Comédie de Paris : Sébastien Castro vous présente ses condoléances, on en redemande !

Prolongations du spectacle culte : Sébastien Castro vous présente ses condoléances à la Comédie de Paris jusqu’au 15 novembre.

Le comédien Sébastien Castro vous présente ses condoléances photo de scène Comédie de Paris spectacle humour

Il faut l’imaginer dans un salon XIXème siècle un peu désuet ou dans une de ces maisons ouvrières de la banlieue londonienne, transformée en maison bourgeoise dans les années 1980.
Sur la scène de la Comédie de Paris, Sébastien Castro garde un flegme tout britannique lorsqu’il se met dans la peau de ce personnage un peu naïf (pour ne pas dire autre chose), qui se fait rouler, non seulement par sa femme adultérine, mais également par une ribambelle d’individus sans scrupule : un vendeur de vêtements d’un nouveau genre, une prostituée… et même l’un de ses élèves.

Maltraité, abusé, menacé et même volé, ce personnage pataud et mal assuré n’a toutefois pas l’air si malheureux.
Il prend la vie comme elle vient, acceptant les situations les plus rocambolesques avec une sérénité impressionnante… pour notre plus grand plaisir ! « Sébastien Castro vous présente ses condoléances » est un spectacle à l’humour pince-sans-rire, dans lequel nous passons d’un sketch à l’autre, devinant au dernier moment une chute toujours plus drôle et absurde. Effet garanti !

Un artiste multifonction

Mais l’humoriste n’a pas qu’une corde à son arc. Il montre également qu’il a de l’énergie à revendre. La deuxième partie du spectacle caricature une pièce de boulevard durant laquelle les vrais faux effets techniques sont tout aussi catastrophiques que le scénario.

Les habitués de ce genre théâtral apprécieront certainement, mais ce n’est malheureusement pas ce qu’on retiendra du talent de Sébastien Castro. La comédie de boulevard n’a pas besoin d’être singée, elle le fait déjà suffisamment elle-même. Et certainement mieux. Certes, il passe d’un registre (et de costume) à un autre avec beaucoup d’aisance, mais nous préférons largement le ton monotone de ce monsieur tout le monde, à qui un malheur n’arrive jamais seul mais qui, en toute circonstance, reste toujours stoïque. Quant aux spectateurs, ils restent difficilement de marbre.

by Joël Clergiot

Sébastien Castro vous présente ses condoléances

jusqu’au 15 novembre 2014

à la Comédie de Paris
42 Rue Pierre Fontaine
75009 Paris

du mardi au samedi à 20h
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *