Archives de catégorie : Concours

Vous avez des envies de sorties ? Théâtre, spectacle, soirée événement, concert…
L’équipe du blog partage avec vous ses bons plans et vous invite.
Restez connectés à notre page : les nouveaux jeux-concours peuvent tomber à tout moment.
Des CD, DVD et autres goodies sont aussi au rendez-vous ici-même

Expo Delacroix au Musée du Louvre : rétrospective magistrale #concours

Plus d’un demi-siècle est passé sans qu’une rétrospective Eugène Delacroix ne soit organisée à Paris. C’est un peu fou.
Donc l’exposition qui s’ouvre au Musée du Louvre va être celle à ne pas manquer lors de ce printemps.
Comme l’a été la rétro de Vermeer en 2017.

Delacroix
Le christ sur la croix

Une exposition en trois temps

Car ce n’est pas moins de 180 œuvres qui sont présentées dans le Hall Napoléon du Palais des Tuileries.
Et pour retracer l’évolution du travail d’Eugène Delacroix, sa carrière a été découpée en trois phases chronologiques :
– 1822 à 1834 : la décennie de la nouveauté, de l’appétit de gloire et de liberté.
– 1835 à 1855 : la révélation de la peinture murale, la tradition et l’apothéose de 1855.
– 1855 à 1863 : l’art du paysage et les variations autour de son travail passé.

Delacroix

Et même si l’exposition est organisée de façon chronologique, la distinction entre ces périodes n’est pas toujours facile à garder en mémoire pour un visiteur non aguerri à l’histoire de Delacroix
Un petit rappel en début de salle aurait été bienvenu.
Mais ce sera la seule critique négative que l’on peut faire sur cette mise en espace.

Une parenthèse artistique merveilleuse

Mais faisons un peu abstraction de ce cloisonnement pour simplement se laisser aller au plaisir d’admirer le travail de ce géant de la peinture du 19ème siècle.

Se rendre compte que ses pièces maitresses La Liberté guidant le peuple et Scènes des massacres de Scio ont été réalisées dans sa première décennie de peintre.  Vous n’aurez donc pas à attendre la fin de la visite pour les (re)découvrir. 😃

Delacroix
La Liberté guidant le peuple et Scènes des massacres de Scio

On est surpris par la finesse des dessins qui illustrent l’édition en 1828 du Faust de Goethe.

Delacroix
Duel de Faust et Valentin

Et de salle en salle, la virtuosité de Delacroix est toujours là mais le style évolue selon les périodes.

Delacroix
Étude de reliures, veste orientale et figures d’après Goya

Un regard particulier sur le Maroc du 19ème, loin des questions esthétiques et sociales.

Delacroix
Femmes d’Alger dans leur appartement


Un de ses rares voyages à l’étranger qu’il retranscrit dans des carnets superbement illustrés et dans des aquarelles toute en simplicités.

Delacroix
Sur la route entre Tanger et Mèknes
Delacroix
Carnet : Notes et croquis pris à Mèknes

On admire la force poignante qui ressort des ses tableaux religieux. Des toiles qui ne sont qu’émotion et qui ne peuvent laisser indifférente.

Delacroix
Le christ sur la croix (dit Le calvaire)

On termine cette exposition par une salle qui offre la dernière facette du travail de Delacroix : des paysages « fantaisies ». Ils ne sont pas réels mais font appels aux souvenirs de l’artiste, mêlant parfois deux lieux différents.

Delacroix
Les baigneuses

Prenez vos billets !

Une telle réunion de toiles signées Delacroix est plus que rare. C’est un vrai bonheur de parcourir ces salles du Louvre à la découverte de peintures méconnues, d’aquarelles légères, d’eaux-fortes magistrales… Et certaines viennent des quatre coins de France (Lille, Nancy, Bordeaux…) ou du monde (États-Unis, Canada, Allemagne, Hongrie…), ou même Paris…

Il y a aussi tous ces carnets manuscrits qui montrent l’érudition et les amitiés artistiques ou sociales qu’avait tissées Delacroix.

Delacroix
Journal : 2 et 3 aout 1855

Dernier conseil : certaines toiles n’ont pu être déplacées, comme La Mort de Sardanapale ou le plafond de la galerie d’Apollon (aile Denon du Louvre), une raison de plus de poursuivre votre visite par les galeries du Musée du Louvre.

Magnifique et unique cette exposition !

Delacroix

exposition Delacroix : 1798 – 1863

du 29 mars au 23 juillet 2018

horaires :
de 9h à 18h, sauf le mardi
Nocturnes : les mercredis et vendredis jusqu’à 22h

Hall Napoléon
au Musée du Louvre
Rue de Rivoli
75001 Paris

 

#CONCOURS

Nous aimons, nous vous invitons !
Des laissez-passer pour le Musée du Louvre sont à gagner. Ils vous donneront droit à visiter l’exposition Delacroix.

Pour participer, dites-nous EN COMMENTAIRE quelle œuvre vous aimez le plus au Musée du Louvre.

Les gagnants.es seront tirés au sort parmi tous les participants.

Bonne chance à tous !


Plus de jeux concours

Concours Gratuits

Share

#Concours : des places pour Don’t Worry, He won’t get far on foot

On vous propose de découvrir le dernier film de Gus Van Sant, Don’t worry, He won’t get far on foot. Le réalisateur américain offre le portrait d’un personnage insensé : le dessinateur John Callahan.
Une histoire lumineuse et pas du tout larmoyante, portée par Joaquin Phoenix.
Notre critique est en ligne !

Image de prévisualisation YouTube

Même après avoir failli mourir dans un accident de la route lors d’une nuit de beuverie avec son ami Dexter (Jack Black), John Callahan (Joaquin Phoenix) n’a pas la moindre intention d’arrêter de boire. Il finit pourtant par suivre une cure de désintoxication, soutenu par sa compagne (Rooney Mara) et un mentor charismatique (Jonah Hill), et se découvre alors un don inattendu… Il crée des dessins à l’humour noir, satirique et insolent, qui lui vaudront un succès international dès leur publication dans la presse. En dessinant, Callahan découvre une nouvelle manière de voir la vie…
Tiré d’une histoire vraie, ce film poignant, incisif et drôle sur la rédemption, le pardon et le pouvoir de guérison de l’art est adapté de l’autobiographie de John Callahan et réalisé par Gus Van Sant.

Don’t worry, He won’t get far on foot

réalisé par Gus Van Sant
avec Joaquin Phoenix, Jonah Hill, Rooney Mara et Jack Black

Sortie le 4 avril 2018

Plus d’infos sur la page FB officielle du film :
www.facebook.com/dontworry.film

N’hésitez pas à réagir sur Twitter ou Facebook avec #DontWorry 

Don t worry he won t get far on footCONCOURS

Des places à gagner pour Don’t Worry, He won’t get far on foot juste en-dessous !

Le principe est simple : il suffit juste de remplir le formulaire avant le 8 avril 2018.

Après tirage au sort, les gagnants recevront directement leur lot (1 place) par courrier.

Bonnes chances à tous et toutes !

Attention : concours réservé à la France Métropolitaine

Concours Ciné Don't Worry
Sending


Plus de jeux concours

Concours Gratuits

Share

Festival cinéma Télérama 2018 : beau programme & concours

Festival cinéma Télérama nous offre sa belle sélection de films de l’année 2017.
Du 24 au 30 janvier 2018, rattrapons notre retard cinéphilique, l’occasion de (re)voir 120 battements par minute couronné au Festival de Cannes ou de planer avec Blade Runner 2049.
Et pour rester à l’affut de l’actu culturelle, USofParis vous 
propose un concours. Chouette ! 

Image de prévisualisation YouTube

Le Festival cinéma Télérama est donc l’occasion de retrouver en salle (et en panoramique) les films qui ont fait l’évènement médiatique et artistique de 2017.

Avec le pass cinéma, c’est 3,5e la séance pour voir et revoir des pépites avec ou sans effets spéciaux, françaises et internationales.
On retrouve des films que nous avons aimés
 et chroniqués comme : Visages Villages d’Agnès Varda et JR, 120 battements par minute. Ainsi que plus d’une dizaine d’autres : 

  • Faute d’amour
  • The lost City of Z
  • Logan Lucky
  • Barbara
  • Un homme intègre
  • L’atelier
  • Le Caire confidentiel
  • La villa
  • Une vie violente
  • Certaines femmes
  • Une femme douce
  • Patients
  • Le grand méchant renard et autres contes

Mais vous pourrez aussi découvrir des films en avant-première :  America (de Claus Drexel), Les bonnes manières (de Juliana Rojas & Marco Dutra), Razzia (de Nabil Ayouch), À l’heure des souvenirs (de Rites Batra) et Jusqu’à la garde (de  Xavier Legrand) que nous avons vu et aimé !

En plus de notre concours, vous pouvez tenter de remporter des pass pour le Festival cinéma Télérama sur welovecinema.fr.

Festival cinéma Télérama

Festival cinéma Télérama

du 24 et le 30 janvier 2018

3,50 € chaque séance avec le PASS dans Télérama ou sur Télérama.fr

Plus d’infos sur festivals.telerama.fr/festivalcinema 
ou sur la page Facebook Ma banque de BNP Paribas
www.facebook.com/mabanque.bnpparibas

Follow le compte Twitter @mabanque_bnpp pour ne rien rater de l’actu.

CONCOURSPour un bain d’actu culturelle, USofParis vous propose de gagner :
– 5 abonnements numériques Télérama de 3 mois (avec accès à la plateforme)
– 10 hors-séries « cinéma » Télérama (1 par gagnant)

Le principe est simple : il suffit juste de remplir le formulaire avant le 30  janvier 2018 à 23h59.

Après tirage au sort, les gagnants seront contacter pour bénéficier de leur lot.

Concours Télérama BNP Paribas
Sending

Bonnes chances à tous et toutes !

Attention : concours réservé à la France métropolitaine

Share

#Concours : des places pour Last Flag Flying (La dernière tournée)

On vous propose de découvrir Last Flag Flying (La dernière tournée) et le trio Steve Carell, Bryan Cranston et Laurence Fishburne au cinéma.
Alors si l’affiche vous a tapé dans l’œil ou que vous aimez l’un de ces acteurs, ne manquez pas notre concours.

En 2003, Larry « Doc » Sheperd, un ancien médecin de la Navy, retrouve Sal Nealon, un gérant de bar et le révérend Richard Mueller. Tous les trois ont combattu ensemble au Vietnam mais ils ne s’étaient pas revus depuis trente ans. Larry est venu leur demander de l’accompagner aux funérailles de son fils, mort au combat en Irak et dont le corps vient d’être rapatrié aux États-Unis.
Sur la route, l’émotion se mêle aux fous-rires car les trois hommes voient leurs souvenirs remonter et ils retrouvent leur camaraderie…

L’occasion de découvrir un trio d’acteurs 100% inédit et de retrouver notre chouchou : l’excellent Bryan Cranston qui s’est illustré avec brio dans la série culte Breaking Bad.

Image de prévisualisation YouTube

Last Flag Flying (La dernière tournée)

Réalisé par Richard Linklater
Avec Steve Carell, Bryan Cranston et Laurence Fishburne

Sortie en salle  le 17 janvier 2018

Plus d’infos sur la page FB officielle du film :
www.facebook.com/LastFlagFlying.LaDerniereTournee

N’hésitez pas à réagir sur Twitter ou Facebook avec #LastFlagFlying

 Last Flag Flying

CONCOURS

Des places à gagner pour Last Flag Flying (La dernière tournée) juste en dessous !

Le principe est simple : il suffit juste de remplir le formulaire avant le 21 janvier 2018.

Après tirage au sort, les gagnants recevront directement leur lot (1 place) par courrier.

Bonnes chances à tous et toutes !

Attention : Concours réservé à la France métropolitaine

Concours Ciné Last Flag Flying
Sending


Plus de jeux concours

Concours Gratuits

Share

Le chocolatier Bonnat à Paris : 56 raisons d’aimer le chocolat #concours inside

« 56 tablettes différentes, c’est 56 possibilités d’être le meilleur chocolat pour une personne ! » Stéphane Bonnat.

A l’occasion de l’inauguration de la première adresse parisienne du chocolatier rue du Faubourg Saint-Honoré, nous avons rencontré Stéphane Bonnat qui a partagé sa passion cacaotée.
Précaution d’usage : ne dites jamais à un chocolatier et surtout pas à Stéphane : « ce n’est pas bon ! » après avoir goûté à un carré de chocolat. Au pire, vous pouvez dire « je n’aime pas« . Il y a forcément un chocolat à la hauteur de votre palais.

INTERVIEW

Bonnat

UsofParis : Quelle est la raison de votre installation à Paris ?

Stéphane Bonnat : Ça s’est fait par hasard. Un revendeur qui souhaitait développé son activité de manière plus intensive et qui m’a proposé de développer l’adresse.
A la vue des conditions, il était difficile de dire non. 🙂
Et puis l’adresse est prestigieuse, emblématique de Paris tel que l’on se l’imagine depuis la province. C’est une jolie rue passante mais pas trop agitée.

Une hésitation ?
Oui de 48 heures ! 🙂  En fait, ce n’était pas une hésitation, j’ai juste appelé mon ami Patrick Roger qui est voisin en lui demandant si ça le gênait.
Il a répondu : « Au contraire, ça me fait super plaisir, on se verra plus souvent ! »

Je suis étonné par une telle entente !

Les vrais chocolatiers ne se font pas la guerre, on est très corpo, on est tous copains.
On a déjà eu des visites de confrères qui ont mangé un bout de plum cake et qui sont repartis avec la tablette historique de la journée. Et on se retrouve tous le soir pour diner. Et on part en vacances ensemble.
Pour certains, on se connait depuis 3 générations.

Quel est le chocolatier incontournable ?

Difficile de passer à côté de Patrick Roger que j’aime beaucoup et qui fait un travail fabuleux. C’est un créatif extraordinaire et un palais de folie. Et il aime bien mes chocolats ! 🙂
Il aime beaucoup le Mexique en ce moment, le Vénézuela aussi et des cacaos qui sont parfois anecdotiques. C’est bien dans son esprit.

Bonnat

Quelle la spécificité du chocolat Bonnat ?

On traite tout depuis le début. Je suis dans les plantations, nous enseignons aux planteurs le principe de fermentation et du séchage et nous contrôlons tout. Pas de lécithine, d’émulsifiant, conservateurs, de poudre de perlimpinpin.
Pas de gluten dans notre chocolat noir, pas de globuline.
J’étais au Mexique il y a 15 jours et je pars au Pérou dans 8 jours. C’est le moment de la récolte.
Il va falloir que l’on déplace soit la récolte du cacao soit Noël ! 🙂

Votre chocolat favori ?

Je suis très Mexique en ce moment car on découvre des choses phénoménales. Il y a des cacaos que l’on sait être historiques et qui étaient totalement oubliés car non productifs ou tout simplement parce que les plantations avaient été abandonnées.
Il y a aussi des merveilles cachées en Équateur. Le Brésil revient dans le business en bombant le torse !
Il est difficile d’avoir un préféré dans le sens où chaque origine offre quelque chose d’unique.

Bonnat

Une déclaration d’amour en chocolat ?

Chocolat au lait avec un cacao du Mexique qui s’appelle Morenita (terme affectif qui définit une personne à la peau bronzée grâce au soleil). 65 % de cacao.
On a toujours l’effet chocolat à fond mais avec un produit lacté extrêmement floral.
C’est un chocolat très délicat.

Quel conseil retenez-vous de votre père ?

Du cacao au chocolat : chaque étape est la plus difficile ou la plus importante – en Dauphinois « difficile » veut dire important !
On n’a jamais droit à l’erreur.
Il ne faut pas savoir tout faire mais il faut tout connaître. C’est primordial !

Le conseil d’un chocolatier à un client ?

Faites-vous plaisir. Retrouver le meilleur chocolat du monde c’est celui que vous aimerez le plus !

Allez-vous revenir plus souvent à Paris avec cette adresse ?
Sans doute, mais je suis plus à l’aise dans la jungle équatoriale qu’à Paris !

Quel est l’objet qui vous suit dans vos voyages ?
Je ne me sépare jamais de Nestor, son couteau. Il a fait 11 fois le tour du monde depuis 15 ans. J’ai refusé par 2 fois de prendre l’avion parce que l’on me l’interdisait en bagage soute.

Bonnat

Chocolaterie Bonnat
189, rue du Faubourg Saint Honoré
75008 PARIS

site officiel : bonnat-chocolatier.com

BONUS : « en fonction du moment de la journée, notre palais n’a pas les mêmes perceptions »
Les conseils de Stéphane Bonnat :
Matin : Hacienda El Rosario (Vénézuela, cacao 75%)
Midi : Selva Maya (Mexique, cacao 75%)
Après-midi : un petit bout d’Équateur (cacao 75%)
Soir : Real Del Xoconuzco (Mexique, cacao 75%) pour une bonne nuit.

Bonna

CONCOURS

Des tablettes collector éditées spécialement pour l’inauguration de la nouvelle boutique parisienne sont à gagner ! Exceptionnellement, la Tour Eiffel remplace l’emblématique église Saint-Bruno de Voiron des tablettes d’origine.

Pour participer au tirage au sort, il suffit de nous laisser un commentaire et de nous dire ce que vous ferez de la tablette collector si vous gagnez.
La garderez-vous ?
La dégusterez-vous, dans ce cas avec qui ? Seul ou accompagné ?

Bonne chance à tous et toutes !

Plus de jeux concours
Concours Gratuits

Share

Mozart le chien qui parle : comédie musicale surprenante

Qui n’a jamais souhaité savoir ce que nos amis les animaux pouvaient penser ? Avec Mozart, le chien au Théâtre de la Tour Eiffel, le secret sera percé et vous allez vous régaler !
Au programme une comédie musicale au plaisir immédiat.

Mozart, le roi de la vanne

Le rideau s’ouvre et immédiatement, tous les regards sont pour Mozart. En effet, pour la première fois sur scène, c’est un chien qui tient le premier rôle, du jamais vu.

Mozart est assis sur le canapé du salon et regarde Vivement Dimanche, entouré de ses maîtres. Tandis que la jeune fille relate la découverte incroyable faite par un savant « les chiens sont aussi intelligents que les hommes », Mozart quant à lui déchante, il ne pensait pas être aussi stupide que les êtres humains ! Le ton est donné.

Mozart le chien

Une comédie familiale enthousiasmante !

Cette comédie musicale et familiale est le fruit d’une collaboration entre Christelle Chollet (comédienne, chanteuse et humoriste française) et de Rémy Caccia (metteur en scène de théâtre, animateur radio et télé), auteurs notamment de Scooby Doo, l’Empiafée, Comic-Hall, associés à Raphael Alazraki.

Les comédiens sont parfaits ! Nous sentons une réelle complicité entre ces derniers  et  le chien. La famille entière est attachante. Les chansons sont entrainantes, les acteurs sont drôles et enjoués. Tous les ingrédients sont réunis pour passer un agréable moment en famille.

Durant tout le spectacle, nous allons rire à l’écoute des pensées de ce chien si atypique. Mozart vanne, Mozart à de la réparti, Mozart se moque…  à notre plus grand bonheur ! Ma fille s’esclaffe à chaque pensée de ce drôle d’animal, il faut dire que son langage est identique à celui utilisé par nos petites têtes blondes. Maman de deux enfants dont un adolescent, je me régale et me questionne…
Et si Mozart pensait comme mes enfants ?

Un objet de convoitise

Forcément, Mozart  est convoité ! En effet réussira-t-il à échapper des griffes du Docteur Devil qui veut le kidnapper afin d’étudier son cerveau et de vérifier ainsi la véracité de son intelligente ? Suspense…

Si vous voulez passer un super moment en famille alors pas d’hésitation !  Foncez pour découvrir ce spectacle joyeux et dynamique, qui plait autant aux petits comme aux grands !

by Caroline 

Mozart le chien

Mozart le chien

Mise en scène : Rémy Caccia
Paroles et Musique : 
Christelle Chollet, Raphael Alazraki, Rémy Charlet
Décors : Stéfanie Jarre
Création Lumière : Romain Belloche
Ingénieur Son : Xavier Ferri

Avec : Léo Guillaume, Thierry Gondet, Virginie Perrier, Olivier Bénard, Camille Muzard, Matisse Jacquemin- Bonfils, Jaouen Gouevic, Edwin Condette et Mickael Alberi

A partir du 9 décembre

Tous les samedis et dimanches à 14h

Au Théâtre de la Tour Eiffel
4 square Rapp
75007 PARIS

CONCOURS

Nous vous offrons des invitations pour 2 pour une des représentations de la comédie musicale Mozart, le chien au Théâtre de la Tour Eiffel.

Pour participer au tirage au sort, laissez-nous un commentaire juste en dessous en citant le nom de votre compagnon à 4, celui d’un(e) ami(e) ou celui d’un film.

AUGMENTEZ VOS CHANCES DE GAGNER en likant le post du concours sur la page officielle FB du blog

Bonne chance à tous et toutes !

Plus de jeux concours
Concours Gratuits

Share
Share

Un Grand Week-end à Paris 2018 : pour un séjour parfait #concours

L’édition 2018 guide Un Grand Week-end à Paris a une invitée de choix : Isabelle Spanu, la truculente et inspirée blogueuse de Mon Joli Paris.
Au programme : des coups de coeur, des adresses rares, originales et des must-see (21 quartiers à arpenter).
On a repéré 5 bons conseils dans ce guide parmi une bonne centaine d’activités, visites et autres incontournables.
Un grand week à Paris

Ensuite : une des meilleures adresses healthy

On a testé le brunch du samedi ! On l’a aimé.
Ici, de 11h à 15h, les larges tables font face à l’activité à plein régime des 3 gars derrière le comptoir. On s’est fait la totale : jus détox, assiette gourmande (au choix végétarienne ou poulet aux herbes de Provence) et un super dessert, des pancakes au lait de coco.

Un grand week-end à Paris

Gravity Bar : cocktails au top

Isabelle raffole de l’ambiance et de la déco.
Nous, on a testé les cocktails en mode fooding et les bons petits plats.
Le repère de la rue des vinaigriers n’est pas grand mais il est vraiment attachant.

IDA : prochain coup de cœur 
Un restau qui est dans notre todo list depuis un moment.
L’avis d’Isabelle est sans appel : « j’y ai mangé les meilleures pâtes à la carbonara de Paris » et sans crème !
Il y a donc urgence pour vous comme pour nous de nous rendre à cette adresse  de la rue Vaugirard et ainsi faire la connaissance du bogosse Denny Imbroisi.

Visite guidée du Père Lachaise
Aussi dans notre todo-list : la visite de Thierry Le Roi. Ce guide connait le cimetière comme sa poche. Il en connait les recoins et les anecdotes capables de laisser sans voix le Parisien blasé. Bref, un incontournable quand on pense avoir vu les plus belles tombes.
Des petites merveilles se dérobent au grand public.

Sergeant Paper
On adore la palette de sérigraphies proposées. Il y a des artistes inconnus et des incontournables comme Shepard Fairey, alias Obey.
Ne pas manquer la partie livre avec de belles éditions. Il y a aussi des t-shirts de créateurs, des events sympa. Que des bonnes raisons de passer par la rue Quincampoix.

Encore beaucoup d’autres découvertes à faire avec Un Grand Week-end à Paris 2018 qui conseille celles et ceux qui veulent se faire un beau séjour dans la capitale et qui réserve de belles surprises aux Parisiens.

CONCOURS

Des exemplaires du guide Un grand week-end à Paris 2018 sont à gagner ici !!

Le principe est simple : nous laisser un commentaire juste en-dessous en n’hésitant surtout pas à partager ce que vous rêvez de faire à Paris.

Tirage au sort parmi tous les participants dans 2 semaines.
Les gagnants recevront un mail pour leur demander leurs coordonnées complètes pour l’envoi du guide.

AUGMENTEZ VOS CHANCES DE GAGNER en likant le post du concours sur la page officielle FB du blog

Bonnes chances à tous et toutes !

Plus de jeux concours
Concours Gratuits

Share

Sugar Sammy serial dégommeur à l’Alhambra à partir du 9 novembre

Un Québecois qui fait 5 500 km pour venir se foutre de la gueule des Français avec son spectacle : pari risqué !
Sugar Sammy ne manque pas d’audace et de répartie. Et le public en redemande !
Après avoir tenu l’affiche de l’Européen en avril dernier, il revient pour finir l’année en beauté à l’Alhambra, avec nous.

Sugar Sammy maîtrise son Français !

Le Montréalais qu’on croirait sorti d’un film bollywoodien ne va pas tarder à vous agacer. En plus de sa belle gueule affichée sur les murs de Paris, son mètre 90 sur scène et à côté de votre petite amie au photocall de fin de spectacle, son succès au Canada et aux States, il maitrise parfaitement la culture française et nos beaux travers.

Ce n’est pas un comique dilettante qui adapte ses meilleurs succès inconnus en France, pourtant cultes dans son pays. On a déjà vu passer ce genre de super stars Outre-Atlantique et elles sont restées cantonner aux toutes petites salles parisiennes. Shame on them!

Sugar Sammy lui travaille son sujet ou, en tout cas, maitrise les fiches que des petites mains pourraient lui préparer. Rien ne lui échappe de l’actualité jusqu’aux références historiques bien pensées de notre pays.

Roi de l’impro 

Alors oui, il sera question de taille de b., de racisme, de préjugés en tout genre. Le tout emballé avec un sourire de charmeur. Le show est huilé à l’anglo-saxonne, sans perte de rythme, avec une répartie imparable et participation de la salle. A tout moment, il peut allumer un spectateur sur son simple prénom, ses origines, le couple qu’il force avec sa voisine et pas seulement au premier rang. Son regard est affuté et à 180 degrés.

Quelques révélations hilarantes comme les prénoms des hommes français qui manqueraient de virilité – à en juger avec Valentin ou Quentin, on ferait pale figure face à Rocky, Chris, Vin – des anecdotes savoureuses sur sa vie à la française et les différences de culture Québec-France font de ce spectacle un pur moment de déconne.

Sugar Sammy
prolongations

du 9 novembre au 31 décembre 2017

du jeudi au samedi à 21h30

à l’Alhambra
21 Rue Yves Toudic
75010 Paris

Site officiel : sugarsammy.com/fr

#CONCOURS

On vous fait gagner des invits (pour 2) pour découvrir Sugar Sammy le samedi 18 novembre à 21h30.
Pour participer au tirage au sort, il suffit de laisser un commentaire.

Multipliez vos chances en likant le post sur la page Facebook du blog !

Bonne chance à tous et toutes !

Plus de jeux concours
Concours Gratuits

Share

CONCOURS ton apéro Netto spécial Foire aux vins avec nous !

Réserve ta soirée du 4 septembre pour nous rejoindre à l’Apéro Netto en plein Paris ! Tu veux savoir qui se cache derrière UsofParis, même si tu as une petite idée en nous suivant sur les réseaux sociaux ?
Fonce !

Viens à l’afterwork qui va nous faire découvrir une sélection de bons vins accompagnés des délicieux petits plats concoctés par la talentueuse Angèle Ferreux-Maeght qui n’est autre que la créatrice de La Guinguette d’Angèle. Elle fait le bonheur des no gluten. On a testé quelques-unes de ses recettes et franchement on est fans ! 

Apéro Netto
Pour gagner tes invitations pour l’Apéro Netto, il va falloir nous prouver ta motivation en nous laissant au plus vite un commentaire !
Prêt(e) ?

Tirage au sort prévu pour départager le duo qui passera sa soirée avec nous.

Share

Fnac Live 2017 – Benoit Brayer en itw : « l’excitation de la nouveauté ! »

Benoit Brayer, le programmateur du festival, dévoile les nouveautés de l’édition 2017, les talents à ne surtout pas manquer et quelques coulisses avec Julien Doré, Camille en guest !
Pour coller au nouveau calendrier de Paris Plages, le Fnac Live prend place, cette année, plus tôt sur le Parvis de l’Hôtel de ville RDV du 6 au 8 juillet.


INTERVIEW BENOIT BRAYER

Pourquoi être passé de 4 à 3 jours de festival ?
Cette année, on avait une volonté de rafraichir notre format d’événement, avec l’envie de changer plein de choses. Et dans les premières idées (indépendamment d’avancer la date, de changer le logo et de modifier l’organisation des soirées), s’est posée la question de changer le tempo. Et on a trouvé un bon équilibre sur 3 soirs. Le nombre d’artistes proposés n’est pas réduit pour autant.
C’était aussi un moyen de retrouver l’excitation de la nouveauté.

7 artistes sur la grande scène au lieu de 6, c’est plus de tension pour les équipes ?
C’est vrai. Et je leur tire mon chapeau. Parce qu’à chaque fois les équipes suivent mes idées aussi farfelues soient-elles 🙂
Elles se donnent beaucoup de mal pour les accomplir le mieux possible. C’est une chance !
En fait, il y a 2 scènes cette année : un grand plateau et un proscenium (avancée au niveau du public) pour les artistes « Attention talent » qui pourront faire un show plus intimiste.
On a trouvé des moyens astucieux d’avoir plus de concerts et de donner de la visibilité à des artistes émergents en pleine soirée et pas en tout début. C’est un vrai pari de 2017 !

Deux jeunes talents à voir absolument ?
On a 6 talents cette année. Et le plus dur était de les choisir.
Loyle Carner, le rappeur anglais, est un des concerts à ne pas rater. Parce qu’il va devenir un des grands de la scène musicale à venir.
Je suis très content d’avoir Polo & Pan, que tout le monde a envie de voir. Leur electro-pop « tropicale » séduit beaucoup et on n’a peu eu l’occasion de les voir jouer.

Image de prévisualisation YouTube

Julien Doré a été facile à caler en pleine tournée Esperluette ?
Il est l’un des premiers à nous avoir dit oui. Et c’est une chance incroyable. Maintenant, ses terrains de jeu sont les Zénith et l’AccorHotels Arena x2. Il n’a pas besoin de nous.
Mais il a gardé un très fort souvenir de son concert au Fnac Live 2014 où il lui a fallu aller à la conquête du public.

Comprends-tu que Fishbach puisse autant enthousiasmer qu’agacer ?
Oui ! Et c’est la nature des grands artistes d’être capables de ne laisser  personne indifférent. C’est aussi le cas pour Eddy de Pretto.
Les deux peuvent soit nous embarquer très loin soit on les rejette.
C’est ça aussi qui est passionnant : proposer des artistes avec de fortes personnalités qui ne feront sans doute pas l’unanimité.
Fishbach est très sollicitée et je suis hyper heureux qu’elle vienne. C’est un des grands marqueurs de la chanson de l’année.
Et on ne peut comprendre son propos que quand on la voit en live. Elle amène tout un univers et une sincérité.

Image de prévisualisation YouTube

Focus sur The Blaze. Leur titre sert de musique au teaser du Fnac Live 2017.
Benoit Brayer : C’est un vrai pari, car leur premier concert a eu lieu il y a quelques jours seulement. On est convaincu par le projet notamment avec leurs deux clips récompensés à Cannes.
Leur grande force c’est cette capacité d’évocation et de narration, à la fois musicalement et visuellement. Ce n’est pas de l’électro sans fond. On ne sait pas si on est face à de la musique cinématique. On danse, mais il y a aussi un côté mélancolique.
On leur prédit une carrière mondiale.

Juliette Armanet réinvente la chanson française, pour toi ?
En tout cas, elle lui donne un souffle et une fraicheur qu’on n’a pas entendus depuis longtemps. Elle a aussi une sincérité forte.
Ce qui m’intéressait c’était de proposer un concert piano-voix, dans son plus simple appareil. L’idée lui a beaucoup plu.
Juliette va inaugurer une nouvelle formule de concerts au Salon avec un live en ouverture pour un jeune talent. Ce sera au tour de Tim Dup le lendemain.

Microqlima, Vietnam, Beggars, qu’ont-il de plus que les autres labels pour être mis en avant cette année ?
Ça fait partie des labels que l’on aime bien à la Fnac avec lesquels on
Microqlima pour son côté laboratoire. Vietnam développe des artistes un peu underground, indé, très arty, comme H-BURNS.
Beggars est un peu indé mais c’est un label qui continue de proposer une production la plus belle qui soit. On avait reçu Ibeyi.

Une anecdote de programmation ?
Benoit Brayer :
Ça faisait 7 ans que j’essayais d’avoir Camille. Je l’invite chaque année et on n’a jamais réussi pour pleins de raisons. C’est une vraie victoire, un vrai bonheur !
The Horrors
sortent leur nouvel album à la rentrée. Et leur première date de tournée mondiale c’est chez nous.
On a plein de formats inédits, de nouveaux formats.

Une image forte du Fnac Live 2016 ?
C’est l’ouverture des portes. Après des mois de tension, avec un contexte sécuritaire très compliqué et des doutes sur la capacité de tenir l’événement.
Les gens se sont mis à courir pour se diriger vers la scène. Et ils nous ont remerciés d’avoir maintenu le festival.
Je n’oublierai jamais.

FNAC LIVE 2017
du 6 au 8 juillet

Concerts gratuits sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris

#CONCOURS

Bonne nouvelle ! Nous vous faisons gagner des packs cadeaux Fnac Live 2017 ! Au choix, l’album Esperluette de Julien Doré ou l’album Petite Amie de Juliette Armanet, dans le tote-bag officiel du festival pour vous préparer à l’ambiance du Fnac Live et en profiter pendant tout l’été.

Pour participer, il suffit de remplir le formulaire en dessous.

Un tirage au sort désignera les gagnants qui recevront leur lot chez eux.

Bon festival !

Plus de jeux concours
Concours Gratuits

Share