Archives par mot-clé : fun

Da Vinci Code : escape game de ouf by Claustrophobia

Paris 13e, rendez-vous avec la dernière-née des enseignes d’escape game parisien : Claustrophobia.
Il parait que les décors sont fous et qu’il n’y a aucun cadenas dans leurs aventures.
Une porte noire et borgne, avec une grosse clef sérigraphiée. On sonne.
Derrière se cache l’antre parisien de la franchise russe.

Claustrophobia

C’est dans un ancien entrepôt que s’est installé Claustophobia en mars 2017.
La porte de livraison a été conservée, comme le sol qui est d’origine.
Et dans le hall d’accueil : une déco sobre et cosy.
Au mur aucun record d’équipe, aucune phrase drôle.

Anna nous accueille simplement. Après les informations d’usages sur la salle, notre team se dirige vers la porte d’entrée.

Da Vinci Code et Le Graal

Première surprise : il n’y a aucune horloge, aucun chrono.
Livrés à nous-mêmes, on commence à fouiller, retourner les objets… Bref on cherche les premiers indices.

On avance petit à petit, on déjoue les énigmes, on se confronte aux mécanismes. On peste, on râle mais on arrive à déchiffrer les secrets de Léonard de Vinci.
Au bout d’un moment, une voix retentit dans la pièce : «il vous reste 30 minutes». Ce sera la seule indication de temps.

Claustrophobia

La mécanique de jeu est particulière chez Claustrophobia.  C’est l’équipe qui demande les indices quand elle sent qu’elle en a besoin.
Alors il y a débat : «c’est trop tôt, on va y arriver», «non maintenant c’est bon». Une demande comme une sorte de vote. Mais il faut bien avouer que demander le premier indice est un peu un crève-cœur.

Il nous aura fallu 3 indices pour sortir de la salle en 46 minutes. Il y en a un dont on aurait pu se passer… Mais c’est la loi de l’escape gamer.

Le taux de réussite de la salle de 65%. Mais uniquement de 2% sans indice.
Pourtant elle semble être faisable sans aide. Il faut interpréter les infos, les mécaniques et les intrigues d’une façon nouvelle. C’est hyper stimulant !

Claustrophobia

La team USofParis vs Claustrophobia

Avec 3 aguerris et 2 novices, notre team s’est donc bien défendue.
En général, la perte de repère temporelle, même si elle déstabilise a été bien appréhendée.
Clovis n’en démord pas : «c’est ma 2e salle sans chrono. Et c’est mieux !» Même s’il a eu «l’impression de salles vides et où tu ne sais pas où tu vas aller. Une sensation de passer à côté de la fouille, quand c’est vide comme ça. C’est devenu plus clair à partir d’une énigme.»

Claustrophobia

Car oui il y a très peu de fouille dans cette salle, et ça change.
C’est 70% de réflexion pour sortir vainqueur.  Ce qui n’a pas dérouté Léo (12 ans).
Il a trouvé dans cette première expérience stimulante : «quelques trucs compliqués : mais j’aime ça. C’est mieux. Les décors sont top !»
Pour sa première, Jean-Marie a adoré l’histoire : le thème du musée. «C’est très bien fait au niveau des mécanismes, des énigmes. L’heure passe vachement vite. On a une sensation de waouh !»

Cette sensation «waouh», on l’a tous eu. On pousse un bouton : un tiroir s’ouvre, de la fumée sort parfois des décors. On se prend un peu pour Indiana Jones. Surtout à la fin de l’histoire…

Mais pour résumer : «Quand t’es pas à fond, tu arrives dernier.» Merci Jean-Marie !

Claustrphobia Paris : une franchise libre

Côté chiffre Claustrophobia c’est 50 aventures différentes à Moscou, sur 350 salles ouvertes dans la ville.

Anna & Nicolas, les gérants de la salle de Paris, ont testé beaucoup d’aventures russes avant de choisir celles à implanter à Paris.
Pour Da Vinci Code, ils ont adapté le scénario. Le début de l’intrigue se passe au Louvre. Alors qu’à Moscou, ça se passe dans l’intérieur de collectionneur.

Armés de 5 game-masters, ils développent déjà deux autres salles. Dont la création LOFT, une aventure policière et psychologique pour 2 à 3 joueurs.
Le scénario : le corps d’une fille de 18 ans retrouvée morte dans un loft du 13e, à Paris, sans son cœur. Tous ceux qui y ont enquêté sont devenus fous ou refusent de raconter ce qu’il ont vu.

La salle sera réservée aux plus de 16 ans et devrait ouvrir le 6 septembre 2017.

Claustrophobia

Avant de partir, Anna nous a livré ses impressions sur les escapes games parisiens.

Elle aime The Game et Lock Academy. Même si elle et son acolyte en ont testé certains autres.
Elle reproche aussi à certains escape games de refuser de donner des indices si vous êtes bloqués ou si vous êtes en avance dans l’énigme.
On comprend mieux la philosophie de jeu de Claustrophobia.
Et elle nous plait !

Claustrophobia

127 Rue Jeanne d’Arc
75013 Paris

site officiel : claustrophobia.com/fr

Share

Le Patient de la Chambre 8 : s’évader d’une clinique psy !

Saviez-vous que Boulevard Sébastopol à Paris se cache une clinique psychiatrique ? Non !
En effet, c’est là qu’Epsilon Escape a choisi de nous mettre dans la peau du mystérieux Patient de la Chambre 8.

Autant dire que la team US of Paris n’a pas hésité avant de se laisser enfermer dans la clinique Sinople. A croire de nous sommes un poil maso pour aimer se laisser engeôler avec ou sans camisole.
En prime, après l’aventure, nous avons pu pénétrer dans les coulisses…

Epsilon escape le patient de la chambre 8 avis boulevard sébastopol Photo by United States of Paris

Retour dans le passé

Durant les années 90, l’honorable docteur Edmond Epsilon a travaillé durant quelques mois dans le département psychiatrie de la clinique Sinople pour trouver de nouvelles techniques de soins.
Un patient, celui de la Chambre 8, lui a inspiré un processus unique lui permettant de s’évader.
A nous, à vous, de retrouver cette méthode pour réussir à se libérer.

Une aventure toute en nuance

C’est les yeux bandés que nous pénétrons dans la salle. Non qu’il y ait des pièges, mais c’est avec la volonté de renforcer l’immersion que ce procédé a été mis en place, il y a peu. Et cela fonctionne parfaitement. Aussi bref qu’il soit, ce passage au noir accentue l’immersion en créant une coupure entre l’extérieur et l’intérieur. Alors, on se prend le décor en pleine face, d’un coup, sans l’avoir découvert en entrant.

Epsilon escape game le patient de la chambre 8 avis boulevard sébastopol Paris Photo © Lorraine Creaser

L’inventivité : l’ingrédient de base d’Epsilon Escape

Comme toujours, on ne peut pas en dire beaucoup sous peine de dévoiler l’intrigue. Mais sachez que cette Chambre du patient 8 vous laisse bien des secrets à découvrir.
Comme toujours dans une escape room, il est bon de traquer les petites choses qui font les différences avec les autres jeux que nous avons testés. Et là, point de déception.
Certaines énigmes nous ont donné un peu de fil à retordre, parfois en dépit d’une certaine logique naturelle. Même si chaque équipe qui se laisse enfermer a son propre raisonnement, sa propre méthode !

Comme tout bon centre psy, le système de vidéo surveillance est au top (on en dit trop ?).
On trouve aussi dans cette salle des clins d’œil aux mécanismes classiques d’un escape game. Les experts seront les remarquer. Et les autres se réjouir des subtilités de la mise en scène.

Acuité visuelle, esprit de déduction et de bonnes grosses fouilles qui nécessitent de ratisser deux fois le terrain : tout cela ne sera pas de trop si voulez sortir de la room. Et il faut peut-être aussi avoir, pour les habitués des escapes, un esprit d’escalier et une façon de penser un peu différente sur certaines énigmes.

Epsilon escape game le patient de la chambre 8 avis boulevard sébastopol Photo by United States of Paris

L’histoire d’Epsilon Escape

Les consultations de la clinique ont débuté en janvier dernier.
Guillaume et Florent, les créateurs, ont voulu axer leur travail sur l’histoire et sur une authenticité dans les décors.
Avec un ingénieur-prestidigitateur (Guillaume) et un informaticien-développeur (Florent), cette équipe est au top pour mettre en œuvres des énigmes, des décors et des mécanismes totalement faits maison.
On retrouve d’ailleurs, dans leur volonté de faire plaisir aux participants et de créer une histoire unique, la même patte qu’a, un de leur concurrent, la Lock Academy. Le plaisir du jeu en somme.

Et c’est dans un ancien magasin-atelier de fringues que le duo a décidé d’installer leurs rooms. Du coup, l’espace est très vaste.

le patient de la chambre 8 avis critique Epsilon escape game boulevard sébastopol Photo by United States of Paris

Un grand hall accueille les participants. Normal, l’aventure du patient 8 est présentée dans 2 salles, répliquées à l’identique.
Mais aussi parce que les deux comparses nous préparent déjà deux autres scénarios, l’un étant déjà bouclé et la première salle est en travaux – elle sera elle aussi doublée.
L’histoire sera orientée sur l’adolescence d’Edmond Epsilon. Mais chut… On ne vous en dira pas plus…
Et nous avons pu voir en exclu le chantier et les machines qui servent à construire le décor. Chez US of Paris, on n’a qu’une hâte : tester cette nouvelle aventure de fou.

Nous nous sommes aussi faufilés dans les entrailles du bâtiment et nous avons pu découvrir les réserves. Et on adore les lieux cachés, secrets.
Ici, les objets de l’énigme s’entassent en double, triple ou quadruple afin de palier à la casse éventuelle et permettre un remplacement rapide des accessoires, afin de garantir le même confort de jeu à tous.
Et apparemment, Ebay fait des bénéfices rien qu’avec les postes radio style 90’s, difficiles à trouver ailleurs! 😏 (on en dit encore trop ? 😁 )

Epsilon escape game avis le patient de la chambre 8 critique boulevard sébastopol Photo by United States of Paris

Epsilon Escape : un accueil soigné

Outre les canapés Chesterfiled plutôt cosy et le verre de bienvenue, comme souvent dans les enseignes d’escapes, ici vous serez rarement coincés dans la room. Même si pour certains gamers passionnés cette philosophie risque de choquer,  Epsilon Escape prônent une sortie pour le plus grand nombre, tout en garantissant un amusement maximum.

Pour lever les complexes, la majorité des équipes s’en sortent entre 65 et 70 min.
Notre team USofParis a mis 63 min, sans se démettre une épaule ou crier sur son voisin.

Et pour le petit plus service : chacun des membres de votre équipe repartira avec la photo souvenir de fin de partie imprimée sur place.
On adore les attentions !

Epsilon escape le patient de la chambre 8 avis critique boulevard sébastopol Photo by United States of Paris

Epsilon Escape

Le Patient de la Chambre 8
Durée : 70 min
Fouille : 3/5
Manipulation : 3/5
Réflexion : 3/5
Immersion : 4/5
Originalité : 4/5
Difficulté : 3/5

137, boulevard de Sébastopol
75002 Paris

Contact
mail : reservation@epsilonescape.fr
Tel : 09 67 77 95 81

Plus d’infos et réservations  sur le site d’Epsilon Escape
Espace privatisable pour les entreprises et les particuliers

Share

Le Casse du siècle : l’enquête démente de la Lock Academy

« Brillant ! Il faut être brillant ! » voilà comment Delphine résume la nouvelle aventure signée Lock Academy : Le Casse du Siècle.
La USofParis crew s’est une nouvelle fois frottée à une énigme bien ficelée du Professeur Lock.
Avec tous les avis lus sur cette nouvelle salle depuis son ouverture le 6 août, l’attente était forte.
Résultat : une claque !

Invités à visiter le Musée de l’Académie, c’est la panique à votre arrivée. Sa pièce maîtresse Le guide des détectives vient d’être dérobé. Encyclopédie renfermant tous les secrets des grands enquêteurs, si elle tombait dans de mauvaises mains, le crime parfait pourrait être réalisé. Il faut absolument le retrouver au plus vite !

le casse du siècle Professeur Lock Academy avis critique escape game photo by Blog united states of paris

A peine entrés, pas le temps de s’attarder sur le décor minutieusement construit. L’implacable chrono commence à défiler.

Le Casse du Siècle

Parmi les reliques des grands enquêteurs (le violon de Sherlock Holmes, le manteau de Miss Marple, la pipe de Maigret… et même les sucettes de Kojak, oui oui !) il va falloir trouver les indices permettant de résoudre les énigmes. Tableaux, cartels explicatifs, objets : ici tout est potentiellement utilisable.
Qui n’a jamais rêvé d’être enfermé dans un musée et de pouvoir toucher tout ce qu’il veut ? #Joie

Lock Academy le casse du siècle escape game avis critique blog us of paris

La volonté de la Lock Academy ? Casser les codes et les réflexes des escape-gamers chevronnés. Il aura fallu 7 mois de conception pour y arriver et mettre nos nerfs à vif.
Même si la fouille n’est pas la partie majeure de cette salle, elle a tout de même son importance. L’observation et la réflexion seront quand même nos véritables alliés pour mettre la main sur le guide.

Dans une salle beaucoup plus vaste que les deux autres énigmes, on retrouve avec plaisir les ressorts qui font la force de la Lock Academy : un scénario très travaillé, un mélange de mécanismes hightech et de pièges traditionnels plus mécaniques et, bien sûr, les vidéos et textos du Professeur Lock qui nous guident durant l’aventure.
De décodages en manipulations (et en rebondissements), nous déroulons le fil de l’histoire : est-ce que nous arriverons à stopper (ou pas) le voleur ? #20%deRéussite

Lock Academy le casse du siècle escape game avis Blog United States of paris

Notre équipe est passée à 3 minutes de boucler cette enquête.
On sait très bien où le temps nous a échappé. #TimeOut
On pensait que ne pas sortir d’un escape serait frustrant. Surprenant : il n’est est rien !
Cette aventure est brillamment réalisée et, du coup, elle comble toutes les attentes d’un escape-gamer.

L’avis d’USofParis

Entre joueurs novices, initiés et chevronnés : voilà une équipe parfaite pour un avis éclectique.
#Débrief avec Delphine, Christine, Ludovic, et Georgia enceinte de 4 mois et 1/2 qui nous ont accompagnés.

le casse du siècle Lock Academy critique avis escape game photo by Blog united states of paris

Les novices :
On n’a pas été tendre avec celles qui découvraient pour la première fois une salle d’escape game. Cette enquête est vraiment complexe.

« C’était vraiment difficile. Y’a plein de choses que j’ai pas capté. » Mais pour Delphine cette première lui a « donné un max d’adrénaline. Je n’ai pas vu le temps passé ! »
Pour Christine (du blog Thêatre côté coeur) « C’est excitant et challenging. Il faut s’écouter, s’organiser pour réussir. »
« La cohésion de groupe est hyper importante
 » renchérit Delphine. Et on l’approuve à 100 %. Communiquer et s’écouter est vraiment capital pour avancer dans la room.
« Comme les hôtesses de l’air, il faut toujours passer après l’autre pour vérifier que vos partenaires n’ont pas raté un indice » un très bon conseil signé Alex qui a l’habitude des avions !

Les initiés :
Chacun des deux a eu une expérience différente : l’un, un escape game nomade très classique by Colock, l’autre, la salle Très Cher Lock de nos hôtes du soir.

Ludovic a adoré le « joli scénario, fluide. J’ai bien rigolé« . Et à la différence de sa première aventure, il assure : « Je suis content qu’il n’y ait pas de cadenas« . Georgia est restée « bluffée par la technologie » tout en passant un « super moment entre amis« . Malgré tout elle dit aussi : « il ne faut pas compter sur ses captivités cognitives mais plutôt sur ses intentions. J’étais incapable de réfléchir »

Lock Academy avis critique le casse du siècle escape game blog us of paris

La Lock Academy nous plonge dans un film d’action.

On rejoint totalement Ludovic qui résume parfaitement l’univers du Casse du Siècle : « Il y a un côté James Bond qui est top« . C’est vrai qu’avec les énigmes et les mécanismes mis en place, on pourrait se croire dans un scénario de 007, de Mission Impossible ou de Ocean’s Eleven ! #Kiff
Seul gros regret de Delphine à la fin : « Quand je me suis sentie molle (à cause du jetlag), j’ai commencé à regarder le décor. Ça mériterait de pouvoir y rester à la fin, il y a plein de détails ». Là aussi on est totalement d’accord !

Image de prévisualisation YouTube

Salle plus grande, narration encore plus construite, mécanismes plus complexes, univers vraiment immersif, Le Casse du Siècle de la Lock Academy est vraiment un must, en seulement 1 mois d’exploitation.
On ne la conseillera pas vraiment à une équipe composée uniquement de débutants. Ils risqueraient de ne pas aller très loin dans l’histoire (même s’ils prendraient leur pied).
Alors pour prendre une nouvelle dose d’adrénaline et ressortir de la salle tremper de sueurs et rempli d’émotions : faites une pleine confiance (une nouvelle fois) au Professeur Lock !

Lock Academy

25 rue Coquillière
75001 Paris

3 salles :
Le Crime était presque parfait : de 3 à 5 joueurs – Réussite 50% – Cette énigme est accessible aux personnes à mobilité réduite.
Très Cher Lock : de 3 à 5 jours – Réussite 40%
Le Casse du siècle : de 4 à 6 joueurs – Réussite 20%

7 jours sur 7 de 10h à 22h
Pour d’infos, sur le site : Professeur Lock

Share

Tendance personnalisation de fringues en 3 exemples

Pour une fois, sur USofParis, on va vous parler fringues et, plus particulièrement, de l’explosion des sites de personnalisation.
Chaussures, t-shirts, casquettes, accessoires ou même sac de sport. Même si nous ne sommes pas des gros consommateurs de ces produits, on connait tous un ou une fana de ce genre de produits plus ou moins unique ! Mais où trouve-t-il ces créations, parfois douteuses et d’autres fois très originales ?
Et si on s’y mettait aussi ? Histoire de se faire remarquer cet été ?

C’est parti pour un tour ou plutôt petite revue de trois sites.

La French Touch des shoes
Tatoo Shoes : un nom simple qui résume bien le concept.
On a cherché un moment sur le net et ce genre de site proposant la personnalisation des chaussures est plutôt rare, mise à part ceux de grandes marques.
Intérieur, extérieur, chaussure droite et chaussure gauche : tout est à créer à votre guise en trois caractéristiques : motif de fond, image superposée et texte.
Et si vous aimez votre ouvrage, partagez-le sur le site pour le monétiser.

chaussurre personnalisée tatoo shoes création personnalisationThreadless spreadshirt avis blog united states of paris
Les petits points négatifs du site : un seul modèle proposé, style Converse, en version basse ou montante, les possibilités de mise en forme des textes assez limitées et l’impossibilité de dupliquer le design de la chaussure droite sur la gauche ou inversement. 

Des visuels Arty venus de Chicago

On passe de l’autre côté de l’Atlantique et on plonge dans un univers beaucoup plus graphique.
Threadless est plus qu’un site de commerce : c’est une communauté en ligne qui lie artistes et clients. Les créations plébiscitées par les visiteurs se retrouveront sur les t-shirts, débardeurs, sweats à capuche mais aussi sur les coques pour mobile ou totebag.
Chez USofParis, on aime les graphismes très recherchés proposés par les artistes présents.

Tshirt fun personnalisé artistes sélection avis Threadless spreadshirt originaux TV fun blog united states of paris

Personnalisation de A à Z  version outre-Rhin

Sweat à capuche, teddy style baseball, bonnet, casquette, mug, peluche, tablier et même boxer : tout est personnalisable avec Spreadshirt.
Importer des images perso, créer un texte original ou utiliser les images et designs prédéfinies du site : des choix multiples pour des fringues et accessoires uniques.

Tshirt fun personnalisé avis Threadless spreadshirt création vote choix TV originaux blog united states of parisOn a personnalisé un sac de sport en quelques clics : c’est simple et rapide, pour un rendu pas trop cheap.
Sur un t-shirt, vous pouvez même personnaliser les manches. Complètement fou !
Les visuels sont imprimables en trois qualités différentes.
On aime aussi les petits plus de ce site : la possibilité de faire un achat groupé pour un évènement particulier et aussi celle de vendre une création de design.

Alors sur le net, chacun peut trouver son propre style de fringues, voire y rajouter sa propre touche.  Laissez donc libre cours à votre créativité et à vos envies.

Share

Partouche en mode VR : Grand huit & innovations faits maison !

C’est parti ! La révolution VR – Réalité Virtuelle – commence à envahir notre quotidien. Et comme pour le cinéma à ses débuts, c’est l’entertainment qui prend de l’avance avec cette technologie.
Alors, il est normal que le groupe Partouche, leader des casinos en France, investisse dans cette technologie pour attirer de nouveaux clients.
On a testé deux de leurs nouveautés, et on a plutôt été séduits par leurs propositions.

Rendez-vous pris au Partouche Lab avec une inconnue : qu’allons-nous bien découvrir ?
La Réalité Virtuelle dans un casino, oui mais à quoi bon ?
On avance dans les couloirs, on découvre un wagonnet de grand huit… Plutôt intriguant.

Le Roller Baster VR by Partouche

Avec une légère pointe d’appréhension, on prend place dans la nacelle de l’attraction. D’un coup d’œil, on repère les vérins hydrauliques fixés à l’embarcation et le ventilateur qui lui fait face. Ça promet.
L’équipe d’USofParis n’est pas forcément volontaire pour les sensations fortes style grand huit. Mais on est là pour tester ce que cette nouveauté à dans le ventre. On chausse le casque Oculus Rift, les écouteurs. Et c’est parti pour 4 minutes de périple.Partouche vr roller blaster Virtual reality Réalité virtuelle pasino casino oculus rift expérience divertissement shamboultoo photo by blog United states of Paris

Et à la première descente, ce qui surprend c’est cette sensation d’accélération. On se prend des G comme si on était dans un vrai manège. Le cerveau humain est bluffant : un ventilo bien placé et un peu de mouvements et on s’y croit !
Mais ici aucune peur de rester coincé en l’air suite à un incident ou erreur technique.

L’inventivité des équipes de Partouche a été de mélanger sensation forte et jeu d’arcade : il faut dégommer des envahisseurs en espérant faire mieux que notre voisin de nacelle.
Résultats à l’arrivée avec cris et musique, comme un concert.

Partouche vr roller blaster Réalité virtuelle pasino casino oculus rift score jeu game expérience diverstissement photo by blog United states of Paris

L’autre performance de ce Roller Blaster réside dans sa conception :
parti d’une idée folle et comme un pari. Julien Van de Rosieren, le chef de ce projet interne à Partouche, nous confie que l’équipe créatrice n’était composée que de 3 personnes : lui, un développeur (Gwendol Martin) et un graphiste (Aurélien Martino). Tout a été réalisé de A à Z par cette équipe réduite avec un peu de bidouille, de débrouille et « leur bite et leur couteau« . Et tout cela pour un budget dérisoire de 100 000 € pour le prototype !
Les affres du marketing aidant, on douterait presque de ce story-telling vu la qualité de rendu.

Partouche vr roller blaster Réalité virtuelle pasino casino oculus rift htc vive grand huit photo by blog United states of Paris

En tout cas, au bout de neuf mois de travail, l’équipe du Partouche Lab offre un produit qui rend jaloux les leaders de la VR.
Présent lors de la dernière Paris Game Week, les équipes du Partouche Lab ont rencontré un succès inattendu : 5 heures d’attente pour tester leur Roller Blaster VR, des visiteurs qui « hurlaient et levaient les bras » comme dans un vrai grand huit et des contacts inattendus de concurrents/clients. Le patron du Parc Astérix est passé sur le stand, l’équipe d’Ubisoft est venue à plusieurs reprises voir la création. Des rencontres que Julien juge très gratifiantes pour le travail de développement.

Partouche vr roller blaster Réalité virtuelle pasino casino oculus rift htc vive shamboultoo photo by blog United states of Paris
Shamboultoo : l’adresse version 2.0
L’autre dispositif à découvrir ce soir-là est un classique de la fête foraine : le chamboultou.
Avant de revêtir le casque HTC Vive et en voyant le journaliste-testeur s’escrimer à lancer ses balles sur les piles de boites de conserve, on pense direct : « Ça va être chiant ! » Mais on ne recule pas pour autant.

Partouche vr roller blaster Réalité virtuelle pasino casino htc vive chamboultou jeu divertissement photo by blog United states of Paris

Alors le cobaye de l’équipe se pare du casque VR HTC Vive et du casque audio. On plonge dans le décor, à 360°, et il faut bien reconnaître que ce dispositif est aussi plutôt addictif.
On avoue, on est peut-être un peu impartiaux car nous avons fait un score de haut niveau !

Partouche vr roller blaster Réalité virtuelle pasino casino htc vive jeu chamboultou photo by blog United states of Paris

Un point technologique
Après notre test du casque VR HTC lors de l’évènement Virtually Dead, on avait le béguin fou pour la VR.
Cette soirée chez Partouche nous a permis d’évaluer deux technologies : l’Oculus Rift et le HTC Vive.
Il faut bien dire que les performances visuelles du casque HTC sont un poil au-dessus, surtout au niveau du rendu image. Il y a moins de pixellisation visible. L’ergonomie est aussi plus agréable, notamment si vous portez des lunettes. Bref un rapport confort/vision plus marqué que chez son concurrent l’Oculus Rift.

L’expérience Partouche VR

Actuellement déployé dans 9 établissements du groupe (notamment à Lyon et Aix en Provence), le Roller Blaster effectuera une tournée des plages cet été !
Un moyen pour vous de croiser son chemin si vous n’avez pas l’habitude de franchir les portes des casinos.

Si vous le croisez en bord de mer, n’hésitez pas à sauter dans sa nacelle ! Sensations garanties !

By Alexandre et Emmanuel

Share

THE PONEY PROJECT : le projet fou et la soirée barrée de l’agence WATO

Une douche de chocolat, empailler votre grand-mère ou encore tuer une licorne, le tout accompagné d’un bon burger, vous en rêviez ? The Poney Project l’a fait. So Crazy !

Seflie-pony-photocall-The-Poney-Project-soirée-de-lancement-à-Paris-Agence-Wato-we-are-the-oracle-site-Online-fr-photo-by-United-States-of-Paris-blog

Rendez-vous était pris ce jeudi soir dans un lieu tenu secret jusqu’à la vieille. The Poney Club ouvre ses portes dans le 15e pour la soirée unique : la #poneyparty !
Derrière cette soirée se cache une nouvelle fois l’incorrigible Foulques et la team de l’Agence Wato.

À notre arrivée, le maître des lieux accueille, sur sa monture, les 300 privilégiés qui ont tweeté judicieusement pour obtenir leur ticket d’entrée. Distribution de masques de poney et autres goodies.
Selle-fie, premier cornet de frites et DJset pour patienter avant la révélation.

Photo-de-groupe-des-poneys-invités-pour-The-Poney-Project-soirée-parisienne-créée-par-Agence-Wato-pour-le-site-Online-fr-photo-United-States-of-Paris-blog

Une campagne de comm se cache derrière cette party loufoque pour le compte de Online.fr – le site qui réalise vos rêves d’intérêt.
3 films complètement barrés sont révélés. Des chefs d’œuvre d’humour potache qui emballeront les trentenaires et qui ont depuis fait s’étrangler quelques autres manquant d’humour.

Image de prévisualisation YouTube

Les portes conduisant aux réjouissances s’ouvrent enfin. L’odeur du graillon frappe le nez. Ne serait-ce pas le fumet des hamburgés de Big Fernand ?

Empaille-ta-grand-mère-avec-The-Poney-Project-Party-offre-site-création-online-fr-soirée-Agence-Wato-we-are-the-oracle-photo-by-United-States-of-Paris-Blog
Mais oui ! Une débauche de burgers au steak de licornes (ennemies jurées des poney) sont prêts à être déguster.

Beware-of-unicorns-tirs-sur-licorne-The-Poney-Project-Party-agence-Wato-Paris-site-online-fr-photo-by-United-States-of-Paris-blog
Un stand de tir sur une licorne attend les participants pour un pur moment de défoulement.
Sans compter, la séance photo avec poneys gonflables et la tentation d’une douche de chocolat.

Douche-de-chocolat-concept-de-site-par-Online-fr-The-Poney-Project-par-Agence-Wato-soirée-party-paris-photo-by-United-States-of-Paris-blog

Deux intrépides jeunes femmes ont bravé leur peur de rentrer toutes collantes chez elles, pour amuser les invités.
Elles ont osé ce que beaucoup n’ont pu réaliser.

Tatouage-phosphorescent-tattoo-The-Poney-Project-soirée-de-lancement-party-création-de-sites-Online-fr-photo-by-United-States-of-Paris-blog

Attention, l’Agence Wato frappe une nouvelle fois avec la LIVE IN The Cube party dans un lieu secret le 6 novembre. Réservez-vite sur : www.liveinthecube.com
#ListenForYourself

Share