Archives par mot-clé : mode

PHOTOS Sochi 2014 Supporters & fans – les spectateurs des Jeux Olympiques de Sotchi

A Sochi en Russie, comme pour tout autre grand événement sportif, le spectacle n’est pas uniquement et exclusivement sur la piste mais il est surtout côté le public.

Les Russes en nombre rivalisent de bonnes idées pour encourager leurs athlètes.

Pas assez d’un drapeau pour être fier !

Mais les délégations étrangères ne sont pas en reste pour honorer leurs hôtes.

Supporters Coréens au patinage de vitesse

Je vous propose quelques clichés pris lors de différentes compétitions sportives de ces jeux d’hiver comme le snowboard parallèle, le patinage de vitesse ou encore le saut à ski.

Supporter russe à l’Extreme Park pour la compétition de snowboard
Chapeau Matriochka sur une supportrice russe

Supporter Kazak
Une adorable canadienne

 

Des hollandais très fashion !

 

Des suppoters russes en kilt

 

Toujours fier d’être américain !

 

Share

BON VOYAGE ! exposition arty et vente pratique pour baroudeurs & routardes à la boutique MERCI @ Paris

Tendance et toujours en avance de plusieurs mètres sur les autres enseignes, la boutique Merci du boulevard Beaumarchais vous convie à une exposition-vente d’accessoires de voyage.

L’évolution des comportements des voyageurs poussent les designers et créateurs à renouveler sans cesse les accessoires qui rendent nos voyages et leur organisation plus facile, les difficultés aéroportuaires plus simples, et nos vols plus confortables.
Familles aisées voyageant sur compagnies low cost pour dépenser plus sur place, étudiant profitant d’un week-end pour se faire un concert à Berlin ou globe-trotter voyageant en business pour se remettre de son trek dans l’Himalaya, chacun doit trouver les meilleures astuces pour se simplifier la vie de baroudeur.

Après les coffres bombés du Moyen-âge, les malles Vuitton du début du XXème siècle, l’explosion des valises à roulettes dans les 90’s, place aux bagages un peu plus de fun tout en étant très pratiques.

Dans un décor composé d’éléments rapportés des aéroports de Paris, BON VOYAGE vous propose des valises chics et pas toc – conçues par le créateur Globe-Totter vu dans les premiers James Bond – des sacs sportifs à roulettes pour les plus sportifs d’entre vous ou encore des bagages déjà cabossés par Francesco Pavia pour vous éviter les déconvenues quand votre valise arrive sur le tapis roulant à l’aéroport. Malin et esthétique !

Si vous en avez marre de chercher désespérément votre valise à votre arrivée, la solution compacte, solide, esthétique et passe-partout existe.

Et pour les voyageurs malins, vous trouverez aussi beaucoup de petites trouvailles pour maximiser la capacité de votre valise : kit de sac à vide d’air, étiquettes de bagages design, dentifrices en dose unique avec brosse à dent recyclable à usage unique…

A votre retour, grattez vite votre destination de retour sur cette mappemonde (comme les jeux de hasard). Vos amis pourront ainsi suivre vos différentes escapades à chacune de leur visite chez vous. Du plus bel effet dans vos toilettes, par exemple !

Pour parfaire le tout, Merci propose de découvrir les créations de Tom Dixon. Le créateur anglais –  vient tout juste d’inaugurer le restaurant Eclectic à Beaugrenelle – a cherché à rendre plus simple nos voyages avec une collection de sacs pendables avec compartiments ou des chaussures compactables pour réduire le volume déjà bien occupé dans nos valises.

Voyageur d’un jour, routard inassouvi ou businessman jet-lagué, vous trouverez certainement une nouveauté dans cette myriade de nouveaux designs.

Exposition BON VOYAGE

du 22 janvier au 8 février 2014

 

à la Boutique MERCI
111, Boulevard Beaumarchais
75003 PARIS

Share

PARIS HAUTE COUTURE exposition événement à l’Hôtel de Ville de Paris – FASHION & MODE

Paris is fashion !
Forget London, Milan, New York. Paris hasn’t loose its place as the most exciting fashion city in the top 4.
Discover PARIS HAUTE COUTURE new exhibition at Paris’ Hotel de ville.

Histoire de la mode et Fashion Week se télescopent à l’Hôtel de Ville de Paris jusqu’au 6 juillet 2013 !
Sorti de ses réserves, un ensemble de pièces emblématiques de la création française du Musée Galliera retrouve pleine lumière et s’accoquine avec les créations phares de Lagerfeld, Gaultier ou Alaia.

Le Musée Galliera n’en finit pas d’être fermé aux yeux des curieuses fashionistas mais aussi de créer une programmation alternative hors les murs.
Souvenez-vous du défilé hypnotique au Palais de Tokyo avec l’actrice Tilda Swinton lors du dernier Festival d’Automne. Une performance nommée The Impossible Wardrobe qui donnait alors un avant-goût du foisonnement de trésors du Musée dont on retrouve quelques exemples dans le parcours de l’exposition PARIS HAUTE COUTURE.

Chanel, Saint Laurent, Dior, Givenchi, Montana sont convoqués pour une évocation raffinée du savoir-faire des maisons de couture françaises. Audace, classe, précision et caractère sont les premiers qualificatifs qui viennent à l’esprit tant notre rétine est excitée par tant d’inventions vestimentaires.

Est-ce qu’un homme peut résister longtemps face au trouble causé par la finesse et la silhouette d’une robe d’Azzedine Alaïa ou encore devant la parure métallique conçue par Paco Rabanne pour Brigitte Bardot ? Certains d’entre eux pourraient même débuter une première tirade: « si j’étais une femme, je porterais… »

Vous l’aurez compris, derrières certains modèles exposés se cachent aussi des identités féminines non moins célèbres. Il s’agit de celles qui ont eu la chance de porter certains des plus beaux attributs à leur beauté.
Une poignée de femmes qui ont certainement été l’objet des plus belles déclarations d’amour ou tout du moins d’intentions galantes, armée dans leurs atours.
C’est le cas de cette robe du soir baptisée « Aurore » portée par l’actrice Geneviève Page et création de Saint Laurent pour la maison Dior en 1958.

Pour autant, photographies d’époque, dessins de début de siècle et autres créations ne sentent pas la naphtaline.
Au contraire, ces pièces anciennes trouvent une nouvelle jeunesse aux côtés des créations contemporaines.
Comme ce duo imparable entre le tailleur de Coco Chanel créé en 1960 et la robe manteau Chanel par Karl Lagerfeld de la collection automne-hiver 1995-96.

Et pour celles et ceux qui douteraient encore du pouvoir d’attraction de cette exposition, un conseil.
Si PARIS HAUTE COUTURE ne devait être vue que pour deux modèles ce serait les très spectaculaires créations de Jean Paul Gaultier – un blouson à longues manches évasées « Place du Tertre » – et Thierry Mugler.

Des modèles rarement exposés et qu’il ne nous a pas été donné de photographier car propriétés de deux maisons de couture parisiennes. Mais dont nous avons un malin plaisir à vous évoquer pour mieux vous titiller…
A bon entendeur !

Exposition PARIS HAUTE COUTURE 

Hôtel de Ville, Salle Saint-Jean
5 rue de Lobau, 4e

Jusqu’au 6 juillet 2013
Tous les jours de 10h à 19h (dernier accès à 18h15)
Fermé les dimanches et jours fériés

Exposition en entrée libre

Share

Expo fashion: ARRRGH! MONSTRES DE MODE à la Gaîté Lyrique #Paris / Vidéo

Fashion is crazy ! La mode est folle !

Au regard des défilés de Vivienne Westwood, de Jean Charles de Castelbajac ou encore du belge Walter Van Beirendonck – dont nous regrettons sa récente faillite – le monde de la création n’est pas en reste quand il est question de confusions des genres, de foisonnements des références.
L’inspiration est bien souvent sidérale et les compositions sont parfois aussi improbables que génialissimes.

De là à concevoir des vêtements qui entravent, maltraitent le corps ou qui ne sont tout au plus que des assemblages que l’on pourrait exposer dans son salon faute de pouvoir les porter, la distance est finalement toute relative entre le vêtement et l’oeuvre d’art.

Jean Paul Gaultier a bien fait porter la jupe à des hommes et Charlie Le Mindu des costumes chevelus à Lady Gaga, adopterez-vous le look Mad Max animal par Takashi Nishiyam

ou la version goutte de pluie et manteau gonflable avec le styliste Hideki Seo ?

Avant de sauter le pas, découvrez l’expo sous l’angle d’United States of Paris avec le créateur Craig Green – tout juste nominé pour les Designs of Year Awards – et Angelos Tsourapas, l’un des deux commissaires de l’exposition à la Gaîté Lyrique, Paris.

Vous ne verrez plus la mode comme avant.

Image de prévisualisation YouTube

Exposition ARRRGH! Monstres de mode

Commissaires: Vassilis Zidianakis et Angelos Tsourapas
Jusqu’au 7 avril 2013

@ La Gaîté Lyrique
3 bis rue Papin
75003 PARIS

Mardi: 14h à 22h
Mercredi à samedi: 14h à 20h
Dimanche: 14h à 19h

Share

Bonus Interview: Julie Adore se dévoile dans le métro et avec Karl Lagerfeld

Vous avez adoré la malicieuse blogueuse et créatrice Julie Adore dans son portrait croqué avec délice par la fine équipe du blog.
Vous allez aimé ces deux anecdotes croustillantes que l’on ne pouvait garder pour nous.
La première: sa rencontre avec Dieu le père de la Mode.
Monsieur Karl Lagerfeld rencontré non pas dans au dernier défilé Chanel mais en pleine rue.
« It’s kind of magic. »
Image de prévisualisation YouTube
La seconde: pas facile facile pour une jeune femme russe arrivant à Paris de prendre le métro.
Qui a dit que les agents de la RATP n’avaient pas de sens de l’humour?
Image de prévisualisation YouTube
Share

Vidéo: Sir PAUL SMITH always inspired by Paris – le couturier britannique à Paris pour son livre Notes

Ce lundi, Sir Paul Smith, célèbre couturier britannique anobli par la Queen Elisabeth II, est de passage à Paris pour dédicacer son livre, Notes, aux Editions de La Martinière.

A 12h30, heure d’arrivée du créateur de mode au Publicis Drugstore, la file d’admirateurs commençait à s’épaissir. L’équipe d’ United States of Paris n’a pas résisté à l’envie d’échanger quelques mots et de profiter du charme de cet artiste incontournable qui a réinventé l’élégance masculine.

Oubliez pour le moment chaussures, sacs et autres parfums, griffés de petites rayures plus ou moins discrètes.

Enjoy, c’est court et so british!

Image de prévisualisation YouTube

A noter également la sortie en dvd du portrait, Paul Smith, gentleman designer, aux éditions Arte Vidéos.

Share

Banana Republic Avenue des Champs Elysées: le mauvais goût américain a encore frappé

Après les chemises à carreaux pour bûcherons, les tongs improbables et les files d’attente plus que suspectes d’Abercrombie and Fitch, au 23, une nouvelle boutique made in US vient d’ouvrir ses portes, en face, au 22, sur la plus belle avenue de France.

Banana Republic et son style old-school à la Jackie Kennedy et Mad Men souhaite à son tour envahir les rues parisiennes de son art trait particulier d’habiller hommes et femmes.
Et quelle tristesse en passant les portes de cette nouvelle enseigne.

Malgré un intérieur spacieux et cosy, sur les cintres rien de renversant. Bien au contraire, une terrible impression de manque d’inspiration, de regression plus que de fashion ou vintage. Rayon femmes: motifs à imitation léopard, colliers et bracelets en perles, veste à poils synthétiques ou robe fleurie pour bourgeoises de la 5e avenue de NYC.

Rayon hommes: pull grosses mailles bicolore. pull orange sans vitamines et autres chemises à carreaux. Classique et morne à souhait.

On aurait préféré une boutique prêt-à-porter Jean-Paul Gaultier ou Chanel à prix raisonnables pour clouer le bec de tous ces ricains.

Share

Exposition La planète mode de JEAN PAUL GAULTIER de la rue aux étoiles au Musée des Beaux Arts de Montréal

Le Musée des Beaux Arts de Montréal offre ses grands espaces pour une rétrospective à grand spectacle au couturier et artiste français JPG, le surréaliste Jean Paul Gaultier, créateur du parfum à succès Le Mâle.


Les Québécois nous offrent une belle leçon d’exception culturelle. Ils ont été les premiers à dégainer pour rendre hommage au plus talentueux de nos artistes.  On ne peut que les remercier de cette brillante initiative qui fera halte à Dallas, San Fransico, Madrid et Rotterdam. Et dont on s’impatiente d’une présentation à Paris.
Face à cette incertitude, sachez que le prix du billet d’avion Paris-Montréal pour découvrir l’exposition est largement remboursé. Tant le choc est présent dans chacune des salles présentant les pièces majeures des ateliers JPG.

Imaginez un peu : le corset légendaire de Madonna, les tenues de scène de Kylie Minogue ou Mylène Farmer, des costumes de films et la star incontournable : l’ours en peluche, le tout premier mannequin-cobaye consentant du couturier.

Des redécouvertes aussi sont au menu: vous souveniez-vous que Kurt Cobain (pour un clip) ou encore le groupe Depeche Mode (séance photo) et les Rita Mitsouko (couverture d’album) avaient porté du Gaultier ?

Mais ce qui enflamme tout admirateur c’est la proximité des pièces. Ici aucune vitrine nous éloigne des tenues et autres étendards inventés par Gaultier. Distance que nous impose systématiquement le Musée des Arts Décoratifs, par exemple. L’ensemble est ainsi présenté sur des podiums, fixes ou mobiles comme dans un défilé.
Si bien, que l’on se prend à plonger dans les détails des pièces exposées : une plaque militaire aux insignes JPG, une plume qui vole à son passage, une paire de rangers aérées de petits trous.

Et quel spectacle au final que cette rétrospective ! Même les mannequins qui d’habitude n’ont pas d’âme, sont cette fois plus réels que nature. Ils clignent des yeux, parlent aussi grâce à un savant jeu de projection.

Bien sûr, ce n’est pas nouveau, Philippe Starck l’avait initié lors de son exposition événement au Centre Pompidou. Mais jamais un artiste nous avait reçus en personne en préambule de son exposition. Trublion à ses heures, Jean Paul Gaultier est donc bel et bien unique.

Une dernière preuve? La déco de la suite Elle, qu’il a sublimée et que vous pouvez encore découvrir à  la Cité de l’Architecture à Paris.

Exposition La planète mode de Jean Paul Gaultier, de la rue aux étoiles
Au Musée des Beaux Arts de Montréal
jusqu’au 2 octobre 2011

Share