LE TRIANGLE Paris : restaurant vivifiant & microbrasserie inventive !

Le Triangle c’est une affaire de famille : Laurent (le frère), Maily (la soeur) et Jocelyn, l’amoureux Québecois pur jus de Maily. Un trio d’enfer qui est aussi doué pour la cuisine, la bière que l’accueil.
Il nous a fallu un an pour enfin découvrir l’adresse (shame on us!). Il ne nous a pas fallu plus d’un mois pour y retourner. Parole de passionnés !

Maïly et Laurent
Maïly et Laurent

Ce n’est pas la microbrasserie – blottie dans le sous-sol – qui nous a attrapé la curiosité au vol en passant devant l’adresse de la rue Jacques Louvel Tessier mais bien la carte des bons petits plats de Laurent – passé par le Plaza Athénée et le Georges V.
Au final, c’est le duo bière et cuisine qui nous a emballe pour faire de cette adresse notre repère à partager avec un max de foodistas-os.

Jocelyn
Jocelyn

Et ce n’est pas une « petite brasserie » comme nous le précise Maily dès notre arrivée. Il y a quand même 3 cuves de 62 cm de large au sous-sol. Début des réjouissances avec Simone (en hommage à une grand-mère), de style californien, blonde, fruitée avec un peu d’amertume. Il n’en faudra pas plus pour emporter notre totale adhésion.
Et surprise, Jocelyn, le brasseur, nous rassure sur nos connaissances en matière de bière : « le palais des Français se développe plus vite que celui des Québécois, il y a 15 ans » (lors de l’émergence de la bière artisanale dans son pays, NDRL) »
Légère fierté. On se dit que finalement, on peut oser l’amertume de la bière suivante, le caractère entier de la prochaine.

Et l »adhésion a été sans appel, dès la première semaine d’ouverture, il y a un an tout juste. Pour preuve, des clients qui n’avaient jamais bu de bière ont été gentiment initiés et sont devenus des fidèles de la maison. Une voisine vient même chercher son litre de savoureux breuvage le soir venu pour agrémenter son diner.

Le Triangle restaurant microbrasserie paris Verre de bière artisanale du brasseur Jocelyn Bérubé et chips maison crème ciboulette du chef Laurent Malfreyt 10e photo usofparis blog

Une fois à table, nous succombons sans attendre aux chips maison à tremper dans une onctueuse crème ciboulette, parfaites pour l’apéro.

Suit une assiette qui nous fait fondre : le carpaccio de thon rouge au pavot et sa mayonnaise sésame. L’un des membres de la team n’apprécie vraiment pas le poisson cru. Et après avoir dégusté ce petit plat qui peut se partager, c’était le premier à en redemander.
La préparation convertit tous les rétifs aux sashimis. Le chef nous a pris par surprise et on ne lui en veut pas du tout. Le verre de Calypso (from UK), une bière de blé légère et sèche était parfaite pour la dégustation.

Carpaccio de thon rouge au pavot et mayonnaise sésame assiette à partager au menu du restaurant microbrasserie Le Triangle paris chef Laurent Malfreyt photo usofparis blog

Une autre jolie assiette fait son entrée. On s’acoquine avec la Rouge des Flandres, un assemblage de bières vieillies deux ans en fûts de chêne. Un « Grand Cru » de caractère qui se marie à merveille aux morceaux de betterave et sainte maure.

Assiette à partager Betteraves roties sainte maure fraiche et balsamique Le Triangle restaurant microbrasserie du chef Laurent Malfreyt photo usofparis blog

Une pointe de Québec pour suivre avec cette petite coupe de sirop d’érable à étaler sur un morceau pain ou directement sur la Fourme d’Ambert.

Le Triangle Paris restaurant microbrasserie assiette fromage bleu fourme d ambert sirop d erable cuisine maison bières artisanales photo usofparis blog

Et puis, pure folie sucrée, découverte lors de notre seconde visite : le Mont Blanc du Triangle ! Folie par la hauteur du dessert qui déploie sa pleine chantilly tout en nous cachant son intérieur.
Est-ce que ce dessert pouvait nous faire oublier l’attachant Mont Blanc du pâtissier Sébastien Gaudard ?
La réponse est : OUI ! Définitivement. Le marron se la joue pédale douce, tout en étant présent, la chantilly est d’une légèreté incroyable. Pas d’excès de goût sucré.

Délicieux Mont Blanc du restaurant Le Triangle Paris microbrasserie recette dessert crème de marron meringues chantilly à la carte du chef Laurent Malfreyt photo usofparis blog

Et nulle gueule de bois en sortant de ce Triangle après avoir goûté aux 5-6 verres de différents breuvages houblonnés (la carte comporte 8 spécialités). On n’est pas dans un pub ! Ici, le verre de bière s’apprécie tout autant qu’un bon verre de vin. Sans excès, pour apprécier la palette de saveurs infinies.
Et aucun risque d’un quelconque mécontentement. Vous trouverez forcément une bière à la hauteur de votre palais expert ou totalement néophyte.

Mais, oserez-vous le Péché Mortel élevé à 9 degrés, bière brassée avec du café, pour accompagner votre glace ?

Pour finir, l’histoire de ce trio est trop originale pour ne pas être contée. Avant d’ouverture le Triangle, Maily et Jocelyn s’offrent un tour du monde après une belle rencontre amoureuse à Montréal. Au fin fond de l’Indonésie, ils skype(nt) avec Laurent qui partage, avec eux, son envie d’ouvrir un resto. Le jeune couple ne savait plus trop s’il rentrait au Québec ou renouait avec la France natale de la jeune femme. Jocelyn, graphiste de formation, avait bien monté une microbrasserie dans son pays, mais la concurrence étant telle que le trio décide de se retrouver à Paris.

Addition dans une boite Enjoy the simple things in life restaurant microbrasserie le Triangle paris bières artisanales et cuisine maison photo united states of paris blog

Maily se met à la recherche d’un lieu idéal pour accueillir la cuisine de l’un et les cuves de l’autre : « je suis un trait d’union entre les deux garçons« ,  nous confie-t-elle. 40 adresses visitées sans grande émotion. Et puis une annonce sur LeBoncoin : le 13, rue Jacques Louvel Tessier sera le déclic. L’ancien resto italien à la déco quelque peu désuète (les photos sont consultables sur place) offre une configuration idéale.
Dans l’aventure, le jeune couple aura eu deux bonheurs en très peu de temps d’intervalle : le resto et un petit bout de chou.

En exclu, la prochaine folie de Jocelyn – qui jouit, depuis qu’il est arrivé à Paris, d’un capital sympathie quotidien grâce à son accent – : une bière brassée au bacon pour un prochain brunch !

Pavlova aux fruits rouges du restaurant Le Triangle Paris microbrasserie recette dessert au menu du chef Laurent Malfreyt photo usofparis blog

LE TRIANGLE
13, rue Jacques Louvel Tessier
75010 Paris

du mardi au vendredi : 18h à 23h
samedi : 12h à 14h – 18h à 23h

Réservation conseillée – 01 71 39 58 02
Mail : info@triangleparis.com 

Sans oublier le BRUNCH chaque dernier SAMEDI du mois et la soirée MANGE TA POUTINE, spécialité québecoise parfaite pour affronter le froid !

Sous-bock J ai faim j ai soif je bois une bière restaurant microbrasserie Le Triangle Paris 10e cuisine maison bières artisanales photo usofparis blog

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *