Archives par mot-clé : paris

Nuit Blanche 2018 – les immanquables : geyser, nuit au zoo, danse, bonbons…

La Nuit Blanche 2018 se déploie en 4 belles constellations : Ile-Saint-Louis, Invalides, La Villette et Porte Dorée. 
Il sera possible de voir un geyser urbain, de redécouvrir la Géode magnifiée par un jeu de lumière et de fumée, de vibrer avec des danseurs sous un préau de lycée, de passer une nuit au zoo ou encore de manger des bonbons bio. Une démonstration de roller-derby est prévue entre les Petit et Grand Palais. 
Il ne sera pas possible de tout faire, de tout voir.
Mais ce qui est certain c’est qu’en accueillant des artistes émergents, la Nuit Blanche 2018 va être encore une fois surprendre et décevoir sans doute par endroit, enchanter, déconcerter et repenser l’art contemporain. 

Nuit Blanche 2018

Nuit Blanche 2018

Geyser urbain, boule à facettes à la Villette

Geysa de Fabien Léaustic nous fait faire un bon direct en Islande. L’artiste arrive à nous émerveiller en reproduisant ce que l’une des choses les plus fascinantes que la nature produise.
Il s’agit bien d’un immense geyser en pleine zone urbaine, à deux pas de la Cité des Sciences et de l’Industrie. Le spectacle de ce lâcher d’eau mélangée à de l’argile rouge est fascinant. Petits et grands ne peuvent quitter cette installation des yeux – elle aura demandé plusieurs mois de conception. Il y a l’attente, plus ou moins longue selon son degré d’impatience et la révélation sonore et visuelle.

Nuit Blanche 2018
Juste à côté, la Géode se transforme en boule à facette magnifique avec faisceaux de lumière démoniaques, brouillard de fumée et fond sonore qui ferait penser à une rave party. Là aussi la fascination est totale face à l’installation de Tremess nommée Wardenclyffe.

La Villette est en fête avec des derviches tourneurs, des concerts dans l’ensemble des salles : Théâtre Paris-Villette, Trabendo, Zénith, Folie et même piscine Rouvet.

Nuit Blanche 2018

Nuit au Zoo, tournée de bonbons bio, danse sous un préau

Le commissaire de la Nuit Blanche 2018, Gaël Charbeau parle avec passion de ce qui va se passer au Parc Zoologique de Paris, ce samedi et des œuvres de Philippe Duesne et Laurent Le Deunff.
Il pensait qu’il serait difficile d’ouvrir ce lieu aux visiteurs. La réponse du vétérinaire a été pour le moins inhabituelle.
Les pensionnaires qui dorment ne seront pas déranger. Et les animaux nocturnes s’ennuient. Ils ne voient personne, « ça va les stimuler ! »

Nuit Blanche 2018
Attendez-vous à une déambulation sonore, lumineuse, intrigante, qui vous conduira à une révélation en fin de parcours, si vous en avez la curiosité.

A quelques mètres, le Palais de la Porte Dorée accueille le travail de Benjamin Loyauté qui avec L’Expérience de l’ordinaire nous invite à un voyage assez intriguant. Il est question de « machine à dispersion à la manière de moulins de prières », de confiserie bio reproduisant une petite idole. Il sera possible d’emporter une boite de bonbons, après s’être frotté à ses différentes propositions.
Nuit Blanche 2018
Toute autre expérience au Lycée Élisa Lemonnier. Ici, ce sont les corps qui se révèlent. Danseurs pro et amateurs se mélangent pour une chorégraphie de Eric Minh Cuong Castaing. La proximité des danseurs crée une vraie puissance, on se sent porté par cette énergie. On aurait presque envie de participer à ce mouvement collectif.

Nuit Blanche 2018

Soulèvement, ping-pong sur une voiture et danse bug

Dans la constellation de l’Ile Saint-Louis, le Soulèvement d’Ugo Schiavi joue sur l’anachronisme entre la reproduction d’éléments de sculptures relevé sur la Place de la nation et des figures contemporaines. On ne sait pas si nous sommes face à un chantier ou une ruine sur le Parvis de l’Hôtel de ville. La proposition de ce jeune artiste, 31 ans, fait sens dans le contexte actuel.

Dans l’Hôtel de Ville, il sera possible d’assister à un défilé, celui orchestré par Maroussia Rebecq. Ça nous changera de Saint Laurent et Chanel !

La Cité internationale des arts accueille plusieurs propositions artistiques. Une table de ping-pong pour trouver enfin une vraie utilité à sa voiture, une sculpture énigmatique qui interroge le rapport entre l’animalité et l’humanité.

Nuit Blanche 2018

Et une compagnie qui fête son premier anniversaire. Les membres de Suzanne se sont rencontrés lors de la Nuit Blanche 2017 en dansant pour le chorégraphe Olivier Dubois.

La Bibliothèque Forney ouvre exceptionnellement ses portes en pleine nuit pour inviter l’artiste Ugo l’Ahelec à une composition particulière interrogeant aussi bien le rituel lié à la mort que le spectacle. Theatrum Doloris, A burning stage est une sorte de scène vidée de toute présence humaine. Nuit Blanche 2018
Enfin, 18 trombonistes vont faire résonner le Collège des Bernardins qui fête ses 10 ans. Ils seront en dialogue avec la création d’Abdelkader Benchamma qui a dessiné à même le sol.

Nuit Blanche 2018

Nuit Blanche 2018
PARIS

samedi 6 octobre 2018 

site officiel : quefaire.paris.fr/nuitblanche

Nuit Blanche 2018

Share

Lorànt Deutsch fait visiter l’Ile de la Cité et le quartier de Notre-Dame

Paris City Vision a dévoilé sa visite audio-guidée new generation sous la forme d’un stylo à pointer sur un plan pour un parcours passionnant et à son rythme autour du Palais de la Cité et de Notre-Dame et son quartier.
Lorànt Deutsch, conteur hors pair et passionné de Paris, est votre guide pour 2 visites vivantes, chargées d’histoires, bourrées d’anecdotes.
Son créneau : « Il ne faut pas hésiter à faire parler l’Histoire, à la rendre savoureuse !« 

Lorant Deutsch

La passion de Paris 
Dans ses livres, Lorànt Deutsch ne va jamais dans les musées. « Les vestiges de l’histoire doivent être accessibles à tous et toutes. »
C’est pourquoi la visite de la capitale en plein air est tout à fait évocatrice de son histoire à travers ses monuments, ses vestiges et autres pépites à découvrir en chemin.
Et débuter par l’Ile de la Cité c’est revenir aux origines même de Paris avec la Seine qui a impulsé le développement de la ville. Il y a cette ligne droite, la rue de la Cité, axe principal qui filait droit jusqu’à Lyon et Rome.

Lorant Deutsch

Autour de nous : le fragment du Palais romain à l’origine du Palais royal qui deviendra Palais de Justice. Il sera bientôt accessible au grand public. Un peu plus loin, l’horloge de La Conciergerie commandée par Charles V pour ôter le monopole du clergé qui donnait l’heure avec les cloches de ses églises.
Quelques minutes de marche et découvrir des plaques de rues à deux hauteurs sur l’Ile de la Cité : une était à la hauteur du cocher et l’autre pour son passager. Malin !
La statue d’Henri IV, la première sculpture d’un roi à Paris qui a quelques secrets à nous révéler.
Et ce cadran solaire magnifiquement rénové, éclatant, en plein soleil sur un bâtiment du quai des orfèvres rappelant que « le temps passe, la justice reste. »

Visiter Paris avec Lorànt Deutsch

Nous avons eu droit à une visite avec Lorànt Deutsch himself.
Il est passionnant, généreux, capable de dévier le parcours à tout moment, de rajouter un détail, de rebondir sur une réaction…
Mais vraiment, on ne vous la conseille pas. 🙂
Le rythme est effréné, surtout en une belle journée d’été avec un soleil qui assomme. Il court et fait courir. Bien sûr, on le suit avec un intérêt sans faille.
Mais en fin de visite, on finit déshydratés et sur les rotules. N’étant plus sûr de tout avoir saisi de cette passionnante visite de la Cité.

Lorant Deutsch

A son rythme avec un audio-guide

On ne peut donc que vous conseiller de vous équiper de l’audio-guide conçu par Paris City Vision.
Et sans aucun regret de ne pas avoir le vrai Lorànt pour vous. Le comédien, vous pourrez toujours le retrouver sur scène. 🙂
Surtout vous avez la totale liberté de vous balader à votre rythme, c’est l’essentiel. Et il est entièrement disponible, le comédien est directement collé à votre oreille.
Prendre le temps de flâner avec ces beautés architecturales qui nous entourent, faire d’autres découvertes tout aussi géniales, pouvoir jeter un œil sur une jolie fille ou un beau mec qui passe, regarder l’autre rive, se passionner pour le flot de la Seine.

Lorant Deutsch

Visites du Paris Secret de Lorànt Deutsch
avec Paris City Vision 

Visite audio-guidée autour du Palais de la Cité
à partir de 15 euro
Durée : 1h30

Visite audio-guidée de Notre-Dame et les secrets de son quartier
à partir de 19 euro

Départ depuis l’Hôtel Les Rives de Notre-Dame,
quai Saint-Michel

Share

Fnac Live Paris 2018 : soirée parfaite avec Angus & Julia Stone, Gaël Faye et Ibeyi

Share

Fnac Live Paris 2018 : vendredi énergie avec Sting & Shaggy, Feder et Synapson

Ce vendredi, J2 du Fnac Live Paris version 2018. C’est sous une chaleur moite qu’on a rejoint le festival pour une soirée haute en musiques.
Angèle a boosté notre pop-rock, on a pris notre pied avec Sting et Shaggy,  on a découvert Degree, Synapson est toujours groovy et Feder a fait danser le parvis.

Fnac Live Paris 2018

Angèle : une fausse ingénue pop

Cette journée commence déjà bien quand l’espiègle Angèle arrive sur scène.
Le jeune public, fébrile, scandait le prénom en attendant la jeune Belge.

Fnac Live Paris
Angèle est parfaitement à l’aise et prend un vrai plaisir à être là.
« Il fait chaud, on aime quand il fait chaud ! » Elle a la communication facile avec le public.
La douceur de ses mélodies pop s’accommode parfaitement avec la chaleur de cette fin d’après-midi.
Un petit moment de bonheur en chansons.

Sting et Shaggy : comme devant une cheminée

Exceptionnellement, on fait une infidélité à la grande scène et donc à Eddy de Pretto vu tout récemment à Bourges.

Le grand salon de l’Hôtel de ville affiche quasi complet pour ce qui devait être un des temps forts du Fnac Live Paris 2018.
En duo, Sting et Shaggy sont accompagnés d’un guitariste et deux choristes.
L’ambiance sur scène est funky, douce et langoureuse
Dans la salle, beaucoup se sont levés à leur arrivée.

Sur le deuxième titre Message in a bottle, tous les portables de la salle sortent des poches pour immortaliser l’instant.

Après les tubes s’enchainent : Angel, Every Breath You Take , Fields of gold. C’est une communion musicale qui s’opère avec le public.
Au fond de la salle, les gens montent sur les chaises pour mieux voir. La magie Sting est toujours intacte.
Grandes Émotions.

Degree : l’outsider qui va percer

Quand on voit le frêle jeune homme arriver, on se demande comment il va s’imposer après la déferlante Eddy de Pretto.

Fnac Live ParisEn 20 minutes, le Nantais déroule un set énergique et un peu enragé : inattendu !
« C’est un vrai rêve de gosse d’être là, c’est un gros kiff »
Et, pour son kiff, il a grave assuré,et on a pas mal apprécié la fougue de Degree.
On devrait le croiser à nouveau dans un festival…

Synapson live : un set sans fausse note

On a plaisir à retrouver les 2 DJ et leurs guests.
Leur électro aux multiples influences fait rapidement monter la température.

Fnac Live Paris
Dans la moiteur de la nuit tombante, les corps sur le parvis n’arrêtent plus de danser.
Saxo, guitares chanteuse, chanteur, les complices du duo apportent chacun leur touche jazzy, rock ou world.
Petit à petit, le tempo s’accélère l’électro devient moins sage.
Au bonheur des festivaliers…

Feder : beats et pyrotechnie

On poursuit en mode électro, mais avec plus de beats. Les beats qui montrent que la nuit a pris possession des corps et des oreilles.
Et pour ses morceaux house, Feder s’accompagne aussi d’un chanteur et d’une chanteuse qui interviennent sur certains titres. Et ça change tout !

Fnac Live Paris

Cette ambiance plus clubbing transforme le parvis en un dancefloor à ciel ouvert. Giclées de fumée et aussi serpentins argentés surgissent régulièrement au devant de la scène.
C’est une vraie teuf à laquelle nous a conviés Feder.
Et pour un vendredi soir, c’est top !

Fnac Live Paris 2018

Le Fnac Live Paris 2018 c’est encore une soirée de concerts samedi en plein Paris.

Share

Fnac Live Paris 2018 : bouffées vibrantes avec Petit Biscuit, Vitalic, Asaf Avidan

Le Fnac Live Paris fait son grand retour avec trois belles longues soirées de concerts. Le festival 100% gratuit mixe à merveille les têtes d’affiche du moment et les sons émergeants.
Ce jeudi, on a pensé vacances avec L’Impératrice, on s’est encanaillé avec Voyou, Asaf Avidan nous a fait vibrer. On veut les mêmes abdos que Moha La Squale,
Petit Biscuit prend de l’assurance et Vitalic clôt ce 1er jour en grande force.

Fnac Live Pari

L’impératrice : même pas peur en avion !

Début de festival en mode on débranche de la monotonie et on passe en mode farniente et vacances.
L’Impératrice ravie les festivaliers de ses ondulations sonores guillerettes et mignonnes pour le détendre.

Fnac Live Paris
En shootant sur les premiers titres, j’entends une festivalière lancer à sa voisine : « Elle est trop mignonne », en parlant de la chanteuse.
Son sourire a fait ma soirée.

Voyou : prêt pour le buzz

Il y a de jeunes artistes qui nous intriguent tout autant qu’ils arrivent à nous faire déhancher. Voyou est de ceux-ci avec une chevelure désordonnée, un chemise surprenante et une présence sur scène loufoque.

Fnac Live Paris
Seul sur ton tandem est déjà un hymne de la jeunesse France qui connaît les paroles et lève ses écrans pour immortaliser le moment. Le clip affiche déjà plus de 300 000 vues sur YouTube.

Fnac Live Paris

Asaf Avidan : moment authentique VS entertainment

Débardeur / bretelles, le chanteur joue la sobriété dans le dressing mais pas sur la peau.Fnac Live Paris

On peut y découvrir ses nombreux tatouages.
De sa voix inimitable, il confie quelques-uns de ses plus beaux titres pour un set en solo.
Il savoure le soleil qui lui fait face et donne ses couleurs à la foule de festivaliers devant lui.

Fnac Live Paris
« Santé » avec un verre de vin rouge, l’artiste n’oublie pas d’échanger avec le public.
Il se confie même : il n’est pas un showman, il préfère le moment authentique.
#Respect.

Fnac Live Paris

Moha La Squale : le voir pour le croire

Grand écart absolu avec le tonitruant Moha La Squale, le rappeur à la coupe de cheveux improbable. #haircutpolice

Fnac Live Paris Fnac Live Paris
On a du mal à saisir toutes les paroles, est-ce vraiment essentiel ? Reste que le chanteur a un effet défouloir sur le public et que l’on rêve d’avoir les mêmes abdos que lui.

Petit Biscuit : de sa chambre au Fnac Live Paris

Petit Biscuit c’est une course folle.
Il y a deux ans, il était encore dans sa chambre. Ce jeudi, il se prend un bain de foule en pleine face sur le Parvis de l’Hôtel de Ville.

Fnac Live Paris
Il jouera la toute première musique qu’il a composée, Iceland – pour garder le lien entre le rêve de son âge et la réalité d’un soir.
Le jeune homme prend une assurance. Il ose, il s’impose sur scène. Et sait exciter la foule, faire se lever les bras à coups de beats et de jets de serpentins. Imparable.
L’éclosion n’est pas terminée.

Fnac Live Paris

Vitalic : puissance visuelle

Ce qu’on retient du set de Vitalic c’est avant tout les effets visuels, trippants, prenants et bluffants.

Fnac Live Paris
Pourtant ils sont simples : une série de cadres de différentes dimensions qui ondulent au-dessus du crâne glabre du DJ dijonnais. De quoi faire un max de photos, impressionner ses potes sur les RS. Le set est imparable, avec un rythme prenant en continu.

Fnac Live Paris

Côté public, ça dansait en débardeur, claquettes sans chaussettes, bermudas. L’été imprègne les corps des fêtards du jeudi soir.
Nous, on a trippé avec ce dernier live de la journée.

Le Fnac Live Paris 2018 c’est encore des dizaines et dizaines de concerts vendredi et samedi en plein Paris.

Share

Le Manoir de Paris : des légendes à couper le souffle

Le Manoir de Paris c’est plus qu’un train fantôme, plus fort qu’un donjon avec automates !
Les légendes de Paris et le Royal Hotel Paradis sont un vrai spectacle qui joue sur l’interaction totale avec les monstres qui hantent les lieux.  Une sorte de théâtre immersif avec des histoires folles, des rencontres flippantes à souhait.
Les Américains qui ont pourtant leur haunted houses nous envient notre Manoir.
Moi, j’y suis allé en mode collègues de boulot.
Hilarant et jouissif !

Le Manoir de Paris

Une machine de frissons

La mécanique est bluffante, plus de 30 monstres et donc autant de comédiens.nes grimés, une maquilleuse et une costumière dans les coulisses pour les préparer.
La possibilité d’accueillir des visiteurs étrangers car toute l’équipe peut jouer en anglais, à la demande. Bluffant !

Des scènes spectaculaires dignes d’un film d’horreur, des personnages renouvelés, comme cette année : l’arrivée d’une adorable pestiférée et de la Reine Margot.
J’avoue que je n’ai pas fait le fier quand je me suis retrouvé sur le fauteuil du Barbier Sanguinaire. Seul homme du groupe, je n’ai pas eu le choix que d’accepter son invitation. La lame était très proche, le souffle du comédien tout autant.
L’hiver m’a aidé : j’ai pu me protéger avec mon écharpe. La tension est troublante, on finit par se demander si on ne va pas passer une autre dimension.

Les décors sont stupéfiants  me rappelant l’aventure de Sleep No More à New York. Il y a des images qui restent en mémoire comme une scène de cinéma.

Le Manoir de paris

Chacun.e à ses raisons 

Le profil des visiteurs consentants n’est pas le même d’un groupe à un autre.
A savoir : il y a ceux-celles qui veulent vraiment se foutre une trouille d’enfer, comme une de mes collègues de boulot qui a hurlé à gros poumons, se cachant les yeux et en criant en continu : « non, non, non ! » dès qu’un monstre s’approchait.

D’autres viennent pour se marrer et voir la réaction des autres ; j’avoue que j’ai plus souvent hurlé de rire que de peur, même si je me suis fait quelques frissons 2-3 fois.
C’est aussi pour ça que le Manoir de Paris est très apprécié des team buildings qui veulent tester le sang-froid et les réactions des salariés.

D’autres visiteurs encore voient la possibilité de soigner leur peur et viendront plusieurs fois, comme une thérapie, pour franchir les différentes étapes, d’abord l’entrée, puis le 1er étage, ensuite le 2e.
Car plus, on monte dans les étages du Manoir de Paris, plus la peur augmente.
Il y a aussi les grands-mères qui viennent sans savoir précisément ce qu’elles viennent voir, voulant avant tout faire plaisir à leurs petits-enfants. Adorable !

Et le plus trippant dans cette aventure, c’est qu’il est possible de revenir. Les Légendes de Paris se renouvèlent, changent de scénario.
Certains fans du Manoir viennent plusieurs fois dans une même journée, des  addicts du coup de flip’ !

Le Manoir de Paris

Le Manoir de Paris

Deux spectacles :
Les légendes de Paris et le Royal Hotel Paradis 

18 Rue de Paradis
75010 Paris
Tel. 06 70 89 35 87

Horaires :
vendredi de 18h à 21h30
samedi de 15h à 18h30
dimanche de 15h à 18h30

Le Manoir de Paris BONUS : les soirées spéciales pour redécouvrir les lieux : dans le noir total pour la Dark Night, en amoureux avec un bâtonnet de lumière pour la Dark Valentin Night ou dans un délire total pour Halloween.

Bad boy : il est arrivé qu’un Valentin ressorte sans leur Valentine du Manoir. Les monstres ont ramené la jeune femme, perdue, esseulée à la sortie, car abandonnée par son chevalier froussard.

Bon à savoir : préférer le vendredi et dimanche avec une influence raisonnable que le samedi.

Share

Paris Mystères : plongée dans les secrets de Paris avec Jean-Marc Léri

Jean -Marc Léri et Christophe Pascal s’associent pour révéler ce qui se cache derrière les beaux beaux et fascinants mystères de la capitale : comme l’alchimie, le Fantôme de l’Opéra ou l’ordre des Templiers.
Paris Mystères c’est un livre-carnet passionnant, richement illustré et c’est aussi une série de documentaires diffusée sur RMC Découverte dès le 22 janvier.

Paris Mystères
Jean-Marc Léri

Paris Mystères – L’affaire des poisons

Nous avons fait la rencontre du duo, Léri et Pascal, au Musée François Tillequin caché au 1er étage de la Faculté de Pharmacie à Paris. Cet écrin renferme une collection unique de matières médicales, la plus importante de France et d’Europe. Au total, plus de 25 000 produits, échantillons, plantes séchées… 
Ce musée ouvre ses portes exceptionnellement et exclusivement au grand public pendant les Journées du Patrimoine. En entrant, on a l’impression que le temps s’est arrêté. Fascinant !

Paris Mystères

Paris Mystères

Le décor est idéal pour évoquer l’affaire des poisons qui a touché la France dans la seconde partie du 17e siècle. Un détail qui a son importance : les produits permettant de se débarrasser d’une personne ou d’un ennemi étaient en vente libre jusqu’à cette époque.
A cause de la Fronde, beaucoup d’hommes ont quitté Paris, laissant les femmes libres pendant une vingtaine d’années. Quand ils sont revenus, nombreuses sont celles qui ont voulu se débarrasser de leurs époux.
Ce mystère de Paris fait sourire mais il ne fait pas bon de connaitre certaines conditions de trépas. Tous n’étaient pas égaux devant la mort.

La marquise de Brinvilliers appréciait le sublimé corrosif ou chlorure mercurique, très à la mode et efficace. Il était versé dans le vin ou dans un bouillon. Le plus fou : l’amant de la marquise, Godin de Sainte-Croix avait suivi les cours public d’un démonstrateur en chimie au jardin du roi. Cet apothicaire enseignait la méthode pour fabriquer le sublimé corrosif, et donc tuer le plus discrètement possible.

Paris Mystères

Dans ce joli petit musée, on apprend l’existence d’un rare aphrodisiaque efficace : la mouche cantharide d’une belle couleur verte. Seul inconvénient : quand elle est en contact avec la peau, elle peut causer des pustules. La manipuler est donc dangereux.
Elle peut provoquer aussi une irritation de l’urètre. Elle assurait donc une érection durable mais douloureuse.

On découvre aussi que le lait peut être efficace comme antidote dans certains cas.

Il semblerait aussi que « parler sans arrêt est un bon moyen d’empoisonnement ! » C’est certainement une méthode que tente Donald Trump en nous inondant de ses paroles.

Paris Mystères est une évocation passionnante du Paris historique. Le récit de la légende de Nicolas Flamel, l’alchimiste, est absolument bluffante. On regretterait presque de découvrir la vérité.
Focus et lexiques offrent des suppléments d’infos pour en apprendre toujours plus sur l’histoire de Paris.

Paris Mystères

Paris Mystères
les carnets de Jean-Marc Léri
(Editions Bayard)

Paris Mystères
des révélations inédites sur les grands mystères de Paris

série documentaire de 6 épisodes de 26 min
le 22 janvier à partir de 23h15
sur RMC Découverte

Share

Un Grand Week-end à Paris 2018 : pour un séjour parfait #concours

L’édition 2018 guide Un Grand Week-end à Paris a une invitée de choix : Isabelle Spanu, la truculente et inspirée blogueuse de Mon Joli Paris.
Au programme : des coups de coeur, des adresses rares, originales et des must-see (21 quartiers à arpenter).
On a repéré 5 bons conseils dans ce guide parmi une bonne centaine d’activités, visites et autres incontournables.
Un grand week à Paris

Ensuite : une des meilleures adresses healthy

On a testé le brunch du samedi ! On l’a aimé.
Ici, de 11h à 15h, les larges tables font face à l’activité à plein régime des 3 gars derrière le comptoir. On s’est fait la totale : jus détox, assiette gourmande (au choix végétarienne ou poulet aux herbes de Provence) et un super dessert, des pancakes au lait de coco.

Un grand week-end à Paris

Gravity Bar : cocktails au top

Isabelle raffole de l’ambiance et de la déco.
Nous, on a testé les cocktails en mode fooding et les bons petits plats.
Le repère de la rue des vinaigriers n’est pas grand mais il est vraiment attachant.

IDA : prochain coup de cœur 
Un restau qui est dans notre todo list depuis un moment.
L’avis d’Isabelle est sans appel : « j’y ai mangé les meilleures pâtes à la carbonara de Paris » et sans crème !
Il y a donc urgence pour vous comme pour nous de nous rendre à cette adresse  de la rue Vaugirard et ainsi faire la connaissance du bogosse Denny Imbroisi.

Visite guidée du Père Lachaise
Aussi dans notre todo-list : la visite de Thierry Le Roi. Ce guide connait le cimetière comme sa poche. Il en connait les recoins et les anecdotes capables de laisser sans voix le Parisien blasé. Bref, un incontournable quand on pense avoir vu les plus belles tombes.
Des petites merveilles se dérobent au grand public.

Sergeant Paper
On adore la palette de sérigraphies proposées. Il y a des artistes inconnus et des incontournables comme Shepard Fairey, alias Obey.
Ne pas manquer la partie livre avec de belles éditions. Il y a aussi des t-shirts de créateurs, des events sympa. Que des bonnes raisons de passer par la rue Quincampoix.

Encore beaucoup d’autres découvertes à faire avec Un Grand Week-end à Paris 2018 qui conseille celles et ceux qui veulent se faire un beau séjour dans la capitale et qui réserve de belles surprises aux Parisiens.

CONCOURS

Des exemplaires du guide Un grand week-end à Paris 2018 sont à gagner ici !!

Le principe est simple : nous laisser un commentaire juste en-dessous en n’hésitant surtout pas à partager ce que vous rêvez de faire à Paris.

Tirage au sort parmi tous les participants dans 2 semaines.
Les gagnants recevront un mail pour leur demander leurs coordonnées complètes pour l’envoi du guide.

AUGMENTEZ VOS CHANCES DE GAGNER en likant le post du concours sur la page officielle FB du blog

Bonnes chances à tous et toutes !

Plus de jeux concours
Concours Gratuits

Share

Nuit Blanche 2017 : 5 installations à ne pas manquer

Nuit Blanche 2017 à Paris c’est maintenant.
Cette année vous avez le choix entre 97 oeuvres rien que pour le IN, on vous propose notre top 5.
5 oeuvres découvertes en preview, la veille de l’événement.
Au programme : danse, performance, tournage de cinéma, projection…
C’est parti pour la 15ème édition !

Nuit blanche 2017

 

The master’s tools : la plus barrée

On commence par le parcours nord dans la Halle Hébert.
Juste derrière le nouveau spot de street art l’Aérosol, un grand hangar accueille le collectif (LA) HORDE.
Cette installation-performance est un ballet de corps, de voix et de véhicules.Nuit blanche 2017

Nuit blanche 2017

Tournage d’une séquence de révolte en extérieur où policiers et manifestants se confondent, corps à corps entre chanteurs et fenwicks.

Nuit blanche 2017

On reste subjugué par la chorégraphie des acteurs-performeurs autour de cette limousine. En mouvement perpétuel, certains taguent au sol « Demain est annulé« , tandis que les autres effacent immuablement leurs messages.

Mille et une danses : la plus énergisante

Sous la Canopée des Halles, on retrouve le génial danseur et chorégraphe Olivier Dubois entouré de 300 danseurs amateurs.
Cette méga troupe envahit littéralement l’espace, en petits groupes ou en masse.
Le chorégraphe précise : « Avec le nombre de répétitions, l’implications, le terme amateur n’existe pas pour moi. Je donne le moyens à ces danseurs d’assurer comme des pros. »

Nuit blanche 2017
Sur des musique populaires, films de Funès ou de jeux vidéo comme Tétris, les corps s’animent dans des chorégraphies millimétrées, ou en mode flash-mob plus chaotique.

C’est totalement euphorisant. Olivier dubois offre une belle dose d’énergie et de fougue pour recharger ses batteries au milieu de la nuit. Avant de continuer son parcours.

English Magic : la plus décalée

Sur des arrangements de musique pop joués avec un ensemble de steel-drums, Jeremy Deller propose une vidéo drôle, sombre et esthétique.

Nuit blanche 2017
A travers elle, l’artiste veut montrer qu’une identité culturelle, ici l’anglaise, n’est pas homogène, mais composée d’un aggloméra de choses multiples et divers.
Une vidéo hypnotique. On adore la version de The man who sold the world qui devient d’un coup beaucoup moins dark que celle de David Bowie.

Un monument dédié au siècle des révolutions : la plus historique

De mémoire de Nuit Blanche, on a rarement vu une installation qui convoque à ce point la grande Histoire.

Nuit blanche 2017 Nuit blanche 2017

A l’occasion des 100 ans de la Révolution russe d’octobre 1917, le collectif Chto Delat ? (Que faire ?) a voulu retracer l’histoire des révolutions à travers le monde.
Les 1h30 de vidéo d’archives vont de l’Iran à mai 1968, en passant par la Roumanie ou l’Afrique du Sud…Nuit blanche 2017
On n’a pas pu visionné la totalité du film, mais cette oeuvre est vraiment prenante et offre un vrai recul sur notre situation actuelle.

Marée des lettres : la plus connectée

Sur les quais de Seine, Invisible Network Playground plante ses lettres géantes.

Nuit blanche 2017
Grâce à une application téléchargeable, chacun.e de nous peut faire évoluer l’oeuvre Marée des lettres. Lancez votre slogan et si les utilisateurs l’aiment, il sera transformé en lettres géantes que les promeneurs pourront admirer. 100 % ego trip !

Et si vous souhaitez vous faire surprendre, sans établir un plan d’attaque précis, laissez vous porter par la ligne orange qui parcourt les trottoirs de créations en créations.

Toutes les infos sur le site officiel de la Nuit Blanche

Share

NUIT BLANCHE 2016 : la Seine en fête ! Nos coups de coeur

Cette année, la Nuit Blanche mise sur la Seine avec une poursuite amoureuse d’un personnage Poliphile, sur les 6 km du bord du fleuve. Cette quête aussi bien d’une femme, d’un but que de soi est à tisser d’oeuvres en oeuvres, d’installations à performance où les plus belles (les Girls du Crazy Horse) comme les plus surprenantes (Le Pont des Arts) et déroutantes (le Tunnel des Tuileries) expériences peuvent être réalisées. Programme des réjouissances !  nuit-blanche-2016-le-crazy-horse-erwin-olaf-oliver-beer-christian-rizzo-photo-united-states-of-paris-blog

La Seine, la nuit : ses sons, son attraction

La déambulation entre les installations est l’occasion de renouer avec les panoramas qu’offrent les quais de Seine de nuit. Ils ne sont pas encore tout à fait désertés mais ce n’est plus la liesse de l’été. La fraicheur des soirs se ressent, ce n’est que plus grisant. nuit-blanche-2016-paris-pont-des-arts-live-stream-oliver-beer-installation-photo-usofparis-blog oliver-beer-artiste-nuit-blanche-2016-paris-pour-live-stream-photo-usofparis-blog L’occasion parfaite pour entendre « le silence bourdonnant » du fleuve comme le propose Oliver Beer. Ce jeune artiste a installé des micros sous l’eau pour faire entendre le monde sous-marin, aux pieds du Pont des Arts. C’est à la fois plein de vie, étonnant, agressif aussi dans l’accumulation de sons – surtout à l’approche de plusieurs bateaux. Tendez l’oreille, peut-être entendrez-vous le chant d’une sirène. nuit-blanche-2016-vortex-sculpture-descension-anish-kapoor-la-seine-square-vert-galant-photo-usofparis-blog Un peu plus loin, le cultissime Anish Kapoor s’est lancé dans une expérience inédite pour la Seine : créer un vortex. Un projet totalement fou car risqué. Les ingénieurs sollicités n’étaient pas sûrs de pouvoir réaliser une telle prouesse. La Descension est audacieuse car a tout moment l’expérience aurait pu échouer.
Fascinant !

Forêt givrée et morphing projeté 

Le point de départ se fait sur le Parvis de l’Hôtel de ville avec une forêt gelée baptisée Sommeil, lors de la visite de presse par l’artiste Stéphane Thidel. L’ensemble opère une lente chorégraphie qui invite à la contemplation. nuit-blanche-2016-paris-leveil-erwin-olaf-projection-video-hotel-de-ville-photo-usofparis-blog De l’autre côté de la Mairie, rue de Lobau, Erwin Olaf joue avec les apparences. L’artiste néerlandais aime mixer photo et vidéo et avec L’Eveil, il rend à la fois hommage aux victimes des attentats et célèbre les beautés dans toutes leurs diversités. nuit-blanche-2016-paris-avant-la-nuit-derniere-christian-rizzo-photo-usofparis-blog

L’oeil de Rizzo / les expressions de Deneuve
A ne pas manquer dans ce parcours, Avant la dernière nuit à l’Hôtel Dieu, une proposition de Christian Rizzo. Certains pourraient penser à une boule à facettes mais il s’agit plutôt d’un oeil qui offre deux faces : un écran de projection avec un danseur hip-hop qui préfère se produire en forêt et un jeux de miroirs aux reflets enchanteurs. L’oeuvre est captivante.

Direction ensuite le Tribunal de Commerce pour un face à face évocateur avec We are Catherine Deneuve. Karim Zehiahen interroge le visage de l’actrice à travers ses films.

nuit-blanche-2016-le-crazy-horse-presente-muses-perfomance-jardin-le-petit-palais-paris-photo-usofparis-blog

Rêve éveillé avec des Muses 

Le Petit Palais ouvre exceptionnellement ses espaces pour célébrer les 65 ans du célèbre cabaret Le Crazy Horse. Cinq beautés anonymes vont offrir tout au long de la nuit un ballet d’un charme fou au coeur du Jardin « des délices« , en plein air. Belle perfomance quand on sait que les nuits sont fraiches (entre 11 et 13°, selon les prévisions) nuit-blanche-2016-le-crazy-horse-cabaret-presente-muses-perfomance-jardin-le-petit-palais-paris-photo-usofparis-blog

 

nuit-blanche-2016-paris-atelier-du-bout-de-la-cale-projection-perfomance-argos-pont-champs-elysees-photo-usofparis-blog

Rêve de pluie – jeu d’équilibre 

A ne pas manquer au niveau du Pont des Champs-Elysées, à deux pas du Pont Alexandre III, la projection-perfomance de Loïc Constantin, Gildas Flahault et Benjamin Flao faite de dessins réalisés en direct – regardé l’intérieur du camion face à vous) projetés en live sur un écran de pluie. Avec la Tour Eiffel en transparence, Argos offre une poésie en bord de Seine bluffante.
D’autant plus bluffante quand on sait que les images illustrent « le voyage à l’intérieur de la tête d’un chien » !

Comme un écho, dans la fragilité, l’improbabilité : Hourvari, une chorégraphie de l’équilibre orchestré par Yoann Bourgeois.
Sur un plancher tournant sur lui-même un couple tente de se rapprocher, de s’unir contre la mouvance du monde. Une très belle performance courte qui peut être interrompue à tout moment en cas de pluie, de vent. Le rêve est éphémère.

nuit-blanche-2016-paris-performance-hourvari-choregraphie-yoann-bourgeois-pont-des-champs-elysees-photo-usofparis-blog

 

NUIT BLANCHE 2016 à Paris programme complet : quefaire.paris.fr/nuitblanche

Share