ART ROCK 2015 : l’euphorie avec Christine & The Queens, Yelle, JCDC et Lilly Wood

Samedi 23 mai – Immersion en plein coeur de l’édition 2015 du Art Rock, festival breton à dimension humaine et niché dans le centre-ville de Saint-Brieuc.

Christine and the queens collage street art rue fan concert festival Art Rock 2015 saint brieuc tournée chaleur humaine tour God save Christine photo by united states of paris blog

Dès notre arrivée, avant même de récupérer notre pass à la Chapelle Lamennais – décor surréaliste – c’est Christine & The Queens qui s’impose à nous. Non qu’on l’est croisée avant sa conf de presse. Ce sont les attentions toutes particulières sous forme street-art de fans (bretons ?) qui nous ont happées l’œil. Certains festivaliers ont, en effet, coller sur des murs ou panneaux d’infos stratégiques un message à l’attention de la Nantaise.

Notre curiosité s’est portée très vite sur les coulisses de la création Fantômes orchestrée par Jean-Charles de Castelbajac, accompagné de ses fils Louis-Marie et Guillaume. Lire le sujet complet ici.

3 rendez-vous dans l’après-midi en petit comité médias locaux et blogs avec 3 têtes d’affiche pour prendre le pouls de l’ambiance générale.

 Yelle concert art rok 2015 festival saint brieuc Julie Budet interview conférence de presse bretagne tournée complétement fou tour photo by united states of paris blog

On commence par le retour en terres natales pour la briochine Julie alias Yelle. Elle avoue être plus stressée de chanter dans sa ville que dans une autre. Cette étape lui permet de profiter d’une pause, s’offrant la veille des retrouvailles avec un complice, JCDC, et le concert de The Do.
Ses secrets de tournée ? Préparation physique avec un coach du coin et beaucoup de sommeil sur la route avoue cette grosse dormeuse.

Yelle-concert-festival-Art-Rock-2015-saint-brieuc-Julie-Budet-chanteuse-live-show-scène-stage-tournée-completement-fou-tour-musique-photo-blog-united-states-of-paris

Le soir, Julie apparaît dans une combinaison moulante et certainement thermolactyl pour affronter la fraîcheur bretonne de 23h.
Les premiers rangs ados et post-ados connaissent aussi bien Je veux te voir que les derniers titres.

Yelle-concert-Art-Rock-2015-festival-saint-brieuc-Julie-Budet-chanteuse-live-show-scène-stage-tournée-completement-fou-tour-fashion-musique-photo-blog-united-states-of-paris

Heureuse, énergique et rieuse, Yelle charme toutes les générations, passant de ballade Voyage en Italie aux tubes Bouquet Final et Complément Fou pour lequel elle arrive sur scène chevauchant un épi de maïs aux feuilles bleues – une inspiration très Katy Perry. Euphorie et hallucination généralisée ! En fin de soirée, la jolie Julie aura les yeux humides d’émotions.

Yelle et boule à facettes concert festival Art Rock 2015 saint brieuc Julie Budet live show scène stage tournée completement fou tour photo blog united states of paris

Lilly Wood and the prick concert festival Art Rock 2015 saint brieuc interview conférence de presse Nili Hadida Benjamin Cotto tournée tour musique photo by united states of paris blog

Suit à La Chapelle, le duo discret Nili et Benjamin de Lilly Wood & The Prick. Alors que le nouvel album ne sortira qu’en septembre, le groupe profite de cette tournée de festivals pour présenter des nouveaux titres enregistrés en Afrique.

Lilly Wood and the prick concert scène festival Art Rock 2015 saint brieuc Prayer in C Nili Hadida tournée tour musique stage photo by united states of paris blog

Lilly Wood and the prick concert scène festival Art Rock 2015 saint brieuc Prayer in C Nili Hadida Benjamin Cotto tournée tour musique stage photo by united states of paris blog

Leur musique prend un nouvel élan avec ce métissage qui leur va bien. Dans une tenue très près du corps, Nili, le nombril au vent, est d’humour joueuse. Le Mas, Middle of the Night, Where I want too be (California) se prêtent à ce soleil de fin de journée. Un peu de nostalgie, des regards complices avec son partenaire de danse et beaucoup d’espoirs aussi pour la suite du programme.

Christine-and-the-queens-concert-festival-Art-Rock-2015-interview-conférence-de-presse-saint-brieuc-tournée-chaleur-humaine-tour-france-bretagne-photo-by-united-states-of-paris-blog

15h15 : l’affluence dans La Chapelle est plus importante. Pros, invités, médias se pressent devant les fauteuils motifs léopard pour ne rien raté du phénomène du moment : Christine & The Queens. Imper beige, foulard noir, baskets, la chanteuse fend sa timidité pour répondre aux questions sur l' »overdose » possible qu’elle peut susciter, s’étonne qu’une de ses chansons soient utilisées par une émission de France Inter – elle préfère regarder et dénicher des pépites sur YouTube plutôt que d’écouter la radio.
Elle avoue aussi son penchant pour l’Eurovision et ne serait pas contre une participation pour représenter la France. Cependant « je suis trop fragile émotionnellement pour supporter l’idée de recevoir un « One Point » (en anglais dans le texte). Au passage, elle confirme être en train d’écrire le second album mais pas de perspective de studio avant fin octobre, après ses engagements de concerts. Malgré l’insistance de certains participants à cette conf, elle ne dévoilera pas d’infos majeures sur cet album américain qu’elle prépare. Au sujet de l’intérêt de Jean Paul Gaultier pour son personnage, Christine nous dit n’avoir jamais osé demander au couturier de revêtir une de ses créations, certainement dû à sa timidité. Avant de préciser que ses rares tentatives d’exubérance vestimentaires passées se sont soldées par un échec. Son rêve ? Collaborer avec Perfume Genius.

Fin d’entretien sans passage par la case mini photocall, comme les autres artistes. Le contrôle de l’image s’est donc bien resserré depuis les débuts.

 Christine and the queens concert setlist festival Art Rock 2015 live saint brieuc tournée chaleur humaine tour france bretagne scène stage photo by united states of paris blog

22h – le show débute. Premier constat, la scénographie vue à l’Olympia s’adapte parfaitement aux festivals. Aucun sacrifice de décor, ni de danseurs (toujours 4 au total), ni de nombre de néons.
Raccourci, le concert se doit d’en offrir un max pour toutes celles et tous ceux qui veulent s’offrir une part de cette performeuse hors pair. Un peu moins d’échange avec le public pour laisser place à la musique. On retiendra dans le désordre : « tu sais que j’aime quand tu cris mon nom« , « je ne pleurerai jamais sur scène ou alors à la manière de Mylène Farmer, elle a beaucoup d’attitude !« , « j’aime les crêpes au sucre« , « j’ai toujours rêvé d’être une vieille rock star !« , « Tu as le droit d’être toi-même ce soir, tu as le droit d’être une galette« .
Deuxième constat, autant It, Christine calment tout le monde sur leur passage, autant Here se prête un peu moins aux communions de joyeux festivaliers.

Fin de partie avec l’objet scénique sans réelle référence, fruit d’une collaboration entre le musicien électro Mr Nô et un grand couturier Jean Charles de Castelbajac. 1 heure du matin, le premier son retenti, JCDC se met au dessin, sur feuilles blanches. Des messages à destination du public, des visages d’hommes, de femmes, d’anges apparaissent sur les écrans.

 Jean Charles de Castelbajac scène sepctacle Fantomes création mode et musique mannequin art rock 2015 festival saint brieuc photo by United States of Paris blog

Au bout de quinze minutes de mix musique-dessins, les mannequins d’un soir font une apparition spectaculaire. Grimés à outrance pour les besoins de la performance, les vissages de ces filles de Saint-Brieuc sont méconnaissables. Le défilé de ces silhouettes colorées joue sur la lenteur et la géométrie non sans fasciner.

Jean-Charles-de-Castelbajac-JCDC-Mr-Nô-Fantômes-création-mode-et-musique-Art-Rock-festival-avec-le-Bagad-de-Saint-Brieuc-festival-2015-scène-photo-by-united-states-of-paris-blog

Nouvelle participation en fin de soirée avec le Bagad de Saint-Brieuc. Les premiers rangs ne résistent pas à l’envie d’hurler en chœur le nom de leur ami sur scène : Adrien, membre du bagad – histoire de lui causer quelque embarras. JCDC se mue en chef d’orchestre sans baguette pour diriger l’ensemble.
Pas de fausse note pour autant. La combinaison des instruments bretons avec les sonorités électro est trippante. Impossible de détourner l’attention jusqu’au 2h du mat pétantes.

Yelle et boule à facettes concert festival Art Rock 2015 saint brieuc Julie Budet live show scène stage tournée completement fou tour photo blog united states of paris

N’oublions pas en tout début de journée la participation des anglais de Citizens ! pour un set pop et relevé.

Share

3 réflexions au sujet de « ART ROCK 2015 : l’euphorie avec Christine & The Queens, Yelle, JCDC et Lilly Wood »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *