Archives par mot-clé : série

Expo Game of thrones : plongée immersive dans Westeros

L’exposition évènement Game of thrones : The Touring Exhibition s’apprête à envahir la capitale pendant 3 mois.
L’univers artistique et créatif de la série HBO a un fort impact sur le spectateur.
A prévoir donc une affluence record Porte de Versailles entre le 1er juin et le 2 septembre
 pour arpenter Westeros en mode interactif.

Sur 2 000 m2, les fans de la série Game of thrones seront plongée dans l’univers d’héroïc fantasy au générique envoutant.
Décors originaux, costumes, armes et accessoires, vous admirerez de près la qualité de réalisation de ces objets.

La scénographie vous fera voyager dans 4 des grandes régions de la série de HBO :

Les paysages hivernaux du Nord et les décors princiers de Port-Réal
Meereen : la mythique cité conquise par Daenerys Targaryen, la Khaleesi mère des dragons.
Châteaunoir : le siège de la Garde de Nuit, et les terres glacées Au-delà du Mur.
La salle du Trône de Fer : l’emblème du pouvoir de Westeros dans toute son inquiétante splendeur.

Game of thrones

 Game of thrones : The Touring Exhibition promet un parcours immersif, des expériences interactives et des contenus multimédias.
De quoi se prendre, pendant 1h ou 2, pour John Snow, Daenerys, Tyrion, Cersei, Ver Gris, Sansa ou Arya…
Espérons simplement que les visiteurs qui voyageront sur les terres de Westeros et Essos profiteront d’une expérience à la hauteur de leurs attentes qui seront forcément grandes. Comme le fût  Starwars Identities par rapport à la décevante  Harry Potter, l’exposition !

Les billets d’entrée sont en vente depuis le 24 avril 2018.

Image de prévisualisation YouTube

Game of thrones

Game of thrones : The Touring Exhibition

du 1er juin au 2 septembre 2018

Paris Expo / Porte de Versailles
Pavillon 2.1
Place de la Porte de Versailles
75015 Paris

Horaires :
Ouvert tous les jours de 10h00 à 19h00,
Nocturne le samedi jusqu’à 22h

Plus d’infos et prévente  des billets sur le site : gameofthronesexposition.fr

Share

SériesMania 2018 : bon cru avec Kepler(s), Kiss me first & Aux animaux la guerre

Le festival SériesMania 2018 fait une étape remarquée à Lille avec une programmation tout aussi emballante que celle des précédentes éditions.
87 séries au total et le binge watching est entièrement gratuit et légal ! Ce mardi, visite de village du festival au Tri Postal, projection des deux premiers épisodes de Kepler(s), une série avec un flic muté volontairement à Calais, rencontre de Bryan Elsler, cocréateur de Skins, une star suédoise nommée Sofia Helin et un bodybuilder mi-ange mi-démon.

SeriesMania 2018

SériesMania 2018, le village au TriPostal

Le village du festival est l’occasion d’une immersion dans l’univers des séries avec des décors pour photos souvenir, des ateliers pour enfants. L’exposition d’affiches de la chaîne FX rappelle que les liens entre séries et cinéma sont très très poreux. L’inventivité est excellente et nous donnerait des envies de parodies.
L’expo photo d’un fan de la série Twin Peaks, Blake Morrow nous a emballés. Un travail de fou pour reconstituer l’univers de Davis Lynch et lui rendre hommage. Le photographe attend l’accord du cinéaste pour sortir un livre.

Kepler(s), l’après United States of Tara

7 séries françaises en compétition parmi elles, Kleper(s) présentée en première mondiale avant sa diffusion sur France 2.

C’est Frédéric Schoendoerffer qui est à la réalisation et qui a assuré le tournage en région Hauts de France, notamment à Calais.

Le premier épisode n’est pas fou fou mais c’est de bonne facture. Le second nous met réellement plus en émoi pour vouloir voir la suite. Une enquête policière sur fond de problèmes de migrants à Calais, portée par un flic doté de « passagers » ou personnalités multiples.
Ce qui nous a fait penser immanquablement à la série culte à l’origine du nom du blog : United States of Tara. L’histoire de cette mère de famille aux personnalités multiples et barrées.

Le casting est emballant : Marc Lavoine, même s’il faut un peu de temps pour l’envisager comme flic, et non plus chanteur-charmeur.
Sofia Essaïdi est brillante en policière qui a encore bien à apprendre.
Notre chouchoute : Élodie Navarre, en épouse du flic malade, convaincante.
Serge Riaboukine délirant. C’est plus des happenings que des scènes réellement pertinentes pour l’intrigue.

Sériesmania 2018

Kiss me first, Skins en VR

Bryan Elsley, cocréateur de la série Skins, de retour avec une nouvelle immersion dans le prisme des adolescents. Cette fois, on suit Leila qui se trouve connectée à d’autres jeunes de son âge, via le secret qu’elle porte et en pleine réalité virtuelle.

Dans Kiss me first, on sent une filiation avec Ready Player One de Spielberg. Trouver une vie meilleure et se faire de nouveaux amis par l’intermédiaire d’un jeu vidéo. Le roman de Lottie Moggachi qui se déroulait dans un chatroom de Facebook, ouvre de nouvelles voies à la double narration : réelle et virtuelle.

Les liens entre les jeunes intriguent, comme leurs motivations à se retrouver tous dans le virtuel. Les personnages Tallulah Rose Haddon (Leila) et Simona Brown (Tess) sont captivants.

Une coproduction Channel 4 et Nextflix à gros budget pour assurer une animation de qualité. C’est un studio écossais qui a conçu tout la création visuelle.

SériesMania 2018

Sofia Helin, The Bridge l’original

En France, nous avons eu droit au remake avec Le Tunnel (sous la Manche) pour frontière.
Il ne faut pas oublier que la série originale vient de Suède et que la créatrice du rôle est Sofia Helin.
« Pour le scénariste, le personnage de Saga souffrait d’autiste, du syndrome d’Asperger. Elle est totalement à l’opposé de ce personnage. Elle m’irritait beaucoup au début. Mais j’ai compris sa solitude. Quand j’ai commencé je ne connaissais pas son histoire et pourquoi elle était aussi bonne. C’est maintenant que je sais. »

Anecdote : la comédienne n’a su que plus tard que son personnage était, au départ, destiné à mourir à la fin de la saison 1.

SériesMania 2018

Au animaux la guerre : drôle d’équipée !

Un syndicaliste, un bodybuilder et une contrôleuse du travail. Le trio est pour le moins original. Aux animaux la guerre est une adaptation du roman de Nicolas Mathieu.
On suit les vies chaotiques de trois personnages. L’accumulation des emmerdes pourrait être un peu excessive mais elle est la condition pour donner du corps au récit et réunir ces trois entités.
Roschdy Zem n’est pas le premier à fauter pour des problèmes d’argent. On se souvient d’un chauffeur de taxi anglais obligé de s’allier à un truand notoire…

Les deux premiers épisodes campent un décor de France désenchantée et de contexte social tendu.
L’humour n’est pas absent heureusement. Il y a des scènes cocasses comme une vache dans une boîte de nuit.
De quoi donner envie de voir la série complète.

Sériesmania 2018

Le festival SériesMania 2018 continue jusqu’au 5 mai dans tout Lille. 

Share

Fox Play, une vague de séries cultes et d’exclu à la demande

Un nouveau service de VOD débarque sur le réseau de Canal Plus : Fox Play ! 
Fans de série, vous allez pouvoir passer des soirées de binge watching à vous décoller la rétine.
Le meilleur des séries de la Fox intégré au pack Ciné Séries. Plutôt cool !
UsofParis était à la soirée de lancement totalement barrée avec remakes en pagaille. 

Fox Play

Ce mardi, dans le 13e, Les frigos de Paris accueillent les équipes de FoxPlay pour un lancement du service VOD tout en folie.
Ambiancée par l’équipe déjantée de WATO, impossible de garder son sérieux.

Avant d’attendre le point de rendez-vous emblématique, on traverse les décors et univers des séries cultes.

Des moments drôles, mais parfois plus flippant comme avec la reconstitution de Salem.

Fox Play
Salem
Fox Play
24 heures chrono

Même si l’ambiance reste bon enfant, les convives ne savent jamais à quoi s’attendre. L’inattendu arrive à tout moment, au détour d’une porte,

Dans la cour, les gyrophares d’un voiture de police virevoltent dans la nuit noire. Ambiance glauque et étrange.
Un sosie de Scully nous aborde, un pseudo alien contorsionniste à ses trousses. X-Files est magnifiquement parodié.

Fox Play
X-Files
Fox Play
Glee
Fox Play
How I meet your mother

On danse avec Glee, on tombe amoureux à côté d’une locomotive de ouf et sous un parapluie jaune à la manière de How I meet your mother.

Au final, on atterrit dans un appartement véritable décor de cinéma ou d’opéra baroque à souhait. C’est le loft du décorateur Paolo Calia. De la fantaisie dans toutes les pièces, y compris dans la salle de bains et les toilettes. Un grand moment les toilettes !

Fox Play

Fox Play

La soirée de lancement est à l’image de Fox Play : un joyeux délire avec un max de séries, de moment délirants, romantiques, déjantées que dépaysants.
On s’impatience déjà des séries en exclu comme : Baskets, Minority Report, Graceland ou The Grinder. 
Une offre de programmes immanquable !

Share

Kaboul Kitchen saison 3 avec De Groodt : soirée dans la piscine !

Le Colonel Amanullah (Simon Abkarian) est de retour avec  la très attendue saison 3 de la série Kaboul Kitchen et un nouveau personnage énigmatique Michel Coulaincourt (Stéphane De Groodt). A leurs côtés, une bande de personnages tous autant bras cassés que fous dingues 
A partir du lundi 20 février, verres au bord de la piscine, roses, bakchich, coups bas et autres surprises au programme.
Pour fêter ça, Canal + a dégainé avec une soirée totalement barrée, à l’ambiance afghane avec roses à gogo, musique du cru, poule naine, peignoirs et faux dollars dans le maillot. 

Stéphane De Groodt et Simon Abkarian

Stéphane De Groodt : excellent !

Pour assister à la projection des trois premiers épisodes de la série Kaboul Kitchen : rendez-vous est pris au cinéma, pour une projo grand écran. Le Colonel Amanullah est un peu mégalo et ça nous plait.
Pour ceux qui n’ont jamais vu cette série,  il n’est pas nécessaire de voir les deux saisons précédentes pour accrocher au décalage, au second degré, à l’humour potache ou aux clichés bien assumés.
Le petit monde de Kaboul Kitchen accueille avec un certain engouement l’arrivée de Stéphane De Groodt et son personnage dont la provenance est incertaine et capable de roublardise semble-t-il. #Kiff
On oublie vite le départ de Gilbert Melki tant les nouvelles tribulations autour du Kaboul Kitchen sont fantasques. Et on a qu’une envie : voir très vite les autres épisodes.

Kaboul à Paris

Barrée ! C’est le résumé de la soirée de lancement qui va suivre la projection. Et impossible de  s’attendre à moins car celle-ci est orchestrée avec brio comme chaque fois par l’agence qui réinvente les soirées parisiennes : la bien nommée We are the Oracle / WATO.

Fin de la projo, un groupe de militaires afghans s’incruste dans la salle.
Ils distribuent à chaque invité une enveloppe de dollars à l’effigie du Colonel. Un sésame essentiel pour accéder à la soirée. Liasses en poche, on progresse de checkpoint en checkpoint laissant au passage quelques billets, le bakchich en cette période trouble.
En pleine rue, treillis, fausses barbes, camion improbable pour récupérer son passeport afghan, la mise en scène est osée et jubilatoire. On se marre d’une rencontre à une rencontre.

Arrivés au lieu tenu secret, dépouillés de quelques dollars « amanullahiens » supplémentaires, il faut encore passer la douane, le recruteur d’une ONG et tous les autres personnages fantasques comme le montreur de poule et de chèvre !
Le détail est même poussé au point qu’un afghan se la coule douce en dormant dans un coin.

Fayçal Azizi

Kaboul Kitchen Pool Party : crazy! 

L’attraction centrale est bien sûr la piscine que l’on découvre de haut. Un filet sécurise le trou béant pour éviter qu’un maladroit fasse un plongeon.
Musique orientale, soldats en ronde, cuisine qui joue la fusion entre tajines, beignets de viande ou de fromage, toasts foie gras et autres risotto à la truffe.
Ça prend la pose dans le bureau du Colonel, autour du jacuzzi avec les peignoirs stylés griffés Kaboul Kitchen.
L’un des comédiens de la série, Fayçal Azizi, star de la chanson au Maroc, monte sur scène pour mettre le feu avec deux tubes et un karaoké barré sur Lalali lalalou.
Des membres de l’équipe d’accueil animeront l’eau de la piscine. Il ne sera pas rare de voir quelques dollars dans le maillot.
Le génie des responsables de cette soirée tient dans les menus détails qui ponctuent le parcours du VIP ayant la chance de participer à cet événement.

Kaboul Kitchen
saison 3

création originale de Canal +
diffusion à partir du lundi 20 février 2017 et sur Canal + à la demande

Share

Kaboul Kitchen saison 3 : Pool Party dans un loft !

Kaboul Kitchen revient dans tes écrans dès le 20 février pour une nouvelle saison, la 3, encore plus déjantée que les deux autres.
Pourquoi on dit ça ? Parce que Michel Coulaincourt, le nouveau personnage campé par Stéphane de Groodt, a une répartie d’enfer et il n’est pas prêt de dévoiler tous ses secrets dès le 1er épisode.
Pour l’occas, le Colonel Amanullah t’invite une Pool Party dans un loft !

Kaboul Kitchen Pool Party loft paris saison 3 avec Colonel Amanullah série canal plus

Fais partie des VIP

Ce mercredi 8 février à 11h, connecte-toi sans attendre (fin des inscriptions le vendredi 10 à 19h) sur : Kaboul-Kitchen-Party.com et fais en sorte de motiver le Colonel pour qu’il te file tes invits. Attention, pas d’entourloupes, sinon tu seras vite refoulé, comme beaucoup d’autres.
La soirée du 16 février s’annonce exceptionnelle car en plus de la projection privée avec l’équipe de la série, tu seras conduis à Kaboul dans un loft avec vue imprenable sur une piscine. N’oublies pas ton maillot ou une tenue de rechange.

Kaboul Kitchen – Nouvelle saison – Amanullah is back

 

Kaboul Kitchen saison 3 : la meilleure !

On te prévient tout de suite : on a eu la chance, en exclu mondiale, de visionner sur grand écran les 3 premiers épisodes de la nouvelle saison et on a qu’une envie c’est de voir la suite ! Alors que l’on n’avait pas vu la saison 2 en entier, c’est pour te donne une ptite idée de ce qui t’attend.
Donc no stress, que tu connaisses ou non Kaboul Kitchen, les prochaines aventures sont suffisamment loufoques et dépaysantes pour te procurer un max de plaisir. La série tournée à Casablanca, intègre cette fois de vraies images tournées en Afghanistan.

Et notre petit doigt vient de nous dire que nous connaissons les joyeux organisateurs de cette soirée ! Le succès est donc garanti, l’ami !

Kaboul Kitchen saison 3 avec Stéphane de Groodt Michel Coulaincourt et Simon Abkarian Colonel Amanullah série Canal PlusKaboul Kitchen
saison 3

création originale de Canal Plus

à partir du 20 février 2017

Share

LES CARTES DU POUVOIR au Théâtre Hébertot : infernal jeu de manipulations avec Thierry Frémont & Raphaël Personnaz

Casting en or pour une pièce incroyable de rythme et de tension. Les Cartes du Pouvoir, pièce écrite par le jeune auteur (36 ans) de la série culte House of Cards, Beau Willimon, est à l’affiche du Théâtre Hébertot.

Thierry Frémont, Raphaël Personnaz et Elodie Navarre forment un trio infernal de personnages qui se déchirent entre on et off the record, accompagnés d’autres figures tout aussi obscures et fascinantes dont le Directeur du Théâtre Hébertot, l’excellent Francis Lombrail, qui campe un vieux briscard de la politique.

Les Cartes du Pouvoir pièce de Beau Willimon mise en scène Ladislas Chollat avec Raphaël Personnaz Thierry Frémont Elodie Navarre Théâtre Hébertot Paris photo by Laurencine Lot

Tout d’abord, ce qui frappe dans l’écriture de Beau Willimon c’est sa capacité à nous rendre empathique le plus brillant des manipulateurs. Même certains coups bas peuvent nous sembler légitimes, tout en considérant d’autres tout aussi nauséabonds. Ce n’est pas la guerre du Vietnam, ni celle d’Irak et pourtant la bataille électorale est tout aussi violente voire mortelle.

La pièce débute par un dialogue, si ce n’est amical, tout du moins complice, entre une journaliste et des politicards aguerris. Les premiers échanges et anecdotes plantent le décor d’une campagne présidentielle américaine fictive – croyons-nous – qui se joue tous les soirs au Théâtre Hébertot. Fictive, elle ne l’est pas tout à fait car l’auteur a aisément piocher dans l’histoire vraie de la candidature d’Howard Dean, pour donner corps à son intrigue.

Coups bas, trahisons, influence, scandale… Tous les ingrédients de ces cartes à jouer… au poker – bluff, retournement, mauvaise pioche ou main heureuse – sont redoutables.
La lutte de pouvoir se fait dans une montée progressive au cœur d’une mise en scène ingénieuse faisant évoluer le décor d’un hall d’hôtel à une chambre, d’un bar à un aéroport grâce au jeu d’éléments mobiles et de projections sur écran.

Le metteur en scène, Ladislas Chollat, a su imposer un rythme de jeu et d’enchaînement des séquences haletant. L’adaptation de ce récit au théâtre, après avoir été un film réalisé par Georges Clooney, nous apparaît au final tout à fait légitime, d’autant plus dans le contexte de rentrée que nous connaissons et les révélations de l’ex Première Journaliste-Dame de France. L’auteur trouvera-t-il dans l’actualité française sujet pour un prochain livre ou future pièce ?

En attendant de connaître la réponse, l’efficacité et le réalisme des Cartes du Pouvoir risquent fort de vous laisser KO sur votre siège une fois le rideau tombé.

Les Cartes du Pouvoir affiche pièce de Beau Willimon House of Cards avec Raphaël Personnaz Thierry Frémont Elodie Navarre Roxane Duran Théâtre Hébertot Paris

Les Cartes du Pouvoir
d’après Farraguth North de Beau Willimon
mise en scène : Ladislas Chollat

Avec : Raphaël Personnaz, Thierry Frémont, Elodie Navarre, Roxane Duran, Julien Personnaz, Francis Lombrail, Jeoffrey Bourdenet, Adel Djemal

 Du mardi au samedi à 21h
matinées : samedi 15h30 et dimanche 18h

au Théâtre Hébertot
78 bis, boulevard des Batignolles
75017 PARIS

Share