Réunion de préparation TEDx Women 2014 – une tribune pour les femmes qui changent le monde

« Bouger les lignes » c’est la mission des 200 conférences TEDx Women qui ont lieu un peu partout dans le monde. A l’occasion du « kickoff » de la 2ème édition parisienne, nous avons rencontré la chef d’orchestre de cet évènement Béatrice Duboisset et une de ses protégées, Sarah Sauquet, intervenante 2013.

Béatrice Duboisset est de ces femmes élancées, hyperactives qui vous donne envie d’entreprendre. Elle a pris la tête de l’organisation de cette conférence d’un genre nouveau l’année dernière et se targue désormais d’avoir fait bouger la place des femmes dans la société.

Son objectif ? Sélectionner des expertes peu connues du grand public pour les inciter à parler de ce qu’elles savent faire. Le TEDx propose une tribune aux femmes « qui veulent changer le monde ». L’expression semble galvaudé mais en y réfléchissant bien, elle convient assez bien aux participantes du TEDx Champs Elysées Women. « Nous voulons que les femmes parlent de ce qu’elles savent faire, de ce qu’elles vivent car contrairement aux hommes elles ont tendance à entreprendre mais rarement à communiquer sur leurs actions ».

Parmi des réseaux d’entreprise, de grandes écoles auprès des grands prix ou encore dans la vie de tous les jours elle cherche des jeunes femmes de toutes extractions sociales, de toutes origines capables d’assurer ces fameux « talks » et de transmettre les valeurs de TEDx.

(Photo Olivier Ezratty)

Béatrice insiste sur le fait qu’elle souhaite un public mixte. « Plus valorisant pour ces femmes qui viennent délivrer un message que de rester entre soi ». Pour assister à cet évènement un peu élitiste une billetterie est ouverte, mais TED compte tellement de fans accro à cette université pour esprits brillants que le public est souvent composé d’habitués.

Passionnée par les histoires hors normes, Béatrice est toujours en quête de femmes qui font évoluer les situations, qui ont une prise sur leur environnement. Elle a les yeux qui brillent en évoquant ses « poulains ». Parmi elles, Dorine Bourneton qui, à l’âge de 16 ans, est la seule survivante d’un accident d’avion dont elle sort paraplégique. Lorsqu’elle a découvert qu’elle ne pourrait pas devenir pilote professionnelle – car la profession était interdite aux personnes handicapées – « Dorine a remué ciel et terre et fait évoluer la réglementation au bout de 8 ans ! »

Parmi les autres membres de l’écurie féminine sélectionnée comme intervenantes du TEDx Champs Elysées Women, nous avons eu l’opportunité de discuter avec Sarah Sauquet. Ce petit bout de femme qui ne paie pas de mine, de prime abord, en a véritablement sous le capot. Du haut de ses 30 ans, cette professeure de français qui enseigne au Lycée Charles de Foucauld dans le 18e arrondissement de Paris est une bosseuse invétérée. En octobre 2012, elle a créé avec le soutien de sa maman une application Iphone Un texte, un jour – première application sur l’Apple Store dans la catégorie littérature. Au départ, cette fana de littérature n’entendait rien à Twitter, encore moins aux serveurs et aux bases de données mais sa véritable force semble être l’opiniâtreté puisqu’il n’a pas fallu longtemps pour que cette collaboration mère-fille aboutisse. Issue d’une famille de scientifiques, Sarah fait un peu figure d’OVNI or la littérature est pour elle une passion absolue et c’est avec beaucoup de finesse qu’elle a constitué vaillamment la base de données de l’appli.

Repérée par Corinne Dillenseger, journaliste spécialiste de la question des femmes, elle a eu plusieurs entretiens téléphoniques et physiques avant d’apprendre sa « nomination » en novembre 2013 au TEDx Champs Elysées Women.

Son message pourrait se résumer à « il faut sauver la littérature classique. » C’est ainsi qu’elle a interpellé non sans humour les spectateurs du TEDx l’année dernière pour leur faire prendre conscience de la cruelle réalité. Quand elle parle d’ouvrage de littérature classique ses élèves la regarde souvent avec des yeux de merlan frit signifiant  » Quoi tu veux me faire lire un livre alors qu’il y a un film ? » Sauf que Sarah est une femme 2.0 et que les constats pessimistes ce n’est pas son truc.

De son propre aveu le TEDx a été un véritable catalyseur. Grâce au coaching extrêmement pointu d’Alexandre Kouchner de Brigthness, société fondée par Michel Lévy Provençal et Nawal Hamitouche, lui-même créateur du TEDx Paris, Sarah a gagné une véritable confiance en elle et une petite notoriété : quelques articles de presse, Libération, L’Express, Le Point, des invitations à des conférences. Désormais, elle n’hésite pas à parler de ses qualités sans que jamais cela ne passe pour un péché d’orgueil.

Elle confie : « avant le grand jour, je me suis entraîné devant mes élèves et par la suite j’ai perçu de la fierté dans leur regard. J’ai senti que j’étais inspirante ! »  La jeune femme est souvent là où on ne l’attend pas. Quand on lui demande qui sont ses modèles, elle cite parmi d’autres Romy Schneider ou encore Alessandra Sublet « qui semble d’une telle bienveillance à l’écran qu’elle ne peut être différente en réalité. »

Érudite et peu versée dans le pathos, au détour d’une phrase, elle raconte une histoire familiale tout à fait hors du commun. Sarah est atteinte d’une maladie digestive grave mais avec une infinie pudeur, elle refuse d’en dire plus et explique qu’elle préfère aux histoires personnelles trop émouvantes, les parcours enrichissants. Le TED lui a aussi permis de créer des amitiés solides avec d’autres jeunes femmes aussi étonnantes. Audrey Neveu qui a établi un programme pour faire coder les enfants ou Capucine Trochet qui vient de traverser l’océan Atlantique à bord d’un petit voilier de pêche.

L’équipe est sortie galvanisée de ces rencontres, preuve que ça marche !

Cette année, la date du TEDx n’est pas encore fixée mais devrait se tenir dans le courant du mois de décembre. Nous sommes impatients de découvrir les 7 nouveaux parcours et les personnalités hors normes qui constitueront la conférence 2014.

By Hermine Mauzé

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *