les créations sont colorées aux poudres naturelles de fruits, légumes et épices pour préserver la santé des tout petits.

Na-nards, Né-nettes, safari et petit poisson dans l’eau 

Christophe Adam agrandit son cercle de canards pour l’Éclair de Génie. Les Na-nards ont cette année leurs doubles féminins nommés Né-nettes. Autre nouveauté, il est possible de les baptiser pour un clin d’œil au croqueur et à la croqueuse qui les recevra.

D’autres animaux sont convoqués pour Pâques 2017. Chez Richart, on se lance dans un cache-cache en plein safari avec animaux sauvages moulés en chocolat. Éléphants, lions, hippopotames, girafes et autres singes vont  les amoureux de la nature.
A voir aussi, une belle collection graphique intitulée Pâques en Finlande qui convoque Ilmatar, la déesse de l’air.

On finit par un autre poisson qui a tenté une tête dans le bassin du jardin des Tuileries. Il fait partie de la collection du chocolatier Chapon, aux côté des œufs smiley rigolos.

Share

Restaurant Nubé avec Juan Arbelaez : audace et lumière !

Nubé vient tout juste de fêter ses 1 ans !
Juan Arbelaez est l’heureux chef de cette adresse lumineuse, cosy et en retrait de la foule des Champs. Déjeuner d’anniversaire audacieux, gorgé de mélanges very tasty aussi détonnant que savoureux.
Une adresse en or qui propose une formule midi à 32e pour s’initier. 

Une salle lumière du jour sous plafond carreaux de verre, une autre en retrait plus cosy, avec tout autant de charme.
Ambiance florale sur les murs quand ils prennent de la hauteur, meubles design sans esbroufe. Exit les portes battantes pour la cuisine, place au rideau noir, plus opaque, plus mystérieux.
Un chef beau gosse passé par Top Chef, avec une grosse montre au poignet, un serveur hipster barbu trapu au tablier en cuir sur chemise blue jean, un maître d’hôtel discret et un jeune chef pâtissier qui va se faire un nom. 

Voici quelques-uns des ingrédients qui font l’élégance, la différence et le caractère bien trempé du Nubé.

Dans l’assiette, des mélanges d’étonnants, de l’audace, des touches de couleurs, des verrines et des coupes qui viennent agrémenter la table et le palais. 

On trempe son morceau de pain croustillant dans le bol d’huile d’olive pour se préparer.
Viennent les amuse-bouches qui en envoient avec un jus détox et sa décharge de gingembre accompagné de son sablé parmesan. Suit un céleri poivre et crème de St Agur. 

On entre dans le vif avec la Pélamide, un poisson fougueux en mer quand on cherche à l’en extraire. La bonite gagne la partie avec son « jardin » de betteraves, agrumes, fraises et limequat. C’est déjà le printemps !

Le chef que l’on avait découvert à Boulogne avec Plantxa donne de sa personne et n’hésite pas à sortir pour teaser le plat principal. En l’occurrence le cochon ibérique fumant sur planche de bois, passant de table en table. On salive d’excitation ! 

Une fois découpé, le cochon se laisse déguster sans résistance. Onctueux, rehaussé idéalement avec sa sauce blanche (huile d’olive, marjolaine) – on en aurait voulu plus ! La glace à la moutarde de Meaux Pommery vient balancer un dernier coup de force comme on aime. 3 assiettes sur 4 de la table prouvent le sans faute : elles sont vides. 


Desserts surprises
Une tartelette soufflée au chocolat, coriandre, dissimulée sous une gélatine verte (attention ceci n’est pas une vulgaire gelée) avec glace curry.
Il faut un coup de cuillère certain pour venir à bout de la pâte à tarte. Ce n’est pas un défaut. Au contraire, on s’en amuse !
La gélatine est finalement discrète pour laisser tout le cœur du chocolat nous emporter. Il est noir à soir.

En bonus, le gâteau d’anniversaire crémeux au citron et meringues avec le portrait sucré du chef. La classe !

Restaurant Nubé 
à l’Hôtel Marignan
12, rue de Marignan
75008 PARIS

Ouvert du mardi au samedi

Déjeuner de 12h30 à 14h
Dîner de 19h à 22h

brunch le dimanche

 

Share

Senoble, la pâtisserie qui réinvente l’île flottante

La maison Senoble fait le bonheur des gourmands avec sa première pâtisserie – salon de thé ouverte depuis le 31 janvier rue des Petits Champs, dans le 1er, à quelques pas du Palais Royal. Amateurs de plaisirs sucrés mais aussi salés, nous nous sommes laissés tenter avec délice par cette expérience gastronomique unique qui met en avant une Île Flottante revisitée.

Adresse d’exception à la décoration raffinée

Dans un décor mélangeant à la fois modernité et authenticité, nous nous sentons immédiatement chez nous, comme dans un cocon. La couleur bleue, celle de la marque, est vive et moderne, les murs sont blancs et le parquet chaleureux. De cette union se dégage un véritable sentiment de plénitude.

La boutique est composée de deux étages avec au rez-de-chaussée, la vente de pâtisseries et d’épicerie fine et à l’étage, un salon de thé à la décoration de qualité.

La signature de la marque étant basée sur le lait et le patrimoine laitier c’est donc tout naturellement que nous y trouvons des desserts et des gourmandises autour de cet ingrédient (crème de lait, caramel salé, chocolat…). Une véritable collection de thés ainsi que des cakes variés est également proposée.

Le salon de thé est meublé par d’agréables fauteuils et de petites tables.  Les sofas, au fond de la pièce, sont immenses et enveloppants. Nous y trouvons des livres de cuisine, des objets insolites comme le moule de la nouvelle Île flottante de la maison. Ce dessert a été repensé sur mood board par Agathe Senoble.

Une histoire de famille

Nous écoutons attentivement l’histoire familiale racontée par Agathe, jeune femme blonde pétillante et passionnée, arrière arrière arrière petit-fille de Sophie.

Sophie Senoble a fondé la fromagerie artisanale de Jouy, en Bourgogne, à l’après-guerre. Elle vendait son lait et ses fromages sur les marchés.  La marque à évoluée de génération en génération. A la fin des années 80, Marc Senoble avait, quant à lui, une vision internationale. Il prit la direction de l’entreprise familiale et commença à exporter les produits en mettant l’accent sur les desserts.

Le souhait d’Agathe était de revenir aux origines de l’entreprise familiale en se dégageant des marques des distributeurs et en créant la première pâtisserie-salon de thé à Paris.

Retour aux sources réussi

Nous commençons par la dégustation d’une planche de charcuteries et de petits fours aux goûts délicats. Le tout accompagné, au choix, par un champagne rosé ou brut, issu de deux cuvées spéciales choisies spécifiquement pour accompagner les desserts et encas de la maison Senoble. Suivent croques le Parisien et le Cendré délicieux et plateau Délicatesse de la mer avec œufs et rillettes de saumon, tarama.

Puis nous admirons avec curiosité l’île flottante réinventée par Agathe. Nous contemplons ce dessert, véritable œuvre d’art, qui nous fait penser immédiatement à une jolie robe de princesse aux contours délicats, légère comme une crinoline. Le cœur du dessert est composé d’un crémeux à la vanille Bourbon rehaussé d’un caramel ambré qui se mélange à la mousse de meringue d’une exquise légèreté aux saveurs d’antan. Avec 30% de sucre en moins, nous n’avons aucune raison de culpabiliser.

De savoureux macarons et de délicieux petits choux aux goûts étonnants viennent compléter notre assiette sucrée. Un max de saveurs.

Bon à savoir : très prochainement, Senoble ouvrira un glacier à l’Île Saint Louis.

Pâtisserie Senoble
11, rue des petits champs
75001 Paris

Horaires :
du lundi au vendredi de 8h à 20h
le samedi de 10h à 20h30
le dimanche de 10h à 20h00

Tel. 01 42 21 94 19

Pâtisseries entre 2€ et 7€
L’Île Flottante, icône de la maison à 6,50 €

Brunch Palais Royal à 24€ le week-end de 10h à 15h30

Share

Bar à chocolat by Pierre Marcolini @ Le Printemps #exhaltant

C’est une première européenne ! Paris peut être fière d’avoir été choisie pour accueillir le deuxième bar à chocolat après Shanghaï, signé de mon maître chocolatier Pierre Marcolini.
Paris n’a pas encore droit aux éclairs, exclusivité belge, mais un petit Spritz au cacao, ça ne se refuse pas.
Voyage gustatif et féérique au programme jusqu’au 6 mai.


Une folie chocolatée au Printemps !

C’est avec un large sourire que Pierre Marcolini accueille ce jeudi ses invités pour partager les nouvelles merveilles qu’il leur réserve. Fort de son succès en terres chinoises, le chocolatier belge décline sa marque de fabrique : l’infusion de cacao à travers plusieurs boissons.
Ce qu’il apprécie le plus c’est de participer à toutes les étapes du cacao et la peau de la fève a été une révélation. Il s’en sert d’ailleurs pour son risotto. Il reconnait en cette peau les vertus de la note de cacao, sans le côté écœurant.
Ses cocktails et autres breuvages sont à apprécier avec un macaron, un mini-financier ou un pavé de Tours.
Il y en a pour tous les goûts et tous les moments de la journée, sur place dans un très beau cadre et à emporter.


La Belle à croquer, chocolat chaud, vanille de Madagascar et crème fraiche, autant vous dire que toute autre proposition de toute autre grande enseigne ne vous fera plus aucun effet. Le Chocolat glacé et purée framboise fraiche : désaltérant à souhait, parfait pour enfin remplacer notre triste thé glacé.

De l’audace avec Belle de Nuit et Belle de Jour. Infusion chaude d’écorce de fève de cacao et fleur de jasmin pour la première et infusion glacée pour la seconde avec du gingembre frais.

Pour l’apéro, le Spritz trouve un nouvel intérêt avec l’avoir consommé plus que de raison. La petite pointe de fève servie à l’aide d’un siphon à mousse fait toute la différence. Ça réveille d’un coup notre début de soirée. Immanquable !

Pierre Marcolini en profite pour nous présenter sa collection Kissing Season pour la St Valentin 2017 avec cette spectaculaire pièce montée de cœurs rouges chocolat framboise. Déclinaison avec la boite aux cœurs multicolores totalement irrésistibles.

Toutes ses idées, inspirations, il les collecte via son Ipad Pro, « mon moleskine avancé« . Il s’éclate littéralement avec le stylet. C’est donc avec cet écran qu’il a conçu la création de Pâques 2017 d’inspiration japonaise.

Pierre Marcolini loves Printemps

jusqu’au 6 mai 2017

Printemps Mode étage -1
Atrium
64, Boulevard Haussmann
75009 PARIS

Horaires :
du lundi au samedi : 9h35 à 20h
Nocturne le jeudi jusqu’à 20h45
fermé le dimanche

Share

Paris Cocktail Week 2017 : créations @ Bar Le Forvm

La Paris Cocktail Week 2017 bat son plein pendant 8 jours à travers 50 adresses dans toute la ville. Ce sont à chaque adresse un décor unique, une ambiance particulière, une création alcoolisée et une autre sans alcool avec Perrier, le partenaire officiel de l’évent.
On en a profité pour interroger Xavier Laigle à la tête du Bar Le Forvm dans le 2e.

Paris Cocktail week 2017 avec Perrier partenaire officiel
Xavier Laigle
est en place au Forvm depuis 1985 et gérant depuis 10 ans.  Son plus ? « La connaissance des produits et la place réservée au whisky. »

Votre plus belle création de cocktail ?
L’Orange Brûlée : Armagnac, Amaretto, Grand Marnier, crème fraiche. A l’époque, je cherchais à réaliser un cocktail de dessert.
Maintenant, on est plus dans de l’amertume. Il n’est plus à la carte du Forvm mais je peux le réaliser à la demande.

Créer un cocktail sans alcool est-il ennuyant ?
Pas du tout ! C’est un défi supplémentaire. Il faut concevoir quelque chose d’original, un plaisir tendance ou à contre-courant.

Présentez-nous votre création cocktail Perrier.
Je suis parti d’un coulis poire en duo avec de la fruit de la passion. Mêmes proportions pour les deux. J’ai rajouté un sirop d’hibiscus maison aussi pour un peu d’âpreté ; il faut juste trouver le bon dosage. Une pointe de miel pour la note sucrée. Et le côté pétillant avec Perrier.

Honey Fruity Fizzy Bar Le Forvm création cocktail Perrier Paris Cocktail Week 2017
Si une personnalité pouvait goûter ce cocktail, ce serait ?
Je suis fan d’heavy metal. Ce serait James Hetfield, chanteur du groupe Metallica. Il a fait plusieurs cures de désintox. Ce serait parfait pour lui. 😉

Quelle est votre création alcoolisée #ParisCocktailWeek 2017 ?
Une base de Glenmorangie, avec une infusion créée par une société allemande qui conçoit des mélanges originaux : poire, amande, vanille. J’y ai rejoué un coulis de poire, du miel et de l’amande grillée.
J’ai eu de la chance pour ces deux cocktails. Je n’ai fait que deux essais à chaque fois pour les finaliser.

A qui aimeriez-vous proposer ce cocktail ?
Je pense à Till Lindermann, le chanteur du groupe Rammstein. Mais il semble qu’il soit plus vodka. Ils ont sortis avec les autres membres, récemment une bouteille de vodka.
Je dirais plutôt Bill Lumsden, le responsable de la distillation et de la création des whiskies chez Glenmorangie.

Quelles sont les dernières saveurs qui vous inspirent ?
Un sirop créé avec du genmaicha, un thé japonais, qui donne une saveur grillée.
Il y aussi le shiso, sorte de « basilic japonais« .

Paris Cocktail Week 2017 plan c 50 bars participants

Le programme complet de la Paris Cocktail Week !

Bar Le Forvm

29, rue du Louvre
75002 PARIS

Horaires :
du lundi au jeudi de 18h à 01h
Vendredi et samedi de 18h à 2h
Fermeture le dimanche

Share

Restaurant Le W : brunch pas comme les autres #perfect

Le dimanche à Paris, ce ne sont pas les brunchs, ni leur buffet qui manquent.
Si vous en avez marre des brunchs du coin de la rue, l
‘équipe d’USofParis vous emmène à deux pas des Champs-Élysées pour une pause feutrée au restaurant Le W et sa salle fraichement rénovée.
Au menu, une palette de saveurs colorée, variée et irrésistibles pour ce brunch d’hôtel (Warwick).
Laissez-vous guider par vos papilles, aucune résistance n’est de mise.

Restaurant le W Hotel Warwick Paris champs-élysées table fauteuils photo usofparis blogGrâce à l’accueil chaleureux et malgré une salle sans fenêtre, on se sent vite comme chez nous au restaurant Le W.
Cuisine ouverte sur la salle, les cuisiniers s’activent pour préparer les assiettes chaudes des convives.
On s’attable à deux pas du buffet. Une place de choix qui permet de scruter les goûts des autres adeptes de plaisirs salés sucrés et de repérer les plus gourmands.

Brunch restaurant le W Hotel Warwick Paris buffet sucré pots bonbons photo usofparis

Un brunch-buffet taille XXL

Salé, sucré, chaud, froid : on ne sait plus trop où donner de la tête. Quelle est la priorité ? Jusqu’où va la gourmandise ?
Rien que pour le buffet salé : les huitres se prélassent dans leur coquille, les wraps à la dinde fleurent bon le frais, les finger sandwichs au magret de canard appellent la tentation et les assiettes des charcuteries (jambon de Bayonne, Speck, Rosette et autre Bresaola) invitent à l’excès.
Mais c’est sans compter sur les salades et le céleri rémoulade qui viennent nous rappeler à l’ordre diététique et à nos bonnes résolutions 2017.
Un petit compromis avec les makis californiens au saumon ?
Et là on a survolé qu’une partie du buffet salé.

Brunch restaurant le W Hôtel Warwick Paris assiette finger sandwich magret canard saucisse photo usofparis blogDans les casseroles et les poêles mijotent des pommes de terre grenailles, des saucisses de volailles ou du bacon grillé.
Mais il y a toujours une proposition pour rester raisonnable comme le wok de légumes.

Plats sur commande

C’est le plus de ce brunch : deux plats sont préparés à la demande.
Si vous le désirez un œuf au choix : brouillé, en omelette, à la coque, ou poché. Notre œuf coque était un peu sous-cuit ce jour-là mais c’est tout à fait pardonnable.

Puis un « plat du jour » à choisir entre poisson et viande. Et c’est la picatta de boeuf qui retient notre attention. Petite envolée italienne savoureuse.

Brunch restaurant le W Hôtel Warwick Paris plat picatta de boeuf grenailles romarin photo usofparis blog

Après ce plat, on file au plateau de fromages qui ne doit pas être délaissé. Il est concocté par le Maître Fromager du restaurant.

Place au sucré !

Bien sûr qu’il nous reste de l’appétit, notre gourmandise a fait toute la place qu’il faut. Arrive le moment de donner la touche finale à votre brunch.
Carrot cake, cake aux fruits, muffins, pain perdu et sa crème anglaise, salade de fruits, bavarois ou encore île flottante.
N’en jetez plus…

Brunch restaurant le W Hôtel Warwick Paris assiette dessert pain perdu opéra carrot cake photo usofparis blog
Mais si…
Il y a aussi les cookies, les macarons et le plateau de fruits exotiques.
De quoi terminer tout en douceur ce brunch de haute volée avant de faire une petite balade digestive sur l’une des plus belles avenues du monde…

A nos côtés, des tablées de quinqua amoureux avec un joli carat au doigt de madame, des trentenaires avec leur fille qui n’attend qu’une chose : le dessert, des tablées de familles recomposées et même un solo qui se prépare à une excursion de la ville. Peu de clients d’hôtel qui préfèrent un petit-dej pour découvrir les rues de Paris. L’ambiance est donc apaisée. Pas de rush, tout est calme et plaisirs gustatifs.

CONSEIL : mieux vaut réserver pour en profiter…
Car oui, le brunch du W affiche le plus souvent complet.
Et c’est tout à fait mérité.

Restaurant-Le-W-Hotel-Warwick-Paris-comptoir-cuisine-ouverte-sur-salle-photo-usofparis-blog

Brunch du Restaurant le W

Hôtel Warwick Paris
5, Rue de Berri
75008 PARIS

Tous les dimanches de 12hà 14h30

Prix : 49 € (boissons comprises hors carte des vins)
24 € par enfant de moins de 10 ans
Gratuit pour les moins de 4 ans

Share

Roomies : burger de potes et nouvelle adresse !

Quand deux amis se mettent à la restauration… bienvenue chez Roomies dont la 2e adresse à Miromesnil vient tout juste d’ouvrir.
Qui a dit qu’une amitié ne pouvait pas perdurer à vie ? Édouard et Charles en sont le parfait exemple. Deux Nantais qui se rencontrent en petite section, et voilà le début de l’aventure. S’ensuivent, plusieurs années plus tard, une école de commerce ensemble et une colocation. Puis la fameuse crise de la trentaine ; bien heureusement pour nos estomacs car elle donne naissance à Roomies Burger.

Roomies-burger-cuisine-nouvelle-adresse-restaurant-avenue-percier-paris-mirosmenil-photo-usofparis-blog

Un premier restaurant ouvre alors rue du Cygne à Paris, dans le 1er. Le concept est simple mais efficace : du fait maison avec trois éléments de base (dont un steak de bœuf goûtu), puis un choix de fromage parmi plusieurs (dont la raclette), une sauce au choix, plusieurs légumes possibles, le tout servi par une équipe très accueillante et multitâche. Ce serait dommage de sentir tous les jours la cuisson à la plancha à la fin de la journée et de ne pas avoir d’autres choix que d’être dirigé vers la douche par madame dès le retour à la maison… n’est-ce pas les garçons ?

Burger-Roomies-Paris-dégustation-restaurant-avenue-Percier-photo-usofparis-blog

Roomies-carte-composer-son-burger-restaurant-avenue-Percier-paris-photo-usofparis-blog

Ce qui différencie Roomies d’autres restos de burgers ? C’est le « fait sur place« . Une cuisine leur permet de couper les légumes, préparer les sauces et concocter des cookies pour le dessert ! On notera les prix attractifs : un veggie burger (une vraie révélation) et son accompagnement (les frites sont délicieuses) pour 10 € et à peine plus pour les autres.

Deux idées de burgers improbables et pourtant déjà commandés ? Un double steak bien cuit et sans sauce ni légumes ou encore un double steak, triple fromage avec ration de bacon.
Roomies-Burger-Cookies-home-made-faits-maison-restaurant-paris-photo-usofparis-blog
L’autre bonne idée Roomies repose sur une carte illimitée à gagner pour une durée de trois mois. Une carte en bois gravée est remise au gagnant. Celui de décembre, par exemple, est venu 5 fois de suite !!!! Un passage régulier de clients a même lieu pour connaître la date du prochain tirage au sort et faire partie du « all inclusive Roomies. »

De fil en aiguille, on les retrouve par la suite pour une ouverture d’une boutique Chanel sur le thème « chantier » puis dans un mariage l’été dernier. Et depuis peu, Roomies réveille les papilles du quartier Miromesnil dans un second restaurant ouvert et toujours avec la même chaleur humaine ! Pour preuve le jour de l’inauguration, des visiteurs qui n’étaient pas sur la liste d’invités et qui voulaient acheter des burgers ont été invités et ont été reçus comme un blogueur !
Roomies c’est vraiment le burger autrement et ouvert le dimanche !

Roomies-burger-paris-carte-restaurant-miromesnil-photo-usofparis-blog

ROOMIES
restaurant de burgers en 2 adresses 


14, rue du Cygne
75001 Paris
Horaires :
du lundi au vendredi 12h-14h30 / 19h30-22h
samedi : 12h à 22h

6, avenue Percier
75008 Paris

Horaires  :
du lundi au vendredi 12h-14h30 / 19h30-22h30
samedi : 12h à 22h30
dimanche : 12h à 16h 

Masque-tête-de-burger-soirée-Roomies-restaurant-paris-photo-usofparis-blog
Share

Champagnes de Vignerons : pop-up original pour fêtes pétillantes !

Du 9 au 31 décembre, L’Instant Champagnes vous accueille pour découvrir de belles histoires de vignobles et surtout des saveurs inégalables en matière de bulles. Au total : 24 vignerons présentent leurs plus beaux cépages pour être sûr de surprendre amis et familles pendant les fêtes. RDV avec les Champagnes de Vignerons en plein Paris.

Champagne-M-Brugnon-Demoulin-Fleury-Camus-Sartore-Champagnes-de-Vignerons-photo-usofparis-blog

Pas de célèbres noms mais de l’artisanat !

Les Nicolas F. ou autres Moët & C. n’ont pas droit de citer au 16, rue Saint-Merri. Place belle est donnée à des vignobles à visage humain et qui font le voyage pour faire découvrir leurs produits – à savoir : deux champagnes par vigneron.
Authenticité, proximité,  sont quelques-uns des maitres mots de ces productions locales représentant les 4 territoires : Vallée de la Marne, Côte des Blancs, Montagne de Reims et Côte des Bar. Autant de terres riches, de savoir-faire unique, de passion.
A L’Instant Champagnes : dégustations, rencontres, master class, atelier pour enfants sont au programme pour valoriser ce terroir français qui séduit aussi bien le Parisien le plus exigeant que le touriste néophyte qui a besoin d’un minimum de conseils.

l-instant-champagnes-de-vignerons-pop-up-store-boutique-ephemere-rue-st-merri-paris

Parcours de vie / belles histoires
A la soirée d’inauguration, nous avons rencontré Brigitte dont la première récolte de Phal B. de Beaufort a vu le jour en 2009. Avant, Brigitte était chef de projet informatique avant de choisir de changer de vie et de faire une formation de chef d’exploitation viticole. 4 hectares de vignes et de 5 à 6000 bouteilles produites par an comblent cette mère de famille qui a transmis la fibre à son fils, actuellement en étude d’oenologie. C’est une évidence, pour elle : « il n’y a pas un champagne, mais des champagnes ! »
A quelques pas, la 4e génération de la maison Derot-Delugny (créée en 1929 par l’arrière grand-père) représentée par Claire et Laurent nous séduit aussi avec les 7 cépages de la cuvée. C’est 30 000 bouteilles produites par an et surtout de belles caves creusées par le grand-père, « comme un mineur, en hiver, quand celui-ci ne pouvait s’occuper de sa vigne. »

Champagne-Daniel-Collin-côte-des-blancs-dégustation-champagnes-de-vignerons-photo-usofparis-blog

Un autre beau sourire, celui d’Adeline, fille de comm, qui a rejoint cette année son oncle pour suivre la passion familiale initiée par le grand-père Daniel Collin. Originalité, un cépage à l’équilibre parfait : 1/3 chardonnay, 1/3 pinot noir et 1/3 meunier.

Champagne-Phal-B-De-Beaufort-cuvée-Expression-et-Dauby-mère-et-fille-cuvée-Flore-Champagnes-de-Vignerons-photo-usofparis-blog
La cuvée récente de la maison Dauby mère et fille porte le doux prénom de Flore, la fille de l’actuelle propriétaire, qui a fait le choix de rejoindre sa mère pour l’aider dans l’exploitation, après une carrière scientifique.

Ces vignerons tiennent la boutique à tour de rôle pour faire déguster leurs champagnes, partager leur passion et favoriser la curiosité de tous et toutes pour cette boisson raffinée et qui ne finit pas de nous surprendre.
Les passionnés de belles étiquettes de champagne ne seront pas déçus par la visite.

Tablier-les-champagnes-des-vignerons-pop-up-store-boutique-marais-paris-vente-champagne-photo-usofparis-blog

L’Instant Champagnes
boutique éphémère tenue par les Champagnes de Vignerons

L’Imprimerie
16, rue Saint-Merri
75004 PARIS

de 12h30 à 20h
fermeture exceptionnelle le 25 décembre

inscription gratuite aux master class en ligne

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

Share

Bûches de Noël de l’Hôtel Westminster : délicates & inventives

Bryan Esposito, le jeune chef pâtissier du restaurant étoilé Le Céladon – tenu d’une main experte par Christophe Moisand – nous avait enthousiasmés avec sa création L’instant chocolat. Il nous soulève les papilles avec deux bûches de Noël inventives et à la simplicité trompeuse. Le Noël 2016 sera Westminster ou ne le sera pas.

buche-de-noel-provence-compotee-figues-mousse-nougat-fruits-confits-restaurant-le-celadon-paris-hotel-westminster-photo-usofparis-blog

Bûche à la manière des treize desserts

Difficile de me faire oublier les saveurs fruitées de la bûche de Noël que je retrouve tous les hivers dans ma ville natale. Fruits, biscuit léger et cœur crémeux : une valeur sûre des fêtes familiale.
Pourtant je suis capable, cette année, de la plus belle infidélité avec la création de Bryan Esposito. Cet hommage à la Provence, sa délicatesse font retourner mon palais. Une part n’a pas suffi. Oui, j’avoue : j’ai succombé à une deuxième, par plaisir, gourmandise et jubilation. Et être bien sûr de comprendre ce qui m’attirait autant.

Bûche-de-noël-a-la-manière-des-treize-desserts-provence-Le-Céladon-Hôtel-Westminster-Paris-photo-usofparis-blog
C’est le mélange de nougat, de biscuit noisette amande, de compote de figues, de fruits confits et de marmelade d’orange – qui m’ennuie pourtant dans les autres desserts.
Cette couche rouge vif excite forcément tout gourmand piqué dans sa plus indomptable curiosité.
Il y a de l’audace dans cette simplicité des accords, dans ces touches bien distinctes mais qui ne viennent pas jouer une note plus haute que l’autre.

buche-de-noel-kalingo-chocolat-grand-cru-feve-tonka-billes-cacao-hotel-westminster-paris-le-celadon-photo-usofparis-blog

Bûche Kalingo Grand Cru
Entre une bûche fruitée et une bûche chocolat, mon choix se portera en premier sur le fruit. Mais comment ne pas céder à un chocolat noir grand cru ?
Une bûche qui joue les belles ingénues et qui cache des textures tout à fait réjouissantes. J’aime quand le dessert ne joue pas sur une même gamme. Avec cette autre création qui enchaine : mousse chocolat à la fève Tonka, crémeux lait aux billes de cacao et brownie gianduja : l’excellence est à portée de cuillère.
Mon voisin de dégustation qui n’est pas un adepte du tout chocolat s’est enthousiasmé, avec surprise, et s’est laissé porter par l’emprise irrésistible du cacao.
Les miracles naissent parfois au cœur d’une assiette blanche discrète et pourtant rassurante.

Bryan Esposito, chef patissier du restaurant Le Céladon, et son équipe
Bryan Esposito, chef pâtissier du restaurant Le Céladon, et son équipe

Les bûches de Noël de l’Hôtel Westminster

Disponibles sur commande exclusivement à partir du lundi 12 décembre 2016
Tarif : 48 e pour 6 à 8 personnes

A déguster sur place au menu du Petit Céladon les samedi 17 et dimanche 18 décembre

Restautant le Céladon
15, rue Daunou
75002 PARIS
Tél : 01 47 03 40 42

Hôtel Westminster
rue de la Paix
75002 PARIS

Share