Peter Knapp

Peter Knapp et la Mode 1960-1970 : le triomphe de la technique

Le photographe Peter Knapp se dévoile à travers plus de 70% tirages réalisés à l’occasion d’une large exposition à la Cité de la mode et du design, qui déborde jusqu’à la Gare de Lyon. 
Effets visuels audacieux, photomontages originaux, photoshop ou plutôt détourage manuel et collaborations inouïes avec Grace Jones, Audrey Hepburn, Jane Fonda ou encore Mireille Darc. 

Peter Knapp

Peter Knapp

« La photogénie c’est être mieux en photo qu’en vrai ! » 

C’est un homme passionnant que j’ai eu la chance d’écouter lors du vernissage. Affichant 86 belles années, bientôt 87, Peter Knapp n’a absolument rien perdu de sa passion, partageant anecdotes, coulisses de ses séances photos et trucs de doyen de la photographie de mode. Il avoue : « j’ai pris presque plus de plaisir à me replonger dans ces photos que quand je les réalisais. »

Il nous révèle entre autres que « les très bons mannequins de l’époque avaient fait des écoles d’art ou avaient déjà posé » ; « c’étaient de vrais collaborateurs : elles savaient se tenir, connaissaient leur photogénie. »

La preuve avec la mannequin Nicole de Lamargé « qui avait de vilaines mains ». Mais on ne le remarquera jamais sur les photos, car « elle savait comment les placer. »

L’une de ses réussites rares est le travail de commande réalisé pour une marque de sous-gorge. Peter Knapp a littéralement coupé le visage de la mannequin. « Dès que l’on laisse un regard, l’information passe en second. »

Peter Knapp

Peter Knapp

François Cheval, un des commissaires de l’exposition, dévoile le style de Peter Knapp : « être un caméléon, capable de garder en ligne de mire les éléments premiers comme l’eau, la terre, l’air, tout en s’élevant. »

Avant de rajouter : « c’est un voleur, un pilleur. Il s’est prendre au bon endroit et au bon moment. »
Ainsi les influences circulent d’un artiste à un autre. Nombreux seront les visiteurs, les instagrammeurs à avoir envie de reproduire, adapter des techniques du passionnant octogénaire.

BONUS : télécharger l’appli de l’exposition pour faire le plein d’anecdotes contés par le photographe lui-même à vos oreilles.
Peter Knapp

Exposition DANCING IN THE STREET, PETER KNAPP ET LA MODE 1960-1970

Commissariat : François Cheval et Audrey Hoareau (The Red Eye)
Scénographie : Vasken Yéghiayan

aux Docks – Cité de la Mode et du Design 
34 quai d’Austerlitz
75013 PARIS

jusqu’au dimanche 10 juin 2018

Horaires : de 12h à 18h
Ouvert tous les jours, sauf les mardis

site officiel : www.peterknapp.ch Peter Knapp Peter Knapp

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.