Archives de catégorie : Coups de coeur !

Caravane du Tour de France – immersion et bain de foule incroyables

Ce vendredi, embarquement immédiat sur dans la Caravane du Tour, sur un des chars Le Gaulois pour un périple de 214 km en plein soleil, à la rencontre des fans de la petite reine, prêts à tout pour participer à l’événement incontournable de l’été (longues heures d’attente, déguisements, déco dans les rues…). Liesse collective, smile sur tous les visages et scènes poilantes en bord de route. Le Tour de France réserve un lot de sensations fortes et incroyables !

Les conditions n’étaient pas forcément idylliques pour ce périple. On nous avait prévenus : réveil très matinal, crème solaire, couvre-chef bien accroché, pas de pause une fois montés sur le char. Mais l’envie de participer à cette aventure humaine à la rencontre des spectateurs du Tour de France est plus forte.

La Caravane du Tour : ambiance unique

Arrivés à Troyes pour le départ de la 7e étape, l’excitation commence à monter à la vue de ces bolides – la Caravane du Tour en compte 180. Ces derniers parcourront les plus de 3 500 km à travers les 21 étapes de Tour de France.
Il y a la préparation des équipes, les dernières consignes échangées, les chercheurs de goodies qui tentent leur chance. Il y a aussi les tonnes de madeleines, bonbons, stylos, magnets, saucissons, porte-clés, bobs et autres casquettes.
Et la grande chorégraphie assurée chaque matin par une équipe différente pour échauffer les caravaniers avant le départ.
Harnais de sécurité qui fait l’effet d’une gaine sur certaines parties du corps, avant de prendre place sur le char du Gaulois pour un road trip unique !

Folie pure ! 

À la sortie du parking, la vision des tout premiers spectateurs massés pour le départ est bluffante. On se prendrait pour un chanteur montant sur scène avec une décharge d’adrénaline. On comprend qu’un Julien Doré soit galvanisé quand il est face à la foule.

C’est totalement fou, hystérique, impossible de distinguer un visage plutôt qu’un autre. Les premiers goodies commencent à voler et à faire des heureux. Au total, 800 000 goodies à l’effigie de Cocotte seront distribués sur le Tour. On traverse la ville sous les cris, les mains qui s’agitent, les sourires.

Puis les routes de campagne, un peu plus calmes par moment. On peut voir un classique du Tour comme une paire de fesses masculine généreusement découverte. Mais aussi un diablotin, des cyclistes amateurs en tenue sportive, des hommes déguisés en femmes. Tout est très bon enfant.
Suivent de nouvelles scènes de foule en traversant des villages surchauffés et bondés. Des vélos décorés, des banderoles, des confettis.

Eleveurs mobilisés

Au kilomètre 179, passage hautement symbolique devant des éleveurs de poulets français partenaires de la marque Le Gaulois venus pour l’occasion célébrer le Tour.

La seule montée de l’étape nous réserve un gros lot de cris, d’encouragements et de saluts en tout genre. La Caravane du Tour ralentit à ce moment, garantissant de vrais eye contacts et des échanges un peu plus soutenus.

À l’approche des derniers kilomètres, la foule redevient plus dense. Les peluches Cocotte sont lancées généreusement.
Nous franchissons la ligne d’arrivée que seule la Caravane du Tour, les véhicules officiels ont le droit de traverser avant les coureurs cyclistes.

Le Gaulois est fournisseur officiel de volaille 100% française du Tour de France depuis 2015. Et est partenaire de l’équipe cycliste FDJ qui s’est illustré avec Arnaud Demare qui s’est imposé au sprint de la 4e étape.

Share

Le Papa Cabane : très large terrasse pour afterwork estival

Le jeudi, rdv au Papa Cabane la nouvelle terrasse en plein air de Paris. Ici c’est l’espace qui prime !
Avec ses 1 000 m², la canicule sera beaucoup moins épuisante que sur un Perchoir avec vue mais très vite saturé par l’affluence.
Cocktails désaltérants et foodtruck pour un afterwork à la cool. En bonus : DJ, tables de ping-pong, et terrains de pétanque.

Autant le dire tout de suite, la façade de l’hôtel qui accueille Papa Cabane ne respire pas le design débridé et dépaysant. Mais le décor installé pour l’occasion dans ce qui ferait office de très large cour fait oublier ce désagrément visuel. L’aménagement mise sur le brut avec les palettes de bois et le végétal (gros pots avec arbustes et jardinières).  Des petits coussins viennent adoucir l’assise et des guirlandes égayent l’ensemble.

Les allées sont larges, nul besoin d’enjamber un sac à main ou dos pour accéder au bar, ni de devoir jouer du coude avec un.e inconnu.e assis.e à côté pour boire son cocktail. Chez Papa Cabane, on respire, on a de l’espace et ça n’a pas de pris quand on est en plein Paris.

La bande-son de la soirée est assurée par un DJ qui prend de la hauteur avec sa platine, perché dans sa cabane. La programmation musicale est laissée aux oreilles expertes des labels The Talent Boutique, Délicieuse Musique, 7 Records ou encore SMART pour être sûr de ne pas entendre les mêmes sons que sur d’autres terrasses.

Ce soir-là, on s’est laissé bercer par l’ambiance, sans envie d’enchaîner avec une autre soirée. Regarder les différents publics présents, savourer un prosecco bien frais et apprécier les nouvelles teintes de lumière le soleil couchant.
Il en faudrait peu pour se croire à Berlin.

Seul regret : que le lieu ne soit pas ouvert toute la semaine.

BONUS : n’hésitez pas à entrer dans l’hôtel pour voir les créations street-art sur les murs.

Le Papa Cabane

Rue Paul Belmondo, 75012 Paris
Entrée par le parc de Bercy, derrière l’AccorHotels Arena
Métro : Bercy, lignes 6 et 14

jusqu’au 28 septembre 2017

tous les jeudis soir de 18h à 23h
Ouverture exceptionnelle le 12 juillet
car fermeture le 13.

entrée gratuite

Réservation : 01 53 46 50 17

Share

Cloitre de l’Abbaye du Mont Saint-Michel : spectaculaire cure de jouvence

L’Abbaye du Mont-Saint-Michel accueille le public alors qu’une restauration impressionnante du cloître de la « Merveille » a débuté en janvier dernier.  Pour l’occasion, un ballet d’hélicoptères vient déranger la quiétude de ce lieu.
Ce décor impressionnant chef d’oeuvre de l’art Normand du XIIIe siècle avait reçu de nombreux dommages dus au temps, intempéries et aux touristes.
Le grand public est invité à participer à y participer en apportant sa « pierre à l’édifice ». L’initiative nous a plus. 

Chantier hors norme 

Ce n’est pas exclusivement le jardin suspendu qui a droit à une cure de jouvence méritée. C’est l’ensemble de la galerie du cloître de l’Abbaye du Mont-Saint-Michel qui fait l’objet d’une attention toute particulière. Etanchéité, le jardin est au-dessus d’une salle et donc d’un plafond qui a souffert. Le sol se voit abaissé notamment pour que les rosaces ne soient plus accessibles aux mains curieuses qui usent la pierre.
Mais aussi nettoyage et la remise en état de sculptures. Ainsi que la rénovation complète de la charpente lambrissée.

Le cloitre n’est pas pour autant fermé au public. Et pour cause, il fait partie du circuit qui ne peut être détourné. Cette particularité suppose de jongler et d’alterner les zones de chantier pour gérer la circulation. L’intervention sur la partie sol doit notamment se faire de nuit.
Autre spécificité, l’étroitesse des accès, ne permet pas de déplacer des éléments volumineux que ce soit le matériel, la terre du jardin, les gravas du sol, les nouvelles dalles. Il faut donc compter sur la participation exceptionnelle d’un hélicoptère. Sylvain Godebout, chargé d’opérations, chiffre déjà à 500 rotations.

Le jardin fera l’objet d’une consultation pour en faire une création originale contemporaine. Faute d’archives de références, il était impossible de récréer à l’identique ce qu’il pouvait être par le passé.

Notre pierre à l’édifice 

Cette rénovation qui fera de ce cloître un lieu à nouveau paisible, beau et captivant, mérite notre soutien à tous et toutes à la mesure de moyens. Aux côtés de mécènes institutionnels comme les associations américaines French Heritage Society, Florence Gould Foundation, mais aussi le Crédit Agricole de Normandie et la Fondation du Crédit Agricole Pays de France, nous pouvons aussi participer.

Une marinière au profit de la conservation de la « Merveille » a été conçue par l’entreprise normande Saint James. En édition limitée et à un prix raisonnable 45e pour du Made in France, cette marinière en coton portant fièrement la silhouette du Mont-Saint-Michel rapporte 2,50e de profit pour la rénovation du cloître.
La marinière mixte est en vente dans les boutiques françaises et étrangères de Saint James ainsi qu’à l’Abbaye, à Carnac et aux tours de la Rochelle.

Le site de dons en ligne mapierrealedifice.fr permet aussi directement de faire un donc. A partir de 1 euro, il est possible de participer à la sauvegarde d’un lieu historique, patrimonial, participant au rayonnement de notre pays à l’international.

Chantier de restauration du cloître de la « Merveille »
de l’abbaye du Mont-Saint-Michel 

de janvier à novembre 2017

Mécénat : 
La marinière Mont-Saint-Michel de Saint James en vente jusqu’au 15 octobre 2017
le site de dons en ligne mapierrealedifice.fr

Share

Château de Versailles : sous les Grandes eaux musicales – visite exceptionnelle !

La saison des Grandes Eaux Musicales revient en force. L’occasion de visiter les coulisses de ce patrimoine français. Pas d’électronique, ni d’ordinateur à Versailles pour contrôler l’ensemble de la mise en eau des bosquets et autres fontaines dorées de jour comme de nuit. La mécanique souterraine n’a plus d’âge : 400 ans, imaginez !
Et nous de crapahuter dans les galeries souterraines et sous le spectaculaire et étroit Bassin de Latone.

Et nous de crapahuter dans les galeries souterraines et sous le spectaculaire et étroit Bassin de Latone. Les petites mains des fontaines 

C’est une équipe de plus d’une dizaine de personnes qui se charge tous les week-ends d’avril à septembre d’actionner les manivelles pour lancer la féerie des eaux.
Ce samedi d’avril, c’est le fontainier Jean-Luc et son adjoint Jean-Paul qui nous font la visite des souterrains qui cachent 35 km de canalisations.
Claustrophobes et autres craintifs.ves de lieux humides, notre terrain d’exploration du jour ne vous plairait sans doute pas.

Et pourtant, il recèle quelques secrets que nombreux aimeraient découvrir en vrai.
Petite descente sur chemin de terre et les premières canalisations nous accueillent dans une lumière électrique, la lumière du jour n’est qu’un souvenir. Les longs tuyaux vont nous suivre jusqu’à la découverte de l’araignée sous le Bassin de Latone. 

On ne sait même pas si Louis XIV y a mis seulement un seul soulier, mais nous, c’est généreusement que nous offrons mains, dos et jean pour cette visite exceptionnelle.
Le parcours est semé d’obstacles : sol glissant par endroits, canalisations qui vous encerclent, voûte qui invite à vous courber, échelle étroite et tuyauterie humide.
En chiffre, c’est 4 500 m3 d’eau à l’heure qui circulent pour alimenter les bassins.

Spectaculaire Bassin de Latone

Pour explorer les dessous du Bassin de Latone, le meilleur moyen est d’escalader cette araignée faite de bras soudés au plomb. L’occasion pour le fontainier de nous rappeler qu’il n’y a plus de formation pour la soudure au plomb d’où la difficulté de recruter de nouveaux profils. C’est étroit, humide et sans éclairage naturel. Et pourtant la vision est unique et inoubliable.

Une fois dehors, on contemple le coup de mains et reins du fontainier qui s’attelle à lancer le ballet d’eau du Bosquet des Rocailles ou salle du Bal.

Découvrir la fontaine d’en haut est impressionnant. Proximité totale avec cet ensemble de rocailles qui compose cette architecture.

Le Bassin de Latone se déploie et joue de sa brillance avec les rayons de soleil. L’avantage des mois d’avril et mai est l’affluence plus raisonnable des jardins qui permettent de profiter au mieux de cet ensemble.

BONUS : cette année Le Bassin des Enfants Dorés est remis en eau. Discrète, cette fontaine ne doit pas vous échapper pour autant.
Enfin, l’art contemporain est présent aussi de manière pérenne avec la création de verre par Jean-Michel Othoniel jouant de sa transparence. Captivant !

Processed with VSCO with nc preset

Château Versailles spectacles 2017

Les Grandes Eaux Musicales
Tous les week-ends
du 1er avril au 29 octobre

Horaires :
Mise en eau du Bassin du Miroir toutes les 10 minutes de 10h à 19h
Mise en eau du Bassin de Neptune à 17h20 (pas de mise en eau les mardis)
Mise en eau du Bosquet du Théâtre d’Eau toutes les 15 minutes de 10h à 19h

Les Grandes Eaux Nocturnes
Tous les samedis soirs d’été à partir de 20h30
du 17 juin au 16 septembre

Save the date 
Spectacle pyrotechnique Louis XIV, le Roi de Feu par Groupe F : les 6, 7, 12, 14 juillet
Fêtes galantes le 29 mai
Le grand bal masqué le 24 juin
Soirées de gala avec Cecilia Bartoli le 12 juin
Les voix royales 

Share

Joachim Garraud x Wato : retour sur la soirée extra au siège du PCF

Une fois encore l’agence Wato a créé l’événement avec #Zemixx600 une soirée électro extra-terrestre en envahissant le siège du Parti Communiste. A Colonel Fabien, ce samedi soir, les costumes les plus fous interpellaient les curieux pour rendre hommage à l’invitation du DJ Joachim Garraud


Pour fêter les  10 ans de son podcast Zemixx 600, le DJ Joachim Garraud a fait appel à l’agence qui excelle dans l’art de la surprise, du show et du renouvellement des soirées folles parisiennes.
Le thème du jour : rétrofuturiste avec embarquement dans la soucoupe volante.
Et quel meilleur décor que l’architecture du Brésilien Oscar Neimeyer pour accueillir la déferlante de son électro et les invités les plus inspirés pour la fête.


Et il y avait de tout : astronautes, cosmonautes, aviateurs US, militaires, équipage entier de Star-Trek, Albator, des Avatars bleus des espèces extra-terrestres inconnues (femmes en robes argentées, rouquin à la peau bleu avec visière, des aliens en combinaison moulante sur corps svelte…), un peu de Starwars, des savants fous… Et des casques lumineux assez bluffants.

Avant d’entrer dans la soucoupe, passage obligé par un parcours hilarant et initiatique. Visite médicale contre un mur avec une infirmière allemande en talons, cours de synthés collectif pour connaitre l’air de Rencontres du 3e type, test de culture cinématographique à côtés des avatars de Joachim et connaissance des 10 commandements, avant le compte à rebours et ouverture des portes de la salle de djset.

Derrière les platines, sous la coupole spectaculaire de la salle du conseil national du PCF, Laidback Luke et Vitalic ont chauffé la salle avant la prise des platines par Joachim Garraud. Les fans d’électro n’ont pas boudé leur plaisir en découvrant les guests dévoilés le soir-même uniquement.
Le show était à la hauteur du lieu : grandiose, inimaginable, avec des décharges lumineuses complètement folles.

Mention spéciale à Joachim, l’hôte organisateur au sourire inaltérable, qui a bravé la chaleur avec son casque vintage d’une lourdeur folle.

Conseil : reste bien connecté au blog pour connaître la prochaine soirée Wato ! Elle peut arriver à tout moment. On t’a à l’œil !

Share

Joachim Garraud x WATO : soirée rétrofuturiste de ouf ! #concours

L’agence Wato convoque les forces extra-terrestres pour une nouvelle soirée totalement originale, barrée et déguisée !
Pour fêter les 10 ans du podcast Zemixx 600 par Joachim Garraud, l’agence qui a célébré ses 5 ans dans une cathédrale avec des anges, diablotins et autres sœurs rigolotes va envahir un nouveau lieu dans Paris, le samedi 29 avril. 

Tout comme nous, tu vas avoir besoin de te décharger en cette période d’entre deux tours de présidentielle. Comme nous, tu recherches l’adrénaline, l’inédit, le spectaculaire, le grisant en plein Paris. T’as fait le tour des rooftops, la soirée d’anniv de ton voisin de palier t’ennuie déjà et une session de matage de séries sur ton canap c’est pas ton truc.

On a l’event qu’il te faut : une soirée totalement barrée avec extra-terrestres pour tenter de nouveaux modes de dialogue, cosmonautes histoire d’apprendre les vertus de l’apesanteur, militaires 50’s pour s’émoustiller et scientifiques fous capables de découvertes incroyables.

Le décor promet une immersion complète, pas besoin de casques VR (réalité virtuelle) pour t’imaginer ailleurs. Tu seras véritablement dans une soucoupe avec 600 autres fêtards.
La bande-son de ton voyage spatiale sera assurée par le DJ super star Joachim Garraud et 3 autres comparses internationaux qui n’ont pas encore révélé leur identité.

Image de prévisualisation YouTube

#CONCOURS

Tu réserves ton dress-code ? Tu te barres avec nous ?
Si t’es prêt à t’éclater dans l’espace avec nous le samedi 29 avril 2017 de 19h à 2h du mat, à Paris, alors n’attends pas pour participer.

Remplis VITE le formulaire en ligne pour gagner tes 2 invitations et vivre une soirée comme seule l’agence WATO est capable de créer.
Tu n’en reviendras pas !

MULTIPLIEZ vos CHANCES DE GAGNER en likant et partageant le post du concours sur notre page FB !

Concours WATO / Garraud
Sending

Plus de jeux concours
Concours Gratuits

Share

Marianne BP : Rose ascendant Pourpre réinvente la langue

Marianne BP à la différence de l’héroïne de son tout premier roman, Rose ascendant Pourpre, ne se cache pas pour éviter de travailler. C’est une bosseuse qui filme, chante, écrit, travaille les mots en chansons et en récit,
Alors qu’elle sort son EP Aparté parisienne, elle capte notre attention une nouvelle fois avec une histoire barrée, comblée d’uppercuts bien sentis.

8h la narratrice, Mélinda, rentre chez elle.
8h je commence la lecture de Rose ascendant pourpre pour ne pas lâcher.
Son brouillard est visuel, le mien est sonore, très sonore. Des voix masculines en débit continu. La concentration est vacillante par certains moments mais les mots accrochent l’œil, malgré moi.

« Gilbert gambade sur le terrain vague de ma déduction »
Marianne BP
joue avec la langue, use de quelques formules creuses pour raconter la banalité de la vie, puis nous emporte dans des envolées, des jeux d’énumération, de mots, de décalage (à la manière de Raymond Devos, certaines pages) et de mots inventés.
Nécrochrétienté, bucc-haleine, Dare winnisme, existentialcoolique, brain toy L’auteure renouvelle la langue française en jouant allègrement d’associations jubilatoires.
Ça claque, ça surprend, réveille aussi et donne envie de suivre le récit. Et de ne pas s’en éloigner trop longtemps.. 

« Mon ventre abritait, alors, l’œil d’un cyclone réjouisseur »
Une trentenaire qui manie aussi bien le passé antérieur – Bernard Pivot en serait tout émoustillé – ne peut que nous emporter dans son épopée.
Mélinda semble se réveiller d’un bad trip en plein milieu de son bureau. Ses collègues ont-ils halluciné ? Bref, sa vie prend un virage ascensionnel quand il s’agit d’assumer avec son père la responsabilité de la mort de sa mère. Tout n’est pas tout de suite limpide sur les circonstances de la mort, le rôle de chacun, le mobile.
Alors elle file, prend le large direction le plein soleil pour se retrouver. S’ensuit des rencontres, un cocktail d’aventures et des idées folles boostées à 200 km/h.
Marianne BP n’a pas peur de la vitesse, ni d’envoyer le lecteur quelques fois dans le fossé. Faut rester bien accrocher au siège pour apprécier les belles inventions de cette auteurE aussi irrésistible qu’audacieuse.

Un moment de pure littérature d’un nouveau genre. A vous de définir lequel.


Rose ascendant pourpre
roman de Marianne BP

Livre auto-édité en format broché ou à télécharger en toute légalité sur :
Lulu
Amazon
Kobo

Share

Ateliers d’écriture Bing au Square Louvois / Joue-la comme Sagan !

Les Ateliers Élisabeth Bing ont carte blanche à l’Hôtel Square Louvois pour une série d’ateliers d’écriture autour de grands noms de la littérature. Beauvoir, Genet, Proust, Sagan, Le Cleziot sont convoqués pour stimuler votre imagination et pour vous faire encore plus aimer les mots. Il n’y a pas qu’Instagram dans la vie !

L’écrivain est à chaque fois un prétexte à prendre la plume et à révéler nos talents. Les curieux, les écrivains refoulés, les assembleurs de mots du dimanche, les blogueurs-blogueuses ne peuvent manquer ces rendez-vous originaux dans le cadre feutré et lumineux de cet hôtel du 2e arrondissement.

Le blogueur est un amoureux des mots. Il n’a pas forcément le temps de lire des romans tous les jours, toutes les semaines, mais l’appel de l’écriture est toujours plus fort. Chacun-chacune à ses motivations mais son rapport aux mots reste essentiel dans sa pratique du bloguing.

Et me retrouver autour d’une grande table en bois un soir de printemps avec d’autres blogueuses inconnues a été une révélation.

L’initiation aux notes de chevets : faire des sortes de todo list poétiques ou non nous a dégourdi les doigts et échauffer l’esprit.
À l’écoute des lignes des participantes, on capte un style, une sensibilité, un regard. Quand je lis les miennes, je me surprends des coïncidences et de la suite logique qui frappent mes auditrices.

La pratique du renga : texte à plusieurs mains est aussi un exercice stimulant. Quelle suite donner aux cinq premières lignes écrites par une autre ? Dans quelle mesure je peux dénaturer ? Et si je tentais une pointe de suspense ? Ou si je lançais un mini casse-tête ?

J’aimerais que le jeu dure pour savourer les digressions. À la lecture, je m’enthousiasme de la tournure des événements que mon personnage a pris. Je savais peu de choses de lui en débutant mon récit et j’en découvre plus grâce à la plume des autres.

Les ateliers Bing sont stimulants en replaçant du sens dans nos échanges parfois sans réel fond et imposent l’écoute, le silence. La parole est peut-être aussi plus essentielle car animée par un projet commun.

L’expérience est à faire. À renouveler aussi pour moi.

Ateliers au Square Louvois
Écrireavec :
Marcel Proust – vendredi 14 avril de 19h à 22h
Jean Genet – vendredi 28 avril de 19h à 22h
Simone de Beauvoir – mercredi 10 mai de 19h à 22h
Jean-Marie Le Clézio – lundi 22 mai de 19h à 22h
Jean Giono – mardi 13 juin de 19h à 22h

Tarif : 50e
Durée : 3 heures
inscription en ligne sur ateliersdecritures.net

Hôtel Square Louvois
12, rue de Louvois
75002 PARIS

Share

Kaboul Kitchen saison 3 avec De Groodt : soirée dans la piscine !

Le Colonel Amanullah (Simon Abkarian) est de retour avec  la très attendue saison 3 de la série Kaboul Kitchen et un nouveau personnage énigmatique Michel Coulaincourt (Stéphane De Groodt). A leurs côtés, une bande de personnages tous autant bras cassés que fous dingues 
A partir du lundi 20 février, verres au bord de la piscine, roses, bakchich, coups bas et autres surprises au programme.
Pour fêter ça, Canal + a dégainé avec une soirée totalement barrée, à l’ambiance afghane avec roses à gogo, musique du cru, poule naine, peignoirs et faux dollars dans le maillot. 

Stéphane De Groodt et Simon Abkarian

Stéphane De Groodt : excellent !

Pour assister à la projection des trois premiers épisodes de la série Kaboul Kitchen : rendez-vous est pris au cinéma, pour une projo grand écran. Le Colonel Amanullah est un peu mégalo et ça nous plait.
Pour ceux qui n’ont jamais vu cette série,  il n’est pas nécessaire de voir les deux saisons précédentes pour accrocher au décalage, au second degré, à l’humour potache ou aux clichés bien assumés.
Le petit monde de Kaboul Kitchen accueille avec un certain engouement l’arrivée de Stéphane De Groodt et son personnage dont la provenance est incertaine et capable de roublardise semble-t-il. #Kiff
On oublie vite le départ de Gilbert Melki tant les nouvelles tribulations autour du Kaboul Kitchen sont fantasques. Et on a qu’une envie : voir très vite les autres épisodes.

Kaboul à Paris

Barrée ! C’est le résumé de la soirée de lancement qui va suivre la projection. Et impossible de  s’attendre à moins car celle-ci est orchestrée avec brio comme chaque fois par l’agence qui réinvente les soirées parisiennes : la bien nommée We are the Oracle / WATO.

Fin de la projo, un groupe de militaires afghans s’incruste dans la salle.
Ils distribuent à chaque invité une enveloppe de dollars à l’effigie du Colonel. Un sésame essentiel pour accéder à la soirée. Liasses en poche, on progresse de checkpoint en checkpoint laissant au passage quelques billets, le bakchich en cette période trouble.
En pleine rue, treillis, fausses barbes, camion improbable pour récupérer son passeport afghan, la mise en scène est osée et jubilatoire. On se marre d’une rencontre à une rencontre.

Arrivés au lieu tenu secret, dépouillés de quelques dollars « amanullahiens » supplémentaires, il faut encore passer la douane, le recruteur d’une ONG et tous les autres personnages fantasques comme le montreur de poule et de chèvre !
Le détail est même poussé au point qu’un afghan se la coule douce en dormant dans un coin.

Fayçal Azizi

Kaboul Kitchen Pool Party : crazy! 

L’attraction centrale est bien sûr la piscine que l’on découvre de haut. Un filet sécurise le trou béant pour éviter qu’un maladroit fasse un plongeon.
Musique orientale, soldats en ronde, cuisine qui joue la fusion entre tajines, beignets de viande ou de fromage, toasts foie gras et autres risotto à la truffe.
Ça prend la pose dans le bureau du Colonel, autour du jacuzzi avec les peignoirs stylés griffés Kaboul Kitchen.
L’un des comédiens de la série, Fayçal Azizi, star de la chanson au Maroc, monte sur scène pour mettre le feu avec deux tubes et un karaoké barré sur Lalali lalalou.
Des membres de l’équipe d’accueil animeront l’eau de la piscine. Il ne sera pas rare de voir quelques dollars dans le maillot.
Le génie des responsables de cette soirée tient dans les menus détails qui ponctuent le parcours du VIP ayant la chance de participer à cet événement.

Kaboul Kitchen
saison 3

création originale de Canal +
diffusion à partir du lundi 20 février 2017 et sur Canal + à la demande

Share

Photo du mois #59 : sauvage

Chaque mois, les blogueurs et blogueuses qui participent à la Photo du Mois publient une photo en fonction d’un thème. Toutes les photos sont publiées sur les blogs respectifs des participants le 15 de chaque mois à midi, heure de Paris.

Le thème de ce mois choisi par La châtaigne sauvage est : sauvage.

Born to be wild! C’est ce que m’a fait l’effet la vue de cette Porsche sur la place de la Concorde un soir d’hiver. Elle a parcouru le monde l’année dernière avec une équipe originale : un père et ses deux fils.
Pourquoi sauvage ? Parce que la 928 GT n’est pas une voiture tout terrain comme un bon 4×4 et elle accuse un certain nombre d’années de route. L’aventure aurait pu s’arrêter à tout moment, avant d’atteindre les 30 000 de kilomètres de périple. Ça c’est sauvage !

Tour d’horizon des envolées sauvages :
Princessepepette
, Alban, Christophe, Tambour Major, Brindille, Cécile, Julie, Gilsoub, Chat bleu, J’habite à Waterford, Morgane Byloos Photography, Gine, Carole en Australie, El Padawan, écri’turbulente, Jess_TravelPicsAndTips, Wolverine, magda627, DelphineF, Lilousoleil, Natpiment, La World Coolture, Pilisi, Aude, Noz & ‘Lo, Philae, Danièle.B, Koalisa, Krn, Xoliv’, The Beauty is in the Walking, La Tribu de Chacha, Lavandine, Angélique, François le Niçois, Escribouillages, Je suis partie voyager, Lau* des montagnes, Nanouk, CécileP, Renepaulhenry, KK-huète En Bretannie, Frédéric, Kenza, Lavandine83, Dr. CaSo, Laurent Nicolas, Josette, Amartia, Pat, Giselle 43, Nicky, Calamonique, MauriceMonAmour, Estelle, Akaieric, Céline in Paris, Lyonelk, Josiane, Autour de Cia, Who cares?, Paul Marguerite, Chiffons and Co, Blogoth67, BiGBuGS, Eurydice, Luckasetmoi, Tuxana, E, Kellya, Pichipichi Japon, Lair_co, Philisine Cave, Sous mon arbre, Chloé, Mirovinben, Mamysoren, Evasion Conseil, La Fille de l’Air

Si vous souhaitez rejoindre la communauté de la Photo du mois, rendez-vous sur la page FB du groupe, si ce n’est pas déjà fait.

Share