Compagnie XY – Il n’est pas encore minuit : euphorie aérienne !

Ça danse, se fighte, saute, chute, se maintient. Il n’est pas encore minuit joue collectif. Et la force du nouveau spectacle de la Compagnie XY est cimenté par la complicité, l’entre-aide et la confiance totale non pas en son mais en ses partenaires.
Car les couples, les combinaisons s’unissent et se disloquent à tombeau ouvert sous le chapiteau de la Villette parmi les 22 acrobates qui n’ont pas peur de la chute. 

(c) Christophe Raynaud de Lage
(c) Christophe Raynaud de Lage

Ça commence bien pourtant. Les hommes portent chemise, cravate ou noeud pap’, les filles sont en jupe. Mais les techniques d’approche déroutent. Il s’agit plus de se malmener, de s’étreindre avec force que réellement faire ami-ami. Le spectacle est fort d’entrée de jeu. Et offre une très bonne manière de découvrir les artistes qui font leur entrée progressivement sur la scène centrale. 22 au total dont le doyen « Abdel » Senhadji, 50 ans, au physique sec, initiateur de la compagnie avec Mahmoud Louertani.

Ici, point de metteur en scène, ni de directeur artistique. Les idées ont fusée pendant 4 mois et tous les membres de la compagnie pour créer Il n’est pas encore minuit. Seule l’aide d’un chorégraphe a été sollicitée Loïc Touzé essentiellement pour avoir « un regard extérieur« , comme confie un des interprètes. Alors que le précédent spectacle, Le Grand C, était un peu trop centré sur les portées (un acrobatique debout, les pieds bien arrimés aux épaules de son ou sa partenaire), les sauts périlleux, joyeux, multiples et autres figures enchanteresses de cette création 2015 impressionnent avec une réelle intensité.

(c) Christophe Raynaud de Lage
(c) Christophe Raynaud de Lage

Pièce montée athlétique
La Compagnie XY prouve qu’elle peut se renouveler, ne serait-ce qu’en accueillant une dizaine de nouveaux partenaires de jeu. En s’accordant aussi des pas de danse (libérateurs pour les corps et pause délicate pour les spectateurs).
Plus d’une fois, on a mal aux cervicales pour les acrobates, on craint la chute. Et tomber fait aussi partie du show. Une des artistes rencontrée après la première nous confirme qu’il n’y jamais eu de « mauvaise chute » et donc jamais « aucune n’a été traumatisante« .

La séquence intégrant des plaques de bois malmènera aussi vos nerfs. Les sauts spectaculaires à quelques mètres de hauteur et les réceptions sur ces plaques ne rassurent pas toujours, mais elles bluffent avec une réelle intensité.

Les regards complices, les rires mais aussi les tatouages que l’on entrevoit – des étoiles sur le pied d’un, un diable rouge sur le mollet d’un autre – sont autant de détails accrocheurs participent à ce besoin de nous sortir de notre dure gravité terrestre.
Avec la Compagnie XY, on croit à l’impossible, à la possibilité de pouvoir tomber en pleine rue et d’être retenu in extremis dans sa chute par un(e) inconnu(e). Mais aussi à sourire face à l’impossible qui est retenu à la simple force des bras.

Affiche Compagnie XY specacle Il n'est pas encore minuit à la Villette Paris espace chapiteaux cirque acrobatie photo F Moreau_CrÇa SL-Change is good

Il n’est pas encore minuit
par la Compagnie XY

à l’Espace chapiteaux du Parc de la Villette

Mercredi, vendredi et samedi à 20h
Jeudi à 19h30
Dimanche à 15h

jusqu’au 27 décembre 2015

BON PLAN : restauration sur place et sous chapiteau avant et après spectacle.

SAVE THE DATE! 
Le dimanche 29 novembre : bal swing entre 16h30 et 18h30 sous le chapiteau

La représentation du jeudi 10 décembre à 19h30 sera audio décrite (information : Nicolas Wagner, n.wagner@villette.com)

Share

Une réflexion au sujet de « Compagnie XY – Il n’est pas encore minuit : euphorie aérienne ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *