Révélations au Grand Palais – 1ère Biennale internationale des métiers d’art et de la création à Paris

En pleine Paris Design Week, entre le salon Maison et Objet à Villepinte et le joyeux NOW ! Le OFF à la Cité de la Mode et du Design, un nouveau rendez-vous prend place au Grand Palais.
Révélations est la toute première et réjouissante édition du Salon des métiers d’art et de la création à l’international.

Pour prendre le pouls du bel ouvrage, de la création sur matériaux aussi divers que surprenants et rencontrer les petites mains – qui donnent tout leur sens aux objets exposés – les visiteurs sont invités à une rencontre passionnante de nombreux de corps de métiers.
Ici l’ego du designer – célébré dans d’autres lieux – se fait discret, pour souligner avant tout le travail des maitres d’oeuvres capables de prouesse et d’ingéniosité.

Des pièces ont marqué notre rétine.
Parmi elles, les éléments composant le service de table, Le Festin mue, d’Anna Borowski, créatrice malicieuse.
Un théâtre qui glisse vers un certain surréalisme, pas très éloigné des délires d’un Topor.
L’ensemble prête aussi bien à l’humour qu’à la rêverie.
Cette théière en appel au souvenir d’un brunch avec Alice aux Pays des Merveilles à bord du sous-marin de 20 mille lieues sous les mers.

Dans une vitrine, un tabouret composé de masque vénitien pousse à l’admiration.
Made est la création du plus parisien des italiens, Pucci De Rossi.
Un moment de poésie qui nous laisse en apesanteur.

Loin d’être naïf, le bestiaire de Jean-Luc Seigneur frappe par son relief et l’intensité de ses couleurs.
Plus habitué aux poissons, le graveur surprend par une galerie d’insectes d’un charme étonnamment contemporain.
On se prend à imaginer ce scarabée rouge dans un intérieur imaginé par Starck ou Putman.

Au milieu des pièces exposées par galerie ou enseignes prestigieuses, des artisans passionnent les visiteurs en montrant quelques-uns de leurs gestes, comme les ateliers du joaillier Inédit et de la porcelaine Haviland Daum.

Dans l’allée centrale de la Nef du Grand Palais, une exposition orchestrée par les Ateliers d’Art de France, Le Banquet, présente 107 oeuvres tout aussi bluffantes que captivantes.

Pas étonnant que l’artiste franc-comtois Benoit Huot soit présent. Par sa pratique artisanale de la conception taxidermiste et décorative de son art, il a pleine légitimité.
Preuve avec ce gracieux cerf shama, qui porte fier l’ensemble taillé sur-mesure.

 A quelques pas, le bateau de verre du duo Philip Baldwin & Monica Guggisberg invite à la célébration de la transparence.
Imposant un moment de pause au milieu de ce foisonnement d’inspiration.

Les découvertes sont nombreuses.
La dernière qui nous a emportés vers une autre dimension est faite de bois.
C’est un jeu avec la matière, délicat comme de la dentelle, que nous propose le sculpteur Pascal Oudet.
L’arbre est comme anobli, après une mue longue, pour ne révéler que sa légèreté.

Révélations
le salon des métiers d’art et de la création 

 

au Grand Palais
Avenue Winston Churchill
75008 PARIS

du mercredi 11 au dimanche 15 septembre 2013

 

Tarifs:
10 euros (plein tarif)
5 euros (enfants de 12 à 18 ans, étudiants et demandeurs d’emploi)
gratuit (enfants de moins de 12 ans)

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *