Kyrie Kristmanson en interview mondes parallèles

Kyrie Kristmanson serait la première chanteuse à explorer la force poétique de la physique quantique.
A l’écoute de son EP, Mon Héroïne, force est d’apprécier la pertinence de son nouveau terrain de jeu musical.

Audacieux, l’artiste a fait appel au physicien Etienne Klein pour ouvrir son concert au Café de la Danse le 13 mars. L’expérience sera forcément inoubliable.
#concours inside ! 

INTERVIEW / KYRIE KRISTMANSON 

Kyrie Kristmanson
selfie original pour UsofParis

As-tu été initiée au chamanisme ?

Kyrie Kristmanson : Pas de façon officielle. 🙂 Mais la musique est une quête spirituelle, pour moi.
C’est une façon de rendre hommage à ce qu’il y a de merveilleux dans ce monde. Et les mondes invisibles, ont toujours été une inspiration pour mes chansons.
La musique est une forme de chamanisme, de communiquer avec d’autres mondes.

Sens-tu que tu es guidée par une force supérieure pour la musique ?

Je suis plutôt païenne. Je pense que cette force est partout dans ce monde, en toi, dans les plantes. C’est ici et maintenant.
Parfois, certaines chansons apparaissent sans savoir d’où elles viennent.
C’est surtout le thème de la physique quantique qui m’inspire pour cet EP et l’album. Ça montre à quel point on est lié de façon intrinsèque dans ce monde. C’est démontrable mais pas encore explicable. L’album est une exploration poétique, bien évidemment, de cette théorie des mondes parallèles. On existe ici et dans d’autres dimensions.

As-tu des indices de l’existence de ces mondes parallèles ?

J’ai toujours l’impression que la réalité que l’on voit n’était pas toute l’histoire. La réalité d’Isaac Newton n’est pas la fin de l’histoire. Dieu est mort mais la physique quantique peut nous rebrancher sur une dimension merveilleuse de notre monde.
Ma seule croyance ou mon seul dogme : c’est que l’on n’a rien compris pour le moment. Il faut rester ouvert.
Il y aura certainement une révolution intellectuelle qui arrivera dans 100 ans. Un bouleversement arrive.
Image de prévisualisation YouTube

Comment as-tu rencontré Brendan Perry (du groupe Dead Can Dance) ?

C’est via le guitariste-compositeur Olivier Mellano. Il est un savant fou. J’ai été invitée pour un duo avec Brendan Perry lors de la carte blanche d’Olivier à Rennes dans le cadre du festival Mythos.
On a enregistré le titre chez lui, dans la campagne, à l’extérieur de Rennes.
Il a accepté de chanter en français alors qu’il ne parle pas la langue.

Les lieux pour enregistrer tes chansons sont-ils importants ?

Nous avons eu la chance d’investir une aile abandonnée du Château de Versailles, à côté des livres de Marie-Antoinette et la Duchesse du Barry, la plus grande collection de livres sur le spiritisme. Il y avait des titres comme L’alchimie et la sexualité féminine, J’ai vécu sur deux planètes. Je suis tombée amoureuse du lieu. C’est très poétique. Il y avait plein d’objets très chargés d’énergie.
La rencontre de plein de mondes a inspiré le propos du disque. C’est une influence mystérieuse mais à laquelle je crois.
C’est à grâce à l’artiste Saint Michel qui avait fait un remix d’un de mes titres et à qui j’ai proposé une nouvelle collaboration.
Image de prévisualisation YouTube

J’adore The Garden of Mrs Woolf. Pourquoi avoir convoqué Virginia Wolf ?

C’est une de mes écrivaines préférées. Elle a écrit sans concession. J’ai fait un pèlerinage en visitant sa maison.
J’ai cueilli une poire dans son jardin pour la manger et j’ai rêvé d’elle la nuit suivante. Je n’avais sans doute pas le droit de prendre ce fruit défendu mais je lui ai expliqué que j’en avais besoin.

La chanson parle de cette quête d’un état d’esprit, une philosophie et comment se dépasser.

As-tu un mantra ?

J’ai développé une sorte de prière ou mantra, en anglais.
« River by rock, leaf by tree, let the life runs through me and bring me were I need to be…« 
Une idée décrite par Aristote, chaque chose tend vers sa forme la plus vitale. Il faut vraiment travailler sur les situations qui nous permettent de nous sentir les plus vivants.
Je pense aussi à la pierre tombale de Kierkegaard. Ily a un mot inscrit : individual (individu).

Ça m’inspire beaucoup. Il voyait déjà à son époque que la modernité poussait à un nivellement des différences. Il invite à cultiver son individualité.

Un coup de cœur musical récent ? 

J’ai découvert les chansons de la mère de Nick Drake, Molly Drake.
Elle a enregistré des chansons chez elle. Ce sont des petits poèmes très mélancoliques.

by Alexandre 

Kyrie Kristmanson

Kyrie Kristmanson 
EP Mon héroïne 

concert le 13 mars au Café de la Danse, Paris 

CONCOURS 

Nous vous faisons gagner des invitations pour le concert de Kyrie Kristmanson au Café de la Danse à Paris, le mercredi 13 mars 2019 à 20h. 

Pour participer au tirage au sort, il suffit de remplir le formulaire ci-dessous et surtout d’être dispo le 13 mars !

Kyrie Kristmanson
Sending

Plus de jeux concours
Concours Gratuits

Share

Une réflexion sur « Kyrie Kristmanson en interview mondes parallèles »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.