Shirley Souagnon en FREE Tour du Comédie Club à la Cigale !

Shirley Souagnon se la joue en total free style, les dreadlocks en vrac et le groove bien ancré dans les hanches. De nouvelles  dates pour des soriées d’euphorie avec Free !, au Comédie Club, à la Cigale et en tournée, pour apprécier le talent d’une grande de la scène.

Shirley-Souagnon-Free-the-one-woman-funky-show-spectacle-photocall-Le-Grand-Point-Virgule-paris-humour-engrenages-fun-happy-face-photo-by-United-States-of-Paris

Les comiques à micro c’est pas trop notre truc. Manque de jeu de scène, un tabouret qui finit par imposer toute sa présence sur l’artiste et une proportion à un enchaînement de blagues faciles avec des « l’autre jour, j’ai…« en intro.
Mais faut dire que Shirley nous intriguait, après avoir été bluffés par sa performance dans la saison 5 de la série Engrenages. Son retour sur une scène parisienne devenait une évidence pour nous, il fallait voir ce qu’elle avait dans le ventre. Nous n’avons pas été déçus, comme Claudia Tagbo, Marco Prince ou Michel Leeb qui étaient présents ce dimanche de première au Grand Point Virgule.

« C’est Roland Garros dans ta tête ! »
Shirley dynamite le genre, prend la scène à bras le corps, en show girl démoniaque qu’elle est.
On craignait que les intermèdes chantés avec le groupe The Krooks fassent perdre l’attention des blagues qui suivent, que le fil du micro la figerait. La Shirley a définitivement le rythme dans la peau. Après un Otis Redding, rien n’est impossible pour l’humoriste qui en a sous le capot niveau vannes et interaction avec le public.

Shirley Souagnon Free the one woman funky show nouveau spectacle photocall Le Grand Point Virgule humour engrenages fun happy face photo by United States of Paris Blog

« Amy Winehouse de l’humour »
Et tout le monde en prend pour son grade à commencer par elle. Elle est réaliste et pas tendre avec son corps, ne reniant pas sa ressemblance avec un ancien tennisman devenu chanteur. En un moment de lucidité, elle se comparera même la regrettée Amy Winehouse.
Elle n’oublie pas d’égratigner et de révéler les incohérences inhérentes à Disney, le R&B français et l’auto-tune.

Vous apprendrez au cours de votre soirée, entre autres, les ressemblances troublantes entre cigarette et iPhone, le Club Med et un enfant : à première vue rien d’évident, mais Shirley repère les détails imperceptibles qui font rire. Vous découvrirez aussi la raison qui a poussé son père a pleuré pour la première fois, sachant que la comique en porte l’entière responsabilité.

Sa relecture du contexte de l’esclavagisme n’est peut-être pas à faire écouter par toutes les oreilles. C’est grinçant, on s’étouffe parfois de rire à pareilles vannes bien pensées.

La partition du band The Krooks – 3 musicos qui feront le plaisir des girls du public – viendra radoucir l’ensemble avant la prochaine salve d’humour hautement corrosif.

Cette bonne dose de Free ! n’est pas gratuite, mais elle vaut bien les quelques euros que vous y mettrez. Shirley est généreuse sur scène et à la sortie, gratifiant son public d’une séance photo pour le petit bonus de la soirée. La classe !

Shirley Souagnon, Free ! The one woman funky show
mise en scène : Julia Duchaussoy
collaboration artistique : Bruno Muschio
création musicale : The Krooks

le 9 octobre à 21h30
au Comédie Club (Paris)

le 11 décembre à 20h
à la Cigale (Paris)

Et en tournée !! Mais c’est le public qui choisit !
Marseille, le 23 octobre

2016
Florac, le 23 janvier
Magny les Hameaux, le 30 janvier
Lille, le 12 février
Bruxelles, le 13 février
Bordeaux, le 11 mars
Toulon, le 18 mars

Share

Une réflexion au sujet de « Shirley Souagnon en FREE Tour du Comédie Club à la Cigale ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *