Exposition festive au Musée Guimet : Du Nô à Mata Hari, immersion à travers 2 000 ans de théâtre en Asie

Voyage unique à travers les arts du spectacle d’Asie. De l’Inde au Japon, de la Chine à Bali. 2 siècles de divertissements populaires et élitistes Du Nô à Matahari au Musée Guimet passionne, émerveille et surprenant. Visite.

Barong, Indonésie, Bali, 2000
Barong, Indonésie, Bali, 2000

Le parcours de l’exposition qui extrait une bonne partie de ses trésors dans le fonds de la Fondation Oriente (collection Kwok On) à Lisbonne est un incroyable feu d’artifice de créations, d’arts et d’ingéniosité. Curieux, passionnés, familles, enfants, tout public peut picorer, savourer et s’émouvoir de la richesse des pièces présentées. Le maître-mot de cette exploration foisonnante étant le divertissement !

Sorcière maléfique, Indonésie, Bali, 2000
Sorcière maléfique, Indonésie, Bali, 2000

Vous ferez tour à tour connaissance avec la danse du Barong de Bali, une illustration du ballet qui se joue entre forces du bien et celles du mal (ayant les traits de la sorcière Rangda).

Appareil de cinéma ambulant, Inde, 20e siècle
Appareil de cinéma ambulant, Inde, 20e siècle

Un peu plus loin, un vélo japonais avec kamishibai datant de 1930-1940. Il était le partenaire de conteurs qui produisait un spectacle à l’aide d’images animées. Un autre inconnu, un appareil de cinéma ambulant indien dont la boite métallique renferme un film.

Cocasse ! Vous apprendrez aussi que les spectacles de marionnettes en Chine ne sont pas destinés aux enfants. Et que l’art du spectacle dans ce pays est avant tout acrobatique.

Veste courte de cavalier à motifs de dragons, Chine, milieu du 19e siècle
Veste courte de cavalier à motifs de dragons, Chine, milieu du 19e siècle

Tous ces théâtres présentés sont des arts complets, comprenant masques, costumes, maquillage et riches accessoires : marionnettes et autres silhouettes découpées…

Le nô vous fait peur ? Nous aussi !

Nous sommes beaucoup à partager l’impression de ne jamais pouvoir saisir la portée symbolique de la lenteur de ce genre de spectacle si particulier. Le théâtre nô est, par essence, un théâtre élitiste dans le pays même qui l’a inventé : le Japon. Seule Amélie Nothomb semble pouvoir supporter pareil récit.

Acteur de nô, Japon, époque Momoyama (1575-1603)
Acteur de nô, Japon, époque Momoyama (1575-1603)

Alors à défaut d’une véritable initiation, le Musée Guimet vous laisse entrevoir quelques-unes des merveilles en termes d’habits de scène, perruques et autres masques. Le raffinement est exceptionnel. Les procédés de production le sont tout autant. Les masques sont moulés à même le visage du comédien et les costumes de scène sont des éléments de décor à part entière.
Pour l’un des kimonos exposés, des fils de platine viennent rehausser le travail de broderie sur soie. 5 ans parfois de travail sont nécessaires pour un seul costume. Il n’est donc pas étonnant que ces parures spectaculaires puissent représenter la moitié du budget d’un spectacle.

Kimonos de la série Symphonie de lumière de Itchikue Kubota, Japon, 2000
Kimonos de la série Symphonie de lumière de Itchiku Kubota, Japon, 2000

La salle finale de l’exposition est à elle-seule un monument du genre à travers les kimonos spectaculaires du maitre : Itchiku Kubota. Magma, dragons et Mont Fuji composent cette galerie exceptionnelle d’habits de scène qui sont autant de décors.

Kimono magma tournoyant dans la fournaise de Itchiku Kubota, Japon, 2006
Kimono magma tournoyant dans la fournaise de Itchiku Kubota, Japon, 2006

A la différence du nô, le kabuki est un théâtre populaire, qui peut emmener ses spectateurs dans des récits aussi ébouriffants que drôles et cela une journée entière. Olivier Py s’en serait-il inspiré pour ses épopées théâtrales fleuves de plusieurs heures ?

Robe de princesse pour le Mahabharata de Peter Brook
Robe de princesse pour le Mahabharata de Peter Brook

Exposition Du Nô à Mata Hari, 2 000 ans de Théâtre en Asie
jusqu’au 31 août 2015

au Musée Guimet
6 Place d’Iéna
75116 Paris

Ouverture :
tous les jours sauf le mardi de 10h à 18h

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *