WE WERE HORSES – reprise de la création de Bartabas et Carolyn Carlson à la Grande Halle de la Villette

Nous avions laissé Bartabas avec son euphorique et grisant Calacas à Saint-Denis.

Autre décor – autre partition.
C’est dans une Grande Halle de la Villette – qui n’en finit pas de se reconfigurer selon les spectacles – que les foules se pressent depuis la générale de cette reprise créée en 2011, We were horses.

Génie du grand écart, le metteur en scène équestre s’échauffe les sens – et les nôtres avec –  en concevant un spectacle dans un bouillonnement d’influences avec Carolyn Carlson.

La chorégraphe américaine conduit sa troupe de danseurs sur une piste de terre à double face, pour un dialogue original et inouï.

Spectacle exigeant, We were horses, n’use d’aucune facilité pour éveiller le spectateur, passionné avant-tout de magie équestre.

Et un étrange glissement s’opère autour d’un être hybride. Le cheval joue à des jeux d’humains. Les danseurs et danseuses s’inspirent de l’équidé pour des pas de danse incarnés.
Ce spectacle renvoie au Sacre du Printemps version Pina Bausch. Où la terre conduit à faire sortir l’animalité qui sommeille en chacun de nous. Les influences du cheval sur l’homme et inversement conduisent au trouble.

La partition musicale répétitive, jusqu’à l’agacement pour certains spectateurs, joue de cette confusion générale des sens.

Le tour de force de ce spectacle tient aussi aux tableaux où écuyères et danseuses sont entraînées dans un même mouvement synchronisé. La course folle circulaire des premières impose un rythme dense aux secondes.

We were horses dépasse la simple prouesse équestre pour jouer une tonalité plus âpre.
C’est intense, hypnotique et d’une fugace beauté.
Et malheureusement complet.

Nous vous conseillons de partager autre soirée avec Bartabas qui improvise à l’occasion de cinq dialogues inédits jusqu’au 30 juin. L’artiste convoque à ses côtés, le temps d’une soirée, le violoncelliste Jean-Guihen Queyras, ou le pianiste Alexandre Tharaud.
Sans oublier les Matinales des écuyers, pour contenter petits et grands.

WE WERE HORSES

Carolyn Carlson & Bartabas

et l’Académie du spectacle équestre de Versailles

à la Grande Halle de la Villette
jusqu’au 23 juin

Bartabas improvise avec… à la Villette
du 25 au 30 juin 2013

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *