NUIT BLANCHE 2016 : la Seine en fête ! Nos coups de coeur

Cette année, la Nuit Blanche mise sur la Seine avec une poursuite amoureuse d’un personnage Poliphile, sur les 6 km du bord du fleuve. Cette quête aussi bien d’une femme, d’un but que de soi est à tisser d’oeuvres en oeuvres, d’installations à performance où les plus belles (les Girls du Crazy Horse) comme les plus surprenantes (Le Pont des Arts) et déroutantes (le Tunnel des Tuileries) expériences peuvent être réalisées. Programme des réjouissances !  nuit-blanche-2016-le-crazy-horse-erwin-olaf-oliver-beer-christian-rizzo-photo-united-states-of-paris-blog

La Seine, la nuit : ses sons, son attraction

La déambulation entre les installations est l’occasion de renouer avec les panoramas qu’offrent les quais de Seine de nuit. Ils ne sont pas encore tout à fait désertés mais ce n’est plus la liesse de l’été. La fraicheur des soirs se ressent, ce n’est que plus grisant. nuit-blanche-2016-paris-pont-des-arts-live-stream-oliver-beer-installation-photo-usofparis-blog oliver-beer-artiste-nuit-blanche-2016-paris-pour-live-stream-photo-usofparis-blog L’occasion parfaite pour entendre « le silence bourdonnant » du fleuve comme le propose Oliver Beer. Ce jeune artiste a installé des micros sous l’eau pour faire entendre le monde sous-marin, aux pieds du Pont des Arts. C’est à la fois plein de vie, étonnant, agressif aussi dans l’accumulation de sons – surtout à l’approche de plusieurs bateaux. Tendez l’oreille, peut-être entendrez-vous le chant d’une sirène. nuit-blanche-2016-vortex-sculpture-descension-anish-kapoor-la-seine-square-vert-galant-photo-usofparis-blog Un peu plus loin, le cultissime Anish Kapoor s’est lancé dans une expérience inédite pour la Seine : créer un vortex. Un projet totalement fou car risqué. Les ingénieurs sollicités n’étaient pas sûrs de pouvoir réaliser une telle prouesse. La Descension est audacieuse car a tout moment l’expérience aurait pu échouer.
Fascinant !

Forêt givrée et morphing projeté 

Le point de départ se fait sur le Parvis de l’Hôtel de ville avec une forêt gelée baptisée Sommeil, lors de la visite de presse par l’artiste Stéphane Thidel. L’ensemble opère une lente chorégraphie qui invite à la contemplation. nuit-blanche-2016-paris-leveil-erwin-olaf-projection-video-hotel-de-ville-photo-usofparis-blog De l’autre côté de la Mairie, rue de Lobau, Erwin Olaf joue avec les apparences. L’artiste néerlandais aime mixer photo et vidéo et avec L’Eveil, il rend à la fois hommage aux victimes des attentats et célèbre les beautés dans toutes leurs diversités. nuit-blanche-2016-paris-avant-la-nuit-derniere-christian-rizzo-photo-usofparis-blog

L’oeil de Rizzo / les expressions de Deneuve
A ne pas manquer dans ce parcours, Avant la dernière nuit à l’Hôtel Dieu, une proposition de Christian Rizzo. Certains pourraient penser à une boule à facettes mais il s’agit plutôt d’un oeil qui offre deux faces : un écran de projection avec un danseur hip-hop qui préfère se produire en forêt et un jeux de miroirs aux reflets enchanteurs. L’oeuvre est captivante.

Direction ensuite le Tribunal de Commerce pour un face à face évocateur avec We are Catherine Deneuve. Karim Zehiahen interroge le visage de l’actrice à travers ses films.

nuit-blanche-2016-le-crazy-horse-presente-muses-perfomance-jardin-le-petit-palais-paris-photo-usofparis-blog

Rêve éveillé avec des Muses 

Le Petit Palais ouvre exceptionnellement ses espaces pour célébrer les 65 ans du célèbre cabaret Le Crazy Horse. Cinq beautés anonymes vont offrir tout au long de la nuit un ballet d’un charme fou au coeur du Jardin « des délices« , en plein air. Belle perfomance quand on sait que les nuits sont fraiches (entre 11 et 13°, selon les prévisions) nuit-blanche-2016-le-crazy-horse-cabaret-presente-muses-perfomance-jardin-le-petit-palais-paris-photo-usofparis-blog

 

nuit-blanche-2016-paris-atelier-du-bout-de-la-cale-projection-perfomance-argos-pont-champs-elysees-photo-usofparis-blog

Rêve de pluie – jeu d’équilibre 

A ne pas manquer au niveau du Pont des Champs-Elysées, à deux pas du Pont Alexandre III, la projection-perfomance de Loïc Constantin, Gildas Flahault et Benjamin Flao faite de dessins réalisés en direct – regardé l’intérieur du camion face à vous) projetés en live sur un écran de pluie. Avec la Tour Eiffel en transparence, Argos offre une poésie en bord de Seine bluffante.
D’autant plus bluffante quand on sait que les images illustrent « le voyage à l’intérieur de la tête d’un chien » !

Comme un écho, dans la fragilité, l’improbabilité : Hourvari, une chorégraphie de l’équilibre orchestré par Yoann Bourgeois.
Sur un plancher tournant sur lui-même un couple tente de se rapprocher, de s’unir contre la mouvance du monde. Une très belle performance courte qui peut être interrompue à tout moment en cas de pluie, de vent. Le rêve est éphémère.

nuit-blanche-2016-paris-performance-hourvari-choregraphie-yoann-bourgeois-pont-des-champs-elysees-photo-usofparis-blog

 

NUIT BLANCHE 2016 à Paris programme complet : quefaire.paris.fr/nuitblanche

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *