Archives par mot-clé : fooding

Veillée Foodstock 2017 : ton invit à gagner avec VRAI ! #concours

La Veillée Foodstock 2017 affiche complet pour fêter ses 10 ans. Dix ans de belles soirées en plein air avec de la musique, des bons petits plats, un coin de feu pour se réchauffer, le tout dans des décors feutrés et conviviaux.

Vrai, la laiterie familiale, tiendra pour l’occasion un spot crèmerie avec le chef 
Kahori Endo du Petit Keller pour des dégustations très yummy.
BONUS : elle t’invite à l’event !

#CONCOURS ! VIENS AVEC NOUS !! 

Ce vendredi 12 mai à partir de 19h, l’équipe du Fooding envahira le Grand Rivage pour une soirée totalement géniale en mode food, music and good vibes. Et on y sera !
Les places se sont arrachées. Les têtes d’affiche musicales : Isaac Delusion qui vient de sortir son nouvel album, Papooz et la sensation de la chanson française Cléa Vincent vont assurer la bande-son détente.
Côté food, un très beau casting : Jeffrey Howard de Melt, Thomas Brachet des Arlots, Frédéric Boucher du Gravity bar, Edward Delling-Williams du Grand bain et Kahori Endo du Petit Keller pour Vrai.

Pour gagner ton pass pour 1 personne (valeur 40 euros) qui t’assure de goûter à tous les spots food, des cocktails, de voir tous les concerts et nous rencontrer : envoie au plus vite ton mail à usofparis@gmail.com avec :
– tes  prénom + nom 
– la confirmation que tu es hyper motivé(e) pour participer à la soirée
– que tu seras bien à Paris le vendredi 12 mai

ATTENTION : c’est un pass pour une personne !
Si tu gagnes et tu ne viens pas à la soirée, ce ne sera plus la peine de jouer aux prochains jeux du blog. 😉

Plus de jeux concours
Concours Gratuits

Share

Restaurant MISS LUNCH chez PPP : light fair, uninhibited, cosmopolitan and inventive – Food made in Paris

Miss Lunch is so much fun! Why not go and say hello? This is one of the best food spots for any foreigner wanting to visit Paris with his stomach!
Lei parla anche italiano molto bene !

Miss Lunch has a great smile and a warm welcome, whether it rains or the restaurant is full of beautiful people Saturday at lunch, or a child arrives in a foul mood (this can happen!) the ambiance that reigns at this address nestled in a Première Provence boutique is unique. Our faithfulness is a sure sign of proof.

Her neighbors took no time to make this merrily alternative Parisian spot their food fetish address. Even an actress-film director in full swing of her next film made it a regular pretext to go for lunch with her assistant. The Fooding team also granted her their sticker. Not to forget a certain concentration of architects per square meter,  that have lunch in this decor that is half kitchen and half boutique (the glorious smell of Provençale olive oil looms in the air) and have made it their hide out.

If you go, you’ll also find other foreigners that are happy with the welcome « in English », somewhat inexistent in other institutions.

Crazy, isn’t it ?

On the plate things are happening- it’s boiling, bubbling, and spitting.

Claude Cabri, alias Miss Lunch likes nothing better than to surprise her guests. As well as add the ingredient that will be the extra plus, revisit  a recipe many times tasted or dare to make associations that would make any expert in food twitch, just a little.

Her classics?  She knows them on the tips of her fingers and so well that she has no fear in launching herself up against crazy feats. Like a cheesecake without cheese or a burger without meat or fries, or the tiramisu without the mascarpone. Divine sacrileges!

Have you got vegetarian friend? Miss Lunch will find the trick so as not to embarrass amongst a table full of carnivores, hoorah!

And the bonus- she’ll introduce you to her own hand picked capers from the island of Pantelleria, a real voyage in taste.

The whole kit and caboodle is prepared with care  and devotion and to top things off without a stove, using fresh produce from the Marché d’Aligre, the chef, artist and creator’s landmark.

Such wondrousness could easily entail a hefty bill, especially when considering the additional terrace which looks onto the Square Trousseau. The menu for a starter and main course or main course and dessert is 15 euros. Add 5 euros 50 for an additional dessert, and about 4 euros for a glass of wine. If you are more inclined to drinking juice, cherry juice and homemade lemonade will do the trick for you and your bambinos.

Such an address is almost painful to share. But knowing the chef’s endurance, we know that there will always be something to eat after 2pm on a Saturday.

New!
Due to strong demand, her kitchen is open for dinner on Thursday and Friday evenings, and is just as cozy and inspirational. We also tested the Valentine’s menu with her « love » drawings and candles- unforgettable and mischievous.

To conclude, Miss Lunch’s generosity is unchanged. To give yet another example, her best recipes and tricks are in three books: Le Chinois and  Plats de Résistance (Éditions 1973) and Lunch in the Loft (Éditions Solar) retelling her adventure that brought her fame in her clandestine restaurant.  Three books that  one can get autographed on location by yours and only, and whose other talent is painter.

This could provoke severe hang ups to those passionate about cooking, especially when one knows that- and I’ll stop here- that she speaks Italian.

Not to forget the cooking classes!

MISS LUNCH Paris chez Première Pression Provence
3, rue Antoine Vollon
75012 PARIS

Lunch from Wednesday-Saturday
Dinner Thursday and Friday
Cooking classes on Tuesdays (two schedules possible)

Pics and a max of info on Miss Lunch’s FB page:
www.facebook.com/MissLunchParis

 

Share

14 juillet: La Cafête Nationale by LE FOODING au bar Le Rouquet @Paris

L’équipe du Fooding n’est décidément jamais là où on l’attend.
Alors que notre valise était prête à s’envoler et qu’on pensait très justement que le prochain rendez-vous concocté par le bureau serait pour la rentrée, annonce de dernière minute.

L’équipe décide de proposer une alternative à la Garden-Party élyséenne – dont on est privé depuis plusieurs années – La Cafête Nationale.
Invasion d’un bistrot de quartier. Prenez Le Rouquet à l’angle de la Rue des Saints-Pères et du Boulevard Saint-Germain, dans le 7e.

Dresser les tables en terrasse pour des duos au coude à coude, laisser les tables intérieures pour les groupes d’amis.

4 services dans la journée rudement menés par une équipe de garçons de café aux petits soins et surtout 4 chefs: Alexandre Gauthier (La Grenouillère, La Madeleine-sous-Montreuil) Mauro Colagreco  (Le Mirazur, Menton), Nicolas Scheidt (La Buvette, Bruxelles) et Christophe Dufau (Les Bacchanales, Vence).

A chaque service un menu et un chef différent. Seules persistances: le Ricard rémoulade concocté par Sven Chartier (Saturne, Paris). Soit un apéro anisé accompagné d’une suspension de légumes.
Amusante interaction avec le plateau présenté de table en table. Les convives sont invités à couper les attaches des légumes pour les couler dans un crème fromagère rehaussée d’une garniture de crumble couleur terre.

A 18h, il faut compter sur la verdure et les légumes de Nicolas Scheidt.


Un pressé de joues de veau pickles en entrée frais et tendre.

Entre deux plats, la joyeuse et espiègle Joséphine Ose nous offre un délicieux happening. Elle campe une jolie princesse esseulée à la recherche de l’homme. « Plus mur porteur que pilier de bar« , la jeune fille garde une répartie à toute épreuve. Rassurez-vous sur son état: « je ne  suis jamais seule en soirée, j’ai mon cul avec moi! »

Sur une bande-son sortie d’un juke-box orchestrée par Patrick Eudeline, une salade niçoise déconcertante fait alors son entrée. Le thon cède la place à l’anchois et aux poulpes. Des tomates pelées goûteuses accompagnent l’ensemble.
Et l’impression est mitigée car le poulpe fait de la résistance en bouche, malgré des coups de dents assurés.

En dessert, assiette de fraises à la chantilly coulante, garni de meringues. Au coeur de l’assiette un pavé de semoule se laisse déguster dans ce mélange crémeux.

Au final, ce rendez-vous gustatif de l’équipe du Fooding est un amuse-gueule pour une longue soirée, à poursuivre entre amis au bal de pompiers ou au Champ de Mars pour le feu d’artifice disco du 14 juillet.

Share

FOODING: Veillées Foodstock avec Benjamin Biolay, Grégory Marchand et Brigitte – MAC/VAL

Les meilleurs  ingrédients étaient convoqués, samedi soir, au Mac/Val pour ce nouveau rendez-vous orchestré par l’équipe du Fooding.

Prenez un chef qui fait saliver, rien qu’en prononçant le nom de l’enseigne où il officie de mains – il en faut deux en cuisine – de maître: Frenchie.

En congés, Grégory Marchand profite de son temps libre pour se faire une petite virée et prouver, s’il le fallait encore ses multiples talents de chef. Sa dextérité plus habituée à  la trentaine de couverts habituels, tient magistralement le coup face à l’attente de 200 estomacs.

Le gaspacho printanier au crabe irlandais est un vrai bol de couleurs et de prairie.

L’irish boeuf carottes mariné est, quant à lui, des plus aériens.

Rajoutez ensuite, un groupe de jeunes filles en paillettes, tout droit sortie de la hype parisienne, j’ai nommé Brigitte :

Un chanteur de charme qui n’avait pas repris le micro en public depuis quelques mois, offrant une reprise insoupçonnable d’Amadou et Mariam, Je pense à toi, et un inédit qui méritera un bon arrangement à la Benjamin Biolay.

Finir avec le dessert illuminé de l’artiste – car c’en est un –  Camille Lesecq, qui a délaissé le confort de son Meurice, pour partager sourire – c’est vérifié, rien ne peut altérer le sien – et saveurs sucrées, en plein air.

Et vous en redemandez. Forcément.

Le prochain rendez-vous, ce sera le 21 mai.
Même lieu, même heure, mais avec deux nouvelles têtes d’affiche: Nach, plein de promesses et Camelia Jordana – et pourquoi pas ?

web: www.lefooding.com
www.lefooding.com/evenements/2011/veillees-foodstock

Share