Théâtre : Court sucré ou long sans sucre ? un vaudeville moderne mis en scène par Jean-Muc Moreau avec Bruno Chapelle et Sylvie Audecoeur à la Comédie Bastille

Un couple adultérin, une consultante nymphoman, un client amoureux en secret et un collaborateur gaffeur, voilà les personnages aux trains joyeusement colorés de la pièce Court sucré ou long sans sucre ? Vous ne pouvez pas vous tromper c’est bien un vaudeville mais qui dépoussière le genre avec esprit et pépites.

Chloé et Patrick – qui dirigent Top Event, une agence de communication – doivent absolument décrocher le budget de la convention des Charcuteries Flocel afin de renflouer leurs comptes. Habituellement leur client et ami, Thierry, leur alloue d’office le « full budg » pour cette opé annuelle. Mais la fusion de la branche Europe et France de l’entreprise Flocel remet en cause cette attribution : Nancy l’adjointe anglo-saxonne – au-dessus – de Thierry est là pour veiller aux dépenses. Tout se passe plus ou moins bien jusqu’à ce que cette dernière ne décide d’assouvir ses pulsions sur – et non pas avec – Patrick. Heureusement, Aldo, le créatif un peu lourd, est là pour sauver la mise et s’occuper de la libido débordante de la miss.

Mise en scène par Jean-Luc Moreau, cette pièce est mener tambour battant. On évite les portes qui claquent à répétition mais pas les situations de quiproquos, ni le pote complice dont on aimerait se débarrasser et qui est resté caché dans le placard – de vrais fers de lance de ce genre théâtral. Chaque acteur est dans son rôle et les saillies font mouches. Pour une pièce affichant 10 bonnes années au compteur, c’est assez bluffant. Elle s’est fait, au passage, une petite cure de jouvence en collant à l’actu du moment et nouvelles technologies.

Il ne faut pas oublier de mentionner une « scène de lit » vraiment réussie avec Aldo qui surgit de derrière le canapé pour ses répliques et la partie musicale avec des détournements de chansons plutôt bien pensées d’Alexandrie Alexandra et d’autres que vous découvrirez sur place.

Un seul petit regret dans cette mise en scène : un défaut d’accent sur les anglicismes propres au jargon de la com’.
Alors le temps d’une soirée demandez-vous « court sucré ou long sans sucre ? » et partager 1h30 de rigolade à la Comédie BastilleToutefois attention ! Vous ne verrez plus vos relations de travail comme après cette pièce.

 

Court sucré ou long sans sucre ?

Depuis le 18 janvier 2014
Du mardi au samedi a 21h
Samedi et dimanche a 17h

à la Comédie Bastille

5, rue Nicolas Appert 75011 PARIS

Avec
Sylvie AUDCOEUR
David BASANT
Bruno CHAPELLE
Olivier YENI
Martyne VISCIANO

BON PLAN ! Tarif Jeune (moins de 26 ans) 10 € en fonction des places disponibles, réservation uniquement au téléphone auprès du théâtre ou sur place le jour même.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *