ROBI en interview pour La Cavale / Concert à la Fête de l’Humanité le 12 septembre

Le premier extrait de La Cavale de Robi nous a attrapés sans nous lâcher. L’Éternité est d’une force poétique et musicale sans équivalence. La chanteuse joue avec une palette originale pour offrir à son nouvel album soubresauts, envolées et pulsations démoniaques. On pense à un Lescop au féminin, où la lumière arrive à percer à travers la noirceur ambiante, comme un tableau de Pierre Soulages. 
Interview brève et sans étalage avant de la retrouver à la Fête de l’Humanité le samedi 12 septembre 2015.

Robi chanteuse nouvel album La Cavale single L éternité musique label athome

Quelle est l’origine de ta vocation musicale ?
Les mots, la musicalité des mots, leur chair et leur vibration. Leur grammaire m’a toujours fascinée. Les mots, les phrases sont musiques déjà. Et le rythme bien sûr.

Comment s’est passé ton apprentissage musical ?
Je n’ai aucun apprentissage musical. Je suis autodidacte. Ma démarche est uniquement empirique. J’essaye d’écouter et de reproduire ce qu’il se passe en moi, autour de moi.

Est-ce que la scène, les concerts ont-ils changé ta manière d’écrire ou de composer ?
Je ne crois pas non, si ce n’est peut-être la place de la voix. Je me suis rendue compte qu’elle devait rester au centre de tout. Que je ne devais pas avoir peur d’elle, qu’elle était le lien, la peau et l’os.

Image de prévisualisation YouTube

J’adore L’Éternité. Quelle est la genèse de cette chanson ? Quand ? Comment a-t-elle été écrite, composée ?
Je ne sais pas, je ne sais plus. C’est la fuite en avant cette chanson, précisément, la fuite en avant, l’incapacité à retenir le passé et le présent.

Quel adjectif colle le mieux à la peau de l’album La Cavale ?
Climatique.

Image de prévisualisation YouTube

Robi est un double ou une autre ?
Je suis double et une autre, enfermée à l’intérieur de moi, attirée vers des pôles contraires très puissants, en équilibre précaire et toujours désespérément inconnue à moi-même. Je suis un puits sans fond. Comme tout à chacun je crois.

Robi ose-t-elle des choses que Chloé n’oserait pas ?
Elle ose monter sur scène.

Est-ce que La Cavale aura de nouvelles tonalités, une autre couleur sur scène ?
Je crois que le set sera plus nuancé, moins rageur. Nous essayons de gagner en amplitude, en nudité aussi.

 Ta dernière claque musicale ?
J’écoute en boucle un morceau de Rodriguo Amarante, Mon nom. Une merveille !

Image de prévisualisation YouTube

Robi, nouvel album La Cavale
(Label At(h)ome)
Formats : CD – LP vinyle – digital

Robi en concert à la Fête de l’Humanité le samedi 12 septembre 2015

Page FB officielle

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *