HEY! Act III à la Halle Saint Pierre : géniale exposition !

Une patate qui chante, un homme à tête d’autruche, un bébé caméléon, une Queen Bee, des marsupiaux humains, Lincoln ressuscité, les Pierre et Gilles argentins ou encore des clowns gentils… La Halle Saint Pierre est une nouvelle fois le lieu de rencontres aussi incroyables que spectaculaires. HEY! Act III signe le retour d’un débordement artistique sans limite. 

Ursus Maritimus, 2012, Deborah Simon
Ursus Maritimus, 2012, Deborah Simon

Pourquoi ne manquons-nous aucune expo de la Halle Saint Pierre ? Tout simplement parce que rendre une nouvelle visite c’est l’assurance de découvrir des artistes rares, voire inconnus sur le sol français. Alors quand la géniale équipe du magazine Hey!, Anne et Julien, est de retour pour une présentation inédite d’une soixantaine d’artistes de tous pays, on prend un ticket direct pour les montagnes russes.

Hey! Act III exposition Halle Saint Pierre Paris exhibition The Dreamer Blue 2007 oil on resin sculpture de Choi Xooang corée du sud collection privée photo usofparis

Premier choc visuel avec The Dreamer Blue, une femme nue à genoux, abattue, dormeuse hors de son lit, surmontée d’un nuage bleu. Impressionnante vision, suivie d’une autre présence féminine en face-à-face avec son double ; moi est un autre. Elles sont l’oeuvre du coréen Choi Xooang qui nous transporte dans une poésie au réalisme troublant.

Hey! Act III exposition Halle Saint Pierre Paris exhibition -Robbery acrylic on paper bag 2012 - 2013 mugshots by Chris Crites photo usofparis

En face, un Américain, Chris Crites, présenté pour la première fois en France et qui, comme Andy Warhol, part de photographies d’hommes et de femmes arrêtés. Cette série de portraits de la série mugshots explose de couleurs et est peinte sur des sacs de papier.
Un peu plus loin, une mise en scène nous croirait projeter dans une chapelle avec où le culte des morts est questionnée avec force de crânes, des bustes – dont une partie du visage est à vif, laissant percevoir les os. Cet univers est encore plus troublant quand on peut lire qu’il a été conçu par Hervé Bohnert, un artiste autodidacte et boulanger-pâtissier de métier.

Hey! Act III exposition Halle saint pierre paris exhibition Queen Bee 2013 oil on canvas by Mark Ryden american painter collection privée photo usofparis

Et c’est ça aussi que nous apprécions à la Halle Saint Pierre : aucun traitement de faveur entre les artistes.  Mark Ryden, artiste américain aux 22 000 followers sur Twitter a autant d’égard que Benoît Huot, artiste jurassien, beaucoup moins médiatisé et qui ne quitte que très rarement son atelier du village de Montivernage où il conçoit ses impressionnants animaux momifiés.

Japanese Spirit #2, 1997, Hisashi Tenmyouya
Japanese Spirit #2, 1997, Hisashi Tenmyouya

Et parfois, une oeuvre suffit, comme la toile de Hisashi Tenmyouya : Japanese Spirit. Une composition d’une force graphique indéniable et percutante. Et ne surtout pas passer à côté des huiles sur nacre de l’artiste philippin, Gregory Halili, impressionnantes de maîtrise. Vous comprendrez mieux une fois sur place.

Enfin, merci d’avance de bien vouloir quitter l’exposition dans le silence pour ne pas réveiller le bébé caméléon de Lian Yu-Pei.

Hey! Act III exposition halle saint pierre paris exhibition Chameleon caméléon 2009 Lian Yu-Pei photo usofparis

exposition HEY! Act III, modern art & pop culture 

à La Halle Saint Pierre
2, rue Ronsard
75018 PARIS

jusqu’au 13 mars

Ouverture tous les jours
du lundi au vendredi de 11h à 18h
samedi de 11h à 18h
dimanche de 12h à 18h

à la galerie du bas :
exposition Amandine Urruty
jusqu’au 1er novembre 2015 
en accès libre
en association avec la Galerie Arts Factory

A noter le spectacle : HEY! LA Cie présente On a volé le bras de Constentenus ! 
du 21 au 29 octobre 2015 21

au Cirque Electrique
Place du Maquis du Vercors
75020 Paris

du mercredi au samedi à 21h
le dimanche à 17h

Tarif Réduit:10€ – 12€ – Tarif Plein: 16€
Création soutenue par la DRAC île de France

Share

Une réflexion au sujet de « HEY! Act III à la Halle Saint Pierre : géniale exposition ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *