HUMOUR : Willy Rovelli revient plus excité que jamais à la Comédie de Paris

Le titre du spectacle est évocateur. Willy Rovelli, « en encore plus grand ». C’est lui qui le dit et à voir l’énergie qu’il dégage à la Comédie de Paris, quatre soirs par semaine, du 24 septembre au 20 décembre, on serait tenter de le croire.

photo by Orely du Lac
photo by Orely du Lac

Willy va mieux ! La route fut toutefois semée d’embuches et de rencontres pour le moins farfelues. Ca ne lui a pas facilité la vie, mais ça l’a visiblement inspiré et il tient à le faire savoir. Pour notre plus grand plaisir. Un coach-de-vie dragueur, un agent immobilier qui vend un placard à balai comme il vendrait Versailles, ou encore une psychologue obsédée par le complexe d’Œdipe, Willy Rovelli campe des personnages aussi drôles que réalistes, évoque sa mère italienne, son enfance dans une HLM délabrée et ses difficultés à draguer les filles.

Parce que c’est vrai, du haut de son mètre 64, une taille dont il se moque aujourd’hui, la vie n’a pas toujours été simple. Toutefois on ne se demande pas si ce qu’il raconte est vrai ou non, on s’en fiche. On est là pour se détendre et s’amuser. Le jeune trentenaire y arrive très bien et nous fait suivre le fil conducteur de son spectacle, sans jamais se perdre dans tous les tiroirs qu’il ouvre pendant une heure et demie. Il a bien quelques trous de mémoire de temps en temps, mais c’est souvent pour rire des réactions du public.

Le public comme aire de jeu
Parce qu’il y va parfois un peu fort, l’ami Rovelli. Doué dans l’art de l’improvisation, il s’autorise même quelques apartés avec le public. Apostrophant les spectateurs du premier rang, mais également ceux assis plus au fond de la salle, il n’hésite pas à brocarder les malheureux selon leur réponse.
Un conseil, ne vous faites pas choper à vous éclipser quelques minutes pour aller aux toilettes (si, si, certains le font), Willy n’hésitera pas à interrompre son spectacle pour vous attendre. Côté discrétion, ce sera raté !

AFFICHE Willy Rovelli en encore plus grand à la comédie de paris humour nouveau spectacle one man show Fort Boyard europe 1

Outre les blagues de café-théâtre classiques, Willy Rovelli mêle danse et chant, occupant toute la scène. Certainement une réminiscence de son passage dans « 1789, les amants de la Bastille ». Mais rassurez-vous, le spectacle n’a rien à voir avec une comédie musicale mièvre et sirupeuse. On rit souvent, rarement à gorge déployée, mais on ne s’ennuie jamais.

Le petit, plutôt séduisant, bien qu’il répète souvent le contraire, nous rappelle ses ainés, sans jamais les singer. Elie Semoun, un peu, Florence Foresti, beaucoup, Elisabeth Buffet, pour son langage cru à ne pas mettre entre toutes les oreilles ou encore Elie Kakou, quand il se met à grimacer ou à danser. On regrette parfois ses emprunts à d’autres comiques. Toutefois, perdues dans le flot d’originalité de l’ensemble, ces blagues vues et revues, passent comme une lettre à la Poste. On sort de là ravi, regrettant presque de ne pas avoir vu son premier spectacle!

by Joël Clergiot

« Willy Rovelli en encore plus grand », par Willy Rovelli
à la Comédie de Paris
42, rue Pierre Fontaine
75009 PARIS
Métro Blanche

Du mercredi au samedi à 21h15
jusqu’au 20 décembre 2014

Share

2 réflexions sur « HUMOUR : Willy Rovelli revient plus excité que jamais à la Comédie de Paris »

  1. A ne pas rater, on en ressort gonflé a bloc .ça va a deux cents a l’heure et si quelques prises a partie fusent en direction du public ,c’est toujours gentil et c’est juste pour rire !!!

  2. Superbe spectacle: J’ai adoré et ri aux éclats !!!!
    Un antidépresseur assuré!!!!
    Bravo Willy t’es le plus grand !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *