Papa va bientot rentrer

Papa va bientôt rentrer au Théâtre de Paris : une réussite

Papa va bientôt rentrer à l’affiche du Théâtre de Paris surprend avec brio. L’on s’attendait à une comédie pure mais le fond de guerre du Vietnam frappant à la porte va bouleverser autant cette modeste maison sur scène que les spectateurs dans la salle.
Lysiane Meis, Marie-Julie Baup et Benoit Moret nous enchantent littéralement.

Papa va bientot rentrer Jean Franco, l’auteur de Papa va bientôt rentrer, est parti d’un sujet sur les papas plats (flat daddys). Ces reproductions cartonnées de papas militaires américains partis en guerre et qui laissent leur avatar à leur famille pour calmer l’absence qu’ils causent.
C’est drôle mais aussi complément aberrant et malheureusement ça a été une réalité pour nombre de familles dans les années 80, lors de la guerre d’Afghanistan.

Transposée en 1967, en pleine guerre du Vietnam, l’histoire prend tout son sens sur la légitimité de ce conflit, les conséquences de la séparation géographique et la vie singulière de ces femmes de militaires.

Mia et Suzan sont deux voisines à la personnalité diamétralement opposées. «  Ce qui m’a touché dans cette pièce c’est le fait que ces personnages qui auraient pu ne jamais se rencontrer, ont besoin de se retrouver et de se serrer les coudes.  » confie la comédienne Lysiane Meis après la représentation.
Ce deux femmes apprécient l’équilibre précaire de la conversation plusieurs fois par jour pour des petits riens, cédant aussi aux commérages, pour masquer l’absence.

Arrive un déserteur. Sa présence vient rappeler à Mia son engagement passé, ses blessures et le choix qu’elle fait.

Papa va bientot rentrer

Leçon de mise en scène de José Paul 

José Paul a partagé avec nous ses techniques de mise en scène.
Il travaille sur la pièce deux à trois mois avant les répétitions : « les acteurs ont besoin d’avoir quelqu’un qui sache tout avant ! »
José Paul souhaite qu’ils connaissent leur texte pour répéter dans les meilleures conditions. « J’aime travailler sur le long terme, les répétitions durent 2-3 mois. »
Parce qu’il joue aussi : « je sais quand un acteur est heureux ou malheureux en répétition. »

Le décor : « tout ce qui est sur le plateau est américain ! » Son assistante a profité d’un voyage aux States pour chiner et rapporter des accessoires d’époque, années 60. Ouvrez donc l’œil sur les détails.

Enfin, il a eu l’occasion de lancer une belle réplique à un comédien qui souhaitait insuffler quelques changements dans son jeu, sur une précédente production : « Celui qui a raison est dans la salle ! »
#classe

Papa va bientôt rentrer est une pièce drôle, touchante et intelligente. Une histoire de liberté, de courage et d’amour. Un vrai beau moment de théâtre.

Bonus : Lysiane Meis avoue préférer ne pas savoir qui est présent dans la salle, journalistes comme amis avant d’entrer sur scène.
Manque de chance, ce jeudi soir, elle a vite identifié le rire d’un de ses partenaires de jeu, dans la salle : Sébastien Castro.

Papa va bientôt rentrer

Papa va bientôt rentrer
une pièce de Jean Franco
collaboration à l’écriture Jean-Yves Roan
mise en scène : José Paul 

avec Lysiane Meis, Marie-Julie Baup, Benoît Moret

du mardi au samedi à 21h
matinée le samedi à 17h
matinée le dimanche à 15h

au Théâtre de Paris
15 rue Blanche
75009 PARIS
tél. 01 42 80 01 81

BON PLAN : réservez vos places directement sur le site du Théâtre de Paris pour bénéficier d’un tarif spécial jusqu’au 4 mars.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.