MISS FRANCE 2013, des mascottes et les bonnes adresses du 50e Salon International de l’Agriculture Paris

Les VIP se succèdent à cette édition du 50e anniversaire du Salon International de l’Agriculture et ne se ressemblent pas tout à fait.
La première invitée de marque à descendre de sa voiture avec chauffeur n’est autre que Marine Lorphelin, ex Miss Bourgogne et désormais Miss France 2013, escortée de très près par une Sophie Tellier en vraie mère maquerelle.

Un bain de foule pas des plus faciles pour la nouvelle reine de beauté à en juger: la présence de la longue perche-micro du Petit Journal Canal Plus, les quelques visiteurs insistant qui veulent la photo en groupe + le bisou de la belle et les nombreuses autres sollicitations des journalistes à mi-parcours. Rajoutez à tout ceci, un groupe d’enfants tout excité et bruyant.
Dans la cohue, on pourra entendre: « Je vais pas encore dormir de la nuit ! » d’un jeune homme en plein contentement après avoir fait sa photo.
Deux dames malicieuses croient bon de lancer à un papy tendant son appareil photo: « C’est pas bon pour vous, Monsieur ! »
Un dernier bougre n’a pas résisté à partager avec ses deux amies un constat terrible: « Si j’étais comme elle, je serai une bombe sexuelle ! »

Au même moment, dans le même hall 7 mais un étage plus bas. Un autre visiteur bien accompagnée parcoure les stands d’un pas assuré et volontaire.
Bertrand Delanoë et Anne Hidalgo, le suivant comme son ombre, jouent la courtoisie et la quasi discrétion.
Pas de gros déballage médiatique en vue mais les gardes du corps montent d’un cran niveau carrure.

Un peu plus loin, côté bovins, en hall 4, une ancienne candidate à la présidentielle vient tester son capital sympathie. Et il est plutôt au beau fixe.
Ségolène Royal sourit à qui veut bien l’approcher et l’interpeller.

Mais soyez rassurer. Ces visiteurs ne perturbent en rien la quiétude des nombreux animaux présents sur le site.
D’une part parce que ces derniers ne sont pas l’attraction première des People, qui raffolent plus de contacts humains et de dégustations sur stand.
Par exemple, Lorenzo, la mascotte des moutons du Salon, a toute la sérénité qu’il mérite à l’écart du jeu de bousculades pour la photo du moment.
Mais une question persiste dans la bouche des visiteurs, petits et grands: pourquoi est-il donc emballé ? Un enfant demandait à sa maman:  « C’est pour protéger sa laine qui est fragile ? »

Le Salon est aussi l’occasion de nouveaux concours de « beauté » pour élire les plus belles bêtes.
Ici sur le ring ovin, les membres d’un jury en pleine observations des atouts de brebis.
L’animateur n’a pas manqué de souligner les qualités de la brebis blanche et de « ses mamelles de Formule 1« 

Côté bonnes adresses pour produits à savourer, nous vous conseillons le jambon et saucisson basque de l’enseigne Pierre Oteiza. Mis à part une sélection exceptionnelle par le nombre de cochonailles exposées et les choix proposées (sandwichs, cornets et autre pièces), l’arrière-boutique cache un restaurant où il fait bon ripailler.
C’est le lieu semi-clandé qui reste ouvert jusqu’au bout de la nuit, pour les exposants en mal de saveurs du pays.
Ambiance garantie et menu complet servis toute la journée avec pichet de rouge.

Besoin de fraîcheur ?
Nous ne serions trop vous conseiller le sorbet antillais coco ou ananas. Réalisé dans une sorbetière traditionnelle, les plus rétifs aux saveurs de la noix de coco n’en reviendront pas de tant de finesse de goût. A consommer à grands coups de cuillère.
Pour les nouveaux adeptes, sachez que l’enseigne joue les prolongations en s’installant pour la Foire de Paris.

Sinon, pour les parigots en mal de fromage. Allez donc jeter un oeil aux stands de Savoie et aux chalets de dégustation de tartiflette. Ici « chanter des chansons de Savoie c’est bon pour la santé » dixit le chanteur-accordéoniste présent ce jour-là. Il semblerait que les produits locaux le soient aussi.

50 ans du Salon International de l’Agriculture 2013
Paris Porte de Versailles de 9h à 19h
Nocturne le vendredi 1er mars jusqu’à 23h

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *