Tous Mécènes

Tous Mécènes au Musée du Louvre : spectaculaire livre de François 1er

Comme chaque année, le Musée du Louvre organise sa campagne Tous Mécènes. Pour cette 8e édition, c’est un objet unique et fascinant que le musée veut acquérir : Le livre d’heures de François 1er.
Avant son achat définitif, vous pouvez l’admirer actuellement au sein de l’exposition François Ier et l’art des Pays-Bas.
Une pièce qui a traversé 500 ans d’histoire et qui est miraculeusement dans un état exceptionnel.
On va vous donner l’envie de devenir #TousMecenes !

Le livre d’heures de François 1er : un miracle de l’histoire

Miracle, non dans un sens religieux, mais simplement dans le fait que cet objet soit parvenu intact jusqu’à nous. 
Même Philippe Malgouyres (conservateur en chef au Département des objets d’art, spécialiste du livre d’art) n’en revient pas.

Ce livre a été conçu en 1532 à Paris, 6 ans avant l’acquisition par le roi François 1er chez le joailler Allard Plommyer.
Depuis, il a traversé l’Histoire de France pour finir sa périple en 1942 à Londres, où il y est resté depuis.

Image de prévisualisation YouTube

« Cet objet, en particulier, est unique. Il n’a pas d’équivalent dans le monde. » précise le conservateur.  » Ce n’est pas une commande de  François 1er car il n’y a aucune armoirie royale dessus. À cette époque, c’était la mode de surcharger les objets de valeur des signes distinctifs. Seuls les livres de compte d’Allard Plommyer sont la preuve que le roi de France l’a bien acheté. »
« Mais à travers les époques, dans de nombreux inventaires, on retrouve la description exact de ce livre : les pierres, les camées... Au XVIIIe siècle, les gens savaient qu’il avait appartenu à François 1er. »

Tous Mécènes

Si on ne sait pas exactement qui est le créateur de cet objet, il est certain que des nombreux artistes ont travaillé à sa fabrication. Ce n’est pas l’œuvre d’un seul homme. Rien que pour les enluminures, trois peintres différents y ont mis leur patte. Reste alors l’écriture des textes, la création d’orfèvrerie des couvertures.
« C’est un peu comme pour la haute couture de notre époque,  précise Philippe Malgouyres. Il y a le créateur, par exemple Yves Saint Laurent. Mais les broderies sont faites dans des ateliers. Les bijoux dessinés par quelqu’un d’autre et conçus par d’autres petites mains…« 

Tous Mécènes

Une expression d’un visiteur a marqué l’esprit du conservateur : Ce livre  « c’est un bijou de l’Histoire« .  Et d
ans tous les sens possibles…

Tous Mécènes : c’est quoi ? 

Sur les 10 millions d’euros nécessaires pour acheter cette œuvre majeure du patrimoine français, le Musée du Louvre met en financement participatif public à hauteur de 1 million €.
Nul besoin d’être riche pour y prendre part. Tous les dons sont les bienvenus, de 1 à 500 € ou plus…
Et chaque don est déductible des impôts, à hauteur de 66 % du montant.
Si aujourd’hui, 69% de cette somme a déjà été récolté avec près de 4 900 donateurs, vous avez jusqu’au 15 février 2018 pour devenir un mécène du Louvre.

Mickaël. B : un mécène parmi d’autres

Lors de notre visite, nous avons pu discuter avec Mickaël.
Ce jeune particulier participe à chaque campagne #TousMecenes depuis 2013« C’est un rendez-vous que j’attends chaque année.« 

Le plus fou c’est qu’il a fait « ce premier don sans jamais être venu au Louvre »
« Au début,  on se dit « pourquoi pas ! » et c’est quand on arrive devant l’œuvre, on se dit « waouh, j’y ai participé !«  C’est un peu dans l’esprit que l’on a tous envie de laisser une trace. Mais c’est aussi un rapport à tout l’argent que l’on dépense dans une année, là on est sûr que c’est utile. »

« La victoire de Samothrace, c’est ma première donc elle tient une place particulière. Chaque fois que je la voie, j’ai une émotion particulière« .

Devenir mécène, outre le plaisir personnel, c’est la possibilité de visiter le département qui accueillera l’œuvre, la voir en visite  privée, faire partie des Amis du Louvre… Et contribuer à la sauvegarde du patrimoine.

Tous Mécènes

Tous Mécènes

Opération ouverte jusqu’au 15 février 2018

Comment faire un don ? 
Sur le site dédié : donate.louvre.fr
Sur la borne sans contact (maximum autorisé 20€) à la sortie de l’exposition François Ier et l’art des Pays-Bas (jusqu’au 15 janvier 2018)
Pour les dons en espèces, à
 l’accueil du Musée du Louvre

Pour chaque don, un reçu fiscal est fourni

site officiel : tousmecenes.fr

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *