Sochi : Déjeuner français avec le porte drapeau français Jason Lamy-Chappuis et Annette pour Merci Maman ! Jeux Olympiques de Sotchi 2014

 Ce vendredi, le porte drapeau de l’équipe de France lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Sochi 2014 est à l’honneur au Parc Olympique.
A deux pas du Galaxy Studio, P&G célèbre Jason Lamy-Chappuis et sa mère, Annette, vrai soutien pour le jeune athlète et médaillé d’or aux JO de Vancouver.
Le pavillon est, en effet, dédié à l’accueil des parents et famille des athlètes.

Image de prévisualisation YouTube

Lors d’un déjeuner entre Français, j’ai eu droit à un tête-à-tête avec le couple de la journée pour partager cette expérience des jeux en Russie au cours desquels, Jason a participé aux épreuves de combiné nordique en individuel et en équipe.

L’entrée dans le Stade Olympique est bien sûr l’image la plus spectaculaire qui a marqué le skieur. Un Graal après une longue attente et après avoir serpenté dans les couloirs de ce gigantesque navire dédié au sport. L’ambiance sonore à l’arrivée était impressionnante pour le jeune athlète et l’ensemble de la délégation.
Pour l’anecdote, juste avant l’entrée des membres de l’équipe de France, un bénévole russe les a menacé de ne pas les laisser entrer dans le Stade s’ils ne chantaient pas une chanson. Ils ont donc entonné la Marseillaise avec une complicité incroyable. La fierté d’être Français était dans le coeur de notre sportif.

Côté spectateurs et spectatrice privilégiée sa maman, Annette, ne se remet toujours pas du bruit impossible quand les athlètes russes sont entrés en piste ce soir-là, avec la vibration des gradins en plus.
Ne connaissant pas l’alphabet cyrillique, elle a eu le stress de l’attente prolongée de voir son fils en piste, plus habituée comme nous à l’ordre alphabétique classique. Si bien que son attention n’a pas faibli de toute la soirée.

Concernant sa participation à ces jeux, Jason n’a pas de sentiment d’échec, pas de regrets non plus, juste une déception ne pas avoir décroché une médaille. Il retient de très belles images : en haut du tremplin, la chaine de montagnes russes, le podium du slalom géant avec Missillier et Pinturault, « exceptionnel ! »
A la question de savoir s’il perçoit quelque chose avant et pendant chaque saut, il répond : « les sifflets de maman, sur la barre d’élan, tout en haut du tremplin ! » Après avec le vent, plus aucun son n’est perceptible avec le casque.

Annette retient aussi la rencontre avec les autres familles d’athlètes Français et étrangers et la complicité qui s’est installée avec certaines d’entre elles. Comme avec les parents de Charlotte Kalla, fondeuse suédoise et la mère de la patineuse artistique italienne médaillée de bronze, Carolina Kostner. Ayant tous et toutes connus déception et grands bonheurs, il n’est pas nécessaire de beaucoup de mots pour connaître l’état d’esprit de chacun après chaque épreuve.

Enfin, Jason confirme que Sochi est un lieu fait pour les athlètes, le village olympique est très bien situé et les transports sont efficaces.
Annette, sa mère, se rappelle encore ce que ses collègues lui disaient avant son départ pour la Russie : « Tu vas vraiment aller là-bas ? »
Et finalement, les contrôles de sécurité déployés sur les différents sites et dans les transports ont rassuré spectateurs et familles de sportifs dès leur arrivée.

Jason est prêt à nous surprendre encore. Rendez-vous très prochainement avec le champion olympique.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *