Archives par mot-clé : food

Chefs de Gare : gastronomie sur les rails avec Thierry Marx

Gare Montparnasse 11h, ce lundi, Thierry Marx enfile sa veste de cuisinier avant de passer derrière les fourneaux ambulant de l’opération Chefs de gare.
Cette opération, qui vise à ramener le goût et le bon dans les gares de France, entame sa 5ème édition.
38 gares, 8 chefs, 9 créations, c’est le programme des 13 prochains jours pour les voyageurs-gourmets


Chefs de gare

Thierry Marx : un parrain de choix

A son arrivée, il s’étonne « Merci d’être aussi nombreux un lundi matin ! » Et c’est vrai que la presse et les curieux sont nombreux pour découvrir le programme de Chefs en gare.
Et puis, USofParis a une admiration toute particulière pour Thierry Marx. 😉

Car il n’y a pas plus grand défenseur du bien manger grand public que le chef Marx. Son crédo pour cette opération : « J’ai toujours défendu une gastronomie sans approche cosmétique, sans esbroufe. Le sandwich n’est pas un sous-produit de la gastronomie. Et même avec un sandwich, on peut défendre un message : celui du bien manger !« 

Chefs de gare

Celui qui est devenu « chef de gare grâce à l’Étoile du Nord, s’est battu pour installer son propre fournil en Gare du Nord. Il en sort tout type de pains pour sa cuisine. Affection indiscutable pour le produit de qualité, avec mention locavore.

Alors pourquoi être le parrain de cette opération ?
Pour montrer que « l’offre en gare monte en qualité. « 

Sa création : un sandwich au saumon à la recette simple.
« Il faut mettre en valeur le produit. Trois ingrédients maximum pour un sandwich. Il faut valoriser l’économie de la qualité. »

Chefs de gare

Du coup, son sandwich au bun tiède de maïs, cream cheese, saumon fumée, avocat et pamplemousse est juste superbe !

Des créations pleines de saveurs

Chefs en gare ne compte pas que sur la participation de Thierry Marx.
D’ici au 21 octobre, les voyageurs traversant 38 gares pourront succomber aux 9 créations de marque (chez Paul, la Brioche Dorée, La Croissanterie by Norbert Tarayre ou encore Eric Kayser) ou de chefs dans leur brasserie en gare.

Chefs de gare

Et ces exclusivités ne sont pas toutes parisiennes. Le terroir Lorrain de Michel Roth ne sera disponible qu’à Mulhouse. Le Nissart de Jacques Maximin à Nice (Au déli & Cia ),  le PLM (Paris Lyon Marseille) de Michel Rostang  se dénichera Gare de Lyon  et le magnifique Jambon beurre d’Éric Fréchon (au jambon 100% parisien) à dévorer à Saint-Lazare.

Chefs de gare : 8 chefs en démonstration

Gares et Connexion met aussi en place une tournée à travers 8 gares en France afin de faire se rencontrer chefs et voyageurs.

Lundi 09 octobre : Thierry Marx, gare Montparnasse
Mardi 10 octobre : Nicolas Pourcheresse, gare de Lille Flandre
Mercredi 11 octobre : Nicolas Rieffel, gare de Starsbourg
Jeudi 12 octobre : Louis-Philippe Vigilant, gare de Dijon
Vendredi 13 octobre : Ludovic Turac, gare de de Marseille Saint-Charles
Samedi 10 octobre : Vivien Durand, gare de Bordeaux Saint-Jean
Lundi 16 octobre : Maximilien Bridier, gare de Tours
Mardi 17 octobre : Denny Imbroisi, gare de Paris Saint-Lazare

Une occasion unique de voir les maîtres-queux en action et de profiter aussi de conseils culinaires. Et après les chefs, ce sont des écoles hôtelières qui prendront le relais, dans l’après-midi,  pour des séries d’animations.

Chefs de gare

Chefs de gare

du 09 au 21 octobre 2017
dans 38 gares en France

Plus d’info sur le site officiel de l’opération

Share

Foire aux vins 2017 avec Netto : notre top 5 ! #bonplan

Netto fait sa rentrée avec une sélection spéciale Foire aux Vins 2017 pour enchanter tous les palais, mais sans les ruiner.
Alors parmi les 118 références, à moins de 9 €,  sélectionnées par les trois œnologues du groupe, on partage notre top 5 !

netto, foire aux vins

Il faut bien avouer tout de même que les foires aux vins de toutes enseignes peuvent parfois (souvent) receler de faux bons plans.
Et comme les goûts diffèrent suivant les personnes, les plats et le moment,  notre sélection ne sera qu’un reflet de nos impressions lors de la soirée découverte. Voici donc nos 5 choix.

Cavas Hills Brut : ça pétille !

Ce pétillant espagnol, assez sec, accompagnera bien vos amuse-bouche et vos entrées. Pour certains palais, son acidité pourra sembler être un défaut. Mais sa vivacité rassemblera la majorité.
Un vrai bon plan qui vous changera du prosecco.
Prix : 3€99

netto, foire aux vins

Monbazillac Blanc 2016 – Astrid du Fagé

Certains – au sein de USofParis l’appellent déjà « mon précieux« .
Car oui il y a des vrais amateurs de vins blancs liquoreux. Et il semblerait qu’Atrid du Fagé aie comblé leurs papilles. Un bon équilibre entre les saveurs et le côté doux de ce cépage.
Sa jeunesse n’est pas un handicap.
Prix : 5€99
netto, foire aux vins

 Anjou Rouge 2015 – Clos du Bois, Domaine des Deux Vallées

Même si les vins du Val de Loire ne sont pas forcément nos préférés, cette AOP a su facilement séduire nos papilles. On a beaucoup aimé son épaisseur en bouche. Son coté sucré et fruité s’est particulièrement bien marié avec un petit carpaccio tomate-avocat.
Une gageure pourtant pour une entrée.
Prix : 4€99

netto, foire aux vinsnetto, foire aux vins

Côte du Rhône village Cairanne Rouge 2016 – La Font des Bastides

On saute d’une vallée à une autre. Ce Cairanne, une de nos appellations préférées en Côte du Rhône, présente plus de rondeur en bouche. Les goûts de cassis et baies rouges envahissent le palais à chaque gorgés. Parfait pour accompagner les viandes rouges.
Une petite perle.
Prix : 4€99

netto, foire aux vins

Terrasses du Larzac 2016 – Château Capion, La Garenne

Pour ce dernier choix, on arrive sur un vin plus dense. Son côté solaire en bouche s’harmonise parfaitement avec ses arômes généreux. Attention, ses notes très tanniques risqueront de ne pas convenir à tous. Mais un formage fort en goût ou un gibier s’accordera à merveille avec ses parfums.
Le plus corsé de notre sélection.
Prix : 8€99

netto, foire aux vins

Foire aux vins 2017 Netto

du 05 au 17 septembre 2017
Une sélection de 118 vins à moins de 9€

*L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Share

CONCOURS ton apéro Netto spécial Foire aux vins avec nous !

Réserve ta soirée du 4 septembre pour nous rejoindre à l’Apéro Netto en plein Paris ! Tu veux savoir qui se cache derrière UsofParis, même si tu as une petite idée en nous suivant sur les réseaux sociaux ?
Fonce !

Viens à l’afterwork qui va nous faire découvrir une sélection de bons vins accompagnés des délicieux petits plats concoctés par la talentueuse Angèle Ferreux-Maeght qui n’est autre que la créatrice de La Guinguette d’Angèle. Elle fait le bonheur des no gluten. On a testé quelques-unes de ses recettes et franchement on est fans ! 

Apéro Netto
Pour gagner tes invitations pour l’Apéro Netto, il va falloir nous prouver ta motivation en nous laissant au plus vite un commentaire !
Prêt(e) ?

Tirage au sort prévu pour départager le duo qui passera sa soirée avec nous.

Share

Un nouveau fromage pour être tout chèvre cet été !

En plein été, on a tous besoin d’un peu de fraicheur et de légèreté dans nos assiettes.
Ce soir de juin, attablé avec des collègues blogueurs et blogueuses, nous avons dégusté quelques recettes créées autour du nouveau fromage de chèvre fouetté Soignon. Pour satisfaire nos papilles, c’est Olivier de Papa en cuisine qui s’est mis aux fourneaux.

Côté produit, ce fouetté de chèvre Soignon se rapproche grandement des préparations d’une autre coopérative : Paysans Bretons et sa gamme Madame Loik, mais avec un peu plus de goût racé caprin.

SoignonSi vous n’aimez pas le fromage, vous allez aimer ce chèvre !:-D

Pour toutes les papilles
Chaud, froid, avec de la viande ou du poisson, ce nouveau fouetté made by Soignon, s’accorde à toutes les saveurs de l’été.

Papa en cuisine nous a proposé des variantes froides et chaudes comme avec ces Cuillères apéro saumon ou jambon cru.

soignonOu encore cette Panna Cotta légère et vraiment gouteuse. Un mix fromagé qui ravira vos convives pour des apéros plus aériens et un peu plus twist.

Soignon

L’autre plat novateur d’Olivier : le cheesecake pistache et chèvre.
Un mélange sucré-salé plutôt étrange sur le papier. Mais celui-ci donne un résultat extrêmement savoureux en bouche. Le chèvre n’explose pas le goût, il adoucit même la préparation.
A tester pour réduire votre taux de sucre dans les desserts.

Soignon

Fouetté chèvre Soignon : le test perso

On a bien sûr tenté d’allier cette préparation à notre vie quotidienne.
On vous propose trois déclinaisons..

Le roulé chaud jambon ou poulet
Pour les pressés ou ceux qui sont surbookés, tartinez une ou deux tranches de jambon ou blanc de poulet de ce fouetté. Roulez le tout, un petit passage à la poêle pour faire chauffer et faire fondre le fromage. Et le tour est joué. A agrémenter de légumes, de pommes de terre poêlées ou de pâtes, suivant vos goûts.

La sauce pour dips apéro
Vous en avez marre de la mayo et des sauces toutes prêtes pour vos apéros ? Quelques cuillères de chèvre (nature ou ail et fines herbes) mélangées à un peu de crème et des herbes aromatiques vous donneront une sauce extra pour vos dips de concombre,  carotte ou chou-fleur.

Le plus simple
Le meilleur est parfois le plus simple : une belle tranche de pain frais, un couteau. Une tartine gourmande…

A vous d’inventer vos propres recettes mais vous pouvez aussi retrouver toutes celles de cet article et beaucoup d’autres sur le site Soignon.

Share

Bac Sucré 2017 : sensations sucrées-salées avec pointe de poivre

Cette année de nouvelles adresses gourmandes et des saveurs inédites sont à découvrir avec Bac Sucré du 14 au 18 juin. 5 jours dédiés à des voyages gustatifs éloignés les uns des autres de quelques mètres seulement. En avant-première, on s’est laissé bercé par la Demoiselle Tatin, le baba abricot, le rôti de canard ou les asperges vertes toutes et tous rehaussés d’une note poivrée, irrésistible !

La collaboration surprend et fait saliver tout autant. Olivier Roellinger s’associe à des pâtissiers, chocolatiers et chefs pour des créations inédites, des recettes à tomber et des petites merveilles que l’on n’a pas du tout envie de partager.

Bac Sucré : menu des réjouissances

Dégustation à l’aveugle (Hugo et Victor), démonstration (le laboratoire de Jacques Genin partage ses secrets), ateliers (fabrication de chocolat chez Chapon), showroom exclusif du Chef Philippe Contichi, le programme des réjouissances est immanquable !

Angelina nous a fait chavirer avec sa Demoiselle Tatin, une délicieuse tarte tatin revisitée avec un crumble croustillant et du poivre de Java. Le Bab’Abricot Sechuan de La Grande Épicerie est une petite pépite délicate, moelleuse et photogénique.

Le chocolat en majesté

Jacques Genin nous émerveille toujours. Sa ganache chocolat noir au poivre de Sichuan est fondante à souhait, aux côtés de ses classiques au miel de châtaigner, romarin ou menthe fraiche.
Hugo et Victor nous ont fait gouter à leurs amandes enrobées de chocolat et poudre de fraise : saisissant !
Le bonbon de chocolat au poivre de Timut de la Pâtisserie des Rêves est d’une finesse intense.
Audace, la boulangerie Poilâne offre des tartines au pain poivré et chocolat noir, délicieuses !

Le cheesecake mangue passion et sa note poivrée de Kampot signé Dalloyau nous a échappé. Nous tiendrons la promesse de le savourer au cours ces 5 jours.

Salé-poivré

Nous conseillons deux expériences salées : le rôti de canard poivré de la Boucherie Varenne et les asperges vertes, chutney de pamplemousse au poivre de Timut du chef Alexandre Navarro au nouveau spot food : Racines des prés, rue de Gribeauval.

Bac Sucré
du 14 au 18 juin 2017

dans le 7e arrondissement

site officiel : www.bacsucre.com

Table ronde « Le poivre et le sucré, paradoxe ou sublimation »
avec la participation d’Olivier Roellinger

samedi 17 juin de 11h à 13h
à la Mairie du 7e
116, rue de Grenelle
75007 PARIS
Inscription : 01 53 58 75 60
mail : rachida.dati@paris.fr

Share

Roomies : burger de potes et nouvelle adresse !

Quand deux amis se mettent à la restauration… bienvenue chez Roomies dont la 2e adresse à Miromesnil vient tout juste d’ouvrir.
Qui a dit qu’une amitié ne pouvait pas perdurer à vie ? Édouard et Charles en sont le parfait exemple. Deux Nantais qui se rencontrent en petite section, et voilà le début de l’aventure. S’ensuivent, plusieurs années plus tard, une école de commerce ensemble et une colocation. Puis la fameuse crise de la trentaine ; bien heureusement pour nos estomacs car elle donne naissance à Roomies Burger.

Roomies-burger-cuisine-nouvelle-adresse-restaurant-avenue-percier-paris-mirosmenil-photo-usofparis-blog

Un premier restaurant ouvre alors rue du Cygne à Paris, dans le 1er. Le concept est simple mais efficace : du fait maison avec trois éléments de base (dont un steak de bœuf goûtu), puis un choix de fromage parmi plusieurs (dont la raclette), une sauce au choix, plusieurs légumes possibles, le tout servi par une équipe très accueillante et multitâche. Ce serait dommage de sentir tous les jours la cuisson à la plancha à la fin de la journée et de ne pas avoir d’autres choix que d’être dirigé vers la douche par madame dès le retour à la maison… n’est-ce pas les garçons ?

Burger-Roomies-Paris-dégustation-restaurant-avenue-Percier-photo-usofparis-blog

Roomies-carte-composer-son-burger-restaurant-avenue-Percier-paris-photo-usofparis-blog

Ce qui différencie Roomies d’autres restos de burgers ? C’est le « fait sur place« . Une cuisine leur permet de couper les légumes, préparer les sauces et concocter des cookies pour le dessert ! On notera les prix attractifs : un veggie burger (une vraie révélation) et son accompagnement (les frites sont délicieuses) pour 10 € et à peine plus pour les autres.

Deux idées de burgers improbables et pourtant déjà commandés ? Un double steak bien cuit et sans sauce ni légumes ou encore un double steak, triple fromage avec ration de bacon.
Roomies-Burger-Cookies-home-made-faits-maison-restaurant-paris-photo-usofparis-blog
L’autre bonne idée Roomies repose sur une carte illimitée à gagner pour une durée de trois mois. Une carte en bois gravée est remise au gagnant. Celui de décembre, par exemple, est venu 5 fois de suite !!!! Un passage régulier de clients a même lieu pour connaître la date du prochain tirage au sort et faire partie du « all inclusive Roomies. »

De fil en aiguille, on les retrouve par la suite pour une ouverture d’une boutique Chanel sur le thème « chantier » puis dans un mariage l’été dernier. Et depuis peu, Roomies réveille les papilles du quartier Miromesnil dans un second restaurant ouvert et toujours avec la même chaleur humaine ! Pour preuve le jour de l’inauguration, des visiteurs qui n’étaient pas sur la liste d’invités et qui voulaient acheter des burgers ont été invités et ont été reçus comme un blogueur !
Roomies c’est vraiment le burger autrement et ouvert le dimanche !

Roomies-burger-paris-carte-restaurant-miromesnil-photo-usofparis-blog

ROOMIES
restaurant de burgers en 2 adresses 


14, rue du Cygne
75001 Paris
Horaires :
du lundi au vendredi 12h-14h30 / 19h30-22h
samedi : 12h à 22h

6, avenue Percier
75008 Paris

Horaires  :
du lundi au vendredi 12h-14h30 / 19h30-22h30
samedi : 12h à 22h30
dimanche : 12h à 16h 

Masque-tête-de-burger-soirée-Roomies-restaurant-paris-photo-usofparis-blog
Share

Apéro accords parfaits : Parmesan & champagnes de vignerons

Le froid arrive. Forcément, on a plus envie d’un apéro entre amis @ home que de se geler sur les terrasses avec chauffage à gaz polluant.
Marre de la vache carrée, du guacamole, et des amuse-bouches surgelés ?
USofParis vous propose de changer vos habitudes avec une alliance transalpine engageante: le parmesan et le champagne.
On a testé et on adhère à 100% !

parmesan-champagnes-de-vignerons-idee-apero-avis-photo-by-blog-us-of-paris

Ile la cité, un soir d’automne.
Rendez-vous nous est donné dans les caves de l’École du vin.
Au cours de cette dégustation, deux produits vont faire corps : le Parmigiano Reggiani AOP et le champagne élaboré par des vignerons indépendants.
C’est la sommelière italienne Vinny Mazzara qui a la charge d’harmoniser la dégustation, pour une osmose transalpine parfaite.
Cette soirée va nous permettre d’en découvrir un peu plus sur ce fromage qui, pour beaucoup, ne sert qu’à rehausser un plat de pâtes. Mais aussi sur le champagne qui est beaucoup plus diversifié qu’on ne le pense.

champagnes-de-vignerons-independant-degustation-parmesan-idee-apero-photo-by-blog-united-states-of-paris

Parmesan, tsar des fromages italiens
Sans conteste, le parmesan est à l’Italie ce que comté est à la France : un incontournable.
Dans nos habitudes, on le râpe plus qu’on ne le croque à pleines dents. Un énorme tort.

parmesan-degustation-champagnes-de-vignerons-avis-photo-by-blog-united-states-of-parisSur la table, quatre belles portions de meules, avec quatre maturités différentes et élaborer avec autant de races de vaches différentes.
Pour les accompagner, quatre champagnes, issus de chacun de terroirs du champenois distincts.

Devant les couleurs mordorées de ce fromage AOP (Appellation d’Origine Protégée), on salive d’avance. Impossible de résister.

16, 24, 30 et 41 mois : les couples se forment

A chaque étape de maturation, son goût et son parfum évolue et prend du corps. . Cela va de soi, mais avec des découvertes plus que surprenantes.

Parmesan 16 mois – Vache Prim’holstein / « Dis, vin secret »

Pour un parmesan, ce vieillissement n’est pas le plus courant.
Mais notre palais est séduit par les parfums qu’il libère. Impression de mordre dans un champ en plein été, de boire le lait à peine sortie du pis de la vache. De sa pâte encore humide se libèrent des saveurs très lactées et florales. Troublant.
Surtout quand l’on sait que cette race de vache n’a pas forcément très bonne réputation. Les défenseurs de la qualité la targuent d’être une trop grande productrice de lait sans qualité gustative.

parmesan-16-mois-aop-vache-frissone-champagnes-de-vignerons-idee-apero-avis-photo-by-blog-usofparis
Pour l’accompagner, le champagne de Françoise Bedel « Dis, vin secret« , en provenance de la Vallée de la Marne.
Un extra brut assez suave avec ses notes caramélisées un peu comme une pomme d’amour, un peu cannelle, qui propose un bon contraste mais avec une belle harmonie des saveurs.

Parmesan 24 mois – Vache Brune / « Cuvée Rollon »

C’est l’affinage du parmesan que l’on trouve en majorité dans les magasins.

parmesan-24-mois-vache-brune-parmigiano-reggiano-aop-idee-apero-degustation-photo-by-blog-united-states-of-paris
La particularité de celui qui nous est présenté réside dans le lait de  la vache brune. Un croisement entre des vaches venues de Suisse et d’Autriche. Un goût très intense en crème avec des notes de noisette très prononcées.  Et les premières apparitions de ces concrétions d’acide lactique qui craquent sous les dents. Bonheur.
Côté champagne, Vinny Mazzara nous propose une pépite gustative : la cuvée Rollon d’Albin Martinot – La côté des bar.
Très minérale, très fraîche avec un équilibre fruit/ acidité particulier, cette cuvée laisse apparaître en bouche des notes qui pourraient ne pas faire l’unanimité. Mais nous on adore son côté détonnant.

Parmesan 30 mois – Vache Blanche / Blanc de blanc Grand cru

Ça se corse en goût. Côté saveurs, elles éclatent en bouche.
La sensation lactée commence à s’estomper même si elle est encore un peu présente. La note salée est plus prononcée mais elle est adoucie par des tonalités plus épicées. Un vieux cru qui mérite d’être testé.

parmesan-30-mois-aop-vache-blanche-champagnes-de-vignerons-degustation-idee-apero-photo-by-blog-usofparis
Le champagne de Pierre Moncuit, un blanc de blanc Grand Cru Brut de 2005 (Côte des blancs) déploie tous ses arômes pour absorber le vent d’Italie.
Onctueux et gourmand, ses arômes de miel, de fleurs et de vergers (poire et raisin) offrent un équilibre parfait. On aime sa minéralité franche et sa longueur sucrée.

Parmesan 41 mois – Vache Rouge / « L’empreinte du terroir »

Là, on touche à l’extase.

parmesan-41-mois-aop-vache-rouge-champagnes-de-vignerons-degustation-apero-avis-photo-by-blog-united-states-of-paris
Texture sablonneuse, couleur intense, et des saveurs inégalées : franches, âpres mais profondes et harmonieuses. Un grand cru qui reste longtemps en bouche et dont on ne peut résister à l’appel. Prendre le couteau pour en reprendre un morceau.
L’Empreinte du terroir 2003 d’Eric Rodez, venu de la Montagne de Reims s’allie parfaitement avec la vigueur de ce parmesan de 41 mois. Frais et long en bouche, ces bulles fines pétillent autour du fromage. Les notes d’épices sucrées et de fruits rouges du vin sont en parfaites adéquation pour cette dégustation.

champagnes-de-vignerons-independants-parmesan-aop-parmigiano-reggiano-apero-degustation-photo-by-blog-usofparis

Parmesan et champagne : une vraie découverte

Si l’intitulé de notre soirée semblait un peu étrange, séduction maximale avec ce mélange de produits français et italiens.
Même si l’on a tenté parfois d’autres accords affinage/champagne, il faut bien dire que ceux de Vinny Mazzara n’ont pas souffert la comparaison.
Le dernier conseil by USofParis : tentez cette version de l’apéro pour le prochain réveillon !
Vos hôtes seront conquis d’avance.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Share

Diner au restaurant Le Servan #Paris 11e avec homard !

Le Servan, rue St Maur, c’est le spot à taille humaine, à la déco soignée mais discrète. Deux sœurs sont à la manœuvre. L’une en cuisine, l’autre en salle. La chaleur de leur accueil n’est pas insoutenable – les habitués ont certainement plus d’attentions que les ptits nouveaux comme nous. Heureusement, la qualité des plats rend Le Servan imparable.

Il y a des adresses qui traînent dans votre todo list sans raison. La motivation est bien là, mais à force de repousser, de trouver une occas’ spéciale, elles restent encore de belles inconnues.

Oeuf-mollet-sabayon-soja-artichauts-Le-Servan-restaurant-Paris-11e-entrée-menu-diner-Tatiana-Lehva-food-photo-usofparis-blogCe mercredi de juillet, aucun rush de dernière minute au taff. Tout est en ordre pour pouvoir prendre place à notre table à 19h30 pétantes.
Autour de nous, les arrivées se font progressivement, pendant que nous inspectons la carte du jour.
Part belle aux délices de la mer aussi bien dans les tapas (moules, bulots) entrées (poulpe grillé, couteaux sautés à la sichuanaise, chair d’araignée) que plats (thon rouge de ligne). Le carnivore peut quand même trouver une ou deux propositions rassurantes.

Ventrèche-de-thon-cru-gelée-de-tomate-piment-chisot-Le-Servan-restaurant-Paris-11e-entrée-menu-diner-food-photo-usofparis-blog
On débute par la ventrèche de thon cru avec sa gelée de tomate, piment et chiso, d’un côté et l’œuf mollet, sabayon soja et artichauts de l’autre – les intitulés iodés ne m’ont pas fait céder à l’appel de la mer. Délicates mises en bouche, qui nous préparent le palais pour de nouvelles sensations.

Suit le homard breton (de Chausey) qui nous a été présenté avant cuisson à l’heure de l’apéritif. J’avoue avoir préféré 100 fois mon ris de veau, plutôt que de supporter le souvenir de cette furtive rencontre au moment de la dégustation. Je suis un garçon sensible même devant un plat.

Ris-de-veau-haricots-beurre-abricots-noix-de-cajou-Le-Servan-restaurant-Paris-11e-menu-diner-Tatiana-Lehva-food-photo-usofparis-blog38€ le ris de veau c’est mastoc, d’autant que l’accompagnement (haricots beurre, abricots, noix de cajou) est mesuré, voire un peu trop. Mais le veau est d’une onctuosité inégalable, sa couleur captivante, et sa peau légèrement croustillante une petite poésie. On pardonnerait le prix.
Le-Servan-Restaurant-Paris-11e-menu-diner-homard-de-Chausey-légumes-verts-beurre-de-crustacés-Tatiana-Levha-food-photo-usofparis-blog

Homard-de-Chausey-légumes-verts-beurre-de-crustacés-Le-Servan-Restaurant-Paris-11e-menu-diner-food-photo-usofparis-blog
48€ le homard : faut savoir ce que l’on veut ! Servi en deux assiettes, cette pièce maitresse a le don d’affoler le palais. Et mon partenaire de table n’a pas laissé un morceau de la chair cuite et bien préparée.

Pour avoir osé une bouchée de l’assiette avec légumes verts, je peux confirmer que l’on est dans la préparation délicate, avec une maitrise parfaite de la cuisson pour un rendu qui fait pulser les sens.

En dessert, que deux propositions : les gourmands que nous sommes rongent leur frein.
Le Paris Brest est, pour moi, synonyme d’ennui car il n’est jamais bien transfiguré. Mon partenaire n’en perd pourtant pas une miette et ne trouve rien à redire à un dessert un peu trop classique à mon goût.

Dessert-pêche-pochée-sorbet-fraise-piment-chantilly-Le-Servan-restaurant-Paris-11e-menu-diner-Tatiana-Lehva-food-photo-usofparis-blog
Je me rabats, par défaut (j’assume) sur la pêche pochée qui n’est pas un dessert qui me transcende habituellement. Une fois devant moi, la pêche rose, son sorbet fraise-piment et sa chantilly me séduisent.
C’est léger, le piment du sorbert en envoie, une deuxième portion de chantilly m’aurait entièrement conquis.

Au final, la note est salée comme on pouvait s’en douter. C’est une soirée entre amis relevée, mais de très bonne facture.

Conseil : arrivez tôt, dès 19h même, car l’acoustique devient retorse quand la salle est pleine.
Un nouvel exemple que les néobistrots misent tout sur la déco, en oubliant la qualité acoustique du repas. Qu’attend l’équipe du Fooding pour créer une catégorie : confort sonore ?

Reste enfin le manque d’entrain des patronnes à nous saluer spontanément. On sera obligé de nous lancer en partant pour recueillir un sourire. Pourra mieux faire la prochaine fois.

Le Servan

32, rue St Maur
75011 PARIS

Tél : 01 55 28 51 82

ouvert midi et soir
fermé samedi, dimanche et lundi midi

Share

IceRoll l’expérience glacée so #yummy débarque dans le Marais !

Marre des glaces Berthillon qui n’ont pas renouvelé la formule depuis un demi-siècle ? Tu cherches un truc glacé qui débotte, qui t’aguiche aussi bien l’oeil que le palais ?
La jeune équipe qui se cache derrière IceRoll te promet du goût, du frais et un coup de main original. Preuve du succès, IceRoll tient boutique rue de Turenne cet été !

IceRoll-caramel-amandes-ice-cream-refreshed-nouvelle-expérience-de-crème-glacée-plaque-gelée-produits-de-qualité-dégustation-glace-Le-Perchoir-photo-by-united-states-of-paris-blog

IceRoll, success story

C’est le deuxième été d’IceRoll. Cette jeune glace fabriquée sous vos yeux sur une plaque à moins 30 degrés durcit, aussitôt sa base liquide étalée. Le tout est sans colorant et gorgé de belles sensations fruitées.
Le concept est d’inspiration asiatique, suite au tour du monde de son créateur Quentin Bourdonnay, 23 ans (pourquoi n’étions-nous pas aussi créatifs à son âge ?). Plus précisément, le jeune homme a eu un flash en voyant une cuisine conçue, dans les rues de Thaïlande, sur un congélateur récupéré. Son souvenir est que « le résultat n’était pas très bon ni très joli. » Mais l’idée fait son chemin.

Quentin et Thomas, concepteurs d'IceRoll
Quentin et Thomas, concepteurs d’IceRoll

A partir de ce moment et à son retour en France, son mot d’ordre sera la qualité du produit. Son intention étant de concevoir une marque raffinée aussi bien visuellement que gustativement.

Et le fruit – ajouté juste avant de déguster – explose en bouche et se trouve totalement enrichit. « La banane n’est pas un jaune pétant, l’idée étant de retranscrire fidèlement le goût du fruit » nous précise le concepteur.
L’air, partie prenante de toutes les autres glaces, est absent du process de l’IceRoll. Et c’est allégé, très goûteux sur la langue. Une impression de ressentir vraiment le fruit, sans artifice.
Les 5 rouleaux servit équivalent à 2-3 boules, ce qui fait de ce pot glacé un dessert consistant.

Roulage-de-crème-glacée-sur-plaque-gelée-IceRoll-IceRoll-ice-cream-refreshed-nouvelle-expérience-glace-dégustation-Le-Perchoir-photo-by-united-states-of-paris-blog

« C’est une idée de maçon ! »

Ce n’est pas de nous, mais d’un spectateur en apercevant la mise en scène sur le stand design de l’équipe lors de la réalisation d’un pot de glace. 
Pour le business, Quentin s’est associé à Félix et Thomas, designer produit, et à la manoeuvre au Perchoir ce jour-là. Ce dernier confirme : « c’est finalement plus un coup d’oeil qu’un coup de main à avoir, comme avec les pâtes » afin de reconnaître le bon moment pour rouler la glace. Son apprentissage a été de voir avant-tout comment la glace réagissait.

IceRoll-fruits-rouges-toppings-sucrés-ice-cream-refreshed-nouvelle-expérience-de-crème-glacée-plaque-gelée-dégustation-glace-Le-Perchoir-photo-by-united-states-of-paris-blog

Et tous les goûts sont dans la nature ! Fruits rouges, banane, fruits exotiques, chocolat, caramel, brownie fondant, cookie crunch sans compter les toppings pour faire de ce dessert un vrai moment de dégustation 100% original.

IceRoll-fruits-rouges-ice-cream-refreshed-nouvelle-expérience-de-crème-glacée-plaque-gelée-produits-de-qualité-dégustation-glace-Le-Perchoir-photo-by-united-states-of-paris-blog

NEW! IceRoll, la boutique

7, rue de Turenne
75003 PARIS

horaires : du mardi au jeudi de 13h à 19h
du vendredi au dimanche de 13h à 21h

Et ouvre l’oeil et le bon pour trouver les prochains événements où la IceRoll team va débarquer.

Toutes les infos sur le site : IceRoll.fr

Photos réalisées avec le S6 Edge

Share

Le coffret food de saison by La Conciergerie Gastronomique #italianparty

L’été, le soleil et l’apéro entre potes… Mais ras le bol du rosé pamplemousse et des crackers industriels ? La Conciergerie Gastronomique offre du goût avec son coffret Italian Party en édition limitée et un rendez-vous entre privilégié(e)s pour déguster.

Italian Party coffret édition limitée apéritif apéro la conciergerie gastronomique schweppes italie Photo by blog United states of paris

Rendez-vous est pris, ce mardi, au showroom Silvera à Bastille pour la soirée de lancement du nouveau coffret 100% original conçu par l’équipe de la Conciergerie Gastronomique – qui réinvente les initiatives food et propose des initiatives bluffantes !
Les acquéreurs du coffret #ItalianParty sont invités à récupérer leur coffret réservé en ligne tout en dégustant cocktails et bons produits.

Italian Party coffret apéritif apéro édition limitée la conciergerie gastronomique schweppes italie Photo by blog United states of paris

Une bouffée de saveurs transalpines vous envahit avec ce plateau Aperitivo : tapenade d’olives Taggiasche -variété cultivée en Ligurie- et tomates séchées – deux recettes de la maison Anfosso, Tarallini de la région des Pouilles. Et pour les accompagner, l’apéritif roi du Piémont : le Vermouth Martini avec sa nouvelle recette Riserva Speciale (Rubino ou Ambrato) et son packaging rétro à souhait. Notons la petite incartade à l’Italie : le Schweppes, pour façonner un cocktail avec un peu plus d’amertume.

Taralini et tapenade d'olives taggiasche
Taralini et tapenade d’olives taggiasche

Le coffret de saison by La Conciergerie Gastronomique

Vous l’avez compris, tous ces produits ont été sélectionnés avec soin pour vous garantir goût et plaisir.
Et si ce coffret aperitivo très classe dans sa boite noire n’est pas le premier essai de la Conciergerie Gastronomique. Il marque une nouvelle étape de création qui devrait se poursuivre à l’automne. En effet, pour le prochain, Léa et son équipe souhaitent inclure les clients dans le processus de création afin d’offrir une expérience gustative encore plus intense. L’idée est de partager les idées, les envies pour une proposition de saison aussi yummy qu’inspirée.

Et vu le succès de ce coffret Italian Party édité à 55 exemplaires (épuisés), les volontaires ne devraient pas se faire prier pour participer à la prochaine aventure signée La Conciergerie Gastronomique.

Italian Party coffret apéritif apéro la conciergerie gastronomique édition limitée avis critique food gastronomie italie Photo by blog United states of paris

Italian Party

by La Conciergerie Gastronomique
Prix : 49 €  – Épuisé

A suivre, le prochain coffret à la rentrée 2016 !

Share