Le moche et ses petits tracas

Le Théâtre du Rond-Point propose un amusant pied de nez à la beauté affichée depuis quelques jours sur Champs-Elysées. A une centaine de mètres de l’enseigne américaine magnifiant la plastique de son équipe, se joue une pièce tout en décalage, surprises et dérision.

Imaginez: un jour, sans avoir pu anticiper aucun signe auparavant, votre patron, votre épouse vous font comprendre une dure réalité: votre principale qualité ne réside pas dans votre physique, bien au contraire. S’ensuit alors un constat dramatique qui désarme puis l’acceptation d’une évidence pour conjurer le sort: passer sur le billard.

Et à partir de cet instant, c’est la révélation. Votre épouse vous regarde enfin dans les yeux et vous désire plus qu’au tout premier jour. Votre boss vous pousse à être l’égérie de votre propre invention.
Les femmes vous sont toutes acquises. Rien ne peut plus entraver votre ambition grandissante. Enfin, c’est que ce vous croyez.

Ce court joyau cruel et  relevé est l’œuvre d’un jeune auteur allemand, Marius von Mayenburg. La mise en scène inventive de Jacques Osinski joue à merveille des changements de personnages, sans sortie de scène, ni artifice grossier. Les quatre comédiens se délectent chaque soir d’une inventivité aux petits oignons.

Le Moche au Théâtre du Rond-Point jusqu’au 22 mai 2011

Web: http://2010-2011.theatredurondpoint.fr/saison/fiche_spectacle.cfm/90542-le-moche.html

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *