Grease le musical

Grease le musical : folie 50’s sensationnelle à Mogador

Grease le musical est une création gorgée de good vibes, avec un max de bons ingrédients pour en faire un succès. Une histoire d’amour à rebonds, des bleuettes parallèles, des personnages attachants, un bolide, des chorégraphies colorées.
Le cœur bat à plein régime dans la salle comme sur scène.
4 très très bonnes raisons de succomber tout de suite.

Grease le musical

Éclat visuel ! 

L’accord parfait entre costumes, danses, éclairages, décors est extrêmement attrayant.  La fête est constante, le ballet est à un rythme fou. La fougue déborde de la scène. Ma voisine – en l’occurrence ma mère – a retrouvé l’ambiance de sa jeunesse 50’s. Les préoccupations des ados américains étaient bien les mêmes que celles des Français, à cette époque.
200 costumes au total viennent enthousiasmer les rétines. La scène de bal finale est décoiffante.
Au salut, on en redemande ! 

Grease le musical
Grease le musical

Adaptation excellente 

Nicolas Engel qui signe l’adaptation de la comédie musicale a osé !
Mélanger anglais-français dans le texte des chansons est une des réussites de cette 8e production Stage Entertainment France. Les titres phares du film sont en anglais afin de chanter à tue-tête sur Summer Nights, You’re the one that I want. Les puristes sont aux anges.
D’autres titres comme Tell me more ont droit à un mix français-anglais pour la compréhension dans le texte.
Enfin, Je ne peux pas me passer de nous est une adaptation pure en français, vibrante d’intensité et portée par la prestation d’Alizée Lalande à la voix d’ange.

Grease le musical
Alexis Loizon et Alizée Lalande

Grease le musical Grease le musical

Interprétation magistrale 

Broadway n’a pas le monopole des talents scéniques qui allient aisance vocale, physique au jeu.  Le cast de Grease le musical est parfait !
Alexis Loizon est le bogosse dieu du stade qui fait craquer par sa silhouette dès le premier tableau. Ma mère lui a préféré le charme de Yanis Si Ah, qu’elle a trouvé plus sexy dans le déhanché. 🙂
Alizée Lalande est parfaite dans sa partition ange/démon.
Bonheur aussi de retrouver Alexandre Faitrouni, véritable caméléon que l’on avait aimé dans La Belle et la Bête et Love Circus, ainsi que la révélation d’Oliver Twist : Alexander Wood.
Et il y a tant d’autres beaux interprètes que nous aimerions citer.

Grease le musical

Miss Lynch, personnage hilarant

Miss Lynch est une brillante trouvaille du metteur en scène Martin Michel. Il avait déjà monté une version aux Pays-Bas en s’amusant de cette proviseure de la Rydell High School, maladroite et qui gère son autorité comme elle peut.
Ce personnage interprété par l’excellente Céline Groussard a une place de choix dans cette production. Ses prises de parole, en compagnie d’Eugène, sont de grands moments de fous rires. Des pauses qui viennent comme des respirations entre deux fougues chorégraphiques.

Grease le musical est un spectacle intense, chaleureux, enchanteur.

 

Bonus confidence : je n’ai jamais vu le film et ça ne m’a pas empêché de prendre mon pied avec la version « musical ».

Grease le musical

Grease le musical 

la comédie musicale de Jim Jacobs et Warren Casey

au Théâtre Mogador 
25, rue Mogador
75008 PARIS

du mardi au samedi à 20h
matinées : samedi et dimanche à 15h

site officiel : greaselemusical.fr
Share

2 réflexions sur « Grease le musical : folie 50’s sensationnelle à Mogador »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *