Archives par mot-clé : graffiti

Sur les murs : les graffitis font l’Histoire au château de Vincennes

Les graffitis ne sont pas une invention moderne ! Au Château de Vincennes, l’exposition Sur les murs fait raisonner les graffitis anciens et modernes à l’aune de l’histoire.
A chaque époque sa signification et son interprétation : témoignage, propagande ou simple trace de passage, vous saurez tout sur les grafs d’anonymes ou de grands noms !
Car l
e graffiti ce n’est pas que de la bombe aérosol sur un mur. C’est aussi la gravure au cutter sur un bureau d’écolier, un dessin sur le mur d’une prison ou encore un simple nom gravé, par un soldat, dans la pierre d’une salle de garde.

Sur les Murs

Graffiti : marque visible de l’histoire

Le Centre des Monuments Nationaux (CMN) propose de découvrir cette diversité d’expression grâce à l’événement Sur les Murs.
En visitant le Château de Vincennes, vous plongerez dans l’histoire de ces dessins et ces textes laissés çà et là.

Sur les Murs
Marque de tâcheron sous le porche

Codés ou plus compréhensibles, les graffitis ont toujours pour but de délivrer un message.
Cela peut être du corporatisme, comme avec les marques de tâcheron qui codent dans la pierre le travail de différentes confréries utiles à la construction d’un bâtiment.

Sur les Murs
Tableau répertoriant les marques de tâcherons

C’est aussi laisser une trace de vie.
Le plancher de Joachim en est un exemple particulier.
Un menuisier a raconté sa vie et celle de son village au revers d’un plancher au 19e siècle. Fascinant !

Sur les Murs

Un parquet étant changé tous les 80/100 ans, son texte est le témoignage d’une société, d’une époque pour le futur. Joachim avait aussi souhaité que le menuiser suivant prenne exemple sur lui.

Il y a la même volonté de transmissions d’une histoire particulière avec les 73 plaques de plâtre Drancy.
Les juifs enfermés dans ce camp ont choisi de graver leur état civil afin de témoigner de leur passage et que leur vie fût bien réelle.

Sur les Murs
ICI A DORMI LE JUIF / ALBERT ALTERMANN / DRANCY LE 11 – 12 – [19]43 / DEPART LE 16 – 12 – [19]43 / ARRIVE LE 08 – 12 – [19]43 / BON MORAL

Sur les murs : une expo de A à Z

Partir sur les traces des graffitis, c’est donc remonter l’histoire des monuments nationaux français.

Sur les Murs
Des rares graffitis historiques féminins

Car cette exposition ne se concentre pas uniquement sur les graffitis présents sur les murs du Château de Vincennes.
C’est un petit tour de France des plus représentatifs, mêmes si vous en aurez beaucoup à contempler et décoder dans les salles.

Sur les Murs

Et dans 30 monuments du CNM à travers la France, vous trouverez des expositions complémentaires à celle de Vincennes.
A chaque coin de mur, vous risquez de tomber sur un mot de Victor Hugo, sur la recette de fabrication des balles pour le fusil et, bien sûr, sur les traces des prisonniers qui tuaient le temps en gravant la pierre. #Passionnant

Sur les Murs
Armand de Barthillat n’a pas eu le temps de gravé la fin de sa détention à Vincennes

Mission Graffiti : enquête en mode 2.0

Si le terme graffiti est entré dans la langue française en 1856, le CMN, a décidé de le transporter dans le monde numérique.

Mission graffiti

Avec Mission Graffiti, mener l’enquête à travers les différents sites du CNM, sur le web et les réseaux sociaux.
Via Instagram, Youtube, Twitter, Facebook… des personnes du jeu vous aideront à mener votre mission.

Mission graffiti

Une façon originale de partir à la chasse aux graffitis en mêlant réflexion virtuelle du jeu en point and click et découverte in situ pour dénicher d’autres trésors graphiques.
Si vous trouvez la solution avan le 16 septembre 2018, vous ferez peut-être partie des 50 gagnants tirés au sort…

Sur les Murs
Graffitis de visiteurs dans l’une des cheminées

N’hésitez pas à partager vos découvertes sur les réseaux sociaux avec  #Surlesmurs ou #MissionGraffiti. Plutôt que de laisser une trace de votre passage sur les murs de nos beaux monuments. ;-)

Sur les Murs

Exposition Sur les Murs : « Histoire(s) de graffitis« 

du 6 juin au 11 novembre 2018

Tous les jours de 10h à 18h

Château de Vincennes
1 avenue de Paris
94300 Vincennes

Share

L’Atlas envahit la Maison Guerlain #streetart

Grosse affluence à La Maison Guerlain pour le vernissage de l’exposition Imperial Letters, une collaboration inédite avec L’Atlas, l’artiste calligraphe qui parcourt le monde.

L-Atlas-escalier-Maison-Guerlain-Paris-champs-Elysées-installation-performance-Imperial-Letters-photo-usofparis-blog

Jusqu’au 26 février, les 3 niveaux de la boutique des Champs-Élysées accueille les jeux géométriques avec la complicité de la galeriste Magda Danysz, commissaire d’exposition, sous forme de toiles et de ruban adhésif collé à même le sol. 

En franchissant la porte du 68 vous aurez la preuve que le street-art ou urban art se marie aussi bien à un intérieur design qu’à un salon rétro. Les toiles sont aussi spectaculaires quand on leur fait face que discrètes, elles ne cherchent pas à s’imposer non plus dans une pièce. 

L’un des clous de l’exposition est certainement la réinterprétation de la célèbre abeille royale de Guerlain, sur le trait de L’Atlas. Cette toile faite de laque et aérosol est entrée dans la collection de la célèbre institution de parfum.

L-Atlas-dédicace-vernissage-Imperial-Letters-exposition-Maison-Guerlain-Paris-photo-usofparis-blog
Le sourire et la gentillesse de Jules n’ont pas manqué de charmer toutes les tranches d’âge au cours de la dédicace improvisée derrière un comptoir. 

À ne pas manquer, les flacons de parfum revisités par un autre artiste phare de la scène urban art : Jon One, et son carré de soie.
L’Américain a d’ailleurs accueilli le Frenchy eu sein de son collectif : 156 All Starz.

 L-Atlas-Deep-Red-Stamp-Galerie-Magda-Danysz-expo-Maison-Guerlain-Paris-photo-usofparis-blogL-Atlas-installation-perfomance-boutique-Maison-Guerlain-Paris-shop-Champs-Elysées-photo-usofparis-blog

Exposition Imperial Letters by L’Atlas

du jeudi 12 janvier au dimanche 26 février 2017

MAISON GUERLAIN
68, avenue des Champs-Elysées
75008 PARIS

L-Atlas-Fluo-Rain-2016-laque-aérosol-sur-toile-Maison-Guerlain-Paris-expo-street-art-photo-usofparis-blog

Share

IN SITU ART FESTIVAL – Le nouveau spot street art au Fort d’Aubervilliers avec Dan23, Jef Aérosol, FKDL, David Walker… PROLONGATIONS

Alors que le bâtiment des Magasins Généraux à Pantin – spot street-art gigantesque – ont débuté leur mue et que la Tour Paris 13 n’est plus qu’un tas de graviers, l’actu graff, wall art et #graffitiporn est en pleine effervescence à Aubervilliers.

La première édition de l’In Situ Art Festival a offert pendant plusieurs semaines un terrain d’inspirations et d’exploration idéal pour les street-artistes de la scène nationale et internationale qui ont donné libre cours à leur talent sur les murs, voitures et autres parking. BONNE NOUVELLE : le site rouvre tous les week-ends de septembre !

Graffiti-car-by-TAP-93-MC-street-art-In-Situ-Art-Festival-Fort-dAubervilliers-photo-United-States-of-Paris-blog

L’immersion débute par un chemin caillouteux bordé d’herbes longues et de plots customisés par Le Cyklop.
Les premiers murs se laissent deviner. Les premiers graffs interpellent dans ce no man’s land.
Les murs ne sont pas tombés mais les bâtiments ont été vidés de toute activité et présence humaine.
What-Kind-of-Cool-Will-We-Think-of-Next-by-Dan-23-street-art-graffiti-In-Situ-Art-Festival-Fort-daubervilliers-photo-United-States-of-Paris-blog

Joe-Stummer-The-Clash-band-by-Jef-Aérosol-street-art-graffiti-In-Situ-Art-Festival-Fort-Aubervilliers-photo-United-States-of-Paris-blog
Il n’en fallait pas plus pour motiver une association de doux dingues et passionné à préparer son coup à l’abri des regards curieux, en convoquant pas moins de 50 artistes dans ce terrain vague.
L’étalage des noms est impressionnant : Jef Aerosol, Levalet, Dan 23, David Walker, FKDL, Jana & JS
Des noms émergents aussi comme 13Bis, H101 de Barcelone, 93MC, BToy, Michael Beerens…

Collage-by-Treize-Bis-street-art-In-Situ-Art-Festival-Fort-d-Aubervilliers-photo-United-States-of-Paris-blogHcientouno-H101-Barcelona-street-art-graffiti-and-Le-Cyklop-In-Situ-Art-Festival-Fort-d-Aubervilliers-photo-by-United-States-of-Paris-blogTous les styles sont dans la nature de cet événement. Du street-art ou collage naïf, sans réelle ambition, à la composition sur parking qui ne se découvre que vue du ciel, bluffant.
Les carcasses de voitures ont inspiré de belles facéties. Trouveront-elles leur place dans le hall d’une grande entreprise ou dans le living-room d’un PDG ? La question reste en suspend pour le moment.

Wall-by-Jana-and-JS-street-art-graffiti-pochoir-In-Situ-Art-Festival-Fort-d-Aubervilliers-photo-United-States-of-Paris-blogWall-by-Faucheur-and-Gilbert-Mazout-graffiti-street-art-In-Situ-Art-Festival-Fort-d-Aubervilliers-photo-United-States-of-ParisLieu éphémère, ce décor a fermé ses portes le 27 juillet dernier avec son lot de frustrés qui n’auront pas trouvé le temps de passer le périph’ et les autres venus en bande avec leur meilleur objectif histoire de garder en archives cette nouvelle aventure de la scène street-art du Grand Paris.

Wall-by-Sixo-street-art-graffiti-In-Situ-Art-Festival-Fort-d-Aubervilliers-photo-United-States-of-Paris-blogFortress-by-Dan23-street-art-graffiti-car-In-Situ-Art-Festival-Fort-d-Aubervilliers-photo-United-States-of-Paris
IN SITU ART FESTIVAL

Réouverture exceptionnelle en septembre !

samedi et dimanche de 14h à 19h30

Le Fort d’Aubervilliers
174, Avenue Jean Jaurès
93300 Aubervilliers

Métro ligne 7 station Fort d’Aubervilliers, sortie 1

Share

MYTHIQ 27 livre & exposition événement autour du Club 27 à l’Espace Cardin du 3 au 8 décembre 2013

27 – C’est un âge maudit.
C’est aussi un âge qui a malheureusement fait passer nombres d’artistes dans la légende.

Elles s’appellent Amy Winehouse, Janis Joplin, Mia Zapata.
Leurs noms est Jim Morrison, Jean-Michel Basquiat, Brian Jones ou encore Jimi Hendrix.
Ils ont tous et toutes, en plus d’un talent inouïe, la particularité de faire partie du Club 27; le club de ceux qui n’auront jamais fêté leurs 28 ans.

Depuis leur disparition, ils suscitent toujours autant de fascination.
Un mythe est né le jour où ils ont quitté notre orbite et un culte a débuté systématiquement autour d’une image de jeunesse figée à jamais.

 Une initiative propose une interprétation artistique toute particulière autour de ces visages et personnalités qui n’ont jamais quitté nos mémoires et nos écrans.
Mythiq 27 est le nom de code d’un livre mais aussi d’une exposition regroupant l’ensemble des propositions d’écrivains et de plasticiens invités à interagir avec les légendes.

Chacun proposant non pas un portrait réaliste mais plutôt une déclinaison en mots comme l’écrivain Sorj Chalandon se frottant à Jimi Hendrix ou Alexi Jenni se fantasmant en Amy Winehouse, faisant un parallèle entre sa vingtaine et celle de la chanteuse anglaise choucroutée.

Côté toiles, de grands noms de l’illustration et du street art transfigurent les 27 légendes.
Jim Morrison ayant à lui seul inspiré à la fois 3 artistes de la scène artistique urbaine: les frenchies Invader, Rero et Blek le Rat.

Les inspirations risquent fort de vous étonner par leurs audaces.

Le livre édité par Gotham-Lab est sorti en librairie.
Il faudra attendre décembre pour découvrir les oeuvres grandeur nature.

Exposition MYTHIQ 27
du 1er au 8 décembre 2013

Espace Cardin
1, avenue Gabriel
75008 PARIS

tous les jours de 10h à 19h
Nocturne le vendredi jusqu’à 21h

Share