La fête de la danse de Blanca Li chauffe le Grand Palais

Ce vendredi, 19h00, les danseurs et danseuses, tous amateurs,  piétinent et à s’impatientent à l’entrée du Grand Palais.
A l’invitation de la pétillante  Blanca Li,  les bandes d’amis, de copines et les familles sont venues gonfler les rangs pour réaliser un flashmob dansé.

Dans une nef bariolée et délurée, la danseuse et chorégraphe espagnole, créatrice de l’Electro Kif donne le coup d’envoi de sa grande Fête de la Danse.
Après une séance de d’effeuillage en public pour s’équiper du tee-shirt officiel? – offert par une marque d’eau minérale, on aurait pu éviter ce coup de pub – et armés d’un parapluie blanc, les participants se prêtent à une chorégraphie festive.

Devant les yeux amusés de notre ministre de la culture, Frédéric Mitterrand, tout juste sorti du petit écran, après avoir montré ses prouesses culinaires dans Un dîner presque parfait, il ne faudra que deux tours de chauffe pour le public entre en communion.

De chaque côté de la scène, se déploient des écrans géants. Sur chacun d’entre eux, un professeur particulier vous initie à une chorégraphie bien particulière: danse du ventre, hip hop, danse bollywoodienne, flamenco, irish danse, New Style, salsa ou encore Charleston. Le public peut s’initier à loisir à des dizaines de figures et déhanchés plus ou moins enflammés.

De petits podiums ponctuent le parcours pour proposer des spectacles, en format intime. Petit comité et pleine proximité, pour apprécier les performances et la plastique des professionnels.

La fête se déploie tout le week-end, en plein coeur de Paris.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *