Archives par mot-clé : Burger

Roomies : burger de potes et nouvelle adresse !

Quand deux amis se mettent à la restauration… bienvenue chez Roomies qui compte 2 adresses  de burgers à Paris : à Etienne Marcel et à Miromesnil.
Qui a dit qu’une amitié ne pouvait pas perdurer à vie ? Édouard et Charles en sont le parfait exemple. Deux Nantais qui se rencontrent en petite section, et voilà le début de l’aventure. S’ensuivent, plusieurs années plus tard, une école de commerce ensemble et une colocation. Puis la fameuse crise de la trentaine ; bien heureusement pour nos estomacs car elle donne naissance à Roomies Burger.

Roomies-burger-cuisine-nouvelle-adresse-restaurant-avenue-percier-paris-mirosmenil-photo-usofparis-blog

Un premier restaurant ouvre alors rue du Cygne à Paris, dans le 1er. Le concept est simple mais efficace : du fait maison avec trois éléments de base (dont un steak de bœuf goûtu), puis un choix de fromage parmi plusieurs (dont la raclette), une sauce au choix, plusieurs légumes possibles, le tout servi par une équipe très accueillante et multitâche. Ce serait dommage de sentir tous les jours la cuisson à la plancha à la fin de la journée et de ne pas avoir d’autres choix que d’être dirigé vers la douche par madame dès le retour à la maison… n’est-ce pas les garçons ?

Burger-Roomies-Paris-dégustation-restaurant-avenue-Percier-photo-usofparis-blog

Roomies-carte-composer-son-burger-restaurant-avenue-Percier-paris-photo-usofparis-blog

Ce qui différencie Roomies d’autres restos de burgers ? C’est le « fait sur place« . Une cuisine leur permet de couper les légumes, préparer les sauces et concocter des cookies pour le dessert ! On notera les prix attractifs : un veggie burger (une vraie révélation) et son accompagnement (les frites sont délicieuses) pour 10 € et à peine plus pour les autres.

Deux idées de burgers improbables et pourtant déjà commandés ? Un double steak bien cuit et sans sauce ni légumes ou encore un double steak, triple fromage avec ration de bacon.
Roomies-Burger-Cookies-home-made-faits-maison-restaurant-paris-photo-usofparis-blog
L’autre bonne idée Roomies repose sur une carte illimitée à gagner pour une durée de trois mois. Une carte en bois gravée est remise au gagnant. Celui de décembre, par exemple, est venu 5 fois de suite !!!! Un passage régulier de clients a même lieu pour connaître la date du prochain tirage au sort et faire partie du « all inclusive Roomies. »

De fil en aiguille, on les retrouve par la suite pour une ouverture d’une boutique Chanel sur le thème « chantier » puis dans un mariage l’été dernier. Et depuis peu, Roomies réveille les papilles du quartier Miromesnil dans un second restaurant ouvert et toujours avec la même chaleur humaine ! Pour preuve le jour de l’inauguration, des visiteurs qui n’étaient pas sur la liste d’invités et qui voulaient acheter des burgers ont été invités et ont été reçus comme un blogueur !
Roomies c’est vraiment le burger autrement et ouvert le dimanche !

Roomies-burger-paris-carte-restaurant-miromesnil-photo-usofparis-blog

ROOMIES
restaurant de burgers en 2 adresses 


14, rue du Cygne
75001 Paris
Horaires :
du lundi au vendredi 12h-14h30 / 19h30-22h30
samedi : 12h à 22h30
dimanche : 12h à 16h

6, avenue Percier
75008 Paris
Horaires  :
du lundi au vendredi 12h-14h30

Masque-tête-de-burger-soirée-Roomies-restaurant-paris-photo-usofparis-blog
Share

Diner Bedford Wandelust déploie la carte de ses cocktails & burgers en terrasse

Le Diner Bedford, 3e du nom, a installé sa carte de burgers, fish and chips, tuna BBQ et autres smoothies barrés au Wanderlust.

Exit la console de jeux vidéo Nintendo de notre enfance (de trentenaires), les toilettes avec Star Wars en bande-son, les cadres photos avec tous nos héros 80’s de la rue du Bourg Tibourg. Place à une large terrasse de chaises en bois dépareillées autour de tables à 2 ou 4, une playlist electro et des serveurs en majorité tatoués à la Cité de la Mode et du Design. Décor simple et efficace pour profiter un max de la terrasse couverte.

Table en terrasse Diner Bedford Wanderlust cocktails & burgers restaurant Cité de la Mode et du Design photo united states of paris blog
C’est finalement le seul hôte vierge de toute marque encrée sur le bras qui nous accueille ce mercredi soir. A 20 h, les tables n’ont pas toutes encore trouvé preneurs. Plus de potes que de couples d’amoureux autour de nous.

Laguna-Beach-cocktail-banane-myrtille-épinards-lait-d-amande-et-carte-du-Diner-Bedford-Wanderlust-burger-restaurant-Cité-de-la-mode-et-du-design-photo-by-united-states-of-paris-blog

On trinque avec un apéro smoothies aux mélanges plutôt originaux comme le Laguna Beach. Un joyeux mix banane, myrtille, épinards et lait d’amande… C’est vert, frais et bon ! Sur la carte, on trouve aussi un petit rosé bio Côtes de Provence baptisé Minuty Presqu’Ile. Qui a dit que Diner Bedford était 100% US ?

Brooklyn Chicken Burger buns sésame cheddar oeur oignons tomates mayo chips recette Diner Bedford Wanderlust restaurant photo by united states of paris blog

Viennent burger et autre poisson. Brooklyn Burger VS Shrimps BBQ.
Bonne tenue du sandwich avec son bun sésame qu’on love à mort. A l’intérieur : cheddar, chicken, oeuf et oignon, tomates en couches équilibrées avec une dose raisonnable de mayo. Pas de frites maison pour l’accompagnement mais des chips cuites. Plutôt inhabituel et donc assez surpris, on n’en laissera pas une miette pour autant.

Shrimps BBQ crevettes ananas citron vert salade d épinards recette Diner Bedford Wanderlust burger restaurant Cité de la Mode et du Design photo by united states of paris blog
De l’autre côté, crevettes, ananas, citron vert jouent collé-serré avec la salade d’épinards. La carte From The Grill offre une alternative pour celles et ceux qui ne fondent plus du tout devant les burgers avec le Chicken et le Tuna BBQ.

Cheesecake coulis fruits rouges recette dessert Diner Bedford Wanderlust burger restaurant Cité de la Mode et du Design photo by united states of paris blog Tarte citron meringuée recette dessert Diner Bedford Wanderlust burger restaurant Cité de la Mode et du Design photo by united states of paris blog

Pour finir, un peu de sucré avec un télégénique et classique cheesecake et son coulis fruits rouges (best-seller de l’enseigne) et une tarte au citron haute de meringue.

Terrasse Diner Bedford Wanderlust cocktails & burgers restaurant Cité de la Mode et du Design photo united states of paris blog

Diner Bedford Wanderlust

à la Cité de la Mode et du Design
32, quai d’Austerlitz
75013 PARIS

ouvert 7j/7

Share

KING MARCEL : les Parisiens ont droit à leur burger 100% français !

Après avoir comblé les Lyonnais de Part-Dieu et de la rue Mercière, King Marcel déboule à Paris, proche des Grands Boulevards, avec la ferme intention de mettre le paquet pour souffler les habitués de Big Fernand et autre Mamie Burger. Dernière nouveauté : le Marcel Végétarien ! Pari réussi ?

King-Marcel-façade-restaurant-Grands-Boulevards-Paris-166-Rue-Montmatre-2e-my-burger-is-french-nouveau-Lyon-rue-mercière-part-dieu-photo-blog-united-states-of-paris-blog

Les arguments présentés par les deux associés, Jean-Christophe et Christophe, sont plutôt convaincants : 100% françaismeilleurs fournisseurs locaux, sélection des meilleurs ingrédients (boeuf de race limousine, formages AOP…), restauration rapide de qualité

De quoi nous inciter vivement à pousser la porte alors que nous ne sommes pas les derniers à constater la saturation des propositions de burgers à chaque nouvel entrant à Paris.

 King-Marcel-Frites-fraiches-cuites-en-deux-bains-maison-et-verre-de-vin-my-burger-is-french-carte-restaurant-burgers-rue-Montmartre-paris-part-dieu-rue-mercière-lyon

Et dès notre arrivée, c’est tête-à-tête avec la composition du burger du marché (renouvelé tous les 15 jours) qui ne manque pas d’atouts : boeuf limousin, crème bressane maison, poires caramélisées et fourme d’Ambert AOP. Et c’est ce burger-ci que nous aurons droit de goûter, non sans un réel appétit.

Une nouvelle recette tous les 15 jours !
Une nouvelle recette tous les 15 jours !

Il est fondant à souhait, le fromage ne masque pas les autres ingrédients. La crème bressane finalement fait plutôt pédale douce. Mais aviez-nous tout notre esprit dans la bonne ambiance qui régnait ce jour-là ?

La texture du pain brioché, la tendreté de la viande emportent tout sur leur passage. Un sans-faute.

Burger du marché
Burger du marché

La petite moitié partagée avec notre voisine blogueuse, Sheily, aura suffi à nous convaincre de la légitimité de King Marcel à envahir le territoire parisien. Sans compter ses frites fraîches cuites en deux bains avec le ketchup et la mayo en petit pot plastique, plus pratiques que ceux du Quick !

Rajoutez à ceci, ce qui pourrait être un sacrilège mais risque de faire venir des cars entiers de Chinois amusés : un verre de vin. Et pas du Beaujolais Nouveau. Un vin qui a du corps et qui n’agresse pas le palais, démolissant toute perspective de saveur ultérieure.

Au départ, on était plutôt dubitatif et on s’est pris au jeu, après plusieurs photos, de se resservir.

King-Marcel-my-burger-is-french-restaurant-serveur-musclé-rue-montmartre-rue-mercière-part-dieu-lyon-carte-photo-by-United-States-of-Paris-blog

L’un des hommes de mains de King Marcel nous apporte le 2e burger à partager c’est le Marcel Cerdan, le préféré de feu Edith parait-il. Raclette, oignons confits, poitrine grillée. Et il nous émeut moins, peut-être « plus classique » par rapport au premier.

King-Marcel-tablier-chef-restaurant-Grands-Boulevards-Paris-166-Rue-Montmatre-2e-my-burger-is-french-nouveau-Lyon-rue-mercière-part-dieu-photo-blog-united-states-of-paris-blog

La carte des desserts ne faiblit pas le rythme. La gourmandise est largement récompensée avec pour commencer un cookie fin et moelleux. Le partager serait un calvaire ! Toujours générale pour la tablée.
Viennent les petits pots de la Mère Richard : vanille ou chocolat et le riz au lait avec lit de caramel d’une belle consistance.
Et pour les Lyonnais, une petite touche bien locale : la célèbre tartelette aux pralines coulante, déraisonnable et bonne.

Et avant de partir, fais un tour des coupures de presse. Elles sont tordantes.

Convaincu(e) ?

Archive du King Marcel
Archive du King Marcel

Bon à savoir !
Le burger du marché du 4 au 22 juillet
hommage à Oncle Sam avec cheddar et sauce ribs

Nouveau : King Marcel est veggie !
Tous les burgers de la carte sont déclinables vegie. Ce qui change : le steak remplacé par une galette de soja


KING MARCEL PARIS 2ÈME
166 rue Montmartre 75002 Paris

Téléphone : 01 42 36 42 85

Et aussi à Lyon :
31 rue Mercière, 2e
Part-Dieu, 26 boulevard Jules Favre, 6e

Share

Hamler’s Burgery : 110 ans d’art du burger Rue Monge

Les spots de burgers poussent comme des champignons à Paris et même en régions. A chaque fois que l’on nous en propose d’en découvrir un nouveau, c’est un peu à reculons que nous y allons. Le Hamler’s Burgery nous a un peu interpellés de part l’histoire de famille qui se cache derrière l’enseigne. On vous dévoile tout !

Burger Eating Challenge restaurant Hamler s burgery paris 12 rue monge 5e samedi 23 mai 15h

A NOTER : le samedi 23 mai à 15h le Burger Eating Challenge.
Combien de burgers pourrez-vous manger en 7 min chrono ? Jeu ouvert à tous avec à la clé 100 euros en cash et des menus offerts .
Inscription obligatoire sur le site : hamlers.fr

Hamler's Burgery restaurant rue monge paris fait maison burger tradition food home made  photo by United States of ParisLe Hamler’s Burgery c’est donc 110 ans de tradition familiale et de culture du burger venue tout droit de l’Allemagne des années 1900.
Car à l’origine,  le hamburger est bien allemand. Un plat qui régnait en maître sur les bateaux reliant Hambourg et les États-Unis, mais cuisiner à base de porc.
C’est à cette époque qu’Alberta (l’arrière grand-mère de Warren, le boss du Hamler’s Burgery) émigre aux USA. Se retrouvant en plein Ohio dans la petite ville de Hamler, elle fonde son restaurant et offre son fameux hamburger aux habitants. L’adresse devient très vite une référence.

Photo By Hamler's Burgery
Photo By Hamler’s Burgery

Après une expérience new-yorkaise, c’est tout cet art du burger de tradition que Warren a voulu mettre en avant avec le Hamler’s Burgery.
Les produits sont sélectionnés avec soin : Pastrami italien, cheddar fermier anglais, lait d’Ile-de-France. Et ici, tout est fait maison, seule exception : les buns au pain de maïs.

Hamler's Burgery restaurant fait maison viande secret burger tradition food home made  photo by United States of Paris
En effet, comme dans très peu de restaurants de burgers parisiens, les 40 kg de steaks sont hachés sur place quotidiennement. La viande est du Black Angus irlandais, mélangeant basse-côte, paleron et une pièce secrète : on a bien tenté de la découvrir mais en vain.
Votre steak sera cuit selon la méthode smash : la boulette de viande posée sur la plaque sera aplatie durant la cuisson.
Le Big Austin a attisé nos papilles : steak, pastrami,  cornichon, laitue, tomate et la sauce Hamler’s.

Hamler's Burgery restaurant rue monge paris fait maison Big austin burger tradition food home made  photo by United States of ParisLa première surprise c’est le bun au maïs ultra léger. Et c’est l’atout majeur de ce burger le plus digeste et moins bourratif qu’un bun traditionnel. Le pastrami, généreusement servi et allié au cornichons, fini de lui donner du corps.
Il y a du goût dans ce sandwich !

Les frites maison sont moelleuses et les gourmands trouveront leur compte avec la version agrémentée de sauce cheddar ou de bleu d’Auvergne.
Un petit mot sur les cookies croquants à l’extérieur et tendres à l’intérieur ? Tout ce qu’on aime.
Hamler's Burgery restaurant fait maison viande secret menu burger tradition food home made  photo by United States of ParisChez Hamler’s Burgery, vous profiterez en plus d’un accueil chaleureux, d’une nourriture de qualité et faîte maison ! Si rare pour un resto de burgers.

Rajoutez à tous ces arguments que les prix sont plutôt raisonnables : de 4,10€ à 9,90€ le sandwich seul alors que les boissons soft classiques plafonnent à 2,20€.
Hamler's Burgery restaurant fait maison burger tradition food déco home made rue monge paris photo by United States of Paris
Alors si vous en avez assez de faire la queue chez Big Fernand, ou chez Blend, changez de rive pour faire un saut chez Hamler’s Burgery.

Halmer’s Burgery
12 rue Monge
75005 Paris

Horaires d’ouverture :
du lundi au vendredi de 12h à 15h et de 19h à 22h30
le samedi de 12h à 16h et de 19h à 22h30

Share

Diner Bedford Paris : le burger en mode 80’s et son bar caché

Le burger envahit Paris et il devient difficile de trouver le spot qui allie convivialité et goût. Pourtant nos papilles nous ont conduit  au Diner Bedford, le petit dernier débarqué de la rue du Bourg Tibourg après avoir conquis le 7e et la rue du Champs de Mars.
Ambiance 80’s garantie pour vous égayer les papilles.
Le plus de l’adresse du Marais ? Un bar caché en sous-sol. 

Diner Bedford Marais Paris Bacon cheese burger retro cocktail années 80 80s homemade fait maison carte
C’est bien ce qui frappe dès que l’on pousse la porte : l’effet « Retour vers le futur« . La déco et le mobilier nous plongent dans un Diner made in NYC,  que l’on aurait pu arpenter dans les séries et films qui ont fait le bonheur de notre jeunesse (si vous êtes trentenaires au minimum). Aux murs sont épinglées des photos des héros de nos jeunes années : Deux Flics à Miami, MacGyver, Dallas, 21 Jumsptreet  -qui a été une série qui a révélé Johnny Depp avant de devenir un film.

A l’entrée trône une console NES logotypée Nintendo en libre accès. Total 80’s, un vrai kiff. Mais ne vous trompez pas, ce n’est pas un repère de geeks, juste un décor bon enfant imaginé par un passionné Yann Bourgeois qui l’a conçu.

Diner Bedford Marais Paris burger Fish and chips retro cocktail années 80 80s homemade fait maison console nes nintendoNe cachons pas que les burgers, on commence tous à en avoir un peu marre.  Toutes les brasseries en ont mis au moins un à leur carte, et les spécialistes du buns sont légions !
C’est donc l’envie de recette maison qui nous ont conduit dans ce Diner. Et le sourire du serveur à notre arrivée s’annonce de bon augure.

Maintenant, il faut passer à table !

Parmi les grands classiques de Manhattan, comme les  oeufs Bénédicte, la salade Ceasar, on a le choix entre burgers, fish & chips et bagels.
L’équipe a penché pour le Bacon Burger et le Fish & Chips.

Diner Bedford Marais Paris burger Fish and chips retro cocktail années 80 80s homemade fait maison
Dans ces deux plats, la qualité des produits est au rendez-vous, le boeuf tendre à souhait, le poisson ultra frais et, bien sûr,  on savoure les frites faites maison accompagnées de la véritable moutarde américaine : la French’s. On fond.
C’est sans compter les petits plus de ces plats ! D’un côté le burger recouvert de formage fondu, de l’autre, le poisson façon dips plus facile à manger, à tremper directement dans une surprenante sauce mangue-curry ! #Yummy
Pour accompagner votre repas, nous vous conseillons un cocktail maison à choisir dans une longue carte.

Diner Bedford Marais Paris Bacon cheese burger retro cocktail années 80 80s homemade fait maison

 Une douceur avant de partir ?

Côté desserts, la majorité proviennent de la très connue Rachel’s  Cake (tout comme les buns des hamburgers) : un gage de qualité qui est la marque de fabrique de Diner Bedford.
Le cheesecake, version classique, pour lequel nous avons craqué est simplement parfait et on le dévore juste par gourmandise.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Un verre dans le bar caché !

Un afterwork entre collègues ou un verre entre potes ? Un espace plus cosy et secret vous tent les bras.
Derrière un porte en bois, au sous-sol, l’ambiance se change en tripot des années 30 ou sous-sol d’ados d’un soap made in US, c’est selon. Mobilier tout aussi vintage que dans le restaurant, cette belle cave voutée vous attend pour un moment de détente qui vous coupera de la trépidante vie parisienne.
Et pour accompagner votre verre, quelques tapas agrémenteront vos discussions.

Diner Bedford Marais Paris Bacon cheese burger retro cocktail années 80 80s homemade fait maison sous sol bar cave
Attention, certains soirs, cette antre est réservé aux hommes (pour des concours de consoles vidéos) ou aux femmes pour des soirées girly.
Bon à savoir : pour finir en beauté vos enterrements de vie de jeune fille ou de jeune homme, l’espace est privatisable.

Ouvert en mars dernier, le Diner Bedford renouvelle cette petite placette bordée de restos un peu moribonds. Boeuf 100% français, cuisine maison, ingrédients frais, desserts succulents et possibilité de « Take Away* » :  cinq bonnes raisons d’adopter ce Diner qui fleure bon le Brooklyn que l’on aime.

Diner Bedford Marais Paris Bacon cheese burger retro cocktail années 80 80s homemade fait maison décor

Diner Bedford

Ouvert tous les jours, de 8h à 2h du mat
Service sur place ou à emporter
3 rue du Bourg Tibourg, Paris 4e

et aussi 12 Rue du Champ de Mars, 75007 Paris

*à emporter

Share

Restaurant GUS’ l’atelier gourmand #Paris 17e: afterwork, quiches gourmandes, tapas et charcutaille

Jeudi c’est after-work chez Gus !

Un jeudi par mois dans le 17e, les bandes d’amis synchronisent leurs tablettes pour un rendez-vous gustatif et convivial.

Exit les ambiances apéro-cocktail pour jeunesse dorée avec séance de drague avec ta voisine. Ici, le gérant, Julien Chapuis met un point d’honneur depuis septembre à surprendre le palais de celles et ceux qui poussent la porte de cette cantine prisée au déjeuner par les serial workers.

Ce jeudi de novembre, le foie gras est à l’initiative du ralliement de nouveaux venus. Selon la découpe, l’ingrédient roi des fêtes de fin d’année s’offre en une série de déclinaisons aussi ludiques que goûteuses.

Au côté des assiettes de charcutaille 100% françaises, des plateaux de cupcakes au foie gras intriguent.

On connaît à la fois le délice de ce dessert venant des States mais aussi sa capacité quasi immédiate à causer parfois un profond écœurement car trop sucré ou trop gras, voire les deux. Rappelons ici que nous sommes les premiers à le célébrer et à le maudire à la fois !
Ce petit cupcake salé sous sa mousse de foie cache en son cœur un dé de foie gras. Une sensation moelleuse et surprenante en bouche.

Suit le mini-burger au foie poêlé préparé par le chef devant les yeux des gourmands.  Une préparation minutieuse pour ne perdre aucune miette des ingrédients simples en version miniature. Le chef avoue s’adonner à cette recette pour la première fois. Le coup de main est remarquable.

Fin de partie avec le velouté de potiron avec mousse… au foie gras. C’est chaud et doux.

Entre deux dégustations, un tour du propriétaire s’imposait pour comprendre l’esprit de la boutique-restaurant et ses best-sellers.

C’est donc Julien, le gérant, qui nous fait les présentations. Tout d’abord, avec ces quiches gourmandes au lard généreux.
L’occasion aussi de balayer un a priori : les plus gros consommateurs de charcuterie sont des… femmes ! Aussi étonnant que cela puisse paraître, après une phase de diète, les girls reviennent vite à leurs premières amours : saucisson et autre jambon. « Mais attention, nous précise le boss, cette passion est cyclique. Alors que les mecs eux sont constants. »

En parlant d’eux, saviez-vous qu’ils se laissent assez vite chauffer par une part de tourte viande au Riesling (recette alsacienne) ?

Pour l’anecdote, un couple d’Américains est arrivé à 11h un matin. Les amoureux ont débuté par une assiette de charcuteries avec verres de vin. Ils ont été ensuite rejoints par 4 autres convives from US. La petite bande aurait quitté les lieux à 17h, conquise et repue. L’amour de la cochonnaille n’a donc pas de frontière.

La France, les producteurs régionaux sont à l’honneur dans cette enseigne, dont les associés viennent de Nantes. Quelques détours vers d’autres savoir-faire sont possibles comme avec ce pain de mie japonais fondant en bouche.

Next time à l’after-work de Gus!

 Gus’ l’atelier gourmand
62, rue de Prony
75017 Paris

Share

Burger au Bar de la Gaîté Lyrique

A la Gaîté Lyrique, les découvertes et expériences ne se vivent pas seulement dans les salles d’exposition et de concerts. Son bar recèle aussi, au-delà de son décor, quelques savoureuses surprises culinaires, concoctées par Arnaud Daguin, propriétaire de la table d’hôtes Hégia et chef invité du Café Pleyel.

Aux côtés d’un burger végétal, somme toute assez classique, l’oeil est interpellé par un sandwich au pain noir. Une jeune fille, se rapprochant du bar, marque un temps d’arrêt trouvant incongru de vouloir « manger du charbon ! »

Ce pain sorti des fourneaux du boulanger Gontran Cherrier, rue Caullaincourt dans le 18e, doit sa couleur singulière à l’encre de seiche.

On ne saurait trop vous conseiller d’expérimenter ce Burger au jambon Serrano donc accompagné de morceaux d’oignons et de tomates. Le tout  réhaussé d’une sauce au choix: moutarde à l’ancienne au soja ou crème de potiron épicée.

Outre faire sensation auprès de tous vos voisins attablés avec leur verre recyclable, vous trouverez un réel plaisir à croquer dans ce burger inimitable. On regrettra toutefois qu’il doive passer au micro-ondes pour retrouver un peu de chaleur.

Share