Archives de catégorie : Portraits Vidéos

Critique et vidéo exclu de la comédie musicale AVENUE Q à Bobino adaptée par Bruno Gaccio

Avenue Q à Paris, la suite.

En foulant le tapis rouge de la première d’Avenue Q à Bobino, nous avons fait la rencontre d’un des créateurs de la version originale. Jeff Whitty, auteur du livret de la comédie musicale, a accepté de partager avec l’équipe ses impressions sur la version française.

http://www.dailymotion.com/video/xp0ys5

Qui aurait cru que Paris se lèverait pour une troupe de marionnettes?
Et pourtant, depuis le 7 février, les spectateurs rient, s’enthousiasment et tapent sur la cuisse de leurs voisins chaque soir avec une réelle complicité.

Pas de tête d’affiche au programme, si ce n’est le charisme et le talent d’un homme au flair infaillible Bruno Gaccio. Ce dernier, à la tête de la Nouvelle Trilogie sur Canal Plus, orchestre une adaptation efficace et de plein pied dans l’actu de la comédie musicale à succès. Quelques références notamment à notre Président sont tordantes.
Avenue Q pose un regard tendre, frontal et cynique sur la réalité de nos vies: échecs, amours impossibles, douces utopies et différences, quelles qu’elles soient.

L’action se déroule dans une rue imaginaire et pourtant réaliste de New York. Une rue retirée qui semble discrète et pourtant représentative de la mixité à un détail près. Une nouvelle race d’humains y est convoquée et tente de s’intégrer: les monstres.

Avouons quand même qu’il faut un petit temps d’adaptation avant de fixer nos yeux définitivement sur les marionnettes et de ne pas systématiquement regarder les comédiens-chanteurs qui les manipulent.
En effet, ce type d’ « entertainment » n’est pas dans nos gênes à l’inverse des Américains qui sont bercés par le Muppet Show depuis 1976.
Pauvres français que nous sommes, les seules références possibles sont celles du Bébète Show, des Guignols de l’info et de quelques ventriloques du dimanche.

Les jeunes comédiens réussissent avec brio à donner corps à ces personnages capables d’une seule émotion à fois. La troupe composée de manipulateurs réactifs et capables de pirouettes sur scène comme en coulisses vous réserve de belles surprises tant le casting est efficace.

Seul bémol: le personnage de Tatami d’origine japonaise, interprété par la divine Alice Lyn, est gratiné de clichés. Certes, elle est hilarante dans ses excès de cris et son français très approximatif. Mais les ficelles sont vraiment faciles.

Côté chansons, les titres Ça craint d’être moi, Tout le monde est titi peu raciste ou J’irais pas loin avec un Bac +20 vont prendre possession de vos méninges pour ne plus vous lâcher.

Nul besoin de prendre un billet pour Broadway ou Soho. Le spectacle aux 3 Tony Awards et plus de 10 millions de spectateurs dans le monde est à votre porte.

 La comédie musicale AVENUE Q
à Bobino
20, rue de la Gaîté 75014 PARIS

Du mardi au samedi à 21h
Matinées samedi et dimanche à 16h30

Share

Interview: Beth Jeans Houghton and the Hooves of Destiny – Les femmes s’en mêlent

Beth Jeans Houghton est La voix de 2012. L’équipe du blog en a décidé ainsi, après un tour de table rapide et efficace.
C’est donc irrévocable. Nulle protestation ne sera recevable.

Quand vous aurez entendu Sweet Tooth Bird, premier titre de son album, Yours Hooves of Destiny, vous comprendrez l’urgence de découvrir l’univers de cette jeune artiste musicalement et visuellement inspirée. C’est aérien. Au son de cet hymne, on s’imaginerait tout à fait défiler en pleine rue et franchir les montagnes les plus hautes.

C’est pour cela, que nous n’avons pas résisté à l’envie d’en savoir plus. Rencontre faite, il y a quelques jours. Beth, l’exubérante dans ses clips, se fait animal discret dans le cadre feutré d’un hôtel parisien.

Image de prévisualisation YouTube

Bien sûr qu’elle  est capable d’en complexer plus d’un à cause de son âge et de son talent. Mais une fois passé ces deux points cardinaux, vous ne résisterez pas longtemps à Humble Digs, Dodecahedron ou Atlas. C’est festif, à la croisée de la fulgurance d’Arcade Fire et de la dentelle mélodieuse de Divine Comedy.

Avec Liliputt, on serait dans un London rétro. Le clip faisant penser au film Orange Mécanique de Stanley Kubrick, Beth courant dans un tunnel qui n’en finit plus.

Réjouissons-nous, BJH accompagnée de son band, sera un des éclats vocaux de la 15e édition du Festival Les Femmes s’en mêlent.
Les routes de France vont se retourner sur son passage lors de cette tournée féminine.

Les dates de concerts:
MARDI 20 MARS – Normandy • Saint-Lô
MERCREDI 21 MARS – La Carène • Brest
JEUDI 22 MARS – Stereolux • Nantes
VENDREDI 23 MARS – Théâtre les 13 Arches • Brive-La-Gaillarde
SAMEDI 24 MARS – Le Bournot • Aubenas

LUNDI 26 MARS – Divan du Monde • Paris

MERCREDI 28 MARS – Le Ciel • Grenoble

Merci IVOX!

Share

Bonus Interview: Julie Adore se dévoile dans le métro et avec Karl Lagerfeld

Vous avez adoré la malicieuse blogueuse et créatrice Julie Adore dans son portrait croqué avec délice par la fine équipe du blog.
Vous allez aimé ces deux anecdotes croustillantes que l’on ne pouvait garder pour nous.
La première: sa rencontre avec Dieu le père de la Mode.
Monsieur Karl Lagerfeld rencontré non pas dans au dernier défilé Chanel mais en pleine rue.
« It’s kind of magic. »
Image de prévisualisation YouTube
La seconde: pas facile facile pour une jeune femme russe arrivant à Paris de prendre le métro.
Qui a dit que les agents de la RATP n’avaient pas de sens de l’humour?
Image de prévisualisation YouTube
Share

Interview : la blogueuse JULIE ADORE se dévoile

La blogueuse d’origine russe, Julie Adore, nous ouvre les portes de son Paris.
Depuis 10 ans, elle arpente les rues de Montmartre, prend la capitale en photo sous tous les angles et guette le dernier collage street art sur un mur.
Vous connaissiez son blog, ses tweets et ses créations colorées tricotées avec passion. Par contre, vous n’aviez sans doute pas encore eu la chance d’entendre sa voix.

Image de prévisualisation YouTube

Son accent se fait discret vous ne trouvez pas?
Et depuis son arrivée en France – vous ne le croirez pas – ses yeux gris sont devenus bleus sous le ciel de Paris.

Au fait, saviez-vous que les touristes russes venaient en nombre à Paris au cours du mois de janvier? Julie Adore a la réponse à cet constat.
Les Russes ont, depuis quelques années, leurs vacances d’hiver du 1er au 10 janvier.

Pourquoi? A cause d’une donnée simple: 3 fêtes qui se succèdent en moins d’un mois.  On commence par le nouvel an classique  du 31 décembre, suivi du Noël orthodoxe les 6 et 7 janvier, pour terminer par l’ancien nouvel an russe du 13 au 14 janvier.

Face à cela,  le gouvernement russe a préféré, plutôt que d’avoir de nombreuses personnes saoules plusieurs jours de suite au travail, que le plus judicieux était de leur offrir des vacances. CQFD

 

Share

Musique: GREENSHAPE en interview vidéo et en live pour son premier album Storyteller

Alors qu’il fait la couverture de Guitar Unplugged du mois de janvier – une vraie grosse fierté pour lui – la fine équipe du blog mise sur la consécration de Greenshape pour l’année 2012.

Image de prévisualisation YouTube

C’est qu’il ne nous lâche plus les oreilles depuis la rentrée. Et le talent du jeune songwriter n’a pas échappé à ses premiers spectateurs des caf’conc’ de Valenciennes, au Ciné Théâtre 13 à Paris, en passant par quelques villes de province. Avant de s’embarquer pour quelques dates de la tournée de Daniel Darc et une soirée au Café de la Danse, le 20 mars.

Colette n’a pas d’ailleurs manqué de déguainer plus vite que les autres et de l’épingler dans sa music box.

Et entorse à la règle, nous avons choisi de lui tirer le portrait alors qu’il n’est pas d’origine étrangère comme nos guests précédents.
A sa décharge, Greenshape chante anglais et n’est pas natif de Paris.

Que de bonnes raisons et bien d’autres à découvrir en vidéo en mots et en musique.

En prime pour cette nouvelle année: un BONUS

Image de prévisualisation YouTube

Album: Storyteller de Greenshape
Sober and Gentle

Share

Vidéo: Sir PAUL SMITH always inspired by Paris – le couturier britannique à Paris pour son livre Notes

Ce lundi, Sir Paul Smith, célèbre couturier britannique anobli par la Queen Elisabeth II, est de passage à Paris pour dédicacer son livre, Notes, aux Editions de La Martinière.

A 12h30, heure d’arrivée du créateur de mode au Publicis Drugstore, la file d’admirateurs commençait à s’épaissir. L’équipe d’ United States of Paris n’a pas résisté à l’envie d’échanger quelques mots et de profiter du charme de cet artiste incontournable qui a réinventé l’élégance masculine.

Oubliez pour le moment chaussures, sacs et autres parfums, griffés de petites rayures plus ou moins discrètes.

Enjoy, c’est court et so british!

Image de prévisualisation YouTube

A noter également la sortie en dvd du portrait, Paul Smith, gentleman designer, aux éditions Arte Vidéos.

Share

Interview : Mike Leigh and Paris – invité d’honneur du Forum des Images

Le réalisateur des films Another Year, Be Happy et Secrets and Lies était à Paris, ce week-end, pour ouvrir la programmation London Calling et rencontrer son public lors d’une masterclass comble au Forum des Images.

L’occasion de rappeler que son oeil de cinéaste a été marqué par la Nouvelle Vague et par les films ayant pour décor les rues de la capitale.
De très bonnes raisons pour en savoir plus sur son attachement pour la ville.

La fine équipe a eu le temps de poser trois questions à Mike Leigh, à la sortie de la présentation du film Meantine.

Image de prévisualisation YouTube

Rappelons que le cinéaste britannique présidera la prochaine Berlinale en février 2012.

London Calling jusqu’au 29 février au Forum des Images

Share

Les stars du Cabaret New Burlesque et du film Tournée love Paris

 Kitten on the Keys, Mimi le Meaux, Miss Dirty Martini, Roy Roulette n’ont plus de secrets pour vous?
Vous pensez tout savoir du Cabaret New Burlesque?
Et pourtant vous serez surpris de leurs réponses à la question toute simple posée par United States of Paris: quel votre cliché préféré de Paris?

http://www.dailymotion.com/video/xlw68q

Les protagonistes du film Tournée réalisé par Mathieu Amalric étaient de retour à Paris ces derniers jours pour une série de représentations à la Cigale, affichant complet.

Après avoir fait fait le bonheur du 104, du Théâtre de la Cité Internationale ou de La Nouvelle Eve, les belles et le beau, car il y a aussi un Monsieur pour ses dames, ont une nouvelle fois déchainé les foules.

Ces sublimes effeuilleuse reviennent avec un nouveau spectacle à la rentrée 2013 au Théâtre du Rond-Point, à Paris

 

Théâtre du Rond-Point

du 10 au 18 octobre 2013 à 21H
2 bis, Avenue Franklin Roosevelt
75008 PARIS

 

Share

Rafael Lozano-Hemmer – Trackers à la Gaîté Lyrique

Jusqu’au 13 novembre 2011, la Gaîté Lyrique devient un nouveau terrain de jeu pour visiteur avide de sensations numériques inédites et fortes.

Après avoir fait le bonheur du public curieux et amateur de skate avec Public Domaine, l’équipe de ce lieu hors-normes convie l’artiste électronique, mexico-canadien, Rafael Lozano-Hemmer.

http://www.dailymotion.com/video/xlqq6m

Trackers constitue une monographie essentielle pour prendre le pouls d’une évolution foisonnante, interactive et réflexive de l’art contemporain.

L’oeuvre n’est plus qu’une simple source de contemplation. Le visiteur devient désormais acteur majeur d’installations interactives et jouissives.

Des propositions comme autant d’expériences visuelles et formelles fortes. Comme cet oeil qui s’ouvre à votre approche et ne vous lâche plus une fois entré dans son champ. Ce miroir qui vous envoie les orbites en fumée ou encore ce mur composée de 4800 vidéos provenant du net,

L’artiste nous promet de revenir à Paris pour une nouvelle installation, cette fois en extérieur. Il rêve, en effet, de pouvoir présenter son projet Solar Equation, initié à Melbourne et New York l’année dernière, sur le parvis du Centre Pompidou.
Affaire à suivre.

Share

Russian Red en interview: le souffle de la nouvelle chanson espagnole – concert au Café de la Danse

Gros coup de coeur de l’équipe d’UsofParis, Russian Red, la chanteuse, non le rouge à lèvres, est le jeune talent made in Espagne à suivre avec attention. Vous êtes prévenus.

Image de prévisualisation YouTube

Lourdes, de son prénom, a cette voix unique et un song-writing qui irisent l’imaginaire. Septembre dernier, lors d’une tournée promo menée grand train avec à la clé une série de concerts intimistes (Le Café Cigale, Le Truskel, une session ultra privée pour Sony), la belle espagnole a revigoré les oreilles de sa folk tendre et aérienne.

Avec son second album, Fuerteventura, elle nous offre un nouveau répertoire sensible et à haute valeur addictive. I hate you but I love you, titre-phare de cet opus nous entraîne dans une balade doucement romantique. Elle profite aussi de son inspiration pour rendre hommage au cinéaste Quentin Tarantino et à l’artiste méconnu, auteur, compositeur, musicien, Nick Drake.

Après l’Espagne où elle a conquis les coeurs, les Français devront apprendre à partager la belle Russian avec les pays asiatiques qui commencent à trépigner.

Russian Red en concert le vendredi 27 avril au Café de la Danse
5, passage Louis Philippe 75011 PARIS

Album: Fuerteventura
Sony

Share