MENSONGES D’ETATS avec Samuel Le Bihan et Marie-Josée Croze au Théâtre de la Madeleine

Fortitude est une opération militaire de propagande la plus secrète jamais mise en place.

Fortitude est l’opération qui a permis aux alliés de prendre une avance stratégique pour le débarquement.
Fortitude
est la trame de la pièce Mensonges d’États, l’histoire de cette opération d’envergure.

Dans un bureau de l’État Major des alliés à Londres, un groupe d’hommes se réunit pour lancer la plus grande opération d’intoxication informative de notre époque. Le but: faire croire aux Allemands que le débarquement du 6 juin 1944 n’est qu’une diversion.

Le premier problème, pour le Colonel Bannerman (Samuel Le Bihan) faire accepter au Général Patton, à son grand regret, le commandement de cette armée de plastique.
Anglais, Américains et Européens de l’Est sont les protagonistes de cette pièce.
Une opération qui se déroulera dans le secret le plus absolu.

 

Dans le drame de l’Histoire, cette pièce de Xavier Daugreilh nous éclaire sur les recoins et les interstices de ce qui fût l’acte final d’une des pages les plus sombres du XXème siècle.
Agents doubles (telle Marie-Josée Croze), généraux allemands, résistants ou militaire en mal d’action (Aurélien Wiik), tous sont partie prenante de ce mélodrame qui se déroule sous nos yeux.

Porté par des acteurs toujours justes, et magnifiés par une mise en scène au cordeau,
la troupe actuellement au Théâtre de la Madeleine nous rend pleinement les enjeux qui lient les protagonistes à ce projet hors norme.

Décor, lumières, jeu d’acteurs et projection vidéo réussissent à nous porter dans cette ambiance particulière nous permettant de prendre la mesure du drame qui s’est joué lors de cette opération.

Point de fausse note dans cette production, tous les acteurs sont à l’unisson. Chacun d’eux nous transmet la teneur de l’enjeu, ainsi que les tensions qui se développent entre les différents États à l’approche du dénouement de ce conflit international.

La dramaturgie de la pièce laisse transparaître la futur Guerre Froide.

Rien ne nous est épargné des sacrifices humains qui ont été nécessaires pour cette victoire.
Des raids de bombardements dévoilés à l’ennemi jusqu’aux résistants volontairement envoyés au supplice.

Xavier Daugreilh et Nicolas Briançon nous livrent une pièce parfaite avec une mise en scène moderne.
Parfait récit d’une histoire qui dépasse chacun de nous et surtout chacun des protagonistes.
Comment ne pas succomber à l’émotion de ce qui nous est montré ?

Mensonges d’Etats est une des pièces pour lesquelles il faut se précipiter.
Un exemple supplémentaire prouvant que cette saison 2013 est motivée par la maitrise en matière de mise en scène et d’émotions scéniques.

Mensonges d’États

Une pièce de Xavier Daugreilh
Mise en scène Nicolas Briançon

Avec Samuel Le Bihan, Marie-Josée Croze, Michaël Cohen, Jean-Pierre Malo,
Bernard Malaka, Aurélien Wiik, Pierre Alain Leleu, Eric Prat

Théâtre de la Madeleine

19, rue de Surene
75008 PARIS


Du mardi au samedi à 21h00

matinées : le samedi à 16h et le dimanche à 17h

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *