Pâtisserie: le dessert Mont-Blanc de Carl Marletti

Il est suffisamment rare de croiser un Mont-Blanc dans une pâtisserie de Paris ou de province, pour ne pas céder à son appel.
Après la version crémeuse et meringuée du Tokyo Eat et la version déstructurée – on en rêve encore – du restaurant Frenchie de Grégory Marchand, l’équipe d’Us of Paris a jetté son dévolu sur une nouvelle pépite.

Samedi dernier, pourtant rassasiée de sucres après un fondant au chocolat à la boulangerie Les Panetons et un clafoutis cerises cueilli au Fournil de Mouffetard, la fine équipe n’a pu céder à un détour à la Pâtisserie de Carl Marletti. Aux côtés de religieuses et éclairs aux doux parfums de rose, chocolat, café ou pistache, et autres choux vanille à la pâte caramélisée croustillante à se damner, une rangée de Mont-Blanc nous fait de l’oeil.

Et pour cause. Regardez bien cette mousse de marron rehausée d’une crème foutée vanille, fine et aérée. Les finitions ne sont pas en reste, car vous trouverez sur le dessus un mini morceau de marron glacé et un trait fin de morceau de chocolat.

A la première bouchée, le fondant et les éclats de marrons glacés font chavirer. Cet ensemble est, de plus, porté par un biscuit raffiné, tout en moelleux. Pas de meringue en vue, mais la gourmandise est comblée.

Au final aucun écoeurement après ces trois desserts. Plutôt un grand éclat de victoire!

51, rue censier 75005 PARIS
(face au square Saint-Médard)

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *