Live-report le groupe PENDENTIF en concert à la Maroquinerie Paris – Mafia Douce à l’épreuve de la scène et de la tournée

Ce jeudi, retour festif de Pendentif à Paris pour un live à La Maroquinerie.
Alors que son nouvel album Mafia Douce n’en finit plus de nous donner la patate, le groupe nous a offert un come-back en été.

Le sourire de Cindy

Ça pourrait être un détail pour certains, un cliché pour d’autres mais il est un vrai atout et a le don d’euphoriser les foules.
Le quadra du premier rang, les trentenaires à mèche et autres filles branchées qui clignaient des yeux toute la soirée.

Les titres Pendentif, Voltige, Panache vont donner la tonalité de la soirée, complice et coquine.
Ca parle de « petits culs » et ça ose dire « salope ». Preuve que le band n’est pas que gentil. Il peut se la jouer provoc aussi !

Les cheveux du batteur rythment le set, ne ménageant pas ses efforts pour envoyer le pulse.

La nuit dernière passe et une première reprise : Que vais-je en faire ? Titre de Jérôme Echenoz.
On se prend à vouloir un bis repetita pour noter toutes les différences avec la version originelle. Classe.

God save la France fait se lever les bras.
Nouvel hommage à un groupe qui a marqué l’enfance de nombreux trentenaires : Tchiki Boum de Niagara.
Et on comprend mieux l’heureuse filiation du jeune groupe.

Boulevard du crépuscule, 1er juillet et le très Arcade Fire Jerrycan donnent pleine mesure de leurs atouts pour le dance-floor.
La chanteuse joue avec le public, avoue qu’elle est célibataire et qu’elle est trop jeune pour se marier. What ?

Rappel et retour avec le titre qui sent la mer, le sable et les amourettes de vacances, Embrasse-moi.
Cindy aime tout le monde et aimerait embrasser chaque spectateur. Seulement quelques-uns auront droit à la bise lors de son bain de fosse.

Pour le dernier titre de la soirée, les plus dissipés montent sur scène pour un dernier shoot avant de se coucher.
L’album Mafia Douce montre tous ses atouts à conjurer l’hiver.

Setlist Pendentif à la Maroquinerie :
Pendentif
Voltige
Panache
La nuit dernière
Que vais-je en faire ?
Mafia Douce
Ondine
God save la France
Tchiki Boum
Boulevard du crépuscule
1er juillet
Jerrycan

Embrasse-moi
Riviera

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *