P.P.P. : Phia Ménard se transforme en beauté glacée au Théâtre Monfort

P.P.P. est un spectacle qui a déjà quelques années mais qui ne prend pas une ride. De retour à Paris jusqu’au 14 mars sur la scène du Théâtre Monfort, Phia Ménard nous entraine dans une véritable performance scénique qui oscille entre numéros des cirques et poésie.

En assistant à un spectacle de Phia Ménard, on s’attend toujours à quelque chose d’exceptionnel, simple au premier abord, mais qui se révèle remarquable. Nous n’avons pas été déçus ! Avec P.P.P., pour Position Parallèle au Plancher, l’artiste circassienne nous emporte dans un numéro de jonglage époustouflant. Sur scène, trois congélateurs téléguidés qui servent tour à tour de stockage ou de cabine d’essayage, un tas de glace pillée et deux glaçons géants. Autant dire qu’une fois calés dans notre fauteuil, on garde notre manteau. Pour compléter cet univers arctique, des balles de glace suspendues au plafond fondent lentement et s’écrasent tour à tour sur le sol, laissant la scène dans un chaos total.

PPP Phia Ménard compagnie Cie Non Nova théâtre monfort spectacle scène critique paris crédit photo Jean Luc BEAUJAULT
photo Jean-Luc Beaujault

Au milieu de tout ça, Phia se débat avec grâce et aisance. Elle passe un léger vêtement, puis se déshabille, repasse une robe, joue avec la glace. On aimerait réchauffer le corps rougi de l’artiste, si frêle et sensible et qui pourtant apprivoise chacun des éléments. Dans le froid ambiant, le spectateur assiste lentement à sa transformation, jusqu’au magnifique tourbillon de paillettes glacées final. Seul regret, la magie aurait été complète avec de la musique pour accompagner les numéros. Peut-être, une façon de renforcer l’intimité entre le jongleur et le public.

Militantisme

L’artiste n’abandonne pas ses thèmes de prédilection : la quête de féminité et de maternité. La recherche d’identité sexuelle est omniprésente dans toutes ses créations. Parce que Phia est née Philippe et revendique le droit d’exister comme elle l’entend. Sa nouvelle identité, elle a choisi de l’assumer, même si son corps (et l’état civil) en ont décidé autrement. On pourrait palabrer des heures sur le sujet, mais tout a déjà été dit. Elle nous laisse deviner, voire inventer la signification de ce qui s’offre à nous. Phia Ménard résume d’ailleurs très bien la situation dans un petit discours, en fin de spectacle. On aurait pu s’en passer, mais comme c’est juste, émouvant de sincérité et de simplicité, on lui accorde ce petit moment de militantisme.

PPP Position Parallèle au Plancher Phia Ménard compagnie Cie Non Nova théâtre monfort scène spectacle critique paris crédit photo Joël Clergiot

P.P.P.

de Phia Ménard et la Compagnie Non Nova

au Théâtre Le Monfort
106, rue Bancion 75015 PARIS

Mardi, mercredi, vendredi et samedi à  20h30
jusqu’au 14 mars 2015

By Joël Clergiot

Share

3 réflexions au sujet de « P.P.P. : Phia Ménard se transforme en beauté glacée au Théâtre Monfort »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *