M83 percutant Junk Tour @ Zénith Paris / live-report !

Anthony Gonzalez alias M83 – l’artiste électro prodige que nous envie et nous accapare le plus souvent possible les States – de retour à Paris ce lundi. Un concert unique en plein hiver histoire de nous rappeler les chaleurs de notre été, la plage, les nuits sans sommeil.
Junk à l’épreuve du live. Report.

m83-anthony-gonzalez-reunion-junk-tour-live-concert-zenith-paris-photo-usofparis-blog

M83 is back!

Musique planante en attente et en entrée de scène avant de dégainer un tube imparable, sur fond de pulsations lumineuses : Reunion. Sourire d’ange et complice. Anthony préfère la guitare pour un face-à-face avec le public plutôt que de s’attabler à sa console.

Le visage est un peu marqué par rapport aux dernières pics promo, certainement la fatigue de la tournée. Mais l’artiste ne laisse rien paraître. Aparté en pleine instru : « merci d’être là (…) Je suis content de revenir enfin en France ! »
Suit un premier extrait de l’album Junk qui nous avait fait croire à une blague potache avec sa couv très kawaï composée de drôles de têtes non identifiées et d’un burger.
Do it, Try it prouve que l’album est de très bonne facture et trippant en mode live.
Steve McQueen emporte le Zénith dans une autre dimension ! Les gradins de face ne résistent plus à l’appel des beats et se lèvent pour danser.

m83-anthony-gonzalez-eyes-junk-tour-live-concert-zenith-paris-photo-usofparis-blog

Romantic electro

M83 c’est de l’électro romantique mais pas mollassonne ou guimauve. Romantique dans le bon sens du terme : envie de tomber amoureux ou de serrer contre son-sa partenaire, de s’imaginer loin du froid de Paris : « You… meet… me at this station… » Et être capable de s’émouvoir d’un lâcher de confettis à la fin du concert. 

Anthony varie les plaisirs en faisant chanter ses musicos. Sa claviers pas vraiment rousse, plutôt tonalités brune-rouge, robe noire lacée dans le dos prend le micro pour Intro. Et son guitariste sur Walkway Blues. Variations des plaisirs et belles ruptures pour tenir en haleine le public tout au long du set.

m83-anthony-gonzalez-junk-tour-concert-zenith-paris-stage-photo-usofparis-blog

Clubbers, lovers, family

Dans la fosse, des trentenaires (qui s’approchent de la quarantaine) à casquette style clubbing du lundi (un peu fatigués du week-end mais aptes à se dandiner), t-shirt à maille sous blouson imitation cuir et débordement d’eau de toilette de tous les pores de la peau.
Des filles frileuses qui n’enlèvent pas leur doudoune. Un trentenaire barbu qui garde sa capuche. Un enfant (6-7 ans) sur les épaules de son père (il n’a pas école demain ?). 

Au moins un garçon attentionné qui a offert une coupe de champ’ à sa belle !
Et une très belle tentative de selfie en amoureux, le garçon éclairant son visage et celui de sa copine avec son portable, pendant que cette dernière visait avec son phone. Ingénieux ! 

m83-anthony-gonzalez-junk-tour-live-concert-zenith-paris-photo-usofparis-blog

Peu d’échange en paroles avec le public, mais le visage lumineux d’Anthony suffit.  Ce dernier s’est offert quelques guests dont une chanteuse lunettes noires, so 80’s : Mai Lan qui s’est mettre l’ambiance et offrir une jolie parenthèse disco.
En revanche, pas réellement convaincu par la danseuse cheveux qui aurait trop vu de spectacle Pina Bausch ou qui « se prend pour Esmeralda. » Mais ça a le mérite d’avoir été surprenant si ce n’est divertissant.

Migniht (Londres, ity met le feu suivi de Outro (« King of my own land« ) titre totalement planant qui allait si bien à la série de Canal + : Versailles. Fin de la première partie.

Le rappel nous offre le magistral Colours qui emporte la mise ! Le Zénith se soulève, est porté par la vague électro qui fait oublier le froid extérieur.
Set court (1h30) mais sans perte d’énergie.
On peut juste regretter que la setlist ne change pas d’une ville à une autre depuis quelques dates (Londres, Cologne, Bruxelles).

m83-anthony-gonzalez-finger-heart-junk-tour-live-concert-zenith-paris-photo-usofparis-blog

M83
album : JUNK
(Naïve Records)

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *