Les ratés de Pâques

Le mauvais goût frappe toutes les saisons. Et Pâques ne fait donc pas exception à la règle, aux côtés de Noël et ses guirlandes hallucinées ou de l’Epiphanie et ses fèves Shrek ou Vache qui rit.

Après les dinosaures et autres animaux improbables, nous avons droit cette année à une série Harry Potter des plus surprenantes –  j’ai l’impression que les lunettes du magicien ne sont pas droites.

Vous pouvez rajouter à ces pièces maîtresses, une  tarte normande étouffe-chrétien rehaussée de quelques fritures.

Mais ce n’est pas tout, l’œuf en chocolat qui n’en est plus un devient aussi étendard de marque, comme ce très joli lapin sponsorisé par une célèbre marque de piles, vendu  quand même 33 euros en plein Marais.

Reste cependant le sourire complice d’un petit mouton, qui nous rappelle à la simplicité de ce monde.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *