Théâtre Hébertot : Dominique Pinon défie LES LOIS DE LA GRAVITÉ

L’adaptation du roman Les Lois de la Gravité de Jean Teulé permet à Dominique Pinon de montrer tout son talent de comédien. A l’affiche du Théâtre Hébertot, la pièce prouve qu’on peut être désabusé, à la limite de l’alcoolisme et franchement humain.

Les lois de la gravité Théâtre Herbetot Jean Teulé Dominique Pinon Florence Loiret Caille critique Paris By United States of Paris

Que ferions-nous à sa place ? Un policier (Dominique Pinon), éreinté par les univers sordides dans lesquels il traine quotidiennement, a bien le droit à un peu de répit, voire même de réconfort. Parce que ce flic en a bavé, et vu des horreurs. Aujourd’hui, difficile pour lui de supporter la mise en abîme de son métier.

Alors quand une femme (Florence Loiret Caille) débarque à 21h pour confesser un crime, il voit là l’occasion de faire preuve d’humanité. Rongée par le remord, cette frêle mère de famille veut enfin payer pour le meurtre de son mari, dix ans plus tôt.

Le policier va toutefois tenter de dissuader cette femme étrange, fragile et à qui la vie n’a pas souvent souri. Il refuse d’enregistrer sa déposition et tente même de gagner du temps. Dans quelques heures, le délai légal sera expiré et le crime, jamais puni.

Les lois de la gravité Théâtre Herbetot Jean Teulé Dominique Pinon Florence Loiret Caille Pierre Forest critique Paris By United States of Paris
Brûler les planches

Dominique Pinon est parfait dans le rôle de ce flic, tout à la fois grossier et poétique. Il faut le dire, il porte la pièce sur ses épaules et rayonne face à Florence Loiret Caille, un peu en demi-teinte par rapport  à son homologue qui domine le plateau. On peut émettre une réserve de mise en scène lors de l’aveu de son crime. Il est évident qu’une femme torturée par la culpabilité ne se livrera pas à la police en sifflotant, mais l’entendre raconter son crime en haletant,  à bout de souffle, nuit un peu au côté réaliste de la situation. Rien de rédhibitoire toutefois. Quant aux quelques apparitions du policier de garde (Pierre Forest), elles fluidifient le dialogue entre les deux personnages principaux.

Le texte de Jean Teulé, adapté par Marc Brunet, est simple et parle à tous. Ici, pas de chichi et certaines répliques nous ramènent à l’actualité. Étonnant pour un texte écrit il y a plus de 10 ans.

Il est facile de s’identifier à ce flic un peu bougon, témoin de l’évolution de notre société, affrontant seul ses désillusions. On pourrait arguer que le roman de Jean Teulé, publié en 2003, est très cinématographique et permet aisément la transposition d’un genre à l’autre. Certes. C’est tout de même réussi et le contexte social décrit ne semble pas avoir pris une ride.

Les lois de la gravité Théâtre Herbetot Jean Teulé Dominique Pinon Florence Loiret Caille Pierre Forest critique spectacle Paris By United States of Paris
Côté mise en scène, on ne comprend toutefois pas les deux interludes, si proches de la fin de la pièce, pour marquer une très légère avancée dans le temps. Le rythme s’en trouve coupé, sans qu’un changement de décors n’intervienne. Un effet de scène inutile et un peu perturbant. Mais le plaisir de voir ce spectacle reste intact. Menées par un très bon acteur, ces Lois de la Gravité nous poussent irrésistiblement… vers ce commissariat.

Les lois de la gravité Théâtre Herbetot Jean Teulé Dominique Pinon Florence Loiret Caille Pierre Forest critique affiche Paris
Les Lois de la Gravité

de Jean Teulé
Adaptation :  Marc Brunet
Mise en scène : Anne Bourgeois
Avec :  Dominique Pinon, Florence Loiret Caille et Pierre Forest

du 5 février au 31 mars 2015
du mardi au samedi à 19h
dimanche à 18h

au Théâtre Hebertot
78 bis, boulevard des Batignolles
75017 Paris

By Joël Clergiot

Share

Une réflexion au sujet de « Théâtre Hébertot : Dominique Pinon défie LES LOIS DE LA GRAVITÉ »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *