REDBALL Project Paris – installation ludico-visuelle de l’artiste américain Kurt Perschke

Depuis le 18 avril, une grosse balle rouge gonflable joue au chat et à la souris avec les parigots et autres touristes en bermuda.

L’artiste américain Kurt Perschke balade son installation RedBall Projet de villes en villes, de Londres à Chicago en passant par Barcelone et Sydney.
Cette fois, il s’offre un séjour parisien ensoleillé.

Après une dizaine de jours de repérage dans les rues de Paris, il a posé son dévolu sur une dizaine de décors, qui sont dévoilés à compte goutte.
Après le Café Beaubourg pour le lancement jeudi dernier avec le mécène de l’opération Martini Bacardi, l’Hôtel de ville et la Passerelle Simone de Beauvoir, l’artiste a rendez-vous ce dimanche avec familles et amoureux.

Une fois installée, la balle attend de se dévoiler aux curieux, grincheux et autres joueurs espiègles.
Après avoir shooter la balle, il est assez amusant d’entendre les réactions autour.

Certains fins connaisseurs d’art contemporain y voit un écho à l’oeuvre Leviathan conçue par Anish Kapoor pour Monumenta au Grand Palais.
Les amoureux se prennent en photos. A noter que le garçon est parfois plus téméraire que la jeune fille.

Sur la Passerelle de la Grange aux Belles, une  maman essaie d’attirer discrètement l’attention de son fiston: « t’as vu le petit ballon accroché? »
Alors que certaines parisiennes blasées trouvent que l’œuvre a un intérêt certain: celui « d’attirer le badaud! », des coureurs marquent une pause pour bien s’assurer de ce qu’ils viennent de voir.

Parmi tout cela, il y a ceux qui savent et les autres, qui n’ont aucune idée des raisons de cette balle en plein décor parisien.
Et les photographes du dimanche qui n’en ratent pas une miette.

Kurt Perschke, l’artiste, n’est jamais bien loin de son œuvre. Il scrute, en effet, tous les angles de prise de vue possible pour immortaliser son projet.
Un appareil à photo filme en continu les réactions des visiteurs. On touche, on touche pas. On tape ou on embrasse. Chacun sa technique d’approche.

Le RedBall Project Paris c’est aussi une battle de photos.
Via la page http://www.petitlien.fr/maredball retrouvez les plus belles images des internautes et les indices pour suivre la balle à travers son trip parisien. Et n’oubliez pas d’emporter avec vous le hashtag #maredball pour partager avec le plus grand nombre!

Selon les dernières nouvelles, la « belle » rouge va faire un tour sur la Seine ce début de semaine et se blottira certainement sur la façade d’un lieu mythique de la nuit parisienne!! Mais chut….

Kurt Perschke, artiste américain
Share

5 réflexions sur « REDBALL Project Paris – installation ludico-visuelle de l’artiste américain Kurt Perschke »

  1. Après Chicago, Sydney, Abu Dhabi, Taipei ou encore Londres, Paris accueille enfin le RedBall Project bravo pour tous ceux qui ont contribué.

    1. Il était temps! Nous étions impatients de découvrir l’inspiration de Kurt à travers les rues parisiennes.

  2. J’ai eu la chance de pouvoir la voir Place du commerce, une quête pas évidente cela dit quand on travaille toute la semaine mais j’ai perseverer car j’aime l’idée de ces performances/oeuvres d’art participatives.

    1. C’est vrai que Paris manque d’installations comme celle-là. Cette balle rouge va nous manquer!
      A très bientôt,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *