CNAC 2017 à la Villette : mystérieux, fougueux, audacieux

Audacieux de débuter et terminer un spectacle de troupe (15 jeunes artistes) par un solo. La mise en scène de la 28e promotion du Centre national des Arts du Cirque est revigorante, une pommade contre le froid, une petite cure de jouvence pour les plus de 30 ans. Le spectacle Vanavara est à découvrir bien au chaud sous le chapiteau de La Villette. 

CNAC 2017 Vanavara spectacle 28e promotion centre national des arts du cirque La Villette Paris photo usofparis blog

CNAC 2017 : très bon cru
Juste avant de débuter le spectacle, une femme enrhumée ne pouvant saluer comme elle veut ses amis leur lance un : »je vous embrasse avec le cœur. »
Très belle entrée en matière, généreuse et bienveillante qui donne le pouls volontaire ou pas à ce qui va suivre sous le chapiteau.
Tout débute donc par un solo féminin avec une roue Cyr. C’est tout de suite captivant : le look, la chevelure, l’aisance de la circassienne, Lucie. On se laisse prendre dans un tour d’acier et on ne lâche plus.
Déboulent assez vite les 14 autres compagnons de tournée de la jeune fille.

CNAC-2017-Vanavara-dessin-sur-la-piste-chapiteau-spectacle-28e-promotion-centre-national-des-arts-du-cirque-La-Villette-Paris-photo-usofparis-blog

Ça rampe, dessine sur la piste, courre avec des pierres sur les bras, tombe, virevolte, saute, joue de la musique avec troncs d’arbre. Tout est à la fois léger, inattendu, généreux.
Vient aussi une vague de maladresse. Celle d’une jeune clown également adepte du mât chinois, Camila, qui n’a pas besoin de nez rouge pour faire rire. Cette parenthèse absurde est bienvenue pour ne pas prendre tout ce que l’on voit au premier degré.
Rien de grave donc, même si les visages sont bien souvent peu souriants.

La mise en scène de Gaëtan Levêque joue avec intelligence sur les rythmes : il y a des moments en suspension, de la lenteur et puis des bourrasques qui balaient tout. On a aussi envie de chanter en chœur sur cet air inconnu, battre le rythme sur cette fausse pierre.
Et surtout oser les hauteurs, le vertige de la piste, les bras tendus par les sangles (Theo) pour une envolée qui nous réveille de notre torpeur urbaine. Marlène tout en haut de son trapèze « ballant » clôture avec un balancement sans relâche tout simplement hyptonisant et grisant.

CNAC-2017-Vanavara-piste-sous-chapiteau-spectacle-28e-promotion-centre-national-des-arts-du-cirque-La-Villette-Paris-photo-usofparis-blog

Finalement, on n’attendait rien de Vanavara, si ce n’est qu’il nous surprenne.
Ce spectacle nous a pris au col avec tout ce qu’il faut de curiosité, d’attraction et nouveauté.
Le trampoline a remplacé l’éternel numéro de bascule qui ennuie #bonheur

Image de prévisualisation YouTube

VANAVARA

par la 28e promotion du Centre national des arts du cirque
CNAC 2017
mise en scène : Gaëtan Levêque, du collectif AOC

Espace Chapiteaux
La Villette

du 18 janvier au 12 février 2017
du mercredi au samedi à 20h
dimanche à 17h

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *