Grand Prix FUP 2017 : sacre de Jean-Philippe de Tinguy & Alexis le Rossignol

Au cours d’une soirée de clôture du Festival d’Humour de Paris saison 2 aussi improbable, surprenante que drôle, deux jeunes humoristes ont fait chavirer le public de Bobino et le jury : Jean-Philippe de Tinguy, Grand Prix du FUP 2017 et Alexis Le Rossignol, Prix SACD.

Olivier-de-Benoist-Shirley-Souagnon-parains-Grand-Prix-du-FUP-2017-festival-d-humour-de-paris-bobino-photo-usofparis
Olivier de Benoist & Shirley Souagnon

Des parrains, des chanteurs
Ce mardi, le principe de la soirée est simple : trois coachs connus se sont penchés sur les prestations de leurs trois poulains chacun. Parmi les « parrains » plus ou moins consentants : Olivier de Benoist qui semble découvrir ses protégés le soir-même, poilant et une Shirley Souagnon très attentionnée et en forme malgré sa gastro.
On apprend, en autres, que de Benoist avait fini bon dernier à un concours d’humour, au début de sa carrière, et qu’il a eu droit à un : « bien habillé » en guise d’encouragement. Un élément inavouable de son passé a aussi refait surface : il a été scout ! #bermudaétécommehiver

Oldelaf-et-Alain-Berthier-Grand-Prix-du-FUP-2017-festival-d-humour-de-paris-bobino-photo-usofparis
Oldelaf & Alain Berthier

L’animation assurée par Oldelaf et Alain Berthier nous assure de beaux moments musicaux : entre espoir et dépression, échec et succès. Des chansons illustrant plus ou moins fidèlement l’avenir d’un jeune artiste qui se produit sur scène.

BenH-humoriste-festival-grand-prix-d-humour-de-paris-spectacle-bobino-photo-usofparis-blog
BenH
Céline Groussard
Céline Groussard

Jeune premier, folle dingue, transfert d’organe
Les premiers à se lancer sont BenH, un garçon de 29 ans qui fait bien 10 de moins. Incapable d’avoir une barbe de 3 jours « restée dans le ventre de ma mère ». Il parle avec facilité de guerre, de Marie #SainteVierge
Suit Céline Groussard, « la fille possible de Jean-Claude Van Damme et d’une licorne » dixit Shirley, sa marraine. C’est une fille qui manque de confiance, malgré ses grands gestes et son sourire. Elle a une vie moyenne et fait parler les rats dans le métro parisien. Sidérant !
Tristan Lopin, lui, n’a pas de « bite à la place du cerveau mais une chatte. » C’est assez rare pour ne pas évoquer son cas rapidement. Il boude, fait des listes à rallonge, fais checker les textos qu’il reçoit à toutes ses copines et il cherche un ours sauvage à apprivoiser. Apparemment, il l’aurait trouvé mais c’est pas tout à fait l’idée que l’on pouvait s’en faire.

Tristan Lopin
Tristan Lopin
Marion Mezadorian
Marion Mezadorian

Marseillaise, chanteuse-ventriloque et poto pour la life
Nouvelle salve de graines de comiques avec Marion Mezadorian,« coup de cœur » d’Olivier de Benoist. Père marseillais arménien et maraicher (c’est du lourd), cette « célibataire volontaire » croque les absurdités qui nous entourent avec un réel talent. Son concept du « petit batard ou célibatard » est poilante.
Séquence surréaliste avec Laura Elko à la fois chanteuse lyrique et ventriloque et gentille petite tranche de complicité avec Rey.

Alexis Le Rossignol
Alexis Le Rossignol

Humour suisse, nom pourri et Julien Doré
Au final, c’est dans le dernier groupe que les deux prix de la soirée étaient cachés. Après la rencontre de Marina Rollman, une Suisse (que Shirley Souagnon a tenté de pécho y’a 2 ans) qui a une belle distance sur le Français à l’étranger, Alexis Le Rossignol nous a impressionné sur la dure réalité de son nom, les Deux-Sèvres et les témoins de Jéhovah. Ce garçon a vraiment des idées brillantes mais dangereuses pour nous tous.
Un OSNI (objet scénique non identifié) fait son entrée. Jean-Philippe de Tinguy, sosie plus ou moins probant de Julien Doré, a une façon de se mouvoir sur scène assez impressionnante.
Il évoque son prénom (un beau délire de ses parents), la mort mais jamais sa coupe de cheveux original.
La surprise certainement, ou la maladresse lui fera malencontreusement casser son trophée dès réception de son Grand Prix FUP 2017. N’aurait-il aussi un lien avec Pierre Richard ?

Jean-Philippe-de-Tinguy-humoriste-Grand-Prix-du-FUP-2017-Festival-d-Humour-de-Paris-Bobino-photo-scène-usofparis-blog
Le Festival d’Humour de Paris saison 2 c’est fini.

Une bonne raison d’aller voir :

Jean-Philippe de Tinguy dans Le Dernier Jean-Philippe

au Point Virgule
le lundi et mardi à 19hle

Céline Groussard

à la Nouvelle Seine
le jeudi à 21h30

BenH

au Théâtre du Marais
le samedi à 20h et dimanche à 17h30

Tristan Lopin dans Dépendance affective

au Théâtre du Marais
le vendredi et samedi à 21h30

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *